Moments de vigilance

/Moments de vigilance
Moments de vigilance

Un homme qui s'ennuiIl y a plusieurs types de chutes lorsque l’on est addict à un produit : les rechutes par hasard ou les rechutes volontaires. Pour redevenir libre sexuellement, il convient de savoir à quels moments on est le plus vulnérable et verrouiller ces moments là pour ne pas se faire avoir trop facilement. C’est-à-dire pour a minima ne pas retomber dans le sexe virtuel par hasard.

  • Déprime
  • Solitude
  • Fatigue
  • Ennui

Tant que possible, évitez solitude, ennui, fatigue. Sortez, voyez du monde, faites des activités. C’est le meilleur moyen de se décentrer de soi. Celui qui a peu d’amis et de distractions risque d’avoir des problèmes à gérer sa sexualité. Intégrer son affectivité à sa sexualité aide à reprendre la maitrise de soi.
Et surtout : faites des projets !


La déprime : ennemi #1 du sevrage

Les moments de déprime sont des moments où l’on veut tout lâcher, on baisse la garde, et où on n’a plus envie de grand chose. Ces moments là sont dangereux car on se dévalorise et on n’est pas épanoui. Je ne sais pas vous mais ce n’est pas la vie que je veux. Tant que possible, inventez vous des projets, faites des activités, du sport ! Si la déprime est tenace et persiste, n’hésitez pas à consulter un spécialiste!

La solitude : un baton dans les roues

Se masturber ou regarder un porno, se fait rarement dans le salon quand on a des copains à dîner. Les moments de solitude sont les moments les plus dangereux de manière évidente. On attend avec impatience que ses parents partent de la maison pour avoir accès à l’ordinateur, la soirée où sa femme sera absente et où les enfants dormiront, les deux heures d’étude où l’on sera seul à la maison avant que tout le monde rentre du travail. Dans ces moments, la consommation de porno peut être passive ou active (voir les rubriques pratiques – ordinateur). Alors pour éviter toute tentation, fixez vous des limites.

Quand ma femme était en déplacement, et après ma première phase de sevrage du porno, j’ai commencé à faire des rechutes dans la nuit vers 3h du matin. La veille, j’avais réussi à être réglo (j’avais désormais accès au compte administrateur) mais les machines n’étaient pas éteintes. Alors vers 03:00, au moment de la nuit où l’on est parfois dans un demi-sommeil, je me rappellais que j’avais vaillamment résisté et en guise de récompense, je me levais pour surfer sur du porno. Quel dommage après une année se sevrage complète !
Maintenant, pour éviter ça, au moment de me coucher, je ne prolonge pas mes activités sur la tablette ou l’ordi et j’éteins tout, téléphone compris (depuis j’ai de nouveau supprimer l’accès à Internet de mon téléphone).
Arnaud

Ce qui est valable pour Internet, est valable aussi pour la TV. En déplacement à l’hôtel par exemple, débranchez la TV et mettez la télécommande loin de votre lit (voir même à l’accueil). Vous serez moins tentés en pleine nuit de voir ce qu’il y a sur les chaînes de la TNT et en meilleure forme le lendemain !

La fatigue qui provoque la déprime

Pour éviter le découragement qui provient de la fatigue, dormez au maximum, ne soyez que rarement fatigués. Une bonne hygiène de vie est cruciale. Après avoir dormi, si vous êtes toujours déprimé, faites quelque chose qui vous plaît : buvez une bière, achetez une BD, louez un film sur Internet (attention, ne téléchargez pas à cause des pubs pour les femmes de la région – sécuriser son ordinateur), parlez avec votre conjoint, voyez du monde…

L’ennui : compagnon de l’accoutumance

Seul, il vous arrive de stagner sur l’ordinateur. C’est une erreur, lisez un ou deux sites qui vous plaisent et une fois que c’est fini, appelez un ami, mettez vous au travail, attelez vous à un projet qui vous motive, sortez vous promener…
Ne vous ennuyez plus !


Pour aller plus loin

Avant j'étais accro au porno : un méthode pour se sevrer du porno


Image de l’homme qui s’ennuie crédit photo BY NC ND

18 Comments

  1. Espoir 10/07/2014 at 14:07 - Reply

    Je viens de circuler sur le site. Je le trouve à la fois clair et très pratique. Moi-même dépendant, je me retrouve dans vos explications et c’est vraiment une question de volonté de s’en sortir. Couper court au site X par le biais d’un contrôle parental m’avait radicalement tendu dès la fin de la première semaine. J’essayais par tout les moyens d’avoir accès, quant bien même j’avais fait en sorte de ne pas retenir le mots de passe. Je commençais à avoir des sueurs, ma tête réclamait sa dose, et la masturbation ne faisait rien. Je devenais nerveux, irrité, et plein de questions et d’affirmation comme: je vais perdre ma masculinité, ma virilité, etc…c’ est normal que j’ai envie…Je commençais à chercher par tous les moyens, le moyen de me reconnecter, sans l’aide du mots de passe. Plusieurs heures durant, j’ai cherché sur mon PC, l’accès et je l’ai trouvé. Malheureusement!! Malheureusement, parce que cela n’a pas fait le résultat que j’attendais. En effet j’étais détendu partiellement, ma tête s’était mis au « repos » mais j’avais un arrière goût de dégoût et de déception. Pourquoi? Parce que je savais, que les conséquences de cette consommation allait se répercuter sur ma relation à moi-même, mon entourage, sur ma capacité à écrire, à suivre une formation, à désirer m’investir…j’étais vidé. Je savais aussi que j’allais vivre après cela une semaine compliqué dans ma tête, le temps que cette dernière n’assimile et n’évacue les images, les scènes etc…Pendant ce temps là, j’étais hors course avec moi-même pour faire quoi que ce soit, en bref pour vivre et me sentir vivre.
    Pourquoi je vous raconte tout cela, c’est sans doute parce que cela fait 12 ans, que progressivement je suis devenu dépendant. Et j’ai actuellement 25 ans. Cette histoire a commencé, dans la court de récréation de mon collège. L’un de mes copains, me pose la question suivante: connais tu la compagnie Clara Morgan ***s? Ne connaissant pas la réponse et voyant que mes copains ne voulait pas me donner la réponse, je suis allé voir le soir même sur internet, la réponse à ma question. C’est là que j’ai vu cette femme nue et etc…Tout est allé si vite et je suis de nouveau retourné ensuite, non plus pour la voir elle, mais pour visionner des clips X etc…Des clips de plus en plus trash, hard, érotique et violent. J’ai essayé d’arrêter à nombreuse reprise mais sans succès, à tous les âges mais aujourd’hui je ne dois pas arrêter par ce que je vois que cela pourrait bousiller toute ma vie. Et cela a déjà commencé…

    Merci pour ce site. Voici un autre site de référence, qui mérite d’être regarder: oserenparler.com

    • Florent 11/07/2014 at 14:29 - Reply

      Merci beaucoup pour le témoignage de cette prise de conscience. Effectivement, être tendu sur son sevrage n’arrange rien, au contraire. Il faut dédramatiser et déculpabiliser en cas de rechute, sinon on n’avance pas. Si ce site t’aide, j’en suis vraiment ravi. C’est pour ça que je l’ai créé ! Bonne route sur le sentier rocailleux du sevrage.

  2. Luigi 12/07/2014 at 16:55 - Reply

    Après avoir lu un article dans le Figaro, j’ai attentivement parcouru votre site que je trouve bien fait. Mais je reste un peu sur ma faim. Voilà pourquoi : j’ai 23 ans, je suis italien mais je vis en France pour mes études. Jusqu’à l’age de 18 ans, j’ignorais tout de la masturbation et de la pornographie (je me rends compte maintenant que je devais bien être le seul parmi mes semblables). Juste avant mon dix-huitième anniversaire, j’ai fait une mauvaise expérience qui m’a amené à découvrir la masturbation et la pornographie. Depuis, j’ai souvent essayé de m’en débarrasser, de retrouver mon innocence d’antan, sans succès. Le mieux que j’ai réussi à faire, c’est 1 mois de sevrage avec beaucoup de volonté, mais jamais plus. La plupart du temps, je n’arrive pas à m’empêcher de sombrer une à deux fois par semaine. Je pense que le problème réside dans l’effet de sevrage : tôt ou tard, la frustration devient trop violente, on commence par une légère compromission avec ses résolutions, puis une un peu plus grande, et on se retrouve avec ses mauvaises habitudes. Je voudrais savoir comment tu arrives à gérer la tension et la frustration sur le long terme, sans se mettre en couple (pas le temps pour ça en ce moment) et sans reprendre ses mauvaises habitudes. J’y suis arrivé sans difficultés jusqu’à mes 18 ans, mais je n’y arrive plus car les fantasmes me submergent progressivement et la tentation devient trop forte tôt ou tard. Typiquement, après avoir pris de bonnes résolutions et au bout de deux trois semaines avec le feu aux fesses, je craque. Je te serais bien reconnaissant si tu arrives à me donner une solution satisfaisante. Cette histoire me détruit à petit feu…
    Luigi

    • Florent 12/07/2014 at 21:18 - Reply

      Bonjour Luidgi,

      Tu as tout mon soutien, cette situation est difficile. Je pense que dans ton cas, il faut analyser les moments difficiles pour toi, c’est peut être lié à la solitude car tu es expat.

      Ensuite la frustration est l’ennemie du sevrage comme tu l’as constaté. Il faut arriver à compenser avec des plaisirs qui ne sont pas occasion de retomber dans la dépendance. NE PAS lutter comme un malade, dédramatiser les rechutes et continuer patiemment ton petit bonhomme de chemin c’est ce qui m’a aidé.
      En s’assouplissant, tout devient plus facile. C’est plus facile à dire qu’à faire mais c’est tellement vrai.

      Enfin, il faut une personne de confiance pour la gestion technique des gardes-fous. Si tu trouves une faille dans les verrous que tu te mets, tu combles la faille. Ça peut être un ami par exemple.

      Bon courage.

  3. David 14/07/2014 at 06:01 - Reply

    Salut
    Heureux hasard de tomber sur ton site via le Figaro….une chance que je vais saisir
    Je me masturbes depuis des années et cela devient vraiment compulsif ces derniers temps. Trop c’est trop !
    Je le fais souvent sans raisons et ca ne me plais pas . Je ne veux plus ne pas être maître de moi, de mon corps et de mon esprit .
    L’hyper-accessibilité au porno via le net est un vrai problème . Que faire ?
    Je vais suivre tes conseils dés ce soir et faire face à cette montagne pour moi et les miens.
    (regarder mes enfants dans les yeux le jour ou il faudra…voilà ma motivation )
    (améliorer mon regard et mon respect des femmes est aussi motivant)
    Merci pour ton partage

    • Florent 16/07/2014 at 07:17 - Reply

      Bonjour David,
      Bravo pour ta décision. L’hyper accessibilité du porno est une vraie plaie. Tu peux essayer de voir du côté des tutos. Je poste régulièrement de nouveaux billets. Je n’ai pas pu tout tester d’un coup encore.
      Bon courage !

  4. Silvio 11/02/2015 at 11:11 - Reply

    Bonjour,
    Après être acro à la pornographie et la masturbation depuis une 10e d’années, j’ai fais le choix de sortir de la pornographie début août 2014. Je suis retombé hier soir avec de simple vidéos youtube après m’être laisser un peu aller. Je suis plus que motivé à reprendre le combat dès aujourd’hui!
    Ceci pour vous dire que c’est possible de s’en sortir si on s’en donne les moyens! J’ai tenu sans devoir me battre au quotidien 6 mois, ce qui est énorme pour moi!

  5. Négapi 04/08/2015 at 11:45 - Reply

    Merci à toi Florent pour tes conseils. Le site est clair, donne beaucoup de conseils grâce aux témoignages.
    Je suis venu sur ce site car j’ai rechuté hier, je voulais trouver des conseils pour bien commencer ma série de 21 jours sans porno et masturbation.

    • Florent 05/08/2015 at 20:52 - Reply

      Merci !
      Ça fait plaisir.
      Persévère et réfléchi à chacune de tes rechutes sans en faire une montagne.
      Joyeuse fin de semaine.

  6. Rudy 14/09/2015 at 11:00 - Reply

    50jours d abstinence.et 15 jours de reprise.ma femme vient de le découvrir.ç est la troisième fois que je la déçois.je ne sais pas si notre mariage va y survivre.je lui ai dit que je fais plein d efforts mais pour elle.elle veut un mari qui n a pas de problème avec le sexe.je suis trop triste et j ai peur.je suis au boulot et je me suis expliqué par SMS.je suis fâché sur moi.en voyant que tout le monde rechute.je me dis que ç fou tu.recruter sans y donner de l importance le paraît fou.j arrive pas à me concentrer sur mon boulot.a l aide.je panique je suis trop desempare

  7. Rudy 14/09/2015 at 16:44 - Reply

    Voici la fin de journée. Ma femme va être fâchée sur moi.j ai trop besoin d aimer et d être aimé par elle.mon addiction détruit ma vie et le pire c quand je me lâche je n en tiens pas compte. Pourquoi?????? J ai parlé à mon chef pour le prévenir que j ai des probl de couple et que j ai la tête ailleurs.j ai parlé à mes parents.maman à accepté la masturbation de mon père. Ils me conseillent du mieux qu’ ils peuvent.maintenant que j ai peur pour mon mariage je suis encore plus fâché sur moi de ne pas y avoir pensé jusqu au moment d être coincé. Cela fait mal.j ai besoin d aide. Je prie pour que mon épouse croit sue j ai fait des progrès cet sue je vais arriver à bloquer ma sexualite solitaire. …

    • Florent 19/09/2015 at 18:44 - Reply

      Bonjour Rudy,

      J’espère que ça va mieux. Faut que tu te sorte les doigts et que tu prennes les bonnes décisions !!

      Gros boulot mais rien d’irréalisable.
      Fonce.

  8. laure 21/09/2015 at 16:03 - Reply

    Bonjour,
    c’est un documentaire vu la semaine dernière (sur les sex adicts ») qui m’a mis la puce à l’oreille, mais surtout une sorte de flash intuitif suite à quelques petits faits, que je relis aujourd’hui différemment… concernant mon compagnon… avec qui je suis depuis plus de douze ans maintenant. Oui, c’est sûr, il regarde des vidéos pornos, si je me fie au listing sans fin de ses favoris sous un onglet dont le titre cache bien son jeu (je viens de le découvrir… c’est la première fois que je « fouille » dans son ordinateur… je me sens mal…). Il y a quelques années, nous avions parlé de cela comme d’un sujet de l’adolescence… je savais qu’il en regardait « dans le temps »… Moi, comme je n’avais jamais rien vu, un jour nous avions même regardé ensemble un film… (pas excitant du tout ! j’avais trouvé cela si irréel, faux, robotique, si loin des nuances de la vie et du plaisir des sens), et le sujet fut clos… J’ai surpris il y a quelques jours un « manque de naturel » chez mon compagnon (à mon entrée dans le bureau, il est à l’ordinateur, et je perçois un rapide et discret changement de page). Bref, je ne veux pas lister tous mes petits doutes qui s’ajoutent… J’aimerais pouvoir en parler avec lui, mais j’ai peur de sa réaction… je voudrais que nous ayons un échange authentique là-dessus, qu’il soit honnête… je ne voudrais me faire des idées qui ne sont pas les bonnes, et juger trop vite… Comment entrer en contact avec lui ? Y a t-il des mots à ne pas avoir? Comment commencer pour lancer le sujet ? (j’aurais tendance à être directe ! mais je crains qu’il se sente bousculé et se referme sur lui…) car oui… c’est une personne qui aime être seule, et à tendance à s’isoler… je dois souvent le prendre avec des pincettes… Merci de votre aide, je me sens triste et pleine de craintes…

    • Florent 21/09/2015 at 20:20 - Reply

      Bonjour Laure, finalement, tu te sens trahie, tu doute de lui si je comprends bien.
      Comment entrer en contact avec lui ?
      La communication, c’est du quotidien, un habitude à avoir en couple. Mais là il s’agit d’une situation de dialogue qui sort de l’ordinaire. Si j’étais toi, j’essaierai d’aborder ça lors d’une soirée sympa, avec du temps devant vous, pas d’écrans à consulter. Facile à dire, pas facile à faire si tu souffres.
      Y a t-il des mots à ne pas avoir?
      Les mots à éviter sont ceux du jugement tant que faire ce peut. Hyper dur si tu te sens trompée. Tu dois dire que cette situation te fait souffrir, tu dois pouvoir exprimer sans hausser la voix ce qui te pèse. Le dire en disant « je » est une bonne ligne de conduite.
      Comment commencer pour lancer le sujet ?
      Naturellement : « Tu sais je voudrais vraiment qu’on parle de quelque chose de vraiment important pour moi. »

  9. mha 01/11/2017 at 19:05 - Reply

    quand dit on qu’on est dependant du porno( en terme de frequence de consommation)?

    • Pierre 15/12/2017 at 11:41 - Reply

      Bonjour, tu as une réponse sur ce site même.
      http://stopporn.fr/psycho/etes-porno-dependant/

    • Pierre 15/12/2017 at 11:47 - Reply

      Bonjour mha,
      tu as une réponse sur ce site même. Vas sur l’onglet « Pourquoi s’en sortir », « L’addiction au porno », rubrique « quels sont les symptômes » il y a un test de proposé.
      Bonne journée.

  10. Lucas 10/06/2018 at 02:39 - Reply

    Cela fait maintenant 8 mois que je suis avec ma conjointe que j’aime énormément… Des le moment où nous nous sommes mis ensemble j’ai arrêter le porno. Cependant à l’époque, je ne savais pas du tout que l’on pouvait être dépendant au pornographique. Sauf que depuis un mois je suis en rechute et je vois ma conjointe souffrir de ça… Après une longue discussion avec un ami j’ai découvert ma dépendance. J’ai essayé de le faire comprendre à ma conjointe mais rien n’y a fait … Cependant je viens de découvrir ce site car je veux vraiment m’en sortir pour vivre à jamais avec elle, et j’espère que ça s’arrangera grâce à tout vos conseils, témoignages, et articles. En vous remerciant d’avance pour tout.

Leave A Comment

Commentez, échangez, merci pour votre participation ! Restez cool et respectueux.
Votre commentaire est anonyme (votre adresse email ne sera pas publiée).