Pour vous

Les premiers bénéfices du sevrage seront pour vous.

Un lion !La porno-dépendance est un esclavage, le sevrage en libère. Si vous n’avez pas de vie sexuelle active avec un partenaire et que vous vous dites : « Quand je serai en couple j’arrêterai, j’aurai alors une meilleure source d’épanouissement sexuel », vous avez tort et cherchez un moyen de vous rassurer. Une vie sexuelle active ne coupe pas la porno-dépendance !

Ensuite, la pornographie peut mener à des dérives graves comme la pédophilie ! Même si c’est certainement anecdotique, c’est pourtant une réalité : tous les consommateurs de pédopornographie sont d’abord passés par la case pornographie. On trouve sur Internet des photos d’adolescentes qui se dévoilent sans réfléchir (sensuelles sans être forcément pornos), des sections Teens sur les sites classés X. Ces images sont choquantes et font fantasmer sur la jeunesse. Certains s’arrêteront là, profondément choqués, d’autres continueront, par curiosité (comme les premières images pornographiques), par goût de l’interdit. Je ne généralise pas bien-sûr mais c’est une évolution possible et extrême de l’addiction :

« Il peut aussi y avoir des addicts qui ne sont pas des pervers à la base, mais qui glissent vers le délit. »
Marc Valleur, médecin-chef de l’hôpital Marmottan dans les Sex Addicts

Pour achever de vous en convaincre, écoutez cette émission sur un groupe de parole de pédophiles : l’ange bleu. Vers 35 minutes (et suivantes), le pédophile qui s’exprime a commencé comme ça.

Sur les docks – France culture

Vous gagnerez en liberté. Vous pourrez être seul chez vous sans forcément vous masturber. Pourquoi pas avec un accès Internet non filtré à terme. Vous gagnerez du temps et de la disponibilité intellectuelle pour faire des projets.

Test-etes-vous-porno-dependant


Pour votre partenaire

L’autre grand gagnant de votre sevrage sera votre partenaire. Vous serez plus agréable à vivre car vous serez fier de vous et libre ! Rempli d’estime de soi.

Ma vie de famille a souffert de ma dépendance dans le sens où je n’étais plus disponible, mais surtout parce que j’étais devenu invivable car très irritable, très dépressif et très malheureux. Parce que cette addiction entraîne une destruction de son estime de soi ! Comment avoir une bonne image de soi quand votre vie n’est plus qu’une succession de plaisirs dégradants suivie de frustrations puis de dégoût de soi ?
Paul B., Le nouvel Obs
Souffrance de coupleIl/elle sera considéré en vérité et sans arrière pensée. Si vous avez une vie sexuelle active, elle pâtit de votre addiction, vous cherchez à imiter des positions vues en vidéo, votre partenaire ne vous attire pas autant qu’elle le devrait… Tout cela va changer avec votre libération de la pornographie.

Enfin vous augmenterez grandement vos chances de lui faire échapper à l’adultère. Non pas que tous les pornos-dépendants tromperont leur femme (ou seront pédophiles) ! La pornographie se nourrit de la nouveauté et de l’interdit. Deux caractéristiques de l’adultère. Pour assouvir vos fantasmes, vous pourrez un jour ou l’autre passer à l’acte avec une nouvelle femme que vous consommerez comme vous consommez un média porno.

Le processus de sevrage fera potentiellement intervenir votre conjoint. Réussir à vous sevrer contribuera à resserrer vos liens et à développer le dialogue dans votre couple.


Pour vos enfants

Imaginez-vous, devant votre écran, pantalon baissé devant une vidéo de boules. Un de vos enfants vous surprend. Les boules justement non ? Où alors, ça peut être des échanges, trouvé sur l’ordi, des photos que vous y stockez, etc. C’est le premier point : ça la fout mal d’être surpris par ceux qu’on aime. Mais aussi, il faut pouvoir parler de sexualité simplement à ses enfants avant l’adolescence car après, les paroles des parents dans ce domaine sont comme de l’urine dans l’âme d’un violon. Pouvoir parler de ça sans tabou et sans gêne à ses enfants, c’est vraiment confortable !

Ado, mes parents avaient découvert que je me masturbais. Ils m’ont dit “c’est normal”, c’est bien. En fait, c’est parce que ma mère acceptait que mon père regarde du porno en se disant qu’il valait mieux qu’il le fasse en sa présence. Pourtant le porno n’était qu’un symptôme du fait que leur couple n’était pas au top…
Clément
Plus tard, une fois sevré, et si besoin, vous pourrez parler du porno à vos enfants en les regardant dans le blanc des yeux.


Pour les personnes derrière les images

Enfin, boycotter le porno, met un frein à petite échelle à l’industrie du X. Les hommes et les femmes sur vos écrans ne font pas toujours ça par choix. Les enfants sur les images pédopornos sont des victimes. Les femmes qui sont filmées en mode “amateur” le sont parfois à leur insu.


Pour aller plus loin

Avant j'étais accro au porno


Lion en peluche crédit photo BY NC ND

Partage, de près ou de loin tous sont concernés !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone