À celles dont le mari souffre d’addiction au porno

/À celles dont le mari souffre d’addiction au porno
À celles dont le mari souffre d’addiction au porno

Voici le mot de ma femme à celles dont le conjoint est accro au porno.


Femme dont le mari est accro au porno

Combien sont-elles ces femmes qui souffrent de l’addiction à la pornographie de leur mari, copain, conjoint ? Impossible de le savoir. Aucune étude statistique n’a été réalisée. Pourtant, elles sont nombreuses à écrire à Florent pour raconter leur souffrance intime, leur combat ou leur désespoir, demander un conseil… Certaines aimeraient qu’existe une association ou un lieu de parole spécifique pour échanger entre conjoints de porno-dépendant. C’est pourquoi, j’ai synthétisé ici quelques pistes de réflexion. Surtout, j’aimerais que les commentaires de cette page permettent à chaque épouse/amie de dépendant de trouver enfin un lieu de partage d’expérience et de soutien.

(NB : Je m’adresse plutôt aux femmes car le problème de la porno-dépendance touche plus souvent des hommes, mais il est évident que les conjoints masculins, homo ou hétéro, sont les bienvenus)

Quelle est la souffrance du conjoint?

Le sentiment de ne pas être à la hauteur : Tout d’abord, lorsqu’une femme découvre la porno-dépendance de son ami, elle éprouve généralement un sentiment d’incompréhension et de culpabilité. Elle aura tendance à se dire : « Si mon mari consulte compulsivement des pages X, c’est parce que je ne le satisfait pas sexuellement ». Elle va donc se remettre en question et se dévaloriser. Elle risque alors soit d’accepter des pratiques qui ne lui plaisent pas pour satisfaire son homme (ce qui la détruit), soit de se renfermer sur elle-même et avoir du mal à accepter toute sexualité (ce qui la détruit aussi).

Le sentiment de ne pas être aimée : Ensuite, dans la logique du sentiment de culpabilité, elle pensera ne pas être aimée, voire ne pas être aimable.  Elle risque de vivre cette dépendance comme une trahison, une infidélité, en particulier si son conjoint a recours à des chats ou des web-cams. Cette blessure est extrêmement nocive pour le couple car elle fait perdre toute confiance en l’autre et nuit gravement au dialogue. Il n’est pas rare qu’elle se mue en colère et que les disputes se multiplient.

L’inquiétude : Enfin, la femme confrontée à une telle dépendance a aussi tendance à s’inquiéter pour l’avenir de son couple et son propre avenir. Des questions surgissent telles que : va-t-il s’arrêter un jour? Pourrait-il élever des enfants? Jusqu’où cela va-t-il aller? Est-il normal? Suis-je en couple avec un malade/pédophile/pervers (selon les cas)? Elle se demandera aussi naturellement si elle doit rester avec lui ou si elle doit le quitter. Autrement dit, elle mettra en cause sa capacité à l’aider à sortir de sa dépendance.

Ces sentiments qui submergent le conjoint provoquent bien souvent du désespoir. Mais des solutions existent et des pistes de réflexions peuvent vous aider !

Que peut-faire le conjoint d’un porno dépendant pour son couple ?

Couple qui dialogueAvant toute chose : dédramatisez ! En parcourant ce site, vous avez lu que le problème de la porno-dépendance est fréquent. Si vous lisez la page la presse en parle, vous verrez aussi que cette addiction est de plus en plus reconnue et prise en compte. Les professionnels commencent à y être sensibilisés.

Par ailleurs, vous n’êtes pas responsable du mal-être de votre conjoint. En général d’ailleurs, il a commencé à consulter des vidéos X bien avant d’être en couple ! C’est une illusion de croire qu’une vie sexuelle à deux met automatiquement un terme à l’engrenage virtuel.

Enfin, dialoguez ensemble calmement. Si possible, ne le culpabilisez pas. Sachez lui exprimer votre souffrance (car c’est important qu’il en ait conscience) sans vous énervez. Interrogez-le sur son ressenti à lui. S’il sent que vous êtes là pour l’aidez, il y a de forte chance pour qu’il voit en vous la bouée de sauvetage qu’il attend depuis longtemps, plus ou moins consciemment. Se reconnaître addict lui demandera toutefois une bonne dose d’humilité. Il faudra peut-être accepter qu’il commence par se fermer au dialogue, qu’il nie ou qu’il vous dise qu’il est normal de regarder de la pornographie quotidiennement… Si vous le pouvez, soyez patiente quelque temps. Si enfin, et c’est la meilleure hypothèse, il admet sa dépendance, voyez ensemble, à l’aide de ce site et du livre de Florent, quelles solutions pourraient l’aider à s’en sortir. Dialoguez et prenez le temps de faire ce chemin avec lui. Ne vous affolez pas des rechutes. Si elles s’espacent, c’est qu’il est sur la bonne voie.

Quand faut-il partir ?

Femme qui rompt avec son copain accro au pornoIl arrive parfois malheureusement, pour de multiples raisons, qu’il soit préférable que la relation cesse. Par exemple, il vaut mieux quitter un homme addict lorsque celui-ci, malgré tous nos efforts et notre patience, ne veut ni reconnaître son problème, ni entendre notre souffrance. Il nie, refuse le dialogue, s’isole dans la pornographie. L’avenir du couple, si aucun changement d’attitude ne s’opère, paraît très compromis. Comment construire alors qu’il n’ a pas d’attention à vous, à votre ressenti ? Comment vivre avec un homme qui ne veut pas s’ouvrir ? Il faut aussi savoir se protéger !

Dans ce cas, faites vôtre l’expression : « Courage, fuyons! ».

Il est aussi sans doute préférable de rompre si votre souffrance est telle que vous ne vous sentez pas apte à l’aider ou que vous êtes usé par des semaines ou des mois d’échec. Il se peut également que l’addiction à la pornographie soit telle que votre conjoint n’est en réalité pas apte à vivre une relation de couple. Je pense notamment à des hommes profondément blessés qui se sont laissés embarquer, par la pornographie, vers des fantasmes particulièrement violents ou écœurants.  S’il ne parvient pas du tout à reprendre le dessus avec votre aide, cela révèle sans doute une blessure plus profonde qu’il lui faudra résoudre avant de pouvoir construire une histoire d’amour.

Bien sûr, chaque situation est différente et seule vous pouvez savoir quelle est la bonne décision. Dans tous les cas, prenez le temps de murir votre décision, de parcourir le site ou le livre pour bien comprendre le problème et n’hésitez pas à échanger en commentaire pour vous aidez des expériences des autres. Sachez que de nombreuses femmes attendent votre témoignage, alors n’hésitez pas !

Pour aller plus loin

Avant j'étais accro au porno

209 Comments

  1. Sandrine 26/02/2016 at 14:37 - Reply

    Merci pour cet article, il tombe à pic ! J’ai une question… Comment faire pour savoir qu’il rechute? Perso, j’ai peur de lui demander, car ça me fait beaucoup de mal.

    • Mélanie 27/02/2016 at 14:14 - Reply

      À mon avis, la seule bonne solution, est d’entretenir un dialogue régulier (par exemple une ou deux fois par mois). Pourquoi ne feriez vous pas ensemble le point sur la période écoulée : est-ce que ca a été difficile ? Est ce que les rechutes s’espacent ? Comment le vit-il? Avez-vous confiance l’un en l’autre? Courage!

      • Sandrine 28/02/2016 at 12:24 - Reply

        Merci pour ce conseil !

    • Eva trottier 22/11/2016 at 00:06 - Reply

      J’ai vécu 15 ans d’enfer, avec un homme qui était continuellement sur les sites de rencontre, et part la suite sur des sites pour acheter de la porno. Ont a dû vendre la maison car il ne payer part sa part, et avait tres peu d’argent pour payer l’épicerie. Il s’est endetté environ $30,000. Et le coup final, il a rencontrer quelqu’un. Oui je l’ai mis à la porte et je peux vous assurer que j’aurais du le faire il y a 15 ans! Quelle perte de temps et surtout mon estime. Je traverse une période difficile. Mais je crois l’important à ce jour est de trouver et surtout comprendre mes faiblesse devant un tel manipulateur. Il faut changer nous, et renforcer notre besoin réel dans une relation. Peu d ‘aide pour les conjoints.

    • Sarah jane 04/12/2016 at 09:55 - Reply

      Si tu es chanceuse il va laisser des traces comme un vidéo ou des images sur son cellulaire, ordinateur qui va avoir oublié de supprimer mais les porno dépendant sont très prudents c’est très rare qui laisse des traces . Moi sa fait 7 ans que je sors avec mon conjoint il est très accro au porno il se masturbe 3 à 4 fois semaine et regarde des milliers d’images et de vidéo dans un mois . Il m’a fait des promesse qui allait arrêter mais les accro du porno sont des menteurs il a rechuter et rechuter j’ai eu beaucoup de peine j’ai failli le quitter. Aujourd’hui nous avons deux beaux enfants il est encore très accro à la porno sauf que j’ai accepter sa maladie et si vous saviez comment je me sent bien depuis lacceptation

    • Christine 18/04/2018 at 10:24 - Reply

      Bonjour à tous,
      Aujourd’hui je suis en colère ,j’ai besoin de m’exprimer!
      Voilà bientôt 4 ans que je partage ma vie avec mon copain.(il a 34 ans et moi 31). Le début de notre histoire était magnifique comme un coup de foudre je n’avais jamais été aussi heureuse et pleine d’optimisme… Mais…j’ai rapidement perdu mon sourire… Au bout de 2-3 mois alors que notre intimité était « normal »… Du jour au lendemain plus rien! Il est vrai que j’avais constaté son côté un peu virulent durant nos ébats je lui en avait fait part je ne reconnaissais pas l’homme si tendre et amoureux que je percevais en lui… Durant ces années j’ai tout envisager(il me trompe?je suis nulle?etc etc). J’ai à plusieurs reprises perdu mon sang froid ce qui vous vous en douterez à engendré des disputes importantes… Puis en 2016 je suis tombée enceinte (ironie du sort)! Ma grossesse à été horrible mes hormones était à 1000% et lui refusait tout contact. Finalement devant ma peine il a fini par me dire qu’il était bloqué par le bébé dans mon ventre,et il m’a promis que tout
      rentrerai dans l’ordre après la grossesse. Je me suis attachée très fort à cette promesse…Plus d’un an après l’arrivée du bébé tout est pareil… Hier,je lui ai annoncé que je ne pouvais plus vivre de cette façon il manque quelque chose à notre relation et je perds confiance en moi je m’isole,je déprime…Bref je veux partir. Au bout de quelques instants de discussion il m’a parlé de son problème avec le porno… Il en regarde depuis longtemps déjà (bien avant notre rencontre)!!!! Je suis restée muette !! C’est un choc!Déjà il m’a menti menti menti menti sur le problème pendant des années tout ça pour en arriver là !? C’est égoïste de sa part,il m’a laissé souffrir tout ce temps et avoir notre enfant tout en sachant le vrai problème. Je comprends c’est pas simple d’avouer ce genre de choses et il a honte. J’estime qu’il a été loin dans son mensonge. Il a eu le courage de m’en parler je le prends comme un appel au secours car je sais que ça lui à coûté de me le dire. Je ne sais pas si je vais avoir la force de pardonner ses mensonges et de le soutenir dans ce problème… Je n’ai rien vu du tout,je me sens prise pour une idiote. Comment j’ai pu passer à côté ? ? ? C’est un malin!! Si il ment pour ça il peut mentir pour tout!! C’est vraiment le désespoir pour moi,je suis perdue.

  2. Edith 16/03/2016 at 10:27 - Reply

    Après 27 ans de mariage, 2 enfants qui ont quitté la maison. Je prends conscience que mon epoux , que j’aime. Est addict au porno. Comment en parler, sans le détruire et nous détruire?
    Je veux l’aider.

    • Mélanie 27/03/2016 at 20:02 - Reply

      @Edith, vous avez beaucoup construit ensemble! Tant d’années de vie commune, deux enfants… Je suis sûre que votre couple est capable d’un dialogue simple et vraie sur la pornographie. Prenez du temps ensemble, au cours d’une ballade en forêt par exemple et abordez le sujet tout simplement. Tenez nous au courant !

  3. Nat 27/03/2016 at 13:19 - Reply

    Apres avoir vecu 7 mois avec mon conjoint, j’ai perdu 10kg, je l’ai quitté, trompé car je me sentais si nulle au lit….car je me sentais trahie chaque jour, humiliée, moche, imparfaite…au plus bas et puis je me suis remise avec lui. J’ai essayé le dialogue. Il me répondait c’est toi qui a un problème car quand il s agit de faire l’amour physiquement c’est assez rare. Et il critiquait mes seins, mes fesses, il n’arrive pas a être doux et câlin. Il reste figé dans une animalité sexuelle sans affection. Et l’affection que je lui donne il l’a rejète et se sent envahit. Puis il me dit qui le fait car tout les hommes le font et aussi c’est pour m’instruire. IMPOSSIBLE!!!
    de changer une personne qui ne prend pas conscience!!! Je n’ai jamais vécu une tel situation et c’est plus destructeur que tout ce qu’on peut imaginer. Et pourtant je l’aime…mais vu mon état actuel, je dois fuir.

    • Mélanie 03/04/2016 at 17:33 - Reply

      @Nat : Ma pauvre… Ça a l’air vraiment destructeur cette relation. Se protéger reste sans doute en effet al priorité. Courage et tiens nous au courant !

  4. Emilie 03/04/2016 at 12:09 - Reply

    Que dois-je faire si mon ami avec qui je suis en coupe depuis maintenant 5 ans, refuse d’arrêter et préfère mettre fin à notre histoire?

    • Mélanie 03/04/2016 at 17:31 - Reply

      @Emilie : est-ce bien raisonnable de continuer une relation si lui ne veut pas avancer et si en plus il semble vouloir rompre ? Il faudrait évidemment creuser un peu les causes de la rupture…

      • Emilie 03/04/2016 at 17:48 - Reply

        Après avoir découvert qu’il allait sur ce genre de site à plusieurs reprises je lui ai demandé d’arrêter, forcément que des promesses, il a même essayé de me faire croire qu’il avait arrêté alors que je savais très bien que ce n’était pas le cas. Après une énième engueulade à cause de cela je lui ai demandé ce que je pouvais faire afin de l’aider à arrêter, lui est proposé plusieurs solutions mais il m’a clairement dit ne pas vouloir arrêter et qu’il vivait très bien avec cela malgré le fait que cela me blesse énormément… Il n’aime pas le fait que je veuille le « contrôler » en lui demandant d’arrêter. Mais il ne comprend pas que ce n’est pas mon but, je ne sais plus quoi faire… Il accepte que cela ne soit pas bien, mais refuse d’y mettre fin sous prétexte qu’il le vit bien.

        • Laurence 02/08/2016 at 13:45

          Je vous comprends tellement…je vis exactement la même situation! Nous sommes séparés depuis hier à cause d’une millième engueulade, qui a éclaté comme d’hab quand j’ai découvert sur son écran la page ouverte d’un site de photos porno. D’habitude il se repaît d’images de blondes aux énormes seins et au cul bien blanc, là il avait donné dans l’originalité exotique de femmes d’Inde et du Moyen-Orient. Après tout, il est important de varier les plaisirs, n’est-ce pas?
          5 ans de relations, et toutes nos disputes sont toujours à cause de cela. Pourtant j’ai de ssentiments très forts pour lui….et il en abuse.
          Comme votre compagnon, Emilie, le mien aussi refuse d’aborder le problème de fond (son addiction), et contre-attaque systématiquement en hurlant qu’il ne supporte pas mon flicage, mon hypercontrôle et ma « jalousie maladive ». Je ne suis pas jalouse: je demande juste à être respectée en tant que femme d’abord, en tant que compagne ensuite. Dès que j’ai le dos tourné, parfois juste le temps d’aller 2 mn aux toilettes, il se jette sur des photos d’autres femmes que moi, tout en étant capable de me dire que ce n’est pas vrai alors qu’il m’est arrivé de le surprendre la main dans le sac! (façon de parler….)
          Je l’aime profondément.Mais son déni détruit notre couple, il dit ne pas voir où est le problème. Une fois, après que je lui ai calmement expliqué à quel point cela me blessait et m’humiliait qu’il se repaisse de photos de gros seins, il m’a répondu en souriant: « Ben quoi? J’AIME les seins…. » Et quand je lui ai répondu: « ça tombe bien, j’en ai! Cela ne te suffit pas? » il a juste haussé les épaules et m’a tiré la tronche pendant 3 jours.Il est donc juste centré sur son plaisir à lui. En clair, il préfère me quitter plutôt que d’essayer de faire des efforts pour sauver notre relation. Son seul effort aura été de me suggérer d’aller voir un psy pour faire soigner ma jalousie…
          Bien sûr que demander à son conjoint d’arrêter ce genre de pratiques n’est pas de l’hyper-contrôle. C’est une proposition d’engagement dans le couple, de construire quelque chose ensemble, autour d’une intimité partagée et soigneusement préservée, et non pas bafouée tous les jours avec d’autres femmes. Le fait qu’elles soient « virtuelles » n’empêche pas que ce sont de vrais sexes, de vrais seins, de vrais orifices et de vraies femmes sur ces photos et dans ces vidéos.Et il s’en repaît tous les jours. J’ai compris que lorsque nous faisons l’amour, c’est à elles qu’il pense, pas à moi…
          J’en pleure en écrivant.

        • Coralie 13/11/2016 at 17:29

          Il est partit mercredi soir …. Alors que la veille il prenait rdv chez un sexologue et faisait tout pour qu’on y arrive…. Je ne comprend toujours pas pourquoi se revirement certainement manque de courage ou d’humilité. ..
          J’ai eu le même compagnon que vous qui m’a fait doute sur moi, me disant que je suis jalouse et que je vois le mal partout, qui negiciait pour arrêtér les chats et continuer les vidéos pornos. .. j’avais arrete les rapports 15j avant… Je ne peux plus supporter les mensonges
          Auparavant il l’avait trompé quelques temps je pense que cela va avec
          Il allait aussi voir parfois les prostituées juste pour regardér me disait il car son sexe est trop petit pour qu’il osé consommer…. d’après lui car son sexe est normal !!!!!!
          Bref il a fait ce choix et moi même si je le posais bcp de questions j’étais prête à l’aider du mieux que je pouvais … Je souffre de cette situation mais certainement cela sera un mieux pour moi…
          Par contre je pense qu’il ne cumule pas que seule addition car il buvait et fumais et à tout arrête en mars. .. bizare pour une seule personne tout ça. ..

  5. Charline 09/04/2016 at 13:08 - Reply

    Quelle réaction devons-nous avoir face à une rechute ?
    Comment faire la différence entre une rechute et une « autorisation » qu’il se donne ? Je ne sais pas comment réagir. Je pense que si je ne réagis pas cela signifie que j’accepte cet écart et il est aujourd’hui, hors de question que je continue d’accepter son addiction.

    Avez-vous des conseils ?

    • Mélanie 09/04/2016 at 15:10 - Reply

      Chère Charline, ta question n’est pas facile car tout dépend tellement des circonstances et de votre couple… On peut dire quand même, en général, que le sevrage demande beaucoup d’efforts et que les rechutes sont tout à fait normales. Si ton copain est vraiment accro, c’est très difficile pour lui de passer de plusieurs porno/masturbations par jour à zéro. L’idéal est donc de maintenir le dialogue, de ne pas dramatiser, de rester confiants ensemble. Dis toi bien que, en principe, ses rechutes ne sont pas des trahisons mais le processus normal d’un sevrage. Après, si pour toi c’est trop difficile, peut-être peut-il trouver un pote ou un psy à qui parler pour te protéger. Qu’en penses tu?

  6. Charline 09/04/2016 at 17:32 - Reply

    Merci pour ce retour.
    Merci de me rappeler que ses rechutes font parties d’un processus normal. Les rechutes je peux les comprendre et les accepter parce que le principe d’une rechute c’est qu’il y a une vraie intention d’arrêt total et ce n’est pas le cas pour l’instant.
    Je vais en discuter avec lui pour essayer de connaître son intention actuellement et si, pour lui, il se l’autorise ou si c’est plus fort que lui.
    Une fois, une seule fois il m’a dit qu’il avait vraiment essayer de ne pas y aller : il m’a dit : je suis sorti, prendre l’air parce que ça devenait vraiment dur mais il a craqué. Là ok, je le soutiens sans problème.
    Effectivement, il faut que je crois en lui mais franchement, avec toutes les excuses bidons et les mensonges, je n’ai plus aucune confiance et j’ai l’impression qu’il continuera à y aller une ou deux fois par semaine. Mais, je reviens à ma deuxième phrase : les rechutes font parties du processus…
    Pour répondre à ta question, il est totalement contre le fait d’aller voir un psy (il dit : j’ai toutes les ressources nécessaires en moi pour réussir. Je n’en doute pas une seconde c’est pour ça que pour moi, ce sont des « autorisations » et non des rechutes).
    Je crois qu’il n’en parle pas avec son meilleur ami.
    Ca rend dingue quand même…
    Merci Mélanie.

  7. Julie 14/04/2016 at 16:18 - Reply

    Bonjour Mélanie,
    Je suis avec mon copain depuis plus de 6 mois maintenant et il m’a avouer hier être porno-dépendant. Il est vrai que je ne m’y attendais absolument pas, mais comme dans ton témoignage, il m’a avoué ça avec une telle tristesse mêlée à une sorte de libération de pouvoir enfin m’en parler que je n’éprouve que le besoin de l’aider. On en a parler ensembles, et on a convenu de lui laisser jusqu’à demain (soit 5 jours d’abstinence puisque la dernière fois remontait à dimanche) sans pornographie no masturbation et de voir par la suite. Tout en sachant qu’on a eu des rapport entre temps et qu’il n’est pas allé ces jours-ci je me demande si je dois lui laisser la possibilité de le faire une fois tous les 3 jours ou une fois par semaine ou directement le pousser à tout arrêter d’un coup mais ça me paraît trop pour quelqu’un qui pratique ça depuis plusieurs années.
    J’aimerais savoir comment pouvoir l’aider concrètement, avec quelles limites lui donner pour débuter… J’ai totalement confiance en lui et je sais qu’il ne me mentiras pas en cas de rechute, je me sens mal de ne pas pouvoir faire quelque chose, j’aimerais l’aider !

    • Mélanie 15/04/2016 at 19:09 - Reply

      Chère Julie, C’est formidable que vous ayez pu en parler ensemble de façon si constructive. C’est un signe que votre couple est solide et que vous allez affronter ça tous les deux.
      Je trouve que 5 jours d’abstinence, c’est un super début. Sur le rythme des périodes d’abstinence, c’est difficile de te répondre parce que l’idéal est que vous le décidiez ensemble. Le principal en tout cas est de garder la volonté ferme d’être capable de se passer complètement de porno tout en ne se décourageant surtout pas d’éventuelles rechutes car elles sont normales. Chacune d’elles est une occasion de comprendre les mécanismes qui le poussent à regarder ces vidéos et de s’améliorer. A force de tomber, on finit par savoir marcher ! Voilà, vous pourrez trouver plein d’idées sur le site ou dans le livre de Florent pour mettre tout en oeuvre de manière très concrète pour que les « rechutes » s’espacent et finissent par disparaître (comme par exemple fêter la première semaine complète d’abstinence en allant au resto). Tiens nous au courant surtout ! A +

  8. sb64 21/04/2016 at 12:45 - Reply

    Bonjour,

    Cela fait 28 ans que je suis avec mon conjoint, après 8 ans de vie commune j’ai vu le désastre des milliers de films et livres. Je te promets: » j’arrête » m’a t’il dit …Combien de fois j’ai entendu cette phrase et ce n’est que MENSONGE.
    Nous n’avons eu aucune vie sexuelle (1 fois l’an pendant les vacances quand il ne peut pas en regarder), ni de vie commune. Nous vivons l’un à coté de l’autre. Ce n’est pas normal, mais je le croyais quand il me disait être trop fatigué par le travail.
    Aujourd’hui je suis malade, je suis en dépression et un psy m’aide, il y a 3 ans je suis tombée dans l’alcool. POURQUOI ????
    C’est simple 30 ans de ma vie foutue en l’air, l’enfance de notre enfant avec qui il n’a jamais partagé de moment. J’ai vécu seule à coté d’une personne que je croyais connaitre mais qui n’était qu’un menteur. Non il ne m’a jamais tapé, il m’a détuite psychologiquement. Je n’ai plus la force de partir. J’essaie seulement de survivre. Alors mesdames, si après votre premier avertissement, il ne réagit pas FUYEZ

  9. mb49 27/04/2016 at 22:41 - Reply

    Bonjour, j’ai découvert en décembre que mon compagnon allait quotidiennement sur des sites porno. Il ne sais pas que je suis au courant. Je n’ai pas eu le courage de lui en parler car le moment où j’ai découvert cela correspond à une période de plusieurs mois où il était très agressif envers moi, s’emportant pour le moindre détail du quotidien. Je suis très choquée par le type de vidéos qu’il regarde, au-delà de la posture de soumission de la femme, il y a des vidéos où mère et filles ont des rapports entre elles…
    Par ailleurs depuis notre rencontre (5 ans) c’est tjrs moi qui ait initié les relations sexuelles, il me disait qu’il était toujours fatigué à cause du travail. Nous avons un bébé de 15 mois, depuis sa naissance je n’ai plus l’énergie pour « déclencher » les « câlins » avec mon compagnon, je ne peux pas être partout, je lui ai parlé du fait que j’aimerais qu’il prenne le relais pour cet aspect de notre relation, mais pas de réponse… Evidemment depuis que je connais cette addiction, j’ai beaucoup de mal avec les contacts physiques avec lui, il ne se passe plus rien.
    Je découvre mon compagnon sous un autre jour, il va même sur un site de voyeurisme, je vois qu’il est capable de mentir ce que je n’imaginais pas. Il y a aussi son « manque « de bienveillance qui m’a laissée abîmée. Sur ma demande il a accepté au bout de plusieurs mois que nous allions voir une thérapeute, que nous avons vu 3 fois pr l’instant. La semaine dernière je l’ai contacté seule pour lui parler de ce problème du porno que je ne peux aborder pour l’instant, ni à la maison, ni en séance, car j’ai trop peur de cette réalité, j’ai trop de mal à l’accepter.
    Toutes ces blessures ont émoussées mes sentiments, je ne me sens plus amoureuse.
    Si j’étais seule, je partirai en courant tellement je me sens mal, mais nous avons notre enfant et je n’arrive pas à imaginer qu’elle grandisse sans ses deux parents sous le même toit. Nos valeurs ne me semblent plus correspondre (bienveillance/violence). Je suis aussi suivie par une analyste, j’essaie de tenir le coup, mais j’ai beaucoup de mal à me concentrer sur mon travail. Je suis perdue, j’appréhende chaque soirée et week-end que je dois passer en sa présence, je me sens bloquée. Je ne sais pas quoi faire, une seule de mes amies est au courant.
    Je ne sais pas si c’est rassurant de voir que d’autres personnes vivent aussi des difficultés, je me questionne sur la société qui fait émerger de telles addictions, de tels comportements.

    • Mélanie 29/04/2016 at 12:41 - Reply

      Chère mb49, ton témoignage est bouleversant. Effectivement, cela doit être très difficile de voir la « double vie » de ton compagnon et de ne pas pouvoir lui en parler, de faire comme si tu ne savais rien. Tu dis qu’il est agressif avec toi, je ne peux que te conseiller d’être très prudente. Aucune violence n’est acceptable. Tiens nous au courant. Peut etre que les séances chez le thérapeutes vont vous aider. À bientôt

    • SB64 16/06/2016 at 14:19 - Reply

      Bonjour mb49, Bonjour à toutes,

      MB49,j’aurai pu écrire ton témoignage il y a 20 ans…. J’ai envie de te dire: »on apprend pas à marcher à quelqu’un qui ne veut pas se mettre debout ! » Donc il faut aborder le sujet le plus vite possible, plus il s’installera dans son addiction, plus cela sera difficile. Il faut qu’il prenne conscience qu’il n’a pas un rapport normal avec le porno, C’est principalement lorsqu’ils ne sont plus dans le déni que les conjointes peuvent les aider en les motivant vers d’autres activité.

      Une ADDICTION nait souvent suite à un mal être:, problème de reconnaissance, ennuie, …cela créait une tension en eux, qu’il soulage. Lorsque l’on parle d’addiction, on parle de MANQUE et dans ce cas, ils peuvent devenir agressifs.

      L’ADDICTION au PORNO, se vit seul, contrairement à des verres échanger entre amis.Les présences, notre présence l’empêchent d’atteindre son objectif, Il va devenir désagréable pour s’enfermer dans sa bulle. Cela lui prends de l’énergie et souvent du temps sur son sommeille, il est fatigué.. De plus en plus désagréable, il s’isole. Faites attention qu’il ne vous entraîne pas (vous et vos enfants) dans cette désociabilisation. A ce stade, « la maison peut prendre feu » il ne s’aperçoit de rien ! il est dans sa bulle. Je trouve que c’est la partie la plus difficile a vivre, nous devons être trahi et tout assumer avec le sourire, alors que nous avons honte. Oui honte de l’image avilissante qu’il nous renvoie de nous, Alors que nous sommes nullement liées à leur maladie, mais nous la subissons!

      Alors pensons à nous, chaque rechute c’est un coup de poignard, une trahison de plus que nous vivons, cela nous épuise plus chaque fois. Il faut se faire aider par un psychologue, car notre santé peut être atterrée, un ami n’est jamais sur. Si vous avez des séances en couple cela est encourageant.

      Un mot pour nos enfants, ils subissent, sans pouvoir mettre de mots. Leur père est toujours fatigué, il ne partage pas de moment avec eux:
      Papa ne m’aime pas? et vous: « Mais Si tu te fais des idées, il est fatigué » Et 20 ans après cela donne: « pourquoi tu es restée ?  » Et vous mentez de nouveau par honte..

      Enfin bon courage à toutes, n’oubliez pas que la vie est courte, qu’elle mérite d’être vécu. Si lui décide de vivre boulot net dodo. C’est son choix. Mais vous n’avez pas à subir! et à faire subir à vos enfants.

    • Patou 25/09/2018 at 23:47 - Reply

      Bonsoir !
      Je suis en train de vivre la même chose !
      Mon ami a 58 ans , je l’ai rencontré sur un site de rencontre voilà 13 mois ….
      au début tt aller bien (sexuellement parlant) puis nos relations intimes ont commencé à s’espacer (1 fois par semaine voir 1 fois tt les 15 j ) étant très amoureuse, j’étais très demandeuse mais il esquivait : grosse journée, mal au dos , envie de faire pipi etc ….
      un jour bêtement je prends son téléphone pour voir des photos qu’il avait pris ! Et là je tombe sur des vidéos pornos ( des milfs ) j’étais choqué ! Je lui demande des explications ! Mutisme total !
      Je prends sur moi et j’essaie
      D’être compréhensive ! En lui disant que c’est normal qu’un homme se masturbe ! Que je trouve ça égoïste et que nous pourrions les regarder ensemble et s’en amuser …. remutisme total
      Je lui explique que je suis en souffrance depuis 7 mois (depuis que je sais !)
      le fait qu’il regarde du porno me blesse et je crains que cela prenne le dessus sur notre relation ! Remutisme
      Je lui ai demandé de prendre rdv chez un spécialiste+ sexologue dans les 15 j ! Si il ne fait rien ! Je quitte son appartement ! Et oui je vie chez lui ;( a sa demande
      Je n’en peux plus ! Je sors d’un divorce douloureux et n’ai pas le courage à 57 ans de re souffrir pour un homme !
      Que puis je faire de plus ! Car à côté de cela c’est un homme gentil et attentionné !
      Help !!!!!! Aidez moi
      Par avance, merci

  10. Squibbs 02/05/2016 at 11:32 - Reply

    Bonjour. Mon mémoire porte sur la pornographie et les conséquences néfastes que celle-ci peut avoir sur le couple. En lisant ce blog je m’aperçois que beaucoup de femmes ont du mal, peur à gérer leur demande envers leur conjoint qui est qu’il arrête de visionner de la pornographie. Il serait intéressant de se demander si l’aide extérieure d’un Conseiller Conjugale et Familiale ne serait pas un des moyens de parvenir à un dialogue entre les deux partenaires qui permette à chacun d’exprimer ce qu’il ressent par rapport à cette problématique. Le Conseiller Conjugale et Familiale est formé pour accueillir le couple dans la bienveillance, sera là pour contenir le couple lors des échanges et l’aider à établir ou rétablir une communication durable. Cette approche peut aussi être mieux acceptée par le conjoint addict pour s’en sortir (en acceptant de se faire soigner) et peut aussi être un réel soutien solide pour le conjoint qui souffre de l’addiction de l’autre… En espérant avoir été utile.

    • Véronique 17/06/2016 at 00:01 - Reply

      Le conseiller Conjugal, le Psychologue, le Psychiatre, l’Analyste, le Sexologue et tous les autres acteurs médicaux capables de nous recevoir à ce sujet sont tous une solution au trouble comportemental qui affecte l’homme, la femme, le couple, les enfants, la famille, les amis… encore faut-il que l’addict accepte son trouble, qu’il ne soit pas en phase de dénie ! Mon thérapeute me dit « on ne change pas une personne », c’est vrai.
      Il est question de se dire « je suis incapable de vivre avec lui à cause de cela et donc, je me protège, je n’accepte pas son addiction, je m’en vais » ou « j’apprends à vivre avec son trouble comportemental, j’essaie de tolérer ou d’accepter mais en contrepartie je ne m’oublie pas, je m’occupe de moi, alors je reste ».
      Effectivement lorsque le couple peut consulter à deux, le travail ne peut être que bénéfique pour avancer mais personnellement je ne suis pas dans ce cas de figure – à mon grand regret -. Le forcer n’est pas une solution, il se renfermera encore plus ; s’exprimer sur ce que nous nous ressentons, même s’il ne répond pas, il entendra. Lui dire qu’on est là pour l’épauler, il ressentira le soutien. J’ai bataillé pendant des mois et des mois, c’est moi qui suis assise dans le fauteuil d’un psy, j’ai décidé d’essayer de tolérer, pour combien de temps je l’ignore encore mais j’ai surtout décidé de prendre soin de moi, de ne prendre que les bons moments, de parfois même jouer l’indifférence (ça paraît paradoxal), de ne plus m’apitoyer sur son sort… là je vois des efforts de sa part, là j’entends à nouveau des mots doux, là il se rapproche, là des projets communs renaissent…. mais il a fallu beaucoup de temps, de patience, de souffrance… je reste pourtant sur mes gardes, nous ne sommes à l’abri de rien… non à l’abri de la rechute éventuelle.
      Pratiquer une thérapie à deux serait idéal ;-)

  11. Rose 18/05/2016 at 15:50 - Reply

    Bonjour,

    Ca fait 3 ans que je suis un couple avec mon copain.Nous sommes fiancés, nous parlons « bébé » et cérémonie de mariage. Son addiction au porno a commencé des années avant notre rencontre. Il a fini par me l’avouer quelques mois après le début de notre relation car il ne supportait pas le mensonge. Il m’a avoué également avoir des problèmes d’alcool qu’il a fini par régler entièrement. J’ai naïvement cru qu’il en serait de même avec le porno. Je n’avais pas osé poser trop de questions car je ne voulais pas « violer » son intimité. Et il avait fini par me dire qu’il n’y pensait plus.
    Il y a quelques jours je l’ai surpris, nous étions chez mes parents. Mes nièces étaient présentes dans la maison familiale. Elles auraient pu entrer dans la pièce.Je crois que pour lui c’était un acte manqué , car il s’est effondré en larmes et a fini par m’avouer qu’il n’avait jamais complètement arrêté.Nous vivons ensemble donc parfois je suis présente mais je ne me suis jamais rendu compte de rien.Je lui fais/faisais confiance.

    Depuis plusieurs jours nous parlons beaucoup , et j’ose lui poser toutes les questions que je souhaite. Lui et moi avons enfin pris conscience de l’ampleur de son problème. Il a déjà pris des dispositions pour se sortir de tout ça car c’est une énorme source de souffrance pour lui.

    Je sais qu’il va trouver des personnes pour l’aider et moi-même je vais le soutenir , mais moi je ne sais pas comment gérer tout ça, toute seule. Vivant avec lui , je me sens stupide de n’avoir rien vu et d’avoir cru que cela s’arrangerait « tout seul » avec l’équilibre de notre couple.Je me sens perdue et je voudrais adopter le bon comportement, mais toute seule , sans pouvoir me confier j’ai l’impression que je vais trouver cela difficile.

    Est ce que j’ai le droit d’en parler à un proche ? Sachant que c’est son intimité que je vais exposer.

    Merci d’avoir créer cette page dédiée au conjointe , et de rendre compte de cette souffrance.

    • Mélanie 19/05/2016 at 15:54 - Reply

      Bonjour Rose ! Bravo pour ce chemin parcouru déjà tous les deux. Vous avez construit un beau couple et vous avez plein de projets. Ton copain a réussi à se sortir de l’alcool, c’est vraiment chouette. Vous allez vaincre l’addiction au porno ensemble !
      Sache que tu n’es pas stupide de n’avoir rien remarqué. Ce n’est pas parce qu’on vit en couple, qu’on peut deviner les pensées et les actes de son conjoint. C’est justement pour ça qu’il faut dialoguer sinon, on devient comme étranger l’un à l’autre. Tu as jusqu’à présent eu une réaction exemplaire, ton copain a de la chance de t’avoir.
      Tu dis que tu te sens un peu démunie, que tu ne sais pas comment faire pour l’aider. C’est normal, on agit forcément en tâtonnant. Ce n’est pas grave si tu fais des erreurs. Essayer ensemble de trouver des solutions qui fonctionnent. Si elles ne sont pas efficaces, essayez en d’autres. (Sortez pour fêter ses périodes de sevrage, essayer un contrôle parental dont tu aurais le mot de passe, demande lui de t’envoyer un texto lorsqu’il sens qu’il va tomber, propose lui de faire une activité seul ou en couple comme du sport ou tout autre chose qui lui donnerait un but). Donnez vous du temps.
      Tu as bien raison de vouloir te confier à quelqu’un. Tu es la bienvenue sur cette page. Tu peux aussi choisir une personne de confiance qui ne vous jugera pas, ni toi, ni lui. Donne nous des nouvelles régulièrement. C’est encourageant pour les autres. Courage!

      • Rose 19/05/2016 at 17:29 - Reply

        Bonjour ,

        Merci beaucoup !

        Ce que tu dis me rassure beaucoup. Hier soir nous avons éviter une rupture de peu … notre relation n’a pas été facile à se construire et je me sentais épuisée.Suite à ça, j’ai compris que ce qui me blesse dans cette histoire , c’est qu’il n’ait pas réussi à me parler de cette souffrance même si je comprends également pourquoi il ne l’a pas fait. D’une part il était dans le déni et de l’autre il avait honte. Par le passé , avant de me connaître il a eu la malchance de demander de l’aide à une personne très proche de lui qui n’a absolument rien fait pour l’accompagner. Je crois que ça l’a beaucoup bloqué aussi.

        Après une longue discussion , nous avons donc décidé qu’il devra me prévenir dès qu’il sent une pulsion arriver ou si il rechute. Et s’il rechute , d’en parler , mais de ne pas prendre ça, comme une preuve qu’il ne pourra jamais réussir à se sevrer. Je le sens vraiment décidé à s’en sortir. Je reprends courage même si je ne veux pas encore m’emballer et aller trop vite en besogne. Tu as raison il faut se laisser du temps. Il faut que je pense à moi et mes projets personnelles, et lui, doit apprendre gérer son stress autrement.

        Merci pour tes suggestions , nous y avions déjà pensé mais je ne savais pas vraiment si ça pouvait être efficace. Je ne sais pas encore si je vais me confier à quelqu’un d’extérieur , mais de savoir que je peux est déjà un réconfort.Merci beaucoup , la route va être longue mais je ne suis pas encore prête à renoncer.

  12. Kate 01/06/2016 at 22:02 - Reply

    Bonjour à toutes,

    Je suis en couple depuis 6 ans, mariée depuis 2 et en projet BB.

    Dès le début de notre histoire, j’ai subi son addiction, il se rendait plusieurs fois par jours sur ces sites, en ma présence parfois, enregistrait les films TV …,
    je ramassais les mouchoirs derrière lui. Il n’avait aucune limite.

    Puis il a été question de vivre ensemble, j’ai alors abordé frontalement le sujet, après des pleurs et des disputes, il a été d’accord d’aller voir un psy. J’ai fait de même, mon estime de moi était au plus bas, nos rapports étaient « made in internet », ma présence étaient presque optionnelle.

    Nous avons emménagé ensemble, fait une thérapie de couple. Sa consommation a effectivement diminué (de multi quotidien à hebdomadaire).
    Nos discutions ne servent qu’à lui permettre de mieux me comprendre et a s’adapter pour mieux me tromper. Il n’a jamais admis de lui même une rechute ou un besoin d’aide. Il se repose sur moi, attend plusieurs mois que j’aborde le sujet.
    Aujourd’hui encore, il nous est impossible d’avoir un ordi commun, sans quoi je suis envahie de fenêtre me proposant des rencontres coquines au slogan insultant « mieux que des putes! ».

    Je lui propose mon aide, mon écoute, il me dit avoir compris, ne plus faire les mêmes erreurs, mais dans les faits, il n’en est rien.
    Je l’aime mais je suis fatiguée. Je ne sais pas comment l’aider, je ne suis plus certaine de le vouloir encore.
    Comment faire le poids contre l’intérêt numéro 1 d’internet? Pourquoi se contenterait-il de moi alors qu’il peut en voir des milliers nues?

    • Rose 02/06/2016 at 14:21 - Reply

      Bonjour Kate ,

      Je te trouve très courageuse , tu as encaissé pas mal de choses depuis 6 ans…

      Je crois qu’avant tout , maintenant , tu devrais penser à toi . Ne te laisses pas entraîner dans son mal être.C’est dur à accepter mais cette addiction qui a forcément des impacts sur toi , n’est pas ton problème à toi. Personnellement , je pensais que si je l’aimais suffisamment il réussirait à arrêter. Montrer son amour c’est important je crois , mais tu as le droit il me semble de ne pas tout accepter. Ce que tu ressens à de l’importance et ça devrait compter.
      Je comprends lorsque tu dis « Comment faire le poids contre l’intérêt numéro 1 d’internet? Pourquoi se contenterait-il de moi alors qu’il peut en voir des milliers nues? » , mais tu ne devrais pas à avoir à faire le poids. Ce n’est pas vivable de se sentir comparé à des filles qui sont là pour correspondre à un genre très particulier. J’ai toujours eu un problème de confiance en moi qui n’est pas dû à mon couple, et lorsque je me pose ce genre de questions ça me rend folle. Et puis au final , toi , et internet ce sont deux choses différentes. Toi tu es  » réelle » . Tu partages sa vie et tu es présentes pour lui.Internet c’est éphémère. Il faut qu’il en prenne conscience.

      Je n’ai pas une grande expérience du couple ni même de l’addiction au porno , mais j’aimerais juste te conseiller de ne pas aller au-delà de tes forces. Tente si tu ne l’as pas déjà fait de lui faire comprendre.

      Pour finir je te souhaite tout le courage dont tu as besoin , et si tu es perdue tente d’en parler à quelqu’un de confiance , moi , ça m’a aidé à y voir plus clair.

      Rose.

      • Kate 03/06/2016 at 02:17 - Reply

        Merci Rose,
        ta réponse me fait du bien
        surtout qu’actuellement je ne me trouve pas courageuse mais plutôt inconsciente, je me dis « tu savais depuis le début qu’il avait ce problème, et tu as décidé de rester, alors ne te plains pas maintenant! »

        La relation avec mon corps, mon image est loin d’être un long fleuve tranquille:
        je me suis fait agressée à 18 ans,
        s’en est suivi 3 ans de boulimie (les addictions et leurs fonctionnement je connais),
        nous n’arrivons pas à avoir d’enfant et sommes dans un parcours de PMA;
        aujourd’hui je ressens son comportement comme une réelle violence, je ne le supporte plus, j’ai atteins ma limite (depuis longtemps en fait je crois).

        Je sais qu’au cours de ces prochains mois les choses vont changer:
        – soit il décide de se prendre en main et je serai là pour lui/pour nous,
        – soit il continu de nier, de minimiser et de s’enfoncer progressivement, peut être à t-il besoin de cela pour comprendre!
        en tout cas, je ne chercherai plus à passer du temps pour le comprendre, à analyser son comportement afin de voir s’il va bien ou s’il rechute sérieusement, et surtout je ne serai plus à l’origine de discussion à ce sujet. Il est temps que les choses viennent de lui.

        Merci pour ce site
        Merci pour nous, qui aimons et souffrons

        • Rose 06/06/2016 at 09:17

          Bonjour Kate,

          Ne sois pas si dure avec toi même. Ce n’est pas si facile de se dire que c’est foutu d’avance. On préfère toujours garder l’espoir quand on aime. Et c’est plutôt une force je crois . Ca permet de traverser certaines crises. Le seule problème c’est quand la crise dure. Là, faut se regarder en face et se poser les bonnes questions pour soi-même. J’ai eu beaucoup de mal à le faire. Je me suis dis parfois que ce serait si facile si je l’aimais moins. Je pourrais partir sans trop de dégâts et recommencer une nouvelle vie. Je me concentre sur ce que je souhaite pour moi et sur sa volonté de changer de vie.

          Je trouve que tu as déjà vécu beaucoup trop de choses difficiles , tu as raison d’attendre que les choses viennent de lui. Ménage toi et écoute toi.J’espère que tout va bien aller pour toi et pour vous.

          Courage !!

        • Mélanie 06/06/2016 at 10:56

          Bonjour Kate, Bonjour Rose,

          Je suis bien d’accord avec Rose. Florent explique beaucoup dans son livre et sur son site que l’addict et son entourage doivent faire preuve de patience et ne pas dramatiser les rechutes pour ne pas perdre courage. Il faut faire exactement la même chose avec toi même. Je reprends exactement l’ expression que Rose : ne sois pas trop dure ni injuste avec toi-même. C’est très difficile de se sentir blessée par la personne avec qui l’on vit. Il est bien normal que tu sois perdue, découragée ou meme en colère.

          Combien de femmes prennent le temps, déjà, de comprendre ce qu’est une addiction au porno, de dialoguer avec leur conjoint? Très peu. Tu as fait le maximum. Tu as peut-être atteint ta limite et tu dois maintenant de poser une vraie question, importante pour toute ta vie. Souhaites tu rester avec cet homme ? Qu’attends tu d’un conjoint et ton partenaire peut-il répondre à tes attentes? Trop de gens se laissent mener dans leur vie par les circonstances. Aujourd’hui tu peux choisir de commencer une réflexion qui te prendra surement plusieurs semaines (il faut te laisser du temps aussi et ne pas tout lâcher sur un coup de tête), pour voir si votre relation de couple doit s’arrêter. Une fois que tu auras pris le temps de peser le pour et le contre, fonce et ne regrette pas ton choix, quel qu’il soit. La vie est belle même si ces périodes de « discernement » sont vraiment très difficile ! On ne regrette jamais d’avoir été maître de ses choix. Plein de courage et merci à vous deux pour ce bel échange qui aidera sûrement d’autres femmes. N’hésitez pas à le poursuivre et surtout à donner des nouvelles.

  13. clarisse 07/06/2016 at 17:19 - Reply

    mon mari s’éloignait de moi depuis le décès de son père et mes soucis de santé : sorties seul, avec des copines de sport en 2014, agressivité, irritabilité. Puis en juin 2015, il se connecte à partir de mon ordi ( acte semi volontaire pour se faire pincer ? ) et je découvre qu’il est inscrit sur plein de sites de rencontres, souvent payant, et drague des filles, proposant d aller boire un verre et plus si affinité.
    je parle de divorcer, il refuse et jure que c’est du  » virtuel « , qu’il a besoin de se rassurer sur son pouvoir de séduction etc. Moi, on me culpabilise car j ai un cancer, et tous les  » amis  » me disent combien c’est lourd à porter au quotidien pour lui

    Et là, je découvre qu’il s’inscrit tjs sur plein de sites, a des numéros de tél d escorts Girls ( des prostituées quoi ), et en a contacté une. Il m avoue avoir été jusqu’à la porte d’une une fois, mais avoir fait demi tour ( et cet enfoiré rajoute : elle ne ressemblait pas à ses photos ).
    Ses explications : c’est plus fort que lui, la pornographie a tjs été dans sa vie ( abusé à 10 ans par un homme qui lui montrait des images pornos, puis lui a fait des actes sexuels ) et il ne voit pas où est le soucis, puisque ce n’est QUE du virtuel, que je me fais du mal SEULE à fouiller sa boite mail ou ses post it avec n° de tel.
    moi je me sens brisée, trahie . Comment lui faire confiance quand il va  » au sport « , quand il sort se ballader avec sa belle auto décapoble , en ayant vu tout ça, les contacts et excorts girls ?
    Un sexologue nous a parlé de la dépendance à la pornographie, il dit qu’il n’est pas un pervers.
    J ai parlé divorce, car je souffre de trop de ses mensonges, il ne participe plus aux charges du ménage, dépense sa paie entièrement je ne sais en quoi .
    il me dit qu’on verra cela après le 20 juin, car il passe un concours ce jour là. Qu’il n’en peut plus de me voir souffrir, que c’est à moi de peser le pour et le contre et décider si c’est mieux pour moi une séparation…( tout en rajoutant qu’il ne pourra pas faire garde alternée pour nos 2 enfants, car le sport plusieurs fois par semaine …sympa ).
    merci pour m avoir lue. J ai tellement mal

    • Edith 08/06/2016 at 06:53 - Reply

      Bonsoir Clarisse.

      J’ai connu des difficultés similaire aux tiennent.
      Après avoir essayé de discuter, de se disputer.
      Je suis allée voir une psychologue pendant un an et demi.
      Aujourd’hui je ne sais pas si nous sommes sorties de tout cela pour le restant de nos jours. ( nous avons dans quelques jours 27 ans de mariage)
      Mais j’ai retrouvé un mari aimant, ou le porno n’existe plus pour le moment.
      Nous en sommes sortie car je lui ai demandé d’écrire sur un papier, pareil de mon côté :
      « les choses qui était très importante pour sa vie aujourd’hui »
      Et oh surprise, sa vie de couple en faisait partie et il a même noté ( rien qu’à deux)

      Je t’ai fait part de notre méthode, peut être t’aidera t elle.

      Bon courage, et surtout cherche ce qui est important pour toi, sans te perdre

      • clarisse 08/06/2016 at 18:13 - Reply

        merci Edith.
        vous message me donne espoir.
        il m a demandé cela samedi dernier : mettre par écrit ce que  » j attend de lui  » ( !!! ben qu’il ne me trompe pas deja !! ) et lui donner , mais que dans 10j, après son concours.
        Pour le moment, j essaie d écrire, mais j ai trop de haine, de colère.
        Ses explications vont dans tous les sens : textos où il me dit qu’il perd la tete, qu’il fait des conneries, mais oralement, ce n’est qu’agressivité. il me reproche de ne plus le  » toucher » , l embrasser et que quelqu’un lui a conseillé d avoir recourt à des professionnelles pour l aider dans » son problème  » . Je doute fort qu’ une prostituée embrasser et caresse…LE  » problème  » qu’il évoque doit etre autre. Le sexologue m a demandé s’il avait des pannes sexuelles, ou éjac précoces, s’il était satisfait de ses performances…et je crois bien que le  » problème  » dont il me parle se situe là, et non pas dans le fait que je ne le caresse, touche , embrasse pas assez ( il n’est là qu’un ou 2 soirs par semaine, ça réduit les occasions de contacts , en plus des engueulades régulières pour ses mensonges depuis 2 ans ). J ai vu qu’il s était acheté des gélules de testostérones et qu’il est complexé par la taille de son sexe….Pf…j espère juste qu’il acceptera de se faire aider, par un professionnel et non une prostituée,, sinon, je ne vois pas d issue.
        comment rester calme, patiente, et compréhensive devant toutes ses conneries/ mensonges/dépenses ??? Vous avez vu psy pendant un an, mais votre mari, il a fini ses conneries comment ?? psy , lectures ? a t il pris conscience de la spirale dans laquelle ces sites l’ont mis et si oui comment et en combien de temps environ ??? je suppose qu’il leur faut … » du temps « , comme pour toute addiction.
        merci à vous tous ici. Vous me permettez de ne pas faire une grosse connerie, genre mettre fin à mes jours.

        • Edith 09/06/2016 at 19:59

          Je comprends ta colère, ta haine.
          La haine et l’amour sont la même chose, c’est à dire que l’attachement est le même.
          Je suis allée voir une psy, seule, lui n’a pas voulu venir.
          Je te conseil d’y aller toi, rien que pour toi. Parce que a vouloir aider l’autre on s’épuise.

          Si tu y vas rien que pour toi, pour savoir au fond ce que tu veux vraiment.

          Quand on va chez le psy, il est conseille d’y aller avec cette pensée

          Poser sa vie avec tous ses détails: les bons et les mauvais, ce que tu aimes, ce qui te fait souffrir.

          Ne pas vouloir changer, ni sa vie, ni celle de l’autre.

          Chercher à la regarder autrement.

          C’est à dire, imagine:

          Tu es là et en face il y a ta vie.

          Tu souffres parce que tu reçois tout en pleine face.

          Chez la psy tu peux apprendre à te déplacer de quelques pas, et ainsi tu la verras autrement, tu comprendras des choses sur toi. C’est cela le plus important.

          Et ensuite, tu changeras, tu verras les choses différemment.
          Tu pourras ainsi poser et dire ce que tu veux et ne veux plus, sans avoir peur ni de toi, ni de l’autre, ni des conséquences de ce que tu auras poser.
          Car tu sauras quoi faire, et comment organiser, et envisager ta vie sans l’autre.

          Et c’est simplement à ce moment là, qu’il se rendra compte qu’il peut te perdre.

          C’est ce qu’il c’est passé avec mon époux, il a comprit que j’étais capable. Sans chagrin, sans colère, sans haine de le quitter.

          Encore une chose, tu sais la vie est dure, difficile, mais rien n’est plus beau.

          Ne baisse pas les bras, soit gentille avec toi.

          Je pense très fort à toi

          Bisous
          Edith

  14. Lyly 09/06/2016 at 16:34 - Reply

    Bonjour,
    Aujourd’hui j’accompagne mon conjoint dans son travail de guérison. Il a déjà rechuté plusieurs fois, et, alors qu’on était sur une bonne voix, j’ai appros plusieurs rechutes hier soir. Je pensais que cette fois tout allait bien, et qu’il m’aurait parlé de ses rechutes en temps voulu, mais il n’a pas réussi et c’est moi qui ait du lui tirer les vers du nez.
    Il le vit très mal et je l’accompagne au mieux, je le rassure, l’écoute et reste présente et souriante pour l’encourager.
    Mais, qu’en est-il de ma souffrance ? De notre souffrance en tant que compagne ? C’est très dur pour moi car je ne peux pas lui faire confiance et je suis toujours dans le doute. Et s’il rechute une fois, ça ne s’arrête jamais tant qu’on en a pas parlé… Je dois donc toujours être vigilante, autant pour lui que pour moi.
    J’ai l’impression de ne pas avoir le droit d’en souffrir, car cela le fait culpabiliser. Je suis mal à l’aise en présence d’autres femmes même si je sais que la pornographie n’a rien avoir avec moi, mais je ne peux pas lui dire. Je dois l’encourager, mais ne pas pleurer. Mais j’ai mal, et me sens seule dans ce combat…

    • Mélanie 10/06/2016 at 18:55 - Reply

      Bonjour Lyly,
      C’est vrai que le site et le livre de Florent incitent les conjoints à l’écoute, la bienveillance et le soutien. Mais en aucun cas il ne s’agit de nier ta propre souffrance! Si toi, tu « dois » (dans la mesure des tes capacités) aider ton ami, lui aussi doit t’aider. Peut-il t’écouter lorsque tu lui dis que tu souffres, que son attitude te blesse? Parvient-il à comprendre que tu es mal à l’aise, que tu te sens trahie, que tu es perdue? Dans un couple, ce n’est pas possible qu’un seul porte l’autre. Chacun se soutient sinon, ce n’est pas viable. Approfondissez le dialogue et tiens nous au courant. Plein de courage !

  15. clarisse 11/06/2016 at 11:07 - Reply

    Incident au travail de mon mari : contenu pornographique sur son ordi. Convocation chez le directeur. Il risque son poste. A moi, il dit ne pas savoir de quoi il peut s’agir…mais en fait…il se demande si , par mégarde, il n aurait pas laissé  » passer quelque chose  » … Ma psy m a dit qu’il ne faisait plus le discernement, et qu’effectivement, il risque son poste…Il s’est pris la tete dans les mains, longtemps, seul dans le canapé. Peut etre la touche finale pour qu’il décide de se faire aider ? Pour la première fois, on a parlé  » calmement  » de cette convocation liée à la pornographie. Moi, je suis restée incroyablement  » calme  » et comme détachée.
    Mais Comment résister à aller voir en cachette sur le disque dur qu’il emmène au taf ? je sais qu’il y a de grandes chances que je me fasse du mal, en tombant sur des choses…et que ça n amènera rien de positif, ou de plus pour nous aider, car il nie ou trouve  » explications  » à tout ce que j ai découvert deja, et ça part en colère +++ …Comment avez vous géré cela , l envie de  » fouiller  » ?? merci à tous

  16. Kate 11/06/2016 at 19:18 - Reply

    Bonjour Clarisse,

    Mon mari n’avait aucunes limites concernant sa consommation de femmes nues au début de notre relation, il ne se cachait pas, je voyais donc les mouchoirs vers son ordi, les DVD,…, la colère est encore très vive rien que d’y repenser!
    j’ai alors cherché sur ses disques durs, son ordi entre autre. Et j’ai trouvé bien trop d’images, de mots, de vidéo que je ne pouvais en supporter. J’ai arrêté de moi même, pour mon bien être mentale. Cela m’a permis de le confondre, de l’étudier me mentir, de l’observer inverser la situation en me rendant responsable de ses mensonges.
    Bref de comprendre qu’il était bel et bien malade !!!!!! Un homme, même s’il reste un homme, ne se comporte pas comme cela, à ce niveau, c’est un animal.

  17. Kate 11/06/2016 at 19:30 - Reply

    Bonjour Lyly,

    Ton message résonne en moi, c’est douloureux.

    Tout comme toi, les rechutes se ressemblent, la honte est trop forte pour qu’il m’en parle et il attend beaucoup (trop) de moi.

    Il y a une semaine, je lui ai dit que c’était la dernière fois que j’abordais ce sujet avec lui, que je le questionnais et qu’il me mentait à ce sujet. Désormais, je le laisse mener ce combat contre le porno, avec ou sans moi, c’est à lui de choisir, mais je ne me battrai pas seule contre eux deux!
    Je lui ai envoyé le lien de ce site et il a lu ce blog, il a vous/mes messages et cela cette souffrance l’a bouleversé.
    Et pour la première fois, il n’a pas fait que parler, il n’a pas seulement cherché ce qui pourrait me calmer de ma petite crise existentielle, il a agit SEUL:
    il a jeté son ordinateur.

    Certes, j’ai bien conscience que cela ne résoudra en rien le problème, ce n’est qu’un outil, tout comme internet, et qu’il existe des centaines d’autres supports en ce domaine,
    mais c’est une étape et je ne pensais pas qu’il en serait capable.

    Bon courage à toutes

  18. Mél 13/06/2016 at 14:49 - Reply

    bonjour
    je suis avec mon conjoint depuis un an, je suis quelqu’un très ouverte d’esprit je pense, ayant vécu une relation amoureuse avec une femme avant lui, je parle de tout sans tabou !
    et hier soir j’ai découvert sur l’ordinateur de mon conjoint que j’aime plus que tout, des photos de femmes en train de se masturber, qui ressemblent beaucoup à des photos de webcam ainsi que des vidéos, et pour couronner le tout des photos de son ex dans les mêmes positions et lui faisant une fellation qu’ils avaient fait il y a des années pour mettre du piment dans leur couple (du coup ça n’en met absolument pas le notre) .
    j’aime le sexe aussi, et étant relativement ouverte, je ne comprends pas qu’il ne m’ai pas parlé, qu’il ne se soit pas confié, je me sens humiliée, salie, et trompée. je n’avait déjà pas confiance en moi, ayant des formes et n’aimant pas du tout mon corps, ca ne fait qu’empirer les choses. Je ne veux plus qu’il me touche, ça me dégoûte, non pas son addiction aux sites ou photos pornos que je peux entendre mais plutôt les photos de son ex qu’il a encore ainsi que le fait qu’il ne m’ait rien dit !
    je ne sais pas si je dois lui faire confiance quand il me dit qu’il ne discute avec personne par webcam, que ce ne sont que des images et qu’il ne m’a jamais trompé !
    Je me sens vraiment mal et perdue !

    • Mélanie 16/06/2016 at 10:01 - Reply

      Bonjour Mél, découvrir « par hasard » que son conjoint visionne souvent de la pornographie, discute avec des femmes sur internet, et fantasme sur d’autres, c’est un choc. Tu dois te sentir trahie et tu dis que tu ne sais pas comment réagir. C’est bien normal… En te lisant, j’ai l’impression que vous en avez discuté ensemble. Avez vous réussi à avoir une discussion posée, vraie où chacun a pu exprimer son ressenti? Ou vous êtes vous disputés ce qui est un peu différent… Ou en es-tu maintenant, quelques jours plus tard? Courage et donne nous des nouvelles

  19. Cadeillan 15/06/2016 at 23:33 - Reply

    Mon Dieu, je vous lit a toutes et me rends compte a quel point je ne suis pas seule dans cette situation.
    Depuis 1 mois j’ai découvert la dépendance de mon conjoint sur les sites gratuits et web cam.
    Le matin quand il ferme a clé la salle de bain , je sais maintenant qu’il se masturbe car je l’ai surpris discrètement par la serrure.
    quel choc pour moi!!!!
    Ma première pensée a été que c’est de ma faute, la culpabilité fait mal.
    J’ai commencé a fliqué son historique internet sur son portable et ce que je découvre me fais mal , il consulte ses sites quasi tous les jours.
    J’ai contacté ma psy et lui a expliqué la situation. Elle ma conseillé d’en discuter avec mon compagnon en lui faisant bien comprendre que je suis la pour lui et que ça me blesse énormément. d’autant que je doute qu’il me fasse l’amour à moi et non a ses fantasmes.
    Le courage ca fait 2 jours que je le cherche mais je n’y arrive toujours pas.
    Je lis vos commentaires et me dis que la route va etre rude et longue et bien sur douloureuse.

    Nessa

    • Mélanie 16/06/2016 at 10:11 - Reply

      Bonjour Nessa,

      Tu dis que tu culpabilise car ton conjoint regarde de la pornographie et semble dépendant. Avant tout, je voudrais te dire que tu n’y es absolument pour rien. Des tas d’hommes sont dans cette situation, plus que l’on ne croit, vraiment. Beaucoup ont une femme qu’ils aiment, avec qui ils ont construit parfois toute leur vie. Pourtant, ils sont dépendants à la pornographie parce que c’est le principe même de ces sites de rendre accro. Ils ont du passer d’une consommation occasionnelle à une consommation dépendante à un moment de leur vie ou ils étaient oisifs ou déprimés.

      Il serait vraiment intéressant que vous arriviez à identifier ensemble ce moment de basculement et que vous puissiez avoir une discussion libre à ce sujet.

      Avec son conjoint, on partage le plus intime de soi dans la sexualité. C’est indispensable de pouvoir aussi discuter librement ensemble, à froid, des rapports sexuels, de la pornographie, de la fidélité, de nos ressentis et blessures par rapport à tous ces sujets. Je vous conseille de prendre un temps ou vous etes sûrs de ne pas être dérangés, et d’aborder le sujet simplement, naturellement : « ce soir, j’aimerais qu’on parle ensemble de la pornographie car j’ai vu que tu en regardais et je me suis sentie blessée, qu’en penses tu? » et hop c’est parti.

      Tiens nous au courant, ce forum est un moyen formidable pour s’entraider. N’hésitez pas à réagir chacune car vous avez parfois des histoires très proches. Merci !

      • Cadeillan 16/06/2016 at 23:59 - Reply

        Merci Mélanie pour ce message qui me va droit au coeur car tu es la seule personne qui me parle de ma situation. Personne dans mon entourage est au courant de mon mal être.
        Tu as très bien cerné la situation et tu as entièrement raison sur le fait que je dois communiquer avec lui de ce problème. .
        Y a pas 15 minutes j’ai pris discrètement son portable pour reverifier son historique et essayer de remonter le plus loin possible.
        Il va tous les jours voir les 2 jours et le plus loin remonte au début avril. J’imaginé que ça fait encore plus longtemps.
        Je suis écoeuré, j’ai mal au ventre et me sens sali et trahi.
        Il m’à toujours dis être contre l’infidélité.
        N’es pas Mélanie une sorte d’infidélité ce su’il fait??????
        Une colère monte mais je sais qu’il faut que je parle tranquillement sans l’incriminé et lui dire à quel point ça me fait souffrir.
        Merci encore pour ce soutien car à ce jour ma solitude est plus forte que tout.

        Nessa

  20. larmes 16/06/2016 at 19:35 - Reply

    bonsoir,

    une de plus. cela fait deux ans que j’ai découvert l’addiction de mon mari, mais il ne veut toujours pas communiquer, je ne sais plus quoi faire. je me détruit de jour en jour. cependant je l’aime. comment puis je lui faire comprendre que nous pouvons réussir a deux.

    • Véronique 17/06/2016 at 14:51 - Reply

      @Larmes
      Nous sommes toutes dans cette situation, nous les aimons. S’il ne veut pas communiquer, c’est qu’il est dans le déni ; difficile de trouver le « déclic » qui le fera parler. Je vis cette situation depuis de nombreux mois ; j’ai tendu beaucoup de perches, quelquefois il parle un peu pour me dire « mon comportement n’est pas terrible », « que du net, pas d’infidélité »… Il faut en fait adapter un comportement serein pour aborder le sujet avec lui. Avec un « ours » il est difficile de communiquer surtout à ce propos ; ils ressentent le mal être, la culpabilité mais surtout la honte ; je pense que la honte est d’autant plus forte à partir du moment où il comprend que nous sommes au courant ; c’est à partir de là qu’il se sent encore plus jugé alors que notre démarche en tant que conjointe et justement d’essayer de comprendre ces pulsions, ces masturbations, ces connexions, cette recherche d’autosatisfaction sexuelle, ce besoin qui leur est devenu « vital » pour combler un stress, un manque… pour finalement leur apporter cette fameuse dose de dopamine.
      Il faut apprendre à se faire violence Larmes, il faut prendre du recul, il faut apprendre à devenir patiente, il faut pousser la porte d’un spécialiste afin que vous puissiez expulser tout le mal être que vous accumulez depuis tout ce temps. Retranchez-vous vers un psychiatre, psychologue, sexologue il existe aussi le CSAPA, l’ANPAA. Personnellement j’ai choisi le dernier de la liste, je m’y rends tous les 15 jours ; je trouve des réponses, des conseils et j’essaie de les mettre en application quand je discute avec mon bien aimé. Ne restez pas seule ; si vous avez une bonne oreille auprès de vos amies ou proches n’hésitez pas à parler. Nous faisons toutes les mêmes erreurs à chercher, fouiller, scruter, nous détruire, nous cloîtrer, à s’épuiser à essayer de communiquer avec notre « addict »…. mais nous ne sommes pas la raison de leur addiction, nous ne sommes pas le noyau de leur trouble comportemental c’est alors qu’il faut absolument prendre conscience que nous ne devons pas nous oublier ! c’est très important ! C’est facile à dire, je sais, mais ne tombons pas aussi profond qu’eux ! Je pense également que + on abordera le sujet avec eux + on leur apportera une frustration puisqu’ils préfèrent rester muets. il y a un mois j’ai dit à mon compagnon « je sais que tu es inscrits sur tels sites (tchats, rencontres…), j’ai décidé d’essayer de tolérer ce que tu fais et non pas d’accepter, mais c’est un essai… et je ne sais pas combien de temps ça durera…. après il ne tiendra qu’à moi de prendre une décision », « saches que ce que tu fais me blesse terriblement et je le vis très mal ». Même s’il n’a pas relevé cette conversation, il l’a écoutée et entendue… parfois nous devons avoir recours au monologue… et il faut savoir être diplomate, rester calme, choisir le vocabulaire idéal et surtout ne jamais discuter en face à face…. toujours s’asseoir à côté…. cela évite la perception de l’affront ! Soyez forte Larmes.

      • Dasilva 07/10/2017 at 16:46 - Reply

        Bonjour à toutes…
        Cela fait des annees que je subis la pratique de mon compagnon.
        Au début j’ai été blessée puis on en a parler, il m’a dis que ces filles ne l’intéressaient en aucun cas mais qu’il s’est habituer ainsi et qu’il n’arrive plus à en sortir.. C’était vraiment difficile et j’ai fini par accepter et faire comme si cela ne maffecter plus mais comme dis le dcitons  » chasser le naturel et il revient au galop  » j’ai essayer mais je n’ai pas pu je ne peux plus supporter cette situation. On a donc décider ensemble de combattre cela , il m’a dis au lieu de passer à tout les jours il le ferait une fois par semaine pour commencer. Toujours difficile évidemment on aimerait tellement qu’il y ait une fin très rapidement … Mais ce n’est pas possible aloes je l’aide à vaincre cela, nous allons faire du sport ensemble je l’aide à obtenir un objectif dans sa vie et on verra ce que ça donne…
        En tout cas je suis de tout coeur avec vous et celles qui ont reussies à ne pas abandonner faites moi part de vos évolutions je ferais de même !
        Courage et luttons contre cette désolé pour le terme  » MERDE  » !
        Rien ni personne n’a le droit de décider pour nous de notre bonheur !
        A très bientôt

  21. Margaux 27/06/2016 at 11:56 - Reply

    Bonjour,
    Je vais essayer de faire court.. Il y a plus de 2ans j’ai découvert que mon conjoint allait sur un site de cam en ligne et payait pour ça. Après 6 mois sans lui dire, un soir j’ai débarqué chez lui en sachant qu’il était sur le site et lui demandait des explications. La seule chose qu’il me disait était que se sont des pulsions.. Je lui dis de se désinscrire sinon on se séparait.. Pendant 1an plus rien, on a emménagé ensemble, je sais qu’il allait regarder des films x quand j’étais pas à la maison, quelques engeulade mais j’essayais de me convaincre que c’était normal de se masturber.. Puis ce week end, mise à jour Firefox et dernières sessions qui s’ouvre avec le site de cam en ligne.. ( alors que 3h avant on avait faire l’amour… ) Je lui balance le PC et lui dis que c’est terminé.. Lui demande de m’expliquer, me dis que c’est ces pulsions, du voyeurisme et sait que c’est pas bien. Je lui ai dit d’aller voir un sexologue se qu’il refuse, je lui dis que si il se fait pas aider lui et moi c’est terminé… Je voudrais préciser qu’au lit je suis pas frigide, j’aime faire l’amour, toutes les positions, autres orifice etc.. Mais après avoir lu vos messages je suis presque à me demander si il se sert pas de moi et de mon ouverture d’esprit pour faire avec moi ce qu’il voit dans le porno ( côté bestiale ). Et je me demande qu’est ce que je ne lui donne pas pour qu’il demande à une hôtesse de faire ce qu’il lui demande? ( pour ma part c’est trompé car il y a échange entre 2 personnes ) Si un homme passe par la j’aimerai qu’il m’explique, j’aimerai aider mon conjoint mais puis-je lui faire confiance une 2sd fois?
    Merci à vous…

  22. clarisse 27/06/2016 at 19:29 - Reply

    je n ai découvert l addiction de mon mari que depuis peu, alors je ne suis pas spécialise de la question.
    Je souffre comme toi et suis en colère quand il me dit ne pas m avoir trompé. Et comme toi, je me suis sentie  » utilisée salie, souillée  » par ce que j ai accepté de faire, pour  » lui faire plaisir « , sans que cela ne lui apporte une réelle satisfaction…
    Je m estimais aussi  » une bonne amante « .
    je cogite beaucoup depuis 1 mois, sur ses explications de  » c’est des pulsions, un truc qui me dépasse, c’est devenu un automatisme, c’est plus fort que moi etc.. »
    et je me dis…tu vois, y a des gens qui tombent dans la boulimie alimentaire. c’est plus fort qu’eux, par moment, à cause de stress, de souffrances, ils ont des pulsions , se gavent de n importe quoi, hamburger , conserve de cassoulet froid…tout et n importe quoi, pour  » caler  » cette sensation.
    certains ont surement des conjointes qui cuisinent de bons petits plats..et tombent de haut devant un tel comportement.
    je me dis ( peut etre pour me rassurer , pour ne pas devenir folle ) que nos mecs sont peut etre comme ça, victimes d’ un comportement qui les dépasse , et qui n a rien à voir avec  » la qualité  » de ce que nous leur proposons à manger.
    que cela n ‘a pas rapport avec la sexualité, avec  » faire l amour « …comme déguster un bon petit plat / et s’empifrer de fast food puis avoir envie de se faire vomir. Ils sont tombé dans un comportement addictif, dans des pulsions qui les dépassent.
    il y a beaucoup de déni, et de honte
    j espère que ton conjoint arrivera à accepter de l aide. ( comme le mien, qui commence à verbaliser la dessus, un mois après le séisme de la découverte pour moi ).

  23. Touteperdue 06/07/2016 at 21:57 - Reply

    Mon dieu . Pourquoi nous as tu abandonné?Moi aussi je suis dans ce calvaire. 8ans de couple et plus rien aucunes relations depuis 3ans depuis que jai arrete ma pillule pour raison de santé. Au début il demandait tout de meme des gâteries et je me disais qu il comprenqit mon etat de santé. Perte d un parenr qui ma profondement marqué. Mais aujourd hui c est tous les soirs le cercle vicieux. Je hais la nuit j ai limpression dz vivre avec dr Jeckyll et mr Hyde. La nuit le montre apparait. Je me rappelle le nombre de nuits où j ai du mendier pour qu il vienne se coucher avec moi. Je me sens coupable et me dis que ce sont mes ennuis de sante qui l ont poussé dedans. Quant au fond je sais bien que ce n est pas vrai. Comme vous j ai fouillé. Trouver des sites où il collectionne comme un ado paumé. J’en ai le coeur au bord des lèvres parfois. Je connais son pseudo de pervers mais il l ignorr. Je suis devenue detective de choc a force ppur ttouver les historiques google. On joue au chat et la souris. Je ne m aime plus je me degoute par moment et me dis que jai creee un monstre. Meme si je sais de par son coté geek il versait deja dans les mangas à caractère sexuel. Je me demande quel pervers j ai en face de moi. J ai eu le coirage d en parler à ma soeur qui m a d ‘abord culpabilise en disant que mon abstinence n avait pas aidé. Un jour lasse j ai fini par lui dire que je savais son vice chaque soir. Que j etais triste affectée . Je me suis mise a sa hauteur en disant avec amour que je ne le jugeais pas. Mqis que ca me blessais. Et que j etais prete quand il avait du desir à ce qu il se tourne vers moi. Et lui ai dit tu etais si tendre je suis la je pleure et tu ne me prends meme pas dans tes bras. J ai eu droit à cette phrase que je n oublierais jamais »q uest ce que tu veux que je te dise? » Suis je si degueulasse à ses yeux. Je n ai ni gros seins ni formes genereuses
    Mais c est comme cela qu il ma connu. Apres cela ma soeur m a exhorte de me reprendre. Tout le monde voit le changement mz dit que je suis belle ces temps ci.J ai des compliments d ‘autres hommes mais lui rien. Je ne travaille pas. Mais ma maison est entretenue je minvestie dans ses activités annexes. J ai toujours éte la pour lui . J en viens a me demander si cet homme ma jamais aimé. Je venais de perdre ma mere qu il me trompais. J ai pardonné on ne lache pas aussi facilement. Je l aimais voyez vous et j ai excuse en me disant dans mon chagrin je l avais négligé. Mais apres quelques temps on s ‘était retrouvé. Pardon je m egarde dans mes souvenirs qui me brulent. Tout le monde s accorde à dire qu il a la chance de m avoir pour mon devouement. Mais à croire que lui est aveugle. Je me sens sale . Stupide. Moche. Une moins que rien. Et sa gentillesse finit par me tuer la journée. Je me demande si je suis encore la parce que bobonne fait l entretien.bouffe l aide dans ses activités
    Ou bies est ce que parce il tient à moi reellement. Je pleure ûn jour sur deux ces jours ou je me dis que c est de ma faute que j ai toit gaché. Sites libertins videos traces de spermes dans les calecons. Mouchoirs qui me narguent la nuit je ne dors plus ou mal. Parfois je lutte me couche apres lui en me disant yes c un soir ou il n ira pas mater de la cochonne. Mais ce que je voudrais c est qu il reconnaisse son problème. Je sais pauvre fille je suis.malade mon cerveau est devenue malade et même mon corps est malade
    Mais desormais je dois faire un travail de deuil j ai perdu huit ans de ma vie. Et je sais que je ne m en remettrais jamais. Merci d avoir lu mes divagations ce soir mon cerveau se mourrait de hurler sa detresse

  24. Helashelas 26/07/2016 at 13:15 - Reply

    Je suis aveuglée par la tristesse je ne suis meme plus en colère. J ai donné ma vie à un homme qui m avaot promis famille. A cz jour rien 9 ans dont trois ou il ny a plus rien. Et dernierement meme plus de tendresse. Il nen a pas envie. Par contre pour ses satanés porno il peut. J ai eu beau lui dire qu il pouvaot me parler beau lui dire que cela mefaisait souffrir. Je saiq aujourdhui que monqieur a des compte facebook où il adule ses putes d actrices x mais ne me dit meme plus à moi que je suis belle . Des comptes où il chat avec deq pouffes mais ne prends meme pas le temps de menvoyer un sms en journée. Et collzcrionne des images plus que douteuses comme un gamin de 16ans. Il se fait passer dans la vie pour quelqun de bien . Tout le monde l admire. Limite je suis une chanceuse. Hein. Mais moi il nie ment et ment meme quand je lui dis savoir certaines choses. Et apres avoir fait la remarque que cela me faisait souffrir il ma repondu quil n avaiut gout a rien mais tenait à moi. Mais apparemment pqs autant que le porno. Je ne pleure plus je ne comprends plus je suis tombée bas je crois. Tres bas. Je me sentais deja laide zt incapable mais la je ne sens plus rien du tout. Aujourdhui apres avoir trouvé encore une preuve de son desamour pour moi je suis vide. Vide. Et j ai peur de faire une betise dans les prochains jours

  25. elodie 28/07/2016 at 20:37 - Reply

    Bonjour,
    je suis avec mon copain depuis 17 mois…
    dès le début ça a été compliqué pour moi car il est resté sur des site de rencontres pendant plusieurs mois. Il a enfin fini par en sortir mais la confiance a été dure à trouver. Ensuite… je me suis rendue compte qu’il regardait du porno mais sans me douter qu’il en regardait autant.
    Vexée, et dans l’incompréhension j’ai fini par aborder le sujet et il m’a expliqué qu’il en regardait depuis ses 12 ans, et que c’était devenu une habitude, et que c’était un peu normal, tous ses copains le faisaient aussi! Je n’arrivais pas à l’accepter et en reparlais régulièrement, puis j’ai commencé à fouiller pour en savoir plus… historique, documents (pour voir s’il stockait des films…) bref ça m’a dégouté et j’ai explosé. ça a été le début de nos nombreuses disputes.
    Je sais qu’il n’en a jamais regardé quand j’étais avec lui, dans la pièce d’à côté par exemple et ça m’a rassuré au début. Mais quand j’ai vu que lorsque nous n’étions pas ensemble il en regardait plusiseurs fois par jours… alors que lorsque nous nous voyions nous ne fesions pas autant l’amour… ça m’a posé question, je lui ai reproché. J’ai souvent envie de faire l’amour et deux fois par jours ne me dérangerais pas mais il n’en a jamais la force ou l’envie… de plus quand nous fesions l’amour je sentais qu’il n’était pas au maximum de ses capacités…
    j’ai exposé le problème et il a reconnu qu’il en regardait trop et que ça avait un impact sur notre sexualité. Nous avons alors commencé à « travailler » là dessus. on a notamment lu ensemble le livre de Florent puis nous nous sommes vu de plus en plus et donc sa consommation a diminué (une fois par semaine « seulement »). Et nos relations sont devenues bien plus intenses!
    Aujourd’hui nous nous voyons tous les jours mais lorsque je quitte l’apparatement, pour aller travailler ou pour aller à un rdv ou simplement pour voir ma famille et mes amis, je suis dans l’angoisse car je me dit qu’il va en télécharger ou en regarder et ça me paralise, ça me pourri la vie… je n’ai que ça en tête et je ne profite plus des moments sans lui.. parfois même je refuse de voir des amis pour rester avec lui au cas où…
    c’est devenu un poison, je ne supporte plus qu’il en regarde, je n’arrive plus à le gérer, ça me dégoute, ça me met plus bas que terre… j’ai l’impression qu’il préférerait me perdre plutôt que de perdre son porno…
    du coup je suis tout le temps en train de le surveiller, je ne lui laisse pas de répis, aucune vie privée et je déteste ça, et lui aussi.. du coup il se ferme et se met à me mentir alors qu’on était d’accord pour la transparence…
    je n’arrive plus à dormir quand je suis pas avec lui, j’ai mal au ventre quand je sais qu’il est seul à l’appartement, je n’arrete pas de pleurer. Quand on fait l’amour je pense à ça et je me dit qu’il doit s’imaginer une scène porno quand il ferme les yeux… je n’arrive plus a avoir d’orgasme, ça devient un vrai problème.
    je ne sais plus quoi faire. il est d’accord pour aller voir un sexologue mais en même temps ne s’engage pas avec moi dans les recherches.. j’ai l’impression qu’il est revenu en arrière et qu’il se dit qu’il n’a pas de problème… que c’est moi qui en ai un et que je vais trop loin, que je ne suis pas assez tolérante, car tous les hommes font ça, même plus agés, même son caotch de rugby, même son père et son grand père… bref
    a l’aide

  26. Laurie 29/07/2016 at 09:24 - Reply

    Bonjour,
    Cela fait 8 ans que nous sommes ensemble…
    Et il y a 15 jours mon conjoint est devenu distant…
    Cela était déjà arrivé par le passé…
    Je savais qu’il n’avait pas forcément le moral, par rapport à son boulot, aux travaux de notre maison etc.
    Mais je ne pensais pas que cela rejouerait sur notre couple…
    J’ai voulu savoir ce qui ce passé…
    Il m’a annoncé que c’est sentiment s’estomper… qui voulait flirter, être libre.
    Qui s’en foutait de tout…
    Il m’a dit les choses avec une telle dureté, que je ne le reconnaissais pas.
    J’ai été prendre l’air car j’avais besoin de réfléchir.
    En rentrant en fin de journée…
    Il s’en voulait d’avoir été aussi dur avec moi…
    Nous avons discuté…
    J’ai voulu faire le premier pas vers lui…
    Et c’est à ce moment-là qui m’a avoué qu’il ne pouvait pas.
    Car il avait passé son après-midi sur un site de vidéo porno.
    Il m’a avoué qu’il le faisait dès que je n’étais pas là…
    Mais aussi que ça lui est déjà arrivé de le faire alors que j’étais là, dans une autre pièce sans que je m’en rende compte.
    Ou si je bosse et que lui ai en repos, il peut le faire deux fois, une fois le matin et une fois avant que je ne rentre.
    Il peut aussi se réveiller la nuit pour le faire.
    Depuis qu’il me la avoué je comprends mieux pourquoi par moment il me rejeté.
    C’est qu’il avait était juste avant voir des vidéos.
    Je comprends aussi pourquoi il y a eu autant de période de doutes de sa part.
    Il prend le raisonnement que s’il fait ce qu’il fait c’est qu’il doit ne pas m’aimer suffisamment.
    Et il penses que s’il rencontré quelqu’un, et qu’il avait plus de sentiment pour cette personne.
    Il ne ferais pas ce qu’il fait actuellement.
    Plus je lis des choses sur le sujet et plus je pense qu’il se trompe….. Et que sait l’addiction qui le fait parler….
    Mais….
    Est-ce que j’ai tort ou raison ?
    Je sais que me l’avoir avoué est déjà un grand pas…
    Mais je sais pas vraiment si je dois le solliciter sexuellement en sachant qu’il dit doutait de nous .
    Je suis un peu perdu
    Je ne sais plus vraiment comment réagir ?
    J’ai peur aussi qu’il rechute et qu’il ne me le dit pas…
    Nous devons aller prochainement voir une conseillère conjugale…
    Mais j’ai peur qu’elle prenne trop à la légère son addiction…
    Je ne sais pas si elle sera compétente dans le sujet….

    • Cecile 04/08/2016 at 19:08 - Reply

      Bonsoir Laurie,même si les circonstances ne sont pas tout à fait les mêmes,le fait qu’il en est parlé,c’est sûrement comme une demande d’aide. Étant donné que j’ai été abusé visuellement enfant par mon père qui m’imposait sa pornographie dans toute la maison et plus par un voisin physiquement, autant te dire qu quand j’ai découvert l’addiction de mon compagnon ça m’a rendu malade.heureusement que je suis suivie par une psychologue qui m’a écouté et expliqué. Qd je suis rentrée j’avais besoin d’en savoir plus car il ne fait pas confondre la personne qui est Addict et la personne qui est Addict et impose ce genre d’images comme si tout était normale!!!! J’ai donc découvert le livre de Florent et l’est commandé immédiatement.je l’ai lu et j’ai commencé à comprendre. Maintenant mon compagnon me demande de l’aide pour l’instant malgré ma fatigue, face à tout ca qui dure qui dure je lui ai proposé ce livre qu’il le lise comme il veut et en plus je lui ai proposé ce site et d’autre que j’ai découvert dans le livre. Tu peux essayé.bon courage

      • Laurie 05/08/2016 at 17:31 - Reply

        Merci Cecile,
        J’ai acheté le livre également….
        Je les lu……
        Mais j’ai tellement de question sans réponse…..
        Actuellement ce qui me pèse c’est les moments ou les distants envers moi…..
        Et je remarque bien qu’il est distant quand il déprime….
        C’est vraiment pas évident….

  27. Cecile 04/08/2016 at 18:53 - Reply

    Bonsoir,
    J’ai découvert l’addiction il y a qq mois, ce qui m’a permis révélé les blessures et abus sexuels que jai subit enfants entre autre par mon pere. Après avoir nié les faits en me disant qu’il était piraté sur tablette,pc et telephone portable,il a fini par avoué. Il va consulter un psychologue malgré tout j’ai retrouvé hier un nouveau compte Facebook qui est plus que toxique. Je le sens pas décidé à s’en sortir.il pense encore que les autres entrés le psy vont tout réglé à sa place. Et de nouveau la trahison, le dénigrement,la colère et la tristesse m’ont envahi. Il me demande de l’aider comment faire.Des qu’il arrête un compte Facebook, il en recrée un autre après et ce n’est pas pour échanger avec des amis….je suis dépassée et épuisée par cette situation.

  28. Cecile 04/08/2016 at 18:54 - Reply

    En relisant mon commentaire j’ai oublié de mentionné que je parle de mon compagnon…

  29. clarisse 05/08/2016 at 09:55 - Reply

    moi aussi enfance avec porno très présent et abus sexuels.!
    J avais fais un gros gros travail là dessus avant de rencontrer mon mari…mais pas suffisant il semblerait, vu que je suis encore tombée sur un  » pas net niveau sexualité  »
    Je dois  » dégager  » quelque chose, que les pervers sentent. Je les attire. Aujourd’hui mon mari…Que de souffrances. Ca ne peut pas n être qu’un hazard
    Bon courage à vous les filles

  30. Cecile 05/08/2016 at 12:00 - Reply

    Effectivement il n’y a jamais de hasard mais il ne fait pas confondre une personne perverse et une personne Addict. Il se peut fortement, que la personne Addict du porno est été abusé lui même et cest le cas de mon compagnon. Effectivement au debut de mes découvertes j’ai vraiment pensé être tombé sur un pervers et le travail qui a suivi pour l’un comme pour l’autre on permis de comprendre ce qui ce passait actuellement dans nos vie et nos souffrances. Clarisse peut être que pour ton mari c’est le cas et ayant subit cela toi même tu peux l’aider à se comprendre lui même, à condition qu’il le veuille. La perversité c’est imposé en tout impunité ses images degradante, non seulement cest de la perversité mais ça fait aussi partie d’abus sexuelle comme les attouchements et autre. Les personnes qui visualisent du porno seule sans imposé tout celé aux autres est dans l’addiction comme l’alcool ou autre drogue puisse l’être. Ou nous avons la force de supporter où nous avons le choix de partir aucune des solutions doit être prise dans la culpabilité. Bises l’as filles

  31. clarisse 05/08/2016 at 12:23 - Reply

    oui, comme le tien, mon mari a été abusé dans l enfance.
    il est encore dans  » le déni  » de ce coté là, il dit qu’il était d accord, même si certains actes ne lui ont pas plu.
    Il m a dit une fois :  » qu’est ce que tu veux, quelque part je lui suis reconnaissant, c’est lui qui m a fait jouir pour la première fois et m a fait découvrir le plaisir  » . cet abuseur a été condamné pour plusieurs de viols sur autres ados. Mon mari a refusé de témoigner contre.

    cet abuseur lui a fait découvrir la masturbation mais aussi le porno…Mon mari devait avoir 11 ou 12 ans.
    je comprend que cela a affecté profondément sa sexualité, et que la masturbation, la pornographie, découlent de ces abus, et est comme  » un réflexe  » face à un stress…ça n a plus rien de sexuel.
    j essai d aider mon mari, car je suis passée par là aussi…mais c’est difficile, car il accumule porno et autres addictions, ment , et met le ménage en péril avec des achats compulsifs. Nous n avons plus de quoi payer le loyer. cela fait un an qu’il ne contribue plus aux charges du ménage, dépense tout pour une voiture de sport, et en je ne sais quoi, escorts girls peut etre, ou jeux d argent.
    cet été, il a pris un travail en déplacement. Il fuit. et cela repousse les possibilités de rendez vous avec un professionnel.
    en même temps, il dit vouloir  » renflouer les comptes  » avec ce job et etre au bout de la corde…
    je le vois comme un malade.
    je me suis mal exprimée dans mon message. Je le vois comme un malade dépassé, et non un pervers.
    mais les dégats laissés dans nos vies par les vrais pervers, comme mon père…sont toujours là.

    • Cecile 05/08/2016 at 12:41 - Reply

      Je comprends pleinement ce que tu vis et cela doit être difficile. Tu as raison tant que ton mari refuseras de voir la réalité et d’être suivi par un professionnel, tu ne peux pas faire grand chose. C’est son chemin et sa propre décision. On ne peut pas aider celui qui ne le veux pas. Pense à toi, et fais ce qu’il y a de mieux pour ta vie car le bonheur il n’y a que nous mêmes qui pouvons nous l’apporter.plus nous sommes libre plus les autres le sont aussi autour de nous, plus ils sentent que nous sommes attachés à eux et plus ils sentent nos failles plus ils appuis dessus sans vouloir voir ce qu’ils ont à accomplir eux même pour être heureux. Ton mari a sûrement très peur de ces confronter à son agresseur( peur d’enfant) car cet abuser était sûrement un pervers manipulateur narcissique. Ces gens là détruise les autres par contre ton mari a le choix se libérer ou rester enfermé jusqu’à la fin de ces jours et cela lui appartient,sans jugement de ma part bien-sûr

      • clarisse 05/08/2016 at 19:08 - Reply

        il accumule les addictions : jeux sur le net, jeux d argent, porno, alcool, achats compulsifs, des sommes supérieures à son salaire. On n a donc plus de quoi payer le loyer et il m’en veut et rejette la faute sur moi, qui ne fait pas l effort de  » combler le découvert » .
        mais je l ai fais depuis des mois, et donc il continue. Il va falloir que ça cesse, car je suis à bout.
        je pense qu’il y a un trouble psy derrière tout cela. Une dépression, c’est sure, mais peut etre plus grave.
        c’est très très difficile en ce moment pour moi. Les factures s’accumulent, je suis seule avec les enfants, il est parti en déplacement, j ai du mal à ne pas penser en boucle à toute cette folie qui l’emporte, qui nous emporte.On me conseille d’en parler au médecin de famille d urgence, mais j ai les enfants avec moi.Tenir, tenir, quelques jours encore, quelques semaines, voir s’il va bien mettre de l argent mi aout sur le compte, et cesser ses folies…tenir tenir. je suis à bout de nerf. Merci à vous d etre là. A qui confier de telles folies ?! Certains me disent de le quitter , qu’il se fout simplement de ma gueule. Mais d autres me disent qu’il est en grande souffrance.( ce qu’il exprime parfois lors de textos )

  32. Cecile 05/08/2016 at 19:29 - Reply

    Personne ne peut te dire ce que tu dois faire, ta souffrance est suffisant grande pour ne pas en rajouter. Pour ma part ma religion bouddhiste m’a beaucoup aidé à croire à l’impossible, à voir mes valeurs. Ça paraît évident qu’un thérapeute ne peut être évité.courage

  33. Cecile 06/08/2016 at 16:08 - Reply

    Bonjour, je viens de lire tout vos commentaires et punaise excusez moi pour la suite mais ça fait du bien même si on ne devrait pas vivre tte cette souffrance. Il est très dur d’avoir quelconque rapprochement avec mon compagnon sans m’imaginer que qd il me prends ses bras il n’a pas en tête t’es ses images pornographique qui ont encore dans ma tête beaucoup trop souvent. Bien qu’on discutons tous les jours, je n’y arrive pas, j’ai peur de me sentir trahis. C’est comme si je voulais scruter ton cerveau pour voir à quoi il pense qd nous sommes tout les 2

  34. Lolotte 10/08/2016 at 11:58 - Reply

    Bonjour.

    Je viens de découvrir l addiction de mon amoureux.
    Je suis en pleine phases de réflexion et de questionnement.

    Je comprends mieux certains de ces comportements.
    J’ai l impression qu il cherche de l aide, mais qu il n est qu a moitié conscient de son problème.
    J avoue ne pas savoir comment m y prendre.

    Je le crois prêt à détruire le bonheur que nous pouvons construire par angoisse de faire face à ces problèmes.

    C’est pour moi très dur et suis partager entre je l aime et je dois me préserver.

    J’ai besoin de soutien.

  35. AnonymeF 12/08/2016 at 10:13 - Reply

    Bonjour
    tellement de messages qui s’approchent de ce que je vis. J’aime mon mari passionnément mais je connais sa porno dependence. certes il est passé de sex addict (rencontres, dragues, infidiélité, porno..) avec ses autres compagnes a uniquement porno dépendant : consultation pendant longtemps quotidienne mais disons raisonnable (trois fois pas jour) et puis depuis quelques temps 5 heures par jour selon son historique.
    Et bien sûr moi il ne me touche pas ou si peu, pour quelques mn après m’avoir quitté se jeter pendant des heures sur des videos.
    Je ne suis pas jalouse de ces filles, je sais par experience que je peux satisafire des hommes qui ont eu énormément de relations avant moi. Donc je ne me remets pas en cause, mais je vis mal le fait qu’il préfère écourter nos matinées ou nos soirées qui pourraient être des moments de calins pour aller plus vite rejoinder ces videos.
    Je m’inquiéte de cette remontée en puissance et je crains le retour du sex addict.
    Quand j’essaye de lui en parler comme à vous toutes quand il ne veut pas reconnaitre il me parle d’hyper jalousie, de lui « pourrir » sa vie avec mes remarques et qu’il va me quitter… jusqu’à ce que je tombe en pleurs et m’excuses de ma maladresse..
    Je suis face à une impasse : lui en parler va le faire fuir et je ne veux pas le perdre, le laisser faire le laisse dans son mensonge et où va t’il s’arrêter..
    Chaque jour j’espère qu’il va revenir à quelquechose de mieux, qu’il va se rendre compte qu’il a besoin d’aide et qu’il ne faut pas qu’il s’enferme là dedans.
    Mais je ne peux rien pour lui et moi je me détruis à le voir me mentir, préférer ces vidéos à faire pleins d’activité qui pourraient l’aider dans sa vie prodessionnnelle ou personnelle, et je me demande comment je peux construire avec lui, si il retombe dans le sex addict.
    2 femmes se sont cassées les dents avant moi, elles ont pourtant tenues des années aussi et certainement qu’elles ont voulu comme moi qu’il soit mieux.
    Je ne suis pas wonder woman et je n’arrive ni à le quitter, ni à l’aider,… et je crains de me détruire et qu’ensuite il me quitte en me détruisant …
    Que de peurs au milieu d’amour.
    Si des hommes porno dépendants pouvaient m’aider avec leur vision « de l’intérieur » , peut être que je trouverais la clef au moins pour moi.

    • Laurie 16/08/2016 at 10:05 - Reply

      Personnellement, cela fait un mois que je suis au courant de la porno dépendance de mon conjoint.
      J’ai beaucoup réfléchi… Il y a une question qui me restait sans réponse…
      Pourquoi ce masturber 3-4 fois dans la semaine et peut-être faire l’amour 1 fois dans la semaine avec moi.
      Après je ne sais pas si j’ai la bonne réponse mais je pense que c’est une sorte exutoire pour eux.
      Ça leur procure du plaisir et sa leur fait oublier leurs soucis (soulager un malaise intérieur) l’espace d’un instant…
      J’ai lu aussi dans le lien ci-dessous « Un autre effet de l’addiction sexuelle et d’insensibiliser la personne aux réactions sexuelles ordinaire, comme celles de la vie de couple, ce qui entraîne une dysharmonie dans les couples constitués. » http://www.viesavie.com/question/comprendre-laddiction-au-porno/
      Personnellement il a pris conscience qu’il perdait son temps et qu’il se sentait mal ensuite…
      Mais il doute toujours de ce qu’il ressent envers moi…
      Personnellement même s’il a pris conscience qu’il perdait son temps…
      J’ai lu pas mal d’articles sur internet et je lui envoyais certain par mail et ont discuté après ensemble…
      J’ai ressenti des fois que trop d’informations avaient tendance à le faire douter de lui. Dans le fait qu’il veut arrêter sans aide. Du coup je ne lui envoyais plus d’article pendant un certain temps. Le temps qu’il digère les informations
      J’ai lu le livre de Florent et je lui ai mis dans sa table de chevet.
      Peut-être qu’il le lira quand je ne serais pas là ou quand il sera prêt à le lire.
      Pour ma part j’essaye de le comprendre, je ne le juge pas.
      Je reste calme…
      Quand je les sus j’ai été perdu je ne savais plus comment réagir, comment être…
      Et j’ai compris qu’il fallait que je reste moi-même, que je sois authentique…
      J’ai aussi l’impression que je dois le reconquérir….
      En espérant que cela puisse t’aider.
      Je te souhaite plein de courage.

      • clarisse 16/08/2016 at 13:45 - Reply

        Tu as tout à fait raison sur la masturbation.
        Cela n a plus rien de  » sexuel « . Nous avons pu parler ( un tout petit peu,on marche sur des oeufs ) avec mon mari. L autre semaine, j ai , par hasard,mis à laver un short qui traînait et …mis les doigts dedans. Visiblement, il s’était soulagé 2 fois ce jour là. Son explication : » j’étais tendu à cause des problèmes d argent, c’est devenu comme un automatisme certains moments de tensions « .
        Il prend conscience des dégâts sur notre sexualité doucement, et il y a quelques jours, nous avons refait l amour  » normalement », c’est à dire qu’il me semblait  » présent » , les yeux ouverts, et l ‘éjaculation précoce n’est pas arrivée. cela faisait une éternité…Il a semblé très heureux de cette re découverte.
        Il y a des jours où je reste calme, où j arrive à ne plus y penser en permanence..d autres jours où je tourne folle, plein de questions sans réponses, et surtout si je dois le quitter ou lui laisser une chance…Plein de courage à toutes.

        • Laurie 16/08/2016 at 14:46

          C’est un grand pas pour vous deux, de mettre des mots sur le pourquoi de l’acte…
          Est-ce que je peux te demander la fréquence de vos rapports si ce n’est pas indiscret?
          Car cela me pèse beaucoup…
          Récemment il nous et arriver de le faire deux fois dans la semaine pendant deux semaines.
          J’ai aussi eu l’impression comme toi qu’il avait apprécié ce moment…
          Actuellement c’est une fois par semaine.
          Je sens bien qu’une simple caresse le met mal à l’aise.
          En plus de tout cela j’ai pris 24 kilos en 8 ans.
          Je sens bien que cela doit jouer…
          Vu les filles qu’il y a sur les vidéos…
          Du coup je ne me sens pas désirable…
          Faut dire que je ne m’aime plus non plus avec ce corps.
          Mais le temps que je perde mais kilo en trop et que je reprenne confiance en moi.
          Il y a du chemin….

  36. Estelle 14/08/2016 at 22:12 - Reply

    Bonsoir, j’ai 36 ans et mon mari 42. Je suis une de plus dont le mari (13 ans de mariage, 18 ans de vie commune) a été (est encore?je le crois qd il dit qu’il a arrêté d’en regarder) accro à la pornographie. Le problème (en plus des autres problèmes que cela engendre) de cette addiction c’est que cela a entraîné chez lui une addiction à la masturbation et que cela engendre une infertilité. En effet nous essayons d’avoir un enfant mais la pénétration vaginale ne lui apportant pas les stimulations physiques auxquelles il s’est habitué via la masturbation, il a beaucoup de peine à jouir en moi, je ne peux donc tomber enceinte. Il souffre beaucoup et je souffre beaucoup.
    Il a honte et a du mal à en parler. La douleur, la frustration, la colère et l’humiliation que je ressens font que j’ai du mal a communiquer calmement avec lui. De plus il a tendance à nier ou trouver des excuses. Cela engendre chez lui une souffrance morale, chroniquement un état dépressif, un manque d’intérêt pour le sexe réel et une grosse perte de l’estime de lui même. C’est un cercle vicieux…
    Je voudrais profiter de ce commentaire pour m’adresser à lui indirectement et écrire ce que je voudrais lui dire… Je voudrais tant réussir à lui dire que je l’aime profondément, que je comprends sa souffrance, que je souffre profondément moi-même. J’ai confiance en lui et en nous pour surmonter cela et concrétiser nos rêves et nos projets. Mon amour pour lui sera toujours le même.

  37. lue 28/09/2016 at 13:49 - Reply

    Bonjour, voilà, je suis maman d’une petite puce de 4 ans, séparée de son papa, j’entretiens depuis 1 an et demi une relation avec un autre homme. Cette relation est basée sur la communication avant toute chose. Tout allait pour le mieux, pas de disputes, au niveau sexuel c’est parfait… sauf que voilà j’ai découvert par hasard qu’il regardait du porno. Ca a été un choc vraiment violent car moi même j’ai été accro et j’ai mis tellement de temps à arrêter. Nous en avons parlé, lui me disant qu’il ne faisait pas cela régulièrement, j’ai donc accepté. Mais curieuse que je suis j’ai voulu voir quels types de vidéos monsieur regardait…et là autre choc il m’avait bien menti puisqu’en fait dans son historique chaque jour était rempli de pages porno… nous sommes passés d’une fois par moi à au moins un fois par jour…
    J’ai craqué et suis allée dormir ailleurs que dans le lit conjugal le soir même. Ne pouvant plus accepter de me sentir trahie, touchée, embrassée.
    Et le lendemain matin j’ai vu sa détresse lorsqu’il est venu me réveiller, il en pleurait.
    Nous avons encore discuté et mis une chose au point : je lui ai demandé de réduire cette addiction, non pas de la stopper complètement car cela aurait engendré de la frustration et tout le monde sait que cela n’amène rien de bon. Il a compris et depuis j’espère vraiment qu’il s’y tient. Ceci étant dit, un autre problème est survenu, depuis que j’ai appris ça, je revisionne moi même des vidéos, je sens que le chemin va être long pour arrêter de nouveau et reprendre confiance en lui et en moi…

    • Julie 28/09/2016 at 22:19 - Reply

      Bonsoir,
      Est ce que je peux vous poser une question? En quoi les vidéos vous attirent? Quelle sensation vous rammènent – elles si vous avez besoin d’en regarder à nouveau? Je suis désolé pour votre addiction, ça doit être dur mais j’essai de comprendre pour mieux aborder le sujet par exemple, ou pour ne pas avoir une opinion de pervers envers mon conjoint..
      Merci à vous

      • lue 14/11/2016 at 21:31 - Reply

        bonsoir, désolée pour le laps de temps écoulé.
        les sensations ?
        de l’excitation, je suis bi et j’avoue que parfois le corps d’une femme me manque.
        j’ai l’impression que ces personnes réalisent certains de mes fantasmes et de les voir agir ainsi me fait un peu vivre à travers eux ce que je ne vis pas.
        j’en ai même eu un orgasme dernierement puisque la masturbation parfois se révèle « nécessaire »…
        oui le mot c’est ça… l’excitation.
        mon compagnon est au courant qu’il m’arrive d’en regarder, nous avons partagé cet instant intime d’ailleurs. l’effet n’en a été que plus positif.
        cela fait 3 semaines maintenant que je n’en ai pas regardé mais l’envie est bien là…
        bon courage à vous !

  38. Cecile 29/09/2016 at 06:35 - Reply

    Bonjour,
    La suite des événements n’est pas facile à vivre. Mon accompagnon voit un professionnel. D’après ce qu’il me dit il n’a pas replongé depuis 2 mois et depuis 2mois nous n’avons pas de relations car soiree disant il est trop mal à l’aise de ce qu’il a fait. Il y a 2 semaines encore ,il ne supportait même pas que je l’approche. Franchement c’est dur de tenir quand on voit comme la vie est courte. Ça ne fait qu’augmenter ma tristesse

  39. Edirhbzh29 16/10/2016 at 22:53 - Reply

    Je viens de lire tous vos témoignages, je suis soulagée d avoir découvert que toute ma souffrance n était pas la mienne mais la sienne. Je ne sais encore si je vais pouvoir régler le problème ; c est déjà un travail énorme de tenter de lui ouvrir les yeux il ne reconnait jamais ses torts. Il m à demandée en mariage il y a qques mois et je sais pas, je ne sais plus…

  40. amandine 14/11/2016 at 16:07 - Reply

    Bonjour, après plusieurs hésitations et beaucoup de réflexion, je viens enfin a vous, Mon conjoint est porno dépendant après moultes recherches et avoir lu le contenu du site je me rends a l’évidence, il est parti le 10 de ce mois ci me disant que les enfants le stressait que notre vie ne lui convenait pas , j’ai compris que c’était en partie a cause de sa dépendance, au vu des milliers de photos sur son pc et ses collections impressionnantes classées par actrice et catégories, je suis tristement malheureuse de son état, pas en colère, je ne lui en veut même pas, je me sens seulement impuissante, il affirme avoir des sentiments pour moi mais a l’heure ou j’écris il est tellement absorbé par son « besoin » qu’il en oublie même de m’écrire ou de m’appeler, alors j’aimerais savoir si il est encore temps d’aborder le sujet de manière un peu plus sérieuse sans prendre le risque de l’humilier j’aimerais l’aider même pas pour sauver mon couple mais juste par amour de cet homme parce que au-delà de cet addiction c’est quelqu’un de formidable .

    J’ai tenté d’évoquer le sujet, quand nous étions encore sous le même toit mais il m’a toujours renvoyé que j’étais parano et jalouse compulsive j’y ai cru a un moment alors je me suis tue et j’ai fermé les yeux, au péril de mes enfants et de notre couple;

  41. NINA 14/11/2016 at 18:34 - Reply

    Bonjour
    je suis tombé plusieurs fois sur des historique ou même un écran encore resté sur un site porno
    a chaque fois c’est allé loin on se disputait , il partait , je pardonnais .
    maintenant cela fait 7 ans que nous sommes ensemble nous avons 3 enfants . il a 28 ans j’en ai 25
    et mon mari ne dormi jamais avec moi , malgré mes demandes , niveau intime , pareil c’est rare et irregulier
    mais je ne me posais pas de question plus que cela (fatigue, travail ….) je patientais
    et ce week end , je tombe encore sur des site X la j,’en peux plus il n’a jamais arrêté en fait ;
    il ne me touche pas , mais prends plaisir a voir des autres !
    je l’aime , mais il me dégoute ,
    si on refait l’amour , il aura les autres en tête ?
    je ne mange plus et je n’arrête pas de pleurer
    je me sent trompée

  42. AMANDINE 15/11/2016 at 13:17 - Reply

    Bonjour je suis conjointe d’un porno dépendant j’aurais aimé savoir comment aborder le sujet avec lui. je ne sais pas comment amener la chose et encore moins sans que ça ai des conséquences sur notre couple et comment faire pour aborder la chose sans qu’il se sente humilié et trahi.
    il a quitté le domicile le 10 de ce mois ci.
    prétextant ne plus supporter les enfants , je ne suis pas en colère après lui je ne lui en veut même pas, il n’a pas commis d’adultère mais la proportion de fichiers et de photos classées par actrice et par catégorie est vertigineuse et prend quasiment l’entier de son disque dur …. j’aurais peut être du réessayer de lui en parler mais lorsque j’ai abordé le thème avec lui plusieurs fois il m’a qualifié de jalouse et limite hystérique… du coup j’ai fermé les yeux et j’ai essayé de faire comme si de rien n’était , il en a résulté qu’il n’y avait plus de relation sexuelles et quand je tentais quelque chose il en était géné…

    j’aimerais l’aider a ouvrir les yeux même pas pour sauver mon couple si tenté qu’il en reste quelque chose mais simplement parce c’est un homme formidable et que j’ai peur pour lui .

  43. Audrey 16/11/2016 at 17:22 - Reply

    Bonjour à tous/tes,

    L’homme que j’aime est porno dépendant, plus précisément dépendant à la prostitution en ligne.
    Nous avons toujours eu une sexualité chaotique (manque voire absence de libido de sa part et éjaculation précoce), j’ai longtemps cherché à comprendre, ai voulu trouver des solutions, me suis remise en question comme nous toutes, me suis sentie trop grosse, pas désirable, pas jolie … jusqu’au jour où j’ai découvert sa perversion : un paiement pour une prestation en ligne … Je suis allée voir le site en question, j’ai beaucoup pleuré, ça m’a rendu malade et en colère. Il m’a assuré que ça avait été le seul, la première fois. Je savais qu’il mentait mais ai fait mine de le croire. Notre couple en a pâti et il a préféré me quitter. Malgré ça, nous sommes restés très proches, bien plus que des amis. Nous nous aimons très fort mais son côté obscur prend le dessus.

    Il m’a fait part du mal être que cause cette dépendance mais au début j’étais trop blessée, humiliée, et focalisée sur moi pour prendre ça au sérieux. C’est en apprenant que ça dure depuis des années que je me suis rendue compte que c’était grave. Que le jour où il m’a dit être dépendant et qu’il en souffrait était un appel à l’aide que j’avais refusé d’écouter. Je m’en veux aujourd’hui et lui ai offert de tout faire pour l’aider à s’en sortir. Non pas pour le reconquérir, non pas pour le façonner mais uniquement pour qu’il se reconstruise. Qu’il soit heureux et épanoui … Qu’il apprenne à aimer vraiment … Je sais que ça va être long et difficile … je sais que je vais devoir faire preuve de beaucoup de patience et d’abnégation et je cherche tous les conseils, tous les témoignages pouvant m’aider dans ce combat. J’ai commandé le livre de Florent Badou. Je veux qu’il s’en sorte.

    D’un autre côté je me rends compte que j’éprouve beaucoup de haine pour ces femmes qui marchandent leurs corps, pour ces sites qui font passer le sexe pour quelque chose de sale et où la perversion est banalisée et je me dis parfois qu’ils ont bousillé notre couple, mais aussi qu’ils ont participé à faire de lui un homme à la sexualité « problématique » …
    S’il s’est construit sur ce genre de schéma, va-t-il trouver du plaisir avec une sexualité plus saine ?
    Pourra-t-il s’épanouir et être heureux avec des rapports plus humains/bienveillants/sincères ?
    Comment être un bon soutien si moi même je ne suis pas sûre de la finalité ?

    • Laurie 18/11/2016 at 18:51 - Reply

      Bonjour Audrey,
      Personnellement je viens d’apprendre au bout de 8 ans que mon conjoint est également pornodépendant.
      Je mettais déjà rendu compte qu’il lui arrivait de visionner des vidéos pour se masturber, mais je pensais que cela était normal et occasionnelle, Je ne pensais pas que cela pouvait jouer sur nos relations sexuelles.
      De plus je savais que par certaines période il avait contacté des filles sur skyrock, pour se rassurer de son physique, car il est très péjoratif envers lui même, manque de confiance et d’estime en soi et aussi car je suis sa première petite copine qu’il a l’impression de ne pas avoir assez profité de sa jeunesse surement dû a l’addiction.
      Avant qu’il me l’avoue, je mettais bien rendu compte qu’il n’avais pas forcément le moral, que le boulot était une source de stress + les travaux de notre maison. Mais je pensais pas qu’il allait aussi mal. Je ne pensais pas non plus que cela pouvait faire office d’anxiolytique.
      Moi aussi, je me suis senti grosse, pas désirable, pas jolie. En plus de tout cela j’ai tendance a prendre du poids quand je n’ai pas le moral ce qui n’aide pas.
      Je comprends que tu es été en colère de découvrir cela, moi aussi je l’ai été. Mais ma colère s’est vite dissipé car j’ai vu en lui son mal être.
      J’ai lu beaucoup d’article sur le sujet cela m’a aidé à comprendre. Au début on croit qu’il le font exprès, on pense qu’il est simple d’arrêter, eux même pense qu’il est simple d’arrêter seul, mais cela n’est pas le cas. C’est là que l’on voit bien que cela est une addiction, et que cela n’est pas une mauvaise volonté de leur part, ils font comme ils peuvent.
      Je sais que les rechutes sont difficile autant pour eux que pour nous, car c’est plus fort que nous, nous nous remettons en question.
      Il y a quelques mois j’en était arrivé a haïr les filles minces qui ressemble a se standard de vidéo, j’avais l’impression de devenir dingue.
      Moi aussi j’éprouve beaucoup de haine envers ces femmes, et aussi pour ces sites, je penses comme toi que cette addiction bousille notre couple, lui ne penses pas forcément la même chose. Ils penses que c’est sentiment diminue, qu’il ne m’aime pas assez et que s’il tombait amoureux de quelqu’un d’autre il arrêterait tout.
      Je penses aussi comme toi et je dirais même….. pas en parlant de nos conjoints, je dirais même qu’il engendre des hommes pédophiles.
      Je me poses les même question…..
      J’essaye d’être un maximum a son écoute…..

      • Audrey 18/11/2016 at 19:57 - Reply

        Bonjour Laurie,

        Merci beaucoup pour ta réponse et ton partage. Tes propos font écho avec mon histoire et je suis rassurée de constater que ce mal-être que j’ai éprouvé mais aussi cette haine envers ces femmes et sites est « normale » et partagée. Je crois qu’on ne peut pas se rendre compte de l’importance du problème si on ne s’investit pas totalement mais je crois aussi que c’est nécessaire de passer par la phase de rejet pour pouvoir y arriver. Ton conjoint a-t-il « avoué » avoir un problème de dépendance ou t’en es-tu rendue compte par toi même ?
        Lorsque tu dis qu’il a besoin d’être rassuré sur son physique, qu’il manque d’estime et de confiance, c’est la même chose pour mon ami. Peut-être est-ce un trait de caractère commun à tous les porno dépendants ? Ce qui me chagrine c’est que je n’ai jamais cessé de lui dire combien je le trouve beau et désirable, non pas pour booster sa libido mais parce que c’est ce que je pense …
        Je lis des tas d’articles et de commentaires et je me rends compte que ça va être difficile pour lui mais aussi pour moi ! Il faut vraiment y croire et j’espère être à la hauteur dans ce combat !
        En ce qui concerne la pédophilie, je ne sais pas si la porno dépendance y amène mais en tout cas c’est évident que la banalisation des sites pervers et les agissements de ces femmes et hommes facilite grandement l’accès à ces horreurs.
        Il est dans l’erreur s’il pense que son addiction cesserait s’il tombait amoureux de quelqu’un d’autre! non seulement c’est méchant pour toi mais en plus c’est faux. Pour preuve mon ami a vécu d’autres relations avant moi et elles se sont toutes soldées par des échecs en grande partie a cause de ça. Puisque le porno prend trop de place, plus que la conjointe, plus que la vie à deux qui n’apporte pas ce qu’il trouve avec le sexe virtuel (cette chose j’ignore ce que c’est mais je compte bien le découvrir!)
        Merci encore pour le partage et bon courage à vous deux ! N’hésite pas à revenir vers moi pour partager ton histoire, tes inquiétudes et tes colères, peut-être qu’en nous aidant mutuellement on trouvera du réconfort et du soutien …

        • Laurie 21/11/2016 at 12:17

          Bonjour Audrey,
          Je comprends, moi-même cela me rassure de ne pas être la seul….. Cette situation est dure….
          Il y a quelques temps, lors d’une soirée mon conjoint a été distant envers moi. Je savais qu’il n’avait pas forcément le moral, par rapport à son boulot, aux travaux de notre maison etc.
          Mais je ne pensais pas que cela jouerait sur notre couple… J’ai cherché à savoir ce qu’il se passait.
          Il m’a annoncé que c’est sentiment s’estomper… qui voulait flirter, être libre. Qui s’en foutait de tout… Il m’a dit les choses avec une telle dureté, que je ne le reconnaissais pas.
          Je l’ai laissé seul le lendemain de la soirée pour prendre l’air car j’avais besoin de réfléchir. Et je suis revenu en fin d’après-midi. Il s’en voulait d’avoir été aussi dur avec moi.. Nous avons discuté…
          J’ai voulu faire le premier pas vers lui… Et c’est à ce moment-là qui m’a avoué qu’il ne pouvait pas.
          Car il avait passé son après-midi sur un site de vidéo porno.
          Il m’a avoué qu’il le faisait dès que je n’étais pas là… Mais aussi que ça lui est déjà arrivé de le faire alors que j’étais là, dans une autre pièce sans que je m’en rende compte. Ou si je bosse et que lui ai en repos, il peut le faire deux fois, une fois le matin et une fois avant que je ne rentre.
          Ce jour j’ai fait une recherche devant lui, et nous sommes tombés sur l’histoire de Florent. Il ne pensait pas qu’il pouvait avoir d’autres personnes dans le même cas que lui….
          Je pense qu’il ne se rende pas compte que c’est une addiction, moi-même je ne savais pas que cela exister. Personnellement il a pris conscience qu’il perdait son temps et qu’il se sentait mal ensuite…
          Comme tu dit, oui peut-être est-ce un trait de caractère commun, je comprends moi aussi je le trouves beau et désirable…… J’aimerais tellement trouvé le moyen qui retrouve de la confiance et de l’estime….. Je pense que l’ai vidéo n’arrange pas les choses….
          Moi aussi Audrey, c’est pour cela que par moment j’ai des coups de blues car je doute à ma capacité de le soutenir.
          Je ne sais pas si ces pareil pour tous les pornodépendants, mais pour lui il prend plus de plaisir seul qu’à deux.
          Je sais que c’est l’addiction en elle-même qu’il fait qu’il ressent cela. C’est le but de ces sites….. Les faires revenir….
          Actuellement je me dis que je ne pas rivaliser contre cette addiction…. Et cela me fait de la peine
          Merci à toi aussi, car on se sent seul dans cette situation…… Je serais ravie de continuer de discuté avec toi nos histoire, inquiétudes et colères. Merci beaucoup.

        • Audrey 23/11/2016 at 17:25

          Bonjour Laurie,

          Ho non, ça ne l’est pas … Nous avons passé une soirée difficile ici aussi … Apprendre qu’il s’amuse littéralement avec d’autres me rend folle. Je vais avoir besoin de souffler sinon je crois que je vais péter un câble.

          Pourquoi parler avec une co-dépendante t’a cassé le moral ?

          Il doit être frustré c’est sûr mais il redécouvrira d’autres plaisirs avec le temps… Même les choses simples font du bien et peuvent mettre un peu de baume au coeur … pour toi aussi d’ailleurs. Je te sens fatiguée et je comprends, ça me fout en colère que tant de vies soient égratignées par ces conneries. Ils ne mesurent pas l’impact que ça a sur nous et sur notre équilibre … Mais il faut se faire violence.

          Pour la télé j’ai changé le code VOD, sur le pc j’ai installé k9 comme le conseille Florent, créé une session restreinte enfin bref, un vrai travail de flic qui il faut l’avouer m’agace beaucoup ! J’ai aussi découvert qu’un de ses plans cul lui avait conseillé de ne pas se prendre la tête avec ce problème, que ça n’en était pas un d’ailleurs, je te passe ses commentaires salaces mais je pense que tu imagines facilement … ça me fait pleurer de rage …

          Il me supplie de lui faire confiance et je fais de mon mieux mais parfois je ressens carrément de la haine et j’ai juste envie de le gifler !

          Au plaisir de te lire Laurie,
          Je te souhaite de retrouver le moral …

      • Audrey 21/11/2016 at 14:34 - Reply

        Bonjour Laurie,

        (Il n’y a pas le lien pour répondre à ton commentaire d’aujourd’hui, j’espère que tu recevras ma réponse quand même)

        En ce qui nous concerne on avance petit à petit. Il faut que je me montre douce, compréhensive mais autoritaire aussi. Parfois c’est dur mais ça porte ses fruits. Il peine à me faire confiance et sa honte prend le dessus mais on avance. Il m’a apporté de nouvelles informations que j’ai du assimiler sans qu’elles soient trop dévastatrices … c’était dur mais en communiquant on arrive à faire face. Ce qui me choque le plus c’est qu’il refuse/ait d’accepter que les femmes qu’il paye/ait via les cam sont bien des prostituées. Il les considère plus comme des partenaires de jeu, ça m’a horrifié. Il refuse aussi d’admettre que je me sois sentie trahie comme s’il m’avait trompé. J’ai du lui expliquer que le fait d’abuser de ma confiance était en soit un adultère et que le fait de payer une personne pour disposer de son corps relevait bel et bien de la prostitution.

        Il avait une rengaine quotidienne apparemment, une sorte de rdv, comme d’autres vont à un entraînement sportif ou au cinéma, lui s’était fixé un jour dans la semaine pour mater des videos et/ou payer pour des cam. D’après lui c’était juste ça ou parfois une fois de plus dans la semaine pour mater du porno. Je pense qu’il n’est pas tout à fait franc mais ne vais pas chercher trop à le brusquer. On marche sur des oeufs!

        Il m’a avoué hier qu’il pensait réussir à s’en passer tout seul mais qu’en fait il avait besoin de moi. Il m’a demandé de l’aide pour bloquer ses accès à internet/sites porno/sites de rencontres/boite mails etc. C’est un pas de plus mais je sens que ça l’angoisse. Je vais pénétrer dans son monde, bloquer son jardin secret. En 20 ans il avait été le seul maître à bord alors je comprends son inquiétude…

        Il est euphorique depuis quelques jours, se lève plus tôt, veut sortir plus, mais il a peur que cette sensation disparaisse avec l’apparition du phénomène de manque. Ca va sûrement arriver mais on fera face. J’ai déjà prévu des soirées « à thème », des activités, des rdv quotidiens pour faire le bilan. Des récompenses qui l’aideront à apprécier chaque petite victoire … C’est infantilisant mais si ça peut marcher …

        Comme toi je ne pouvais pas admettre que ça pouvait arriver à tout le monde, que cette addiction pouvait le toucher. Au début je l’ai même trouvé faible et ridicule. Ca n’est qu’en prenant du recule, en faisant mes recherches et en le voyant malheureux que j’ai pris conscience de l’ampleur de cette maladie.

        A mon avis si ton conjoint ne cesse pas toute activité liée au porno il ne s’en sortira pas. C’est un engrenage, il cherche du réconfort et pense le trouver. Ils se voilent la face et n’ont pas idée combien ces sites sont « bien faits » pour les rendre accro. Le danger c’est d’arriver à croire que c’est de ça dont ils ont besoin, plus que du reste. La vraie vie leur fait peur, les angoisse, les stresse et dans leur bulle, leur monde rien qu’à eux, tout se passe comme ils le désirent. Ils croient être maîtres de la situation alors que pas du tout! De plus ça les rend tellement narcissiques qu’ils sont incapables de prendre en considération notre mal être. On est comme des ombres dont les paroles sont vaines et c’est très difficile à supporter parfois. Je m’en suis rendue compte avec mon ami. Il m’a dit qu’il était heureux d’avoir franchi le cap, de reconnaître son addiction, il me considère juste comme celle qui lui a mis « un coup de pied au cul » et pense que le reste il ne le doit qu’à lui. Il n’a pas idée de tout ce que je fais pour que ça aille et c’est quelque part assez vexant. L’égo en prend un coup mais je le comprends. Si ça peut l’aider à reprendre confiance en lui je laisse faire pour le moment. Cependant je pense qu’il est plus que nécessaire pour s’en sortir définitivement d’arrêter de se regarder le nombril. A un moment il faudra sortir de cet état où eux seuls comptent pour prendre en considération les autres – conjointes, enfants, amis …

        En ce qui concerne le plaisir que ça leur apporte, j’ignore si c’est la même chose pour tous mais il m’a expliqué qu’il arrivait à bien faire la distinction entre nos rapports – plus charnels, « le corps et l’esprit sont chamboulés » m’a-t-il dit – et les relations virtuelles ou plans cul où il se lâche plus (chose qu’il n’arrive pas à faire avec moi car il me respecte trop d’après lui) … Le problème c’est qu’avec le temps, faire l’amour lui convient de moins en moins et que ce qu’il veut c’est baiser (pardon pour les propos mais ce sont les mots justes).

        Il faut que tu sois forte Laurie, tu peux rivaliser contre cette addiction ! Ton amour pour cet homme est le moteur qui te fera vaincre. Je sens bien ton désarroi et tes peurs. Il faut que tu te fasse violence et que tu t’impose face à ses petites envies de flirt ou de masturbations via videos. Il faut qu’il se rende compte que la vraie vie c’est toi / votre couple et pas son délire. Il a besoin d’ouvrir les yeux et d’après ce que tu dis, le fait de lire l’histoire de Florent l’a chamboulé, c’est une bonne chose car ça va le faire réfléchir. Il tient des propos qui te blessent pour que tu t’effaces. Ne lui donne pas cette satisfaction. Il t’en remerciera en temps voulu à mon avis.
        J’ai dévoré le bouquin, y ait trouvé beaucoup de choses intéressantes et vais le donner à mon ami qui a hâte de le lire. Je pense que le fait de savoir que d’autres sont passés par là et en sont sortis est important pour eux.

        As-tu songé toi aussi à bloquer les accès à internet ? Via des filtres « parentaux ». S’il n’est pas capable de se restreindre alors il faut qu’il ne puisse pas avoir la possibilité d’y accéder. Ca peut paraître violent mais si c’est la seule solution …

        Courage Laurie ! Et merci à toi.

        • Laurie 22/11/2016 at 18:53

          Bonjour Audrey,
          J’ai bien reçu ta réponse.
          C’est une situation vraiment pas évidente….
          Entre temps j’ai pu parler avec une co-dépendante, mais cela m’a plus cassé le moral….
          J’ai parlé à mon conjoint de cette appelle et il m’a avoué avoir déjà fantasmé sur d’autre fille pendant nos rapport, et j’ai du mal à l’accepter, bien que je sais que s’est dû à l’addiction. J’ai vraiment l’impression que tout s’écroule.
          Je sens aussi que cela l’angoisse, qu’il n’a plus son moment de plaisir pour se sentir mieux.
          Tu vois Audrey je commence à en douter….. Pourtant je l’aime…..
          J’ai changé le code wifi, bloqué les sites par DNS. Mais voilà, il y en aussi à la télé.
          Courage aussi à toi Audrey, merci également

        • Laurie 10/12/2016 at 18:11

          Bonjour Audrey,
          Désolé, j’ai mis un peu de temps à répondre surement pour prendre un peu de distance, faire le point sur la situation.
          Je comprends, idem pour moi, sortir avec lui devient même difficile pour moi, imaginé qu’il regarde d’autre fille au standard des films porno me fait beaucoup de mal. Y a quelque temps je lui ai même fait une petite remarque dans un magasin.
          Parler avec cette co-dépendante m’a fait peur et puis elle m’a donné l’impression que je me tromper sur la relation de couple. Pour moi, même si on est pas marié, un couple « c’est pour le meilleur et pour le pire, dans la richesse et dans la pauvreté, dans la santé et dans la maladie… ». Elle m’a donné l’impression que je devais le quitter. Mais que le prochain serais surement addict à la même chose ou autre chose. Je l’aime est je ne me voyais pas le quitté à la première difficulté. Mais je me rend compte qu’elle m’a fait douté de mes sentiments, de mon amour envers lui et de ma capacité a supporté la situation. Je me suis posé beaucoup de question…… Je crois en nous, et je penses que cette addiction a fait beaucoup de mal a notre couple, et en le quittant j’aurais l’impression de donner raison à cette addiction…….
          Il a rechuté y a quinze jours quand je bossais et que lui était en repos, et j’ai pas pensé que ma session sur mon ordi était en administrateur, du coup il a pu voir le mot de passe de la clé wifi que j »avais changé, du coup j’ai mis un mot de passe a ma session et fait une deuxième session invité. Et faut que je penses aussi a enlever le code wifi de ma tablette quand je suis pas là une journée complète, car une journée seul est dur pour lui…. Comme tu dis un vrai travail de flic. Aujourd’hui je bossais, il allait aider de la famille et après il allait chez son père mais son père était pas la. Et je sais très bien qu’il sait le code wifi, je lui ai dit qu’il fallait qu’il envisage de pas prendre son téléphone car c’était de la tentation. Et il ne la pas pris…. J’essaye de lui faire comprendre qu’il faut qu’il cherche a se mettre des barrière, mais j’ai l’impression que c’est dur que ce soit de lui même…… Mais c’est l’addiction, faut pas les blâmés…….
          Elle ne se rend pas compte de se qu’elle dit. Et puis on peut se demandé dans quel but elle dit se genre de chose.
          La confiance que j’avais en lui est pour le moment éteintes.
          Moi je ressens de la haine pour ceux qui véhicule toutes c’est vidéo pornographique, c’est eux qui leur font du mal et nous font du mal par la même occasion. Je comprends pas que l’on puisse laisser faire ce genre de chose avec les conséquence qui vont avec.
          Je te souhaites beaucoup de courage Audrey et a vous toutes.
          Bonne soirée

      • Audrey 13/12/2016 at 12:58 - Reply

        Bonjour Laurie,

        Je suis attristée à la lecture de tes propos. j’espère qu’aujourd’hui, avec le recul tu vas mieux.
        Je suis entièrement d’accord avec ta façon de voir le couple. Ne pas être marié ne signifie pas avoir moins de responsabilité. C’est un engagement au même titre que le mariage; Partager sa vie avec quelqu’un impose implicitement un devoir de soutien moral et physique. Même si parfois c’est dur, même si parfois on se sent seul et incompris et qu’on a l’impression qu’il n’y pas de solution, il faut garder la foi, se souvenir pourquoi on aime cette personne et que serait notre vie sans elle… Mon ami et moi n’avons pas su mettre notre amour au premier plan, notre égoïsme a pris le dessus et je le regrette aujourd’hui mais nous avons su créer une nouvelle relation qui nous apporte le bien être dont nous avons besoin tous les deux. Pour combien de temps nous l’ignorons mais pour le moment ça fonctionne comme ça alors on avance à petit pas mais sereinement.
        Tu dis que tu ne veux pas le blâmer et tu as raison car il se renfermerait encore plus mais il faut quand même qu’il se rende compte que c’est mal. A quel point tu souffres et que son comportement te fatigue. La confiance est tellement difficile à récupérer une fois éteinte, mais j’ai réussi alors dis toi que toi aussi tu peux y arriver ! Je n’y croyais pas/plus mais avec beaucoup de communication, avec de la franchise et de la sincérité, même si les mots font mal, le bénéfice que vous en tirerez est immense … J’ai encore moi aussi beaucoup de haine envers ces gens, ces femmes, ces sites, mais plus le temps passe et plus la haine se transforme et je les trouve finalement pathétiques, minables et pas dignes de l’intérêt qu’on leur porte. Nous vallons mieux que ça. Nous sommes capable de ressentir des choses, contrairement à ces femmes, nous nous inquiétons, nous aimons, nous réfléchissons et nous impliquons pour faire le bien … Alors qu’elles ne sont que des objets, sans âmes, sans intérêt, moches (peut-être pas physiquement, encore que) et sales. Alors je ne veux plus gaspiller mon énergie à les haïr. Je préfère la garder pour aimer mon ami, pour l’aider et profiter de chaque moment de bonheur, si futile soit il, car ça, elles ne l’auront pas !
        Prends soin de toi Laurie, dis toi bien que tu vaux bien plus que tout ça, sois forte !
        Bon courage

        • Laurie 08/01/2017 at 15:30

          Bonjour Audrey,
          J’espère que de ton côté vous avancez sereinement……..
          Personnellement, je pensais que notre couple aller mieux…..
          Je pensais qu’on avait surmonter une partie de la situation.
          Mais je me suis trompé……………………….
          J’ai vu aujourd’hui, qu’il reparlait a une femme qu’il était cliente à son boulot.
          Elle n’est plus avec son conjoint, c’est récent et a un enfant……………….
          Il m’avait dit y a quelque temps qu’il fantasmait sur elle……….
          Les sms sont effacé, mais j’ai vu les historiques des messages…..
          Elle lui a proposer de boire un verre apparemment.
          Il dit qu’il s’engage pas avec moi car il sait qu’un jour ou l’autre il me tromperas.
          Elle sait pas qu’il est en couple, je lui ai dit tu crois qu’elle va pensait quoi de toi de ta façon de faire…
          Il dit qu’il sans fous, je lui dit ai tu t’en fous de savoir ce qu’elle penses de toi ect
          Il dit qu’il sans fous de qu’elle peut pensé.
          J’ai finis pas lui dire demandé si on était qu’un bout de viande pour lui…
          Si j’était qu’un bout de viande pour lui….. il dit que non sinon il ne serais pas resté autant de temps avec moi.
          Et toujours se besoin de se rassurer par rapport a son physique…..
          Il dit qu’il test jusqu’à ou il iras…… mais il joue au feu
          Je lui est même dit que je le soutenait mais que la suivante ne serait peut-être pas aussi compréhensible….
          Il a fait de gros effort en ce qui concerne les vidéos. Alors est-ce que c’est pas une façon de…..
          Et du coup il doutes de se qu’il ressent pour moi……
          Franchement, des fois je me dit à quoi bon……
          On est dans un cercle vicieux…..

        • Audrey 08/01/2017 at 17:03

          Bonjour Laurie,

          C’est toujours compliqué … Parfois encore douloureux et malgré les efforts qu’il fait et la confiance revenue, je le sens ailleurs … il a tout arrêté mais j’ai peur que son manque de communication ne le fasse sombrer, peut être pas en dépression mais dans une sorte de spleen, et je me sens encore plus impuissante. Je traverse une phase difficile et me suis rendue compte que ça avait un impact sur lui. Je m’en veux mais sais aussi que si je ne me concentre pas sur moi, je ne peux pas continuer à être là pour lui… Du coup c’est tendu en ce moment, mais je garde espoir qu’il soit fier du chemin parcouru jusque là et qu’il ne retombe pas dans ses travers.
          D’un autre côté il m’a avoué repenser parfois à ces femmes, non pas que ça lui manque mais ça revient, je pense que c’est normal mais c’est douloureux à entendre. Encore une fois il faut que je fasse abstraction de mon ressentiment pour pouvoir lui montrer que je reste là pour lui…
          Alors disons que nous continuons d’avancer mais plus doucement …

          Tes propos me rendent triste pour toi, et j’ai de la peine de constater avec quel dédain ton homme te traite. Je ne comprends pas qu’on puisse imposer un tel comportement à une personne aimante et présente comme tu l’es.
          Si cette femme ignore ton existence, peut-être devrais-tu prendre les devants et la contacter. Tu fais partie de la vie de cet homme, quoi qu’il en dise tu ne dois pas être mise de côté sous prétexte qu’il a besoin de « tester » des choses !
          J’ai connu un homme il y a quelques années qui m’a fait subir ce genre de comportement, ça m’a détruite, on se sent tellement misérable, on est déshumanisées et ça n’est pas normal.
          Ton conjoint doit prendre conscience de ta présence et de tout ce que tu fais pour lui. Il n’a aucune considération pour les femmes ?!!
          Je me demande d’où leur vient cette manie de faire de nous des objets ? Ce manque de compassion et de considération, c’est aberrant …
          Il ne peut/doit pas remplacer les vidéos par des contacts réels … « Le mien » l’a fait, en parallèle des cams, il avait ses plans cul, ça n’a fait qu’accentuer son désintérêt et son manque de compassion. Ces femmes ne cherchaient que des moments de « plaisir » et lui ne se servait d’elle que pour jouer … Aucune humanité, aucune sincérité, aucune beauté … Donc si je peux me permettre, c’est une très mauvaise idée …
          Il faut que tu t’imposes Laurie, tu as fait beaucoup de concessions et il à l’air de s’en moquer. Tu ne peux pas continuer à subir comme ça, ça n’est pas l’aider que de le laisser avoir le dessus sur toi. Vous devez être sur un pied d’égalité sinon comment pourrez vous avancer ? Aies confiance en toi, n’écoutes pas ses paroles méchantes et sois forte … pour toi et pour vous !

        • Laurie 14/04/2017 at 17:46

          Bonjour Audrey,
          J’espère que tu vas mieux
          Désolé d’avoir était longue à répondre.
          D’abord je te remercie d’avoir répondu.
          Car ton soutien me fait du bien.
          Je te comprend tellement.
          Je trouves aussi la situation compliqué, bien que je trouves que depuis quelques temps cela s’arrange.
          Mais je suis toujours sur mais garde…. J’ai peur de mettre tromper et d’avoir perdu mon temps.
          Je te comprend, je ne me rendait pas compte a quel point j’était au fond du trou.
          Je pense aussi que c normal qu’il repense a ses femmes,
          C’est le subconvient qui réclame sa dose…..
          Et malheureusement oui cela nous affecte beaucoup.
          Mais je ne pense qu’il font exprés.
          Je penses qu’ils sont vraiment sincères.
          Mais dépasser par tout cela
          Il dit ne pas m’avoir dit pour cette femme de peur que je me fasse des idée.
          Mais je lui ai dit que c’est en me le cachant que je m’imagine des truc.
          Le pire c’est que pour moi c’est un top model cette femme, je ne rivaliserais pas contre elle.
          Je lui ai dit que si c’était en tout amitié, et qu’il ne me cachait pas les messages il pouvait resté en contact avec elle.
          Il a garder le numéro mais la mis en spam.
          Et quelque semaine apres j’ai changé un chiffre du numéro. Car j’avais peur qu’il se rapproche mutuellement car elle venait de rompre avec son conjoint.
          Entre temps j’ai vu qu’elle s’était remis en couple avec quelqu’un d’autre, mais mon conjoint ne le sais pas.
          Ce qui me soulage……….
          De plus je lui ai envoyé un message bidon, mais ou je précise que je ce suis la conjointe de mr …..

          Tu vois je penses qu’il cherche a se rassurer sur son physique,
          et le faites que se soit une fille canon l’aurais aidé a se rassurer.

          Ne cherches pas tout vient de l’addiction malheureusement.
          Je penses que c’est leur fassons de passer à l’étape supérieur, il cherche plus de plaisir.
          Personnellement je lui ai dit que le faites qu’il prenait contact avec des filles c’était pour passer a l’étape au dessus.
          Et je penses qu’au fond de lui il le sait.

          Par moment c’est difficile car comme tu disais on marche sur des oeufs.
          On s’attend pas a certaine chose ou parole, on dit des choses par amour, on dit des choses qu’on ne penses pas
          Enfin bref je ne comprends pas que la société tolère.

  44. Elsa 23/11/2016 at 15:10 - Reply

    Mon mari m’a avoué être accro à la pornographie amateur il y a quelques jours, sur des scènes en extérieur uniquement. Il me dit qu’il s’attache uniquement au lieu, à la scène pas aux personnages ( c’est possible ?)

    La démarche de me l’avouer vient de lui, mais je ne sais pas dans quelle mesure il me ment encore. Je ne m’étais jamais doutée de quoi que ce soit en plus de 10 ans de vie commune. Je pensais que nous étions assez libéré, je ne fouillais pas, je lui faisais confiance.

    J’attends notre deuxième enfant et la souffrance est incroyable parce que je ne sais pas comment le soutenir ces prochains mois, alors que je ne vais pas être au meilleur de mon physique. Ma sexualité a pris une claque, au départ je ne voulais même plus qu’il me regarde. Maintenant je suis dans l’extrême opposé, j’essaye de compenser mais je sens maintenant qu’il ne me désire plus alors je me fais du mal …

    Il m’a expliqué qu’il me désirait de moins depuis 1 ans et demi (notre enfant a deux ans je ne sais pas si il y a un lien, pourtant notre intimité me semblait normale…peut être un peu tristounette).

    Je suis désolée de ne pas avoir été assez belle pour le satisfaire, pas assez à l’écoute, pas assez impulsive, … le quotidien semble le pousser à augmenter son addiction mais le quotidien fait forcément parti de la vie de parents !

    Je commence une thérapie la semaine prochaine, je n’arrive plus a manger depuis quelques jours j’ai perdu 5 kg et j’ai peur pour le bébé… j’ai été chez le coiffeur, je me maquille mieux, je fais mes ongles, mon épilation est irréprochable mais je n’arrive pas a améliorer mon image de moi … lui il culpabilise beaucoup du mal qu’il me fait. Il a pris rendez-vous avec un addictologue spécialisé, il me jure qu’il va se soigner.

    J’ai cassé son ordinateur avec son accord, je lui en ai racheté un avec un contrôle parental installé dessus. Je lui ai demandé de jeter son portable et je lui ai pris un meilleur modèle mais je n’arrive pas a installer un contrôle parental dessus … quel logiciel utilisez vous ?

    Je ne pouvais plus voir son matériel sans avoir très mal au cœur, c’est idiot mais c’était comme croiser sa maîtresse quand je rentrais chez moi.

    Pensez vous qu’il soit possible qu’il ne s’attache pas au physique des femmes de ces films ? Pensez vous que son désir pour moi reviendra un jour ? Ça se soigne bien ?

    Je l’aime toujours c’est idiot, je n’ai jamais eu aussi mal dans mon égo, mais je ne peux pas le quitter… c’est un homme bien et j’admire sa démarche de me l’avouer.

  45. Nina 04/12/2016 at 10:56 - Reply

    Elsa , comme je te comprends , ai passé le stade de me faire belle etc je pensais pardonner, mais plus le temps passe, moins ses mensonges, ses sites etc ne sortent de ma tête
    Je n’arrive pas à oublier, l’ordinateur me dégoute j’ai aussi l’impression d’y voir sa maîtresse
    Mais lui n’avoue pas qu’il est dépendant, or en 7 ans de relation , je l’ai surpris 5 fois et à chaque fois il promet d’arrêter, sauf que la j’en ai marre , c’est un père de famille, nous avons 3 enfants, et j’en ai assez de patienter, de me remettre à chaque fois en question
    Oui je l’aime , mais je ne suis plus épanouie, il est égoïste,j’ai essayé tant bien que mal de tenir ce couple hors de l’eau ,mais cette fois je veux abandonner
    j’ai le droit d’être heureuse aussi

  46. jaulhac annick 06/12/2016 at 15:39 - Reply

    nine15 06/12/2016 Comme je vous comprends mes dames, je suis dans le même cas que vous toutes, après avoir lu tous ces commentaires ils sont tous pareils, cette addiction au porno et la masturbation et je pense que ce sont des malades, et qu’il faudrait qu’ils soient pris en charge obligatoirement car d’eux même ils ne se rendre pas compte de leur état, nous ne sommes pas coupables , mon mari à 66 ans est en vieillissant il devient agressif et colérique , ils ont un problème de reconnaissance d’eux même, c’est de l’ordre d’un phys , ils se referment sur eux mêmes et me veulent pas en parler ou bien ils mentent ,c’est ce que l’on ressent dans presque tous les commentaires, oui nous avons le droit d’être heureuse ! Quand serons nous entendues par tous ces spécialistes qui connaissent bien ce cas qui va en augmentant et cela parait normal!…………Bon courage à vous toutes

    • B34 14/12/2016 at 22:30 - Reply

      Bonsoir,
      je veux d’abord présenter des excuses, je ne parle pas autant en français et traduit ici avec google ce texte.

      mais je suis heureux de trouver une telle page d’accueil de ce type

      je peux très bien vous comprendre ce que vous passez par toutes les femmes.
      D »après mon expérience douloureuse avec mon mari et ces choses que j’ai appris beaucoup d’autres femmes en Amérique, qui vous aident également Je considérant un site Web simplement construire pour les femmes comme vous où nous pouvons soutenir ensemble et partager des informations.
      Vous avez besoin de quelqu’un comme je l’ai utilisé que vous prend par la main et étape par étape de cette façon va ensemble à travers.
      Ensemble, il est plus facile.
      Mon assistant a un temps mis en place une conférence téléphonique pour les femmes Trompé où par téléconférence, par exemple, 7 femmes peuvent prendre une semaine et de partager les pratiques qui les ont aidés et ils ont chaque semaine, alors support.Es est un
      tâche énorme pour celui qui mène une telle conférence et
      Il est très important que nous pouvons tout se dire ouvrir ce que nous sentons et nous encourager mutuellement dans le pas si la lumière de distance,

      Comme vous pouvez voir le français est pas ma langue maternelle, j’apprends
      toujour mais j`ai un coeur de Vous Aidez parce que je comprends tres bien comme Vous Sentez apres decouvres les Chose.

      Mais je voudrais que vous serrer la main.

      L’espoir de l’aide et la guérison je qualifierais ma page d’accueil
      Je me souviens de la nuit mes yeux grands ouverts et je commencé à vivre dans la vérité et non le déni. La nuit a fait que je savais J avait été infidèle à moi. Je me sentais inquiet, effrayé, blessé. Je voulais beaucoup de choses. Je voulais savoir pourquoi. Je voulais savoir que quelqu’un d’autre n’avait frayé ce chemin fait j’allais descendre. Je voulais que mon mari et la synthèse des femmes de savoir combien ils me font mal. Je voulais donner un sens à tout cela. Je voulais savoir pourquoi.
      Si vous vous trouvez dans ce lieu, je veux que vous sachiez: Je suis tellement désolé. Et: Je me sens honoré de vous avoir ici. Mettez vos pantalons confortables, graves votre coziest couverture et venez vous asseoir près de moi. Je suis ici pour vous encourager. Pour vous donner l’espoir. Pour vous orienter vers la guérison.

      Je vous recommande les livres qui me ont aidé
      Je voudrais partager avec vous et moi
      vous parlez chaque semaine si vous ne continuez pas savoir

      Vos hommes ont besoin surtout plus d’un counselar spécialisé
      parler pendant des semaines juste avec eux pendant des semaines et leur a dit
      pourquoi ils réagissent comme ils réagissent et ce qu’ils doivent noter
      et surtout qu’ils comprennent qu’il est jamais
      la culpabilité d’une femme quand un homme dans la dépendance de ces
      scène est
      il est une dépendance et combien de ces hommes ont besoin d’aide
      Il y a l’idée d’offrir des séminaires pendant 3 jours, par exemple,
      où plusieurs hommes peuvent se rencontrer en France
      le sentent libres de parler de leur dépendance à la pornographie
      et serait un ou deux mentors leur donner quelques
      donner des conseils et passer avec eux dans les jours comment
      ils peuvent sauver leur affaire et les relations.

      tout cela est de créer le désir de notre cœur.

      Je voulais savoir ce que vous pensez à l’avance?
      Pensez-vous que vos hommes seraient prêts à ces séminaires
      où ils échangent des idées avec des vues similaires à
      peuvent et ils voient donc qu’ils ne sont pas seuls
      mais aussi obtenir clairement ce que ledit
      serait modifié les besoins et la façon de récupérer la confiance de leurs femmes
      chercher victoire et la façon dont ils
      venu de l’esclavage de la dépendance out?

      Nous avons appris qu’il est très aide
      d’avoir un tel soutien pour un côté à la fois aussi
      pour les femmes dupes.

      Des Livres qui m`aide beacoup sont en anglais mais je suis en contact juste Maintenant de savoir si il me permet de traduit en
      Francaisse aussi quand j`ai vu aujourd`hui encore ici dans cette site web combien des Besoin d`aide a cette Sujet exist ici en
      France aussie.

      Pouvez-vous me croyez quand je les ai mon homme un séminaire en Amérique pendant 3 jours dire 800 étaient que, ensemble, que les hommes
      tous eu le même problème et ne savent pas comment sortir
      et ces séminaires là-bas plusieurs fois par an, si on extrapole le nombre d’hommes en fonction des hommes Mariee avec des enfants et des femmes aussi
      célibataire, mais beaucoup avaient deja mariee.nous les yeux ouverts, il
      un vrai problème-est pour beaucoup et une maladie.

      peut parler anglais pour ceux d’entre vous que je vous recommande la page d’accueil suivante d’un de mes amis qui sont passés par le même
      est et les femmes aident en anglais.
      et voici les séminaires dont je ne parle en anglais, malheureusement en français pour le moment, mais peut-être que nous pouvons faire que même d’organiser en France si l’intérêt existe de la part de l’touchée.

      https://rlforwomen.com
      http://newlife.com/emb/
      http://redemptiveliving.com
      https://www.christianbook.com/worthy-trust-rebuild-sexual-integrity-back/jason-martinkus/9781601425362/pd/425362?event=AFF&p=1170107&
      https://rlforwomen.com/resources/

      Cdm,B

  47. M17 08/12/2016 at 16:05 - Reply

    Je suis une idiote. Mon amour a reconnu son problème et arrêté le porno, tandis que j’ai amélioré activement ma confiance en moi. J’avais tellement confiance en fait que j’ai pensé que je n’aurais plus aucune « jalousie » envers le porno et le soir même j’en ai mis un en faisant des préliminaires avec mon fiancé.
    Je lui ai dit de choisir une vidéo qui lui plaisait, il s’est mit à en sélectionner plusieurs, et à les avancer rapidement comme s’il était seul. J’ai vu ses vieux réflexes resurgir. Tout de suite après, il s’est mit à parler de « la prochaine fois », puis encore plusieurs fois après. J’ai répondu qu’il n’y aurait pas de prochaine fois, que cette fois c’était juste pour jouer mais qu’on en avait pas besoin et que ça devait en rester là.
    Je crois qu’il s’en sortait tellement bien que j’avais tout simplement oublié qu’il était dépendant et je l’ai traité comme n’importe quel homme en faisant comme si le problème venait exclusivement de moi.
    Maintenant, le porno est réapparu dans son historique. Il suffit que je m’éloigne deux minutes (littéralement), et je peux être sûre qu’il est allé en voir.
    C’est de ma faute. C’est de ma faute et j’ai faillis le quitter aujourd’hui. Heureusement, il n’est pas rentré, ça m’a laissé le temps de me calmer et on va devoir tout reprendre depuis le début, et surtout, il faut que je me mette en tête que c’est une vraie addiction. Mon fiancé est un drogué, voilà, je l’ai écrit.
    Je ne dois plus jamais l’oublier.

  48. Nina 22/12/2016 at 14:52 - Reply

    Svp je voudrais une réponse
    Les mensonges pendant toutes ces années, être capable de ne pas me toucher pendant des semaines voir un mois , les promesses non tenues

    Ça va faire un mois que je l’ai grillé mais la pilule n’est pas passée , j’ai perdu 5 kg , je ne m’occupe plus des enfants , je ne fais que pleurer , et penser au divorce

    Il culpabilise de me voir comme ça , il m’a dit qu’il n’y allait slmt 1x mois c’est possible ? Et pas ts les mois, mais je ne le crois plus , il sait pas pk il fait sa

    Il a dit que depuis qu’on est ensemble il n’avait jamais arrêté, que c’était une habitude qu’il avait avant notre histoire
    Mais qu’il ne le fait pas tt le temps

    Je sais plus si je dois le croire , partir ou rester

    Comment se faire plaisir sur une femme qui est pas la sienne ? Pourquoi ?

    Je me sent trompée, c’est horrible

    Le peu de fois où il me touchait,pensait il a ces femmes-dechet ?

    Tout s’écroule , j’ai l’impression qu’on a pas vécu la même histoire lui et moi

    Il ne touche plus à l’ordi depuis , et se montre plus attentioné , mais plus rien ne me rassure

    Dsl du long texte mais svp répondez moi , j’ai des idées noires, je suis trop déçue

    Comment refaire ENCORE confiance ?

  49. ccf 23/12/2016 at 18:31 - Reply

    Bonsoir. Vous êtes malheureuse et vous vous sentez trompée. Il vous fait des promesses qu’il ne peut pas tenir et vous avez l’impression que votre monde s’ ecroule… Vous ne pouvez plus lui faire confiance. Pourquoi ne pas aller vous faire aider ensemble dans ce que vous vivez par un conseiller conjugal et familial? Il ou elle offrira à votre couple un espace pour comprendre ce qui se passe de la souffrance de chacun et faire le point sur votre relation. Bon courage à vous.

  50. bil 04/01/2017 at 18:12 - Reply

    Bonjour à toutes,

    j’ai découvert l’addiction à la pornographie de mon copain il y a maintenant 7 mois Après une dispute sur le fait qu’il ne me touchait plus, j’ai fini par lui demander s’il était accro au porno, chose qu’il n’a pas nié. Il s’est braqué automatiquement. J’ai donc parlé avec un ami proche qui s’est retrouvé dans la même situation que lui et qui est désormais marié. Il m’a simplement expliqué que j’avais maintenant le choix: soit tout quitter, soit continuer à avancer avec l’homme que j’aime en ayant conscience de cette addiction. Je ne lui laisse pas le choix d’en parler de temps en temps. Nous avons décidé de ne plus rien faire sexuellement parlant tant que ce problème n’était pas rêglé.
    Il m’est impossible de me « donner » à lui car je ressent la même douleur que s’il m’avait trompé, il me faudra du temps pour reprendre confiance en lui. Depuis, toujours pas de rapport sexuels (c’est facile pour nous, nous ne vivons pas sous le même toit), mais nous avançons pas à pas vers le mariage.

    Ce que je trouve incroyable c’est que malgré sa fierté d’homme, il ne cache pas le fait que c’est très difficile pour lui, que ses phase d’abstience ne dépassent pas les 5 semaines, et il ne sais pas quand il pourra me dire un jour « ça y est, c’est terminé ». Mais on se fait confiance, moi dans ma capacité à le soutenir et à ne surtout pas appuyer sur sa faiblesse, et lui à ne pas me mentir.
    Non il ne m’appelle pas à chaque rechute mais si je lui pose la question, il me répondra. Simplement à part moi, il n’en parle à personne et je ne sais pas s’il serait intéressant pour lui de d’avoir un « parrain » un peu plus neutre, car il voit bien aujourd’hui que seule sa volonté ne suffit pas.

    affaire à suivre mais je suis pleine d’espérance pour la suite.

  51. geneste 11/01/2017 at 23:57 - Reply

    bonjour a tous,
    le 23 novembre dernier le ciel m’est tombé sur la tete en apprenant que mon mari visionnait régulièrement du porno.
    qu il faisait également des scenarios hots sur des tchats.
    il est vrai que pendant nos 16 années de vie commune je l avais surpris quelques fois mais, même si j étais convaincue qu il visionnait encore, je ne pensais pas que cette saloperie avait rendu addict mon mari de façon quasi quotidienne.
    en plus de ces 16 années mon mari célibataire a visionner 10 ans avant moi.
    en lisant vos témoignages je comprends mieux pourquoi nos rapports étaient réduits a 3 ou 4 maximum par an.
    il avait également un problème d’éjaculation . impossible d’éjaculer autrement qu en se masturbant.
    ici aussi j ai compris la cause.
    avec moi en 16 années il a réussit moins de 10 fois.
    depuis le 23 novembre, il a completement cessé le visionnage grace aux filtres que nous avons mis en place .
    il a egalement commencé une therapie aupres d un psychologue et il est actuellement en arret maladie car sur son lieu de travail il y a des ordinateurs..
    depuis cet arret nous avons des rapports sexuels quasi quotidien, et au miracle, hier pour la 1ere fois il a reussi à ejaculer en moi.
    quel moment d’emotion !!!
    nous avons pleuré tout les deux.
    il est vrai que j ai encore du mal a ne pas souffrir en pensant à tout ce que j ai appris, que pendant 7 semaines, je me suis auto mutilé car la douleur etait trop forte, a ce titre je commence egalement une therapie vendredi.
    j ai conscience, que rien n est acquis, que le chemin sera encore long mais il faut y croire et surtout, je veux rendre hommage à mon mari, mon amour, ma vie, et lui dire a quel point je suis fiere de lui .
    a tous les addicts : la vie c est pas ça , réveillez vous, et surtout pensez à vos conjointes !!!!
    a toutes les conjointes d’addicts : OUI ca fait mal, terriblement mal, OUI nos maris sont MALADES !!
    AIDONS LES
    NE DISONS NOUS PAS LORS DE NOS VOEUX DE MARIAGE , pour le meilleur et pour le pire?

  52. Mado 14/01/2017 at 22:03 - Reply

    Bonsoir, je me lance. J’ai appris au bout de 5 ans que mon conjoint était addict. J’avais des doute plutôt sur une maîtresse, nous avons fait une thérapie de couple ou rien de cela n’a été nommé, je précise que cette thérapie était a ma demande, je sentais que qqch n’allait pas. Rapport sexuel de moins en moins, fréquent en gros une fois par moi et pas fluide, violence verbale quand j’exprimais mes désirs. Je suis partie « prendre l’air » à mon retour il m’avouait son addiction. Sauf que j’avais rencontré qqlun qui est addict lui aussi, le fait qu’il me l’ai dit je ne le vie pas pareil. Je n’arrive pas à pardonner a l’homme avec qui j’ai vécu 5 ans, je me sens trahie, trompée, salie quand je lui nommait mon désir, j’avais des rejets violents. Je précise que c’est une des relations qui a duré le plus longtemps pour moi 5 années de vie commune (sans emploi sous le même toit), je croyais que je finirai mes jours avec lui, je sais idéalisation ! Aujourd’hui j’ai déménagé je vie seule, j’ai besoin de faire le point. Je ne supporte plus les colères. Il me semble que l’amour est mort pour le premier homme. Je culpabilise d’avoir supporté si longtemps, je l’aimais. Lui me dit qu’il a su qu’il m’aimait quand je suis partie. Il a arrêté net son addiction se fait suivre, j’ai a nouveau espoir et en parallèle je ne ressens plus de désir ni d’amour. Pour le second je pense à lui, le désir est là et j’avance sur des oeufs, même si le dialogue est ouvert et qu’il se prends en charge également.

  53. SRT 01/02/2017 at 14:55 - Reply

    Bonjour, cela fait 4ans que je suis avec mon copain. Il m’a très vite avoué qu’il regardé du porno et suite au malêtre que cela me procurer il m’a promis d’arrêter ! Sauf que quelques mois après il m’a avoué ne pas avoir réussi a se contrôler c’est à ce moment que nous avons compris qu’il était porno-dépendant.. J’ai voulu l’aider en parlant avec lui , en l’accompagnant dans ce processus, en lui partageant ma douleur mais malgré tous les filtres sur son téléphone, l’absence d’ordinateur etc , il réussissait à trouver des manières de contourner ces barrières.
    Il y’a maintenant plus de 6mois je lui ai lancé un ultimatum : « soit il arrêter en se faisant aider ou de n’importe quelle manière soit c’était terminé entre nous car je ne pouvais plus supporter ceci. » Il m’en a fait la promesse et je lui ai fait confiance ! Je n’ai jamais été fermé à la discussion avec lui mais à chaque fois il me dit que je le « flique » trop et il se braque .
    Hier soir je lui ai fait avoué qu’il n’a pas respecter sa promesse.. Depuis maintenant 7mois il me ment ouvertement !
    Il tenait une liste des jours et nombre de fois ou il a regardé des porno de toutes sortes. J’ai eu l’impression que mon coeur se fissurait il m’avait promis d’arrêter et que s’il déraper qu’il m’en parlerai et qu’on surmonterais ça ensemble .. Mais aujourd’hui c’est trop je n’en peux plus il m’a non seulement trahit mais en plus mentis et c’est quelque chose que je n’arrive pas à toléré..

  54. geneste 04/02/2017 at 02:03 - Reply

    VIGILANCE VIGILANCE

    apres avoir endurée tout ce que j ai ecris le 11 janvier dernier , tout a empiré !!!
    suite à de nombreux conflits en evoquant ce qu il avait fait , nous sommes arrivés à des disputes quotidiennes de + en + violents, verbalement que physiquement ( des deux cotés )
    il y a 4 jours je lui demande si il m aime il me repond  » comme un fou »
    hier apres, une enieme dispute je lui redemande, il dit c est notre couple et ce qu il est devenu que je n aime plus, j insiste et lui redemande si il m aime ,il repond mes sentiments en ont pris un coup.
    je lui dis donc tu m aimes plus tout simplement, il me dit non je t aime plus.
    je lui dis alors pourquoi m avoir dis il y a 3 jours que tu m aimais comme un fou?
    il repond car j essayais d y croire.
    je lui ai dis alors enleve ton alliance ( plutot un symbole)
    apres une petite hesitation il l a enlevé.
    cette nuit, je l ai supplié meme a genoux de nous laisser une chance, que je l aimais trop, que moi j etais passé outre tout ce qu il a fait , il a refusé, m a repoussé, m a dit regarde ta tete d hysterique
    folle de rage j ai crié, en fait c est ca le probleme, ma tronche, et je me suis tapée la tete sur la porte.
    fou de rage, il m a mis une gifle memorable.
    aujourd hui, ca a ete calme chez nous ( pas dans mon coeur car il est brisé ,mon mari est toute ma vie ) mais malgré cela sa decision est definitive.
    je creve de douleurs !!!!!!!! je ne dors plus , n ai pas mangé depuis 2 jours.
    j ai lu dans le livre de florent, qu il etait possible que l addict nous dise vouloir la separation mais que ce n est qu illusion.
    comment faire la difference , me battre ou laissé tomber?
    y a til des personnes qui ont vecues cela?
    y a t il des personnes qui pourraient me conseiller.
    j ai l impression de ne jamais avoir autant souffert de toute ma vie, et pourtant, j ai perdu ma petite maman en mai dernier.
    ma  » famille  » est loin, et de toute façon si c est pour m entendre me dire qu c est un gros con c est pas la peine.
    car il ne m aime plus mais je l aime
    AU SECOURS J AI BESOIN D AIDE

  55. arianne 06/02/2017 at 19:02 - Reply

    Bonjour a toute!! Le fait de vous lires me procure un grand bien, je ne suis pas seul a vivre cette situation. Merci à toute de vos partages.
    Par ou commencer?!? :/
    Il y a 3 ans je tombais en amoureuse de mon homme. Il est arrivé dans ma vie à un moment ou je ne cherchais rien de sérieux. Mais notre histoire a vite débuté. Lui venais tout juste de sortir d’une relation sérieuse et moi aussi. Mais bon, je ne désirait que de vivre de bons moments sans attache. Pour sa part, lui ma fait du rentre dedans très vite. Du genre, je désirs être ton homme et surtout je veux que l’on sois exclusif et blablabla.. Avec quelques temps, nous nous voyons quasiment chaque jours. Il me faisait du bien, et le sex était bien. Nos rapport était très intense, j’en désirais toujours plus. Peux à peux j’ai commencer à développer de sérieux sentiment pour lui. Il m’apparaissait comme le partenaire idéal pour moi. J’ai donc ouvert mon cœur à lui. Malgré tous c’est sentiment joyeux, un quelques chose clochait. Comme un petite voix intérieure qui m’averti d’être sur mes gardes. Ce qui ma mise sur mes garde se sont des comportements de sa part, du genre, Mr est hyper intense avec moi et très insécure que j’aille voir ailleurs. Le type un peux dépendant affectif. Histoire courte, je me suis donner a 100% à lui, de tout mon moi. Après quelques mois de fréquentations, Jai du assouvir ma curiosité personnel. Donc j’ai réussis a pénétré dans sa boîte courriel. Je men voulais a mort de devoir fouiller dans ses choses personnel, mais je devait avoir réponse sur les tracas qui me pesait sur les épaules depuis quelques temps. Et pour me donné raison de mon agissement, je me suis dit que, si cette homme dit qu’il désirs faire sa vie avec moi, que je désirais en être sure moi même. Des suspicions me pesait constamment, du genre que mon mec garde toujours son téléphone sur lui et surtout le sentiment constant qu’il me cache quelques chose. Donc je réussis à pénétré dans sa boite courriel. Se que j’y trouve me fend le cœur. Comme si mon idéal venais de m’être enlever sur le coup. L’homme avec qui j’ai tomber en amour, est devenu en moins de deux un inconnue. J’était complètement gelé, en faite j’ai pas de mots que je puisse écrire pour expliqué le mal que je commençais à vivre. Je découvris que mon homme était inscrit sur plusieurs site de rencontre. Il avait des historique de CHAT, des échanges de photos explicites avec des femmes, pendant qu’il est en relation avec moi. Il avait tout l’historique de site de films porno. J’y ai même découvert des conversations qui datais d’avant moi. Ces conversation avec des femmes qui stipulais à quand leurs prochaine baise, tout sa pendant qui était en relation avec son ex copine. Lui qui me disait qu’il a quitté son ex par rapport que madame était frigide, et que elle ne lui donnais jamais de sex et d’affection. Ceci n’était pas vrai du tout, c’est lui qui s’amusait à la tromper constamment (j’ai eu a discuté avec son ancienne copine pour dautres raison, et elle aussi a tjrs sus qui était louche, donc résultat, elle ses fermé sexuellement avec lui)
    Il y avait même des historiques de recherche d’escorte. Bref mon homme est devenu un étranger. J’ai été berné. Il ces joué de moi. Il ces servi de moi. Il ma manqué respect, à moi qui disait m’aimer et bâtir une vie avec moi. Je ne pouvais pas gardé sa pour moi, j’ai du le confronté. À se stade, se n’est pas les sites de films porno qui ma tué, ce son les trahisons qui me faisait dans le dos sur des sites de rencontres. Je suis désolé que mon histoire sois longues, mais j’en ai bcp sur le cœur. Ce matin j’ai eu le besoin de me confier, car j’ai personne à qui en parlé. Donc suite à ma découverte, j’ai du le confronté, malheureusement par téléphone, car il travaillais a l’extérieur pour la semaines. J’étais chez lui, et j’était seul, j’avais mal au cœur, je me sentais comme un zombi, me demandais Quesque je faisait la. J’ai donc commencé à rassemblé mes choses, car la chose à faire est de le quitté au plus vite. Cette homme, mon homme qui est maintenant un inconnue, au téléphone, implorant le pardon, pleurait et criait en me suppliant de ne pas le quitté. De lui donné une chance de s’expliqué. Je t’aime, je m’en veux, ne me quitte pas je tant pris.. ET BLABLA… Il me supplies d’allé le rejoindre à son travail, qui étais situé a environs 2 heures de route. J’étais complètement anéantis. Quelle conne je suis. Pour X raisons, le lendemain matin, je suis allé le rejoindre. JAI conduit jusqu’à son travail, (il avait un chalet pour la semaine car cétait a l`extérieur) Bref après engueulade, et beaucoup de pleurs de sa part et de demande de pardons. JE SUIS RESTÉ.. Il ma alors expliqué qui avait un sale problème, que toute c’est inscriptions sur c’est site de rencontre était seulement du  »TEASE » et rien de sérieux. Qu’il ne ma jamais tromper physiquement, qui avait un problème et que cetais seulement pour se faire donné une attention quelconque. Car il a un certain manque de confiance en lui. Il ma dit que jamais plus il étais pour recommencé, qu’il a eux extrêmement peur de me perdre, qu’il savait pour sure que c’est avec moi qu’il veux être et bâtir une vie. Que jamais plus il me manquerais de respect et surtout qui allais tout faire pour me redonné la confiance que j’avait perdu. Se fut un long chemin et cheminement de ma part, d’essayé de comprendre et surtout de lui redonné un semblant de confiance. Mais à cause de cela, j’ai toujours continué à maintenir une garde. à tout les mois environs, je fait une petite investigation pour être sure qui n’agis plus de la sorte.. Il avait dit vrai, en filtrant son historique de téléphone, je n’ai plus jamais retrouvé de preuve qui puisse me démontré qui a encore accès à des sites de rencontres. La seul chose que j’y trouve, c’est de la consommations de porno. Mais bon, dans ma tète à cette époque, le porno est chose  »normal » pour un homme, donc j’en ai jamais fait d’histoire par rapport à cela. JAVAIT TORD!!!! La vie recommençais a reprendre un semblant de normalité, il était redevenu attentif envers moi, et je recommençais à lui redonné une ouverture de mon cœur. Sans jamais oublié se qui ma fait, j’ai choisi de donné chance au coureur. Le cœur a ces raison j’imagine!! Pendant cette période ou je recommence a peine après quelques mois de souffrance et de travail sur moi même, lui passait une période un peux difficile, suite à la perte d’un emploi. Il est devenu distant, pris dans sa bulle. Mais je suis quelqu’un de très compréhensive, et pendant cette épreuve dure pour lui, je lui ai laissé sa place, vivre et laissé vivre. Mais pendant se temps, il ma négligé émotionnellement, et physiquement. Nos rapport sexuel son devenu quelques peux routinier, du genre machinal et non connecté comme il fut y’avais pas longtemps. Malgré cela, je ne l’ai jamais brusqué, ou même formulé une plainte. Cétais pas facile, car je suis quelqu’un de très connecté au émotions et surtout, il est très important pour moi en relation de partagé une intimité régulière. Oui je parle de faire l’Amour, ou baisé tout en faisant l’amour avec la personne qu’on aime. Ces chose normal pour un couple qui va bien… Je commençais à m’en faire, car je n’avait plus de connections de la part de mon homme. Moi qui ne demande que sa qu’il me prennent et partage. Mais j’ai tout de même j’ai resté compréhensive et ne mes jamais plainte. Finalement, mon homme se fait offrir un nouvelle emploi, j’étais très heureuse pour lui, et pour nous. Ceci allais surement lui redonnée gout à la vie, la joie et enfin de se retrouvé.. MAIS NON!!!
    Avec son nouvelle emploi, viens un nouveau téléphone de compagnie. En moins de deux semaine qui on suivi l’arrivé de se téléphone de compagnie, de nouvelles découverte sen suive!! Tout bonnement il me donne son téléphone car on recherchais une information sur internet, en faisant ma recherche, j’ai accroché par erreur fermer la fenêtre de recherche. Une nouvelle fenêtre m’apparait, une fenêtre ouverte sur la page d’accueil Outlook pour y entré dans une boite courriel. À ce que je sache, mon homme na aucune adresse courriel Outlook… Pourquoi me caché qui aurait un email secret alors. Toute les émotions de merde par ou j’avait déjà passé en moins de un ans on refait surface.. Quelques choses cloche de nouveau.. MERDE!!! Je fait mine de rien cette fois-ci. Je lui redonne son cellulaire. J’ouvre de nouveau une enquête. Je suis devenu maître en la matière et j’en ai honte. Après une petite recherche, je découvre un message. Le message proviens d’une femme avec qui il trompais son ancienne copine. Le message dit : TU ES PASSÉ CHEZ MOI ET TU MA LAISSÉ TON NUMERO DANS MA BOÎTE AUX LETTRE…
    Ohhhhhhh la j’ai pété un câble. Mon homme qui travail sur la route souvent, à son nouvelle emploi, à pris le temps d’allé au domicile de cette femme pour lui laissé son nouveau numéro de téléphone de compagnie. Je l’ai confronté sur le champ.. Il ma dit non, qu’il ne sait pas de quoi je parle etc.. Me faire passé pour une parano qui cherche des problèmes.. J’étais anéantis. Sa recommence. Les émotions, la rage, la honte, la culpabilité, le cœur en miette. Il veux quoi de moi putin!!!????!! Pendant que je pète mon câble, il na pas eu d’autre choix que d’avouer. J’avait les preuves de toute façons. Il recommence encore avec des pleurs, des pardons qui finisses plus. En faite je suis même consciente qui me manipule. je vais changé, je t’aime, je sais pas a quoi Jai pensé ETC… Je ne pouvais pas m’autorisé à me laissé traité de la sorte. Donc je suis parti chez mes parents pendant quelques temps.. Pendant le temps que je suis parti réfléchir, lui à chaque jours me disait combien il m’aime, ne désirs pas me perdre, svp reviens et pardons.. J’ai tenté d’essayé de comprendre pourquoi qu’il m’avait encore trahis. J’avais tellement honte, car je ne comprenais pas le pourquoi. Je lui est tout donné de moi même. TOUT TOUT TOUT! Il me dit que c’est un problèmes mentale, et qui ne sait pas pourquoi il agis de la sorte.. Il me dit avoir faite des recherches sur internet pour essayé de comprendre son problèmes etc.. Bref comme une conne, je suis retourné à ses côté.. Pourtant, je suis quelqu’un de très intelligente, rien avoir avec mon QI. Je n’est plus de confiance en lui, et mon moral est détruit, je me sent dégradé, usé, honte, moins que rien, pas à la hauteur. Suite à tout cela, il redeviens très affectueux, il est très présent et fait tout pour essayé de me plaire.. Il essais en faite de me racheté. File en aiguille, tout recommençais à bien aller. Mais il y a toujours se quelques choses qui clochait. Je trouve par historique de navigation sur son téléphone à tout les jours, durant sont travail, et meme pendant qu’il est avec moi à la maison, même avant qu’on fasse l’amour, peux importe quand, mon homme consulte des vidéo porno. Mon homme est dépendant au porno. Je n’ai plus de connections vrai. Il préfère regardé des vidéo de culs sur internet que de partagé avec moi. Sa femmes qui désirs autant plus que lui d’avoir de vrai rapport. Je désirs rebâtir sur une nouvelle bases. Mais la, il dépasse les bornes. Je suis au bout du file et je n’est plus d’énergie a consacré a toute cette merde. Je l’ai confronté calmement avec le fait qui représente tout les signes d’un porno dépendant. Il ma dit qui allais alors faire un sevrage. Je lui avait envoyé des liens de sites qui explique Quesque porno dépendant. Il lai a tous consulté et ma avoué que j’avais raison, qu’il avait un problème et qu’il ferait tout pour ne plus jamais me faire souffrir et qu’il acceptais un sevrage.. le sevrage a été un moment de bien être pour les deux. il est devenu beaucoup plus connecté à la réalité. Je le sentais présent, présent émotionnellement.. Nous avons réussis à se retrouvé un peux. De se recrée une dynamique de couple. Sa nous a permis de communiquer beaucoup plus. Cela fait maintenant deux mois que mon homme se dit en sevrage. Pas de consultation de vidéo porno et pas de masturbation. J’étais fière de lui. Malgré tout le mal qu’il ma fait, j’étais fière, et me disait à moi même, que finalement, il à pris conscience et que tout cela pourras être derrière nous donner une chance de se reconstruire.
    Hier matin Jai eu se putain de sentiment encore, se sentiment que quelque chose cloche.. J’ai ouvert son téléphone, je n’avait pas consulté depuis les deux dernier mois, pour y découvrir des vidéos porno. Mon mec c’est masturbé sur des vidéo porno a 3 heurs du matin, pendant que j’étais couché au lit. Ces la goute qui viens débordé le vase. Une chose si insignifiante pour lui. Il me dit tes pas fière de mes progrès, sa fait deux mois que j’y ai pas été, tu ne vas pas laissé une choses niaiseuse comme sa nous faire reculé. Encore Jai eu droit à des pleurs et blablabla. J’en ai mare. Pour lui sa semble insignifiant que je me fasse du mauvais sangs pour un petit écart de conduite. Il ne comprend pas que c’est à cause d’un mélange de toute les choses qui ma faite vivre. Qui a encore brisé une promesse. bref aujourd’hui, je me sans de nouveau trahis et que mon homme se fou des promesses qui me fait chaque fois qui a écart de conduite. Pourtant, Jai tout donné de mon moi. je suis fatiguer. J’ai dut en parlé ce matin, voila pourquoi mon histoire se retrouve ici. se qui est d’allé rechercher de l’aide auprès d’un professionnel, il crois qu’il est capable de réglé tout sa par lui même. Hors c’est moi qui commence a avoir besoin d’Aide. Merci a toute, je suis de tout cœur avec vous

  56. Mgow 12/03/2017 at 13:04 - Reply

    Bonjour,
    Ça fait un an que je suis en couple. Mon mec regarde du porno je l’ai découvert lorsquil à fait une mauvaise manip avec son tel alors que je regardais. Je ne lui ai pas dit tout de suite et lui croyait que je n’avais rien vu.
    Quelque semaine plus tard je lui ai dit, voyant que son historique en était rempli… Il m’a promi d’arrêter car il y allait très rarement…
    Il a profité de ma naïveté car je l’ai cru. J’ai fouillé son historique et regarde beaucoup de videos porno et parfoisdes vidéos de plan cul a 3…
    Nous avons frôlé le séparation…
    Il m’a dit qu’il avait un problème avec le sexe de toute façon…
    Et ma promis d’y aller de moins en moins quitte à ne plus y aller du tout…
    Sauf que vu le nombre de vidéos visonnées, je pense qu’il pourrait ouvrir son propre site quoi…
    Je n’ai aucune preuve de la diminution de consommation de ces vidéos…
    Et dès que je lui en parle, il se braque et il sait que je ne lui fais pas confiance…
    J’en souffre énormément étant donné qu’il sait que je n’ai aucune confiance en moi. J’ai été très réservée avec le sexe au début de notre relation étant donné mon passé… Je lui en avait parler et il avait compris. Maintenant je me lâche carrément + mais je n’ose plus trop après ma découverte et je n’en ai plus trop envie..
    Je me sens tellement trahie..

  57. SRT 27/03/2017 at 01:14 - Reply

    Bonjour a toutes..
    J’ai énormément de mal à écrire étant donnée que j’en tremble encore..
    Mais je suis seule et j’ai besoin d’évacuer ce que je ressens..
    J’ai déjà posté il y’a presque 2 mois ..
    J’ai finalement décidé de soutenir mon compagnon dans cette lutte.. sauf qu’aujourd’hui c’est la chute.. je savais que ça pouvais arriver mais je dois dire que je ne m’y suis absolument pas préparée … et maintenant je le vis très mal… je n’arrête pas de pleurer alors que je sais pertinemment que ça ne servira a rien, j’ai des nausées accompagnées de vomissement que je ne peux contrôler..
    Ces derniers temps notre couple alors tellement mieux sur tous les points que c’est également la chute pour moi..
    J’ai l’impression qu »il ne se rend pas réellement compte du mal qu’il me fait.. je sais très bien qu’il sait que ça me blesse etc.. mais ça s’arrête la.. il ne comprend pas que cela me détruit profondément de l’intérieur..
    Une douleur personnelle profonde qui n’a pas cicatrisé, un manque cruel de conscience en moi et une nouvelle trahison ça fait beaucoup de choses à gérer .. et ce soir je n’arrive pas à trouver la force… j’espère réellement pouvoir relativiser et continuer à l’accompagner dans cette démarche mais je ne sais pas si j’arriverais à continuer à assumer ce rôle en tant que petite amie…

    • laurie 19/04/2017 at 15:42 - Reply

      Bonjour SRT
      C’est peut-être tard pour répondre à ton message.
      Moi aussi je ressens les mêmes sentiments que toi lors des rechutes.
      En plus des différents sentiments.
      Je culpabilise quand je le laisse seul, car le plus dur pour lui c’est une journée entière quand je travaille.
      Donc, je le laisse rarement seul en ce moment.
      Avant de savoir, il m’arrivait après le travail d’aller voir de la famille, pour le moment je ne peux plus le faire.
      Je trouve que c’est encore trop tôt.
      Actuellement ce qui nous a aidés c’est que j’ai été pendant 3 mois au chômage.
      Donc la tentation pour lui à été rare.
      C’est à nous de leur expliquer pourquoi cela nous touche autant.
      Personnellement, il m’a fallu du temps mais j’ai compris qu’il ne le faisait pas exprès pour m’embêter ou me faire mal.
      Mais qu’il ne pas contrôler du tout la situation.
      J’ai changé la clé Wi-Fi, il ne l’a plus. Avec son accord bien sûr.
      J’ai mis en place opendns qui bloque les sites que tu souhaites.
      Par contre il a pu par exemple aller sur la télé et son téléphone sur Youtube visionner des vidéos de striptease.
      Mais je peux voir ce qu’il a vu de telle heure à heure, et il le sait maintenant, sa pousse à ne pas le faire du coup.
      Mais du coup sa la pousser à télécharger des photos sur son téléphone qui l’a supprimé, mais je les captais aussi.
      Le fait qu’il me fait par d’avoir peur de rechuter quand il sera tout seul et que moi je serais au boulot. J’essaye de lui dire qu’il faut qu’il se mette des barrières et je lui donne des exemples. Mais je le sens pas prêt à couper internet complètement. Ou acheter un téléphone basique pour quelque temps.
      Alors on pourrait se dire mais pourquoi il ne réagisse pas ?
      Je pense que c’est tout simplement parce que le cerveau réclame sa dose.

  58. Pascale 13/04/2017 at 18:01 - Reply

    Bonjour…

    En couple depuis 3 ans (j’ai 28 ans, lui 33 ans) nous n’avons jamais eu une vie sexuelle « normale ». Très très très rapidement, les rapports se sont espacés, c’est-à-dire qu’au bout d’à peine 1 mois, nous le faisions seulement une ou deux fois par mois… Aujourd’hui, c’est environ une fois tous les 2 mois.

    Important à préciser : les rapports sont « froids »… Pas de préliminaire, pas de bisou, toujours la même position (il est derrière moi, donc, il ne voit pas mon visage…), comme s’il se forçait et qu’il n’y a que de cette façon là qu’il pouvait y arriver.

    Au tout début, j’ai su qu’il regardait un peu de porno car il m’en parlait sans problème. Après, vu que nos relations se faisaient de plus en rares il n’en parlait plus, jusqu’à nier.
    Donc pendant 3 ans il a utilisé différentes excuses pour expliquer le manque de relation : la fatigue (il travaille énormément, c’est vrai) le fait de ne pas avoir notre chez nous, parfois il disait « j’ai trop mangé » (oui…) etc etc. Depuis un an, nous vivons ensemble et ça n’a rien changé, c’est pire. J’ai pisté plusieurs fois son ordi… ça fait très mal. Bien sûr, je ne pouvais pas en parler, trop peur de sa réaction, d’avoir « fouillé »…

    Je vous passe la douleur de ne pas se sentir désirée, la culpabilité, le fait de croire que je ne suis pas assez bien etc, les réveils à avoir envie de pleurer, à l’imaginer se faire plaisir tout seul, en regardant d’autres femmes. Bref.
    Quand j’essayais d’en parler (sans jamais mentionner le porno par contre !), ce n’était que dispute sur dispute. Il m’a souvent dit « t’as pas le sens des priorités, il y a plus important blabla ».

    Et puis il y a 3 mois, il m’a sorti une nouvelle excuse ! « je n’ai jamais vraiment aimé le sexe ». Ok… Là, j’ai un peu osé lui dire que je me doutais bien qu’il se masturbait souvent et que je ne comprenais pas qu’il ne fasse rien avec moi. Il m’a dit « ok ok je vais arrêter la masturbation comme ça tu me laisseras tranquille ».
    Pfff… Je savais qu’il n’avait pas arrêté. J’ai découvert qu’il le faisait presque tous les jours. Mais comment en parler ?

    Mais voilà… il y a une semaine, j’ai découvert sur son ordinateur, que dès que je m’absentais de l’appart, il filait voir des vidéos et photos… ça m’a tuée. Déjà que le moral n’était pas forcément présent, là j’ai pété un câble. Mon dieu ! Mon homme ne m’approche pas, n’a aucune envie de moi, et à peine je sors de la maison, il va se faire plaisir en regardant d’autres femmes.. Alors, je lui ai dit ! Par sms, car il était à un rdv. Je lui ai dit ce que j’avais découvert, que je pleurais que je tremblais et que je ne comprenais pas.

    A ma grande surprise, il a répondu qu’il était désolé, qu’il avait vraiment honte, que j’avais raison, qu’il trouvait que je n’avais pas à regarder dans son ordinateur mais qu’il ne pouvait rien y faire, que tout était de sa faute, et que cette fois il avait un déclic et qu’il allait arrêté. La conversation n’est pas allée très loin. Il dit que je ne peux rien faire pour l’aider. Il est très secret sur sa vie familiale (je n’ai rencontré personne de sa famille) donc s’il y a un traumatisme de ce côté là je ne suis pas au courant.

    J’ai été quand même soulagée mais 2 jours après j’ai voulu en reparler, pour insister sur le fait de l’aider, mais il s’est énervé. Il m’a dit « c’est bon je suis pas un alcoolique, je suis pas un drogué, je trompe pas ma copine, détends toi; il y a plus grave »… Quand j’ai suggéré un contrôle parental ou de consulter un psy, il a dit que je le prenais pour un idiot ou un enfant.

    Il y a 4 jours il est venu vers moi (nous n’avions rien fait depuis février), toujours de la même façon. Je pense que pour le coup, il avait réussi à se retenir pendant 3 ou 4 jours Et mardi, je sais très bien qu’il a recommencé. Mardi, hier, et aujourd’hui (j’ai appris à reconnaître les moindres signes). Malheureusement il a compris tout ce qu’il devait supprimer sur son ordinateur, donc à moins d’aller fouiller très loin, je n’arriverai plus à avoir de vraies preuves. Enfin, je suppose que si les relations intimes entre nous ne progressent pas, ça voudra tout dire ?

    Voilà, je sais que je dois être encore patiente, mais 3 ans, c’est déjà long… Vous pensez qu’il est sur la bonne voie, déjà, en ayant admis il y a une semaine qu’il avait un problème ? Même si par la suite, c’est comme s’il niait de nouveau… :/

    • Mélanie 14/04/2017 at 15:18 - Reply

      Chère Pascale,
      Quelques lignes pour te souhaiter beaucoup de courage. J’ai l’impression que l’addiction de ton compagnon est très ancrée et qu’il ne réalise que maintenant (et encore…) la gravité de la situation. C’est seulement par le dialogue qu’il pourra comprendre à quel point son comportement nuit à son couple et détruit celle qu’il aime et lui-même. Ne pouvez vous pas prendre une soirée entière pour discuter de ce problème ? Tu peux commencer par lui envoyer le lien du site et lui expliquer que tu sais qu’il consomme énormément de porno, que ton souhait n’est pas de le juger mais que cela te fait mal. Peut-être qu’en parcourant le site de Florent ou son livre il pourra s’y reconnaître et prendre conscience des effets qu’une telle consommation de porno produit dans sa vie. Il faudrait aussi essayer de le faire parler sur ce qui l’a amené à cette situation. Une fois cette étape franchie, il peut s’en sortir et votre couple avec. Rien n’est jamais figé dans la vie. Tiens nous au courant !

      • Pascale 14/04/2017 at 15:47 - Reply

        Bonjour, et merci, je crois que ça fait du bien d’être comprise.
        Le problème, c’est que j’ai « peur » de lui en parler… Peur qu’il s’énerve, comme d’habitude, car après il fait la tête pendant plusieurs heures et c’est juste trop fatigant… Il a dit que je devais le laisser tranquille, pourtant moi aussi j’ai l’impression qu’il faudrait en parler, mais il ne veut pas… Il dit que je ne peux pas l’aider, mais il dit aussi que je ne devrais pas essayer de faire de la psychologie, selon lui il n’y a pas de raison particulière, il m’a dit « c’est mécanique »…
        Il y a quelques passages de ce site qui sont très intéressants et que je voudrais lui faire lire, mais pour l’instant je n’ose pas… Peut-être devrais-je lui envoyer par mail, dans un premier temps, et ne pas lui en parler de vive voix ? Peut-être que dans ce cas, il aura la curiosité d’aller lire… Qu’en pensez-vous ?
        Merci beaucoup…

        • Laurie 14/04/2017 at 17:25

          Bonjour Pascal,
          J’ai été un moment sans venir sur le groupe.
          Mais je lisais les commentaires de chacune.
          Ce que tu ressens je l’ai aussi ressenti.
          Tu n’es pas la seul…..
          Pour ma part le fait que les relations sexuel sont espacé, je ne me suis pas posé de question.
          Je me suis dit que ce n’était pas un homme portait sur le sexe.
          De plus j’avais déjà remarqué qu’il allait sur des sites, mais pour moi c’était normal.
          Je me disait tous les hommes ils vont, cela ne m’avait pas choqué.
          Par contre quand j’y repense, je me rappel aujourd’hui que par moment il me disait de mettre un contrôle parentale.
          Mais je ne comprennais pas pourquoi, alors est ce qu’au fond de lui, il savait déjà qu’il n’arrivait pas à se controler.
          Il qu’il savait que c’était plus fort que lui d’y aller……
          Personnement, il est doux avec moi.
          Je sais que mon conjoint était beaucoup dans le fantasme, l’imagination peut-être que dans cette position,
          cela lui permet d’imaginer. Mais il important de ce dire que ce n’est pas nous le problème mais l’addiction.
          Je sais que sait difficile car on culpabilise…

          Au début je ne comprenais pas pourquoi, un homme pouvait autant ce masturber et ne pas avoir de relation avec sa conjointe.
          J’ai lu beaucoup de chose sur internet. Ce qui m’a aidé a comprendre et aussi a le comprendre.
          On voudrait toutes qu’il arrête du jour au lendemain.
          Mais au moment ou on voudrait cela, on oublie que c’est une addiction, et que pour sortir de l’addiction le chemin est long.
          Même eux, quand ils nous disent qu’il vont arrêté, je suis sur qu’ils sont sincère, mais que la situation les dépasses.

          Tu vas surement marché pendant un moment sur des oeufs.
          Personnellement j’étais tellement au fond du trou y a quelque mois que j’ai fais des erreurs.
          Mais je penses qu’il ne m’en tiens pas rigueur.

          Y a quelque mois on sait disputé (biensûr la dispute partait de l’addiction mais je ne le savais pas encore a ce moment la)
          Quand je suis revenu en fin de journée, j’ai chercher a se qu’on se réconcilie et rapproche.
          Et là il m’a je ne peux pas, j’ai été ….. j’ai fait ….
          On en a discuté…. je suis tombé sur l’histoire de Florent.
          Il pensait pas que d’autre homme vivait la même chose que lui.

          Les jours suivant j’ai lu plein d’article, je lui ai envoyé certain.
          Mais il faut pas trop, car j’ai bien senti qu’a un moment cela soule.
          Et je penses que dans la situation inverse je serais pareil,
          Je voudrais pas qu’on me rappel tous le temps que je suis addict à quelquechose.
          Il faut trouver un juste milieu.
          Il ne faut les blamer
          Ils ont le sentiment de honte quand il rechute.
          Ils ne nous disent pas qu’il rechute. Mais est-ce que si on était a le place, est-ce qu’on le dirais, je ne penses pas.
          Alors oui, cela nous fait mal, nous blesse.

          Pour mon conjoint il avait + de plaisir en se masturbant devant des vidéos.
          Et beaucoup moins dans nos raport sexuelle ce qui fait qu’ils se sont espacé.
          Depuis qu’il est en sevrage, il retrouve les sensations dans nos rapport.
          Je ne le laisse plus seul

          Pour ma part, oui je trouves qu’il est sur la bonne voie.
          Mais il est important que tu saches que le chemin va être long.
          Par exemple, j’ai remarqué pendant le sevrage que par moment il était érritable.

          Tu peux essayer dans un premier temps de lui envoyer par mail.
          Et essayer ensuite d’amorcer le dialogue.
          Tu peux aussi essayer de lui dire se que tu ressens.
          Mais il faut évité les reproches.

  59. Pascale 14/04/2017 at 17:52 - Reply

    Bonjour Laurie, merci beaucoup pour votre réponse et votre expérience.

    Je trouve ça tellement dur « d’admettre » qu’il prend sûrement plus de plaisir devant les vidéos qu’avec moi… (même si ça paraît évident !)
    Ca m’oblige à me poser encore des questions… ça me fait penser que j’ai raison de croire que mon corps ne l’attire plus… Je sais qu’on répète toujours que ce n’est pas notre faute, mais d’un autre côté on lit aussi que le porno les habitue à des corps « parfaits » etc, et moi j’ai pas le corps d’une actrice…

    Merci pour tout vos conseils, j’essaierai de lui envoyer des mails…
    Alors pour vous, les rapports se sont améliorés ? et deviennent un peu plus réguliers ? Vous me donnez malgré tout ça de l’espoir. Merci encore.

  60. Laurie 15/04/2017 at 09:34 - Reply

    Oui c est dur cela va te prendre un moment. Mais comme je te disais c est l addiction qui fait qu il prenne plus de plaisir seul, cela les eloignes de nous.
    Cela fait trois mois qu il ne vas plus sur les videos. Et nos rapport sexuelle sont bcp plus rapproché qu avant (1 a 2 fois par semaine)
    Hier soir on discutais de choses et d autre et il m a dit que le faites ne plus y aller, il se sentait mieux. Mais il m a dit aussi que le jour ou il va être seul cela va etre dur de ne pas y aller. Je l ai rassurer, et lui ai dit qu il fallait qu il trouves une barrière pour ne pas y aller car si ne mais de barrière cela va être pour lui du fait que c une addiction.
    Rien ne t empêche en parallele de prendre soin de toi et de lui montrer des petites attention….. Personnellement j avais pris bcp de poid. Et cette dispute ma permis d avoir le declic pour perdre c kilos superflu et depuis je me sens mieux de se côté.
    Courage !

    • Pascale 15/04/2017 at 16:13 - Reply

      Tu as de la « chance », d’en être au stade où il accepte si ouvertement d’en parler… Qu’il te dise qu’il a peur etc, j’aimerais tellement qu’il s’ouvre à moi de la même façon !!! J’espère que ça viendra…
      Prendre soin de moi, j’essaie… je ne suis pas en surpoids, par contre je n’ai pas de poitrine… et ça, je ne peux pas y faire grand chose !!! Il m’a toujours dit qu’il s’en fichait, mais bon, les femmes qu’il regarde sur internet c’est vraiment l’inverse de moi à ce niveau là…
      Et vos relations intimes n’ont jamais été froides comme je l’expliquais de mon côté ? Je ne sais pas non plus quoi faire pour améliorer ça, car avec tout ce que j’ai en tête, je suis mal à l’aise… J’ai déjà essayé de proposer de changer de position par exemple, mais il ne veut pas…
      Pardon pour toutes mes questions, mais ça me fait du bien !!!

      • Laurie 18/04/2017 at 20:36 - Reply

        Tu sais cela n’a pas été facile au début. Cela fait 9 mois qui m a avoué son addiction. Et par moment on avancer de quelques pas et juste apres nous reculions à nouveau.
        Comme je te disais j essaye de ne pas le juger et de le comprendre.
        Biensur y a des moments j ai peut etre dit des choses que je ne pensais sur la colère. Mais j ai toujours essayer de garder mon sans froid.
        Forcement on se sent trahie etc…
        Il faut les mettres a l aise.
        Ne pas être trop sur eux.
        Etre a leur écoute.
        Essayer de trouver d autre sujet d addiction autour de vous.
        Par exemple mon conjoint ne comprend que quelqu’un puisse etre addicte au tabac.
        Cela permet de faire des parallele.
        Personnellement j essaye de casser la routine qui c installer entre nous.
        C est sur qu on seras jamais c est femme qu il regarde, mais c est la partie fantasme. J essaye de relativiser sur ce point car sinon cela a tendance a nous ronger.
        Et cela ne nous aide pas a prendre soin de nous.
        Prendre soin de toi c est aussi reprendre confiance en toi. C est pas qu une question de poid. Car avec c est video on a tendance a perdre confiance en soi et se trouver pas assez bien pour eux.
        Non ne relations non jamais été froides il a toujours été doux.
        Apres c est vrai qu il m a avoué avoir fait des positions qu il avait vu sur les vidéos. Mais cela me dérange pas sur point.
        Tu sais pas évident personnellement je suis pas a l aise j ai plus tendance a le laisser me la danse. J ai l impression d etre nul sur point mais c que je n ai pas confiance en moi et je le sais.
        Personnellement j ai acheté de la nouvelle lingerie et j essaye d etre entrepreneuse.
        C est normal d etre mal a l aise.
        Je me suis tellement fait rembarrer sans savoir que c tes parce qu il avait sur des videos que du coup j avais pris l habitude que ce soit lui qui vienne vers moi.
        Peut etre lui expliquer que tu as aussi certaine envie d autre position. Et que les preliminaires stimule l envie. Mais attend toi qui ne ressente pas grand chose au début.
        Je comprends tkt je suis passé par là.
        Et sa me fait du bien aussi de partagé se que je vie

      • laurie 19/04/2017 at 14:59 - Reply

        Désolé j’ai écris rapidement hier avec plein de faute, je reformule mon texte.
        Tu sais cela n’a pas été facile au début. Cela fait 9 mois qui m’a avoué son addiction. Et par moments on a avancé de quelques pas et juste après nous reculions à nouveau.
        Comme je te disais j’essaye de ne pas le juger et de le comprendre.
        Bien sûr il y a eu des moments ou j’ai peut-être dit des choses que je ne pensais pas sur la colère. Mais j’ai toujours essayé de garder mon sang-froid.
        Forcement on se sent trahie etc.…
        Il faut les mettre à l’aise.
        Ne pas être trop sur eux.
        Être à leur écoute.

        Essaye de trouver d’autre sujet d’addiction autour de vous.
        Par exemple mon conjoint ne comprend pas que quelqu’un puisse être addict au tabac.
        Cela m’a permis de faire des parallèles sur le sujet.
        Personnellement j’essaye de casser la routine qui c installer entre nous.
        C’est sur qu’on ne sera jamais les femmes qu’il regarde, de toute façon c’est de la vidéo retouchée et truquée, et puis pour eux c’est du fantasme. Au fond de nous, on fantasme aussi. Et sa ne veut pas dire que je ne l’aime pas. J’essaye de relativiser sur ce point car sinon cela a tendance à nous ronger.
        Et cela ne nous aide pas à prendre soin de nous.
        Ce weekend, j’ai vu des photos de célébrité dans closer et cela me réconforte car ce ne sont pas des photos retoucher et on voit bien qu’elles ont aussi des défauts.
        Prendre soin de toi c’est aussi reprendre confiance en toi. Ce n’est pas qu’une question de poids, mais pour moi cela en a fait partie, j’ai eu tendance à me laisser aller, à moins prendre soin de moi. Car je ne voyais pas d’amélioration, mais je ne savais pas encore que l’addiction aux vidéos existait et il ne m’avait pas encore avoué ce qu’il faisait.
        Le fait de savoir maintenant qu’il regardait ce genre de vidéo a tendance à me faire perdre confiance en moi et à ne pas me trouver assez bien pour lui.
        Non, nos relations non jamais étaient froides, il a toujours été doux avec moi.
        Sa froideur envers toi et peut-être du à la consommation de vidéo, pour lui cela doit être mécanique. Peut-être essayé de l’amener à la sensualité.
        Après c’est vrai qu’il m’a avoué avoir fait des positions qu’il avait vues sur les vidéos. Mais cela ne me dérange pas sur ce point car il est à l’écoute de se qui me fait plaisir, je sais pas comment dire……
        Tu sais, ce n’est pas évident.
        Personnellement je ne suis pas à l’aise j’ai plus tendance à le laisser mener la danse. J’ai l’impression d’être nul au lit mais c’est parce que je n’ai pas confiance en moi et je le sais.
        J’ai acheté de la nouvelle lingerie et j’essaye d’être entrepreneuse.
        C’est normal d’être mal à l’aise.
        Je me suis tellement fait rembarrer sans savoir que c’était parce qu’il avait été se masturber sur des vidéos et que du coup il ne pouvait pas faire l’amour avec moi, que j’avais pris l’habitude que ce soit lui qui vienne vers moi.
        Peut-être essayé de lui dire que tu aimerais essayer d’autres positions, que tu as des envies. Que les préliminaires te donnent du plaisir et que cela lui en donneras aussi.
        Mais il faut t’attendre qu’au début surtout s’il visionne encore des vidéos qui ne ressentent pas le même plaisir que toi.
        C’est en se sevrant des vidéos qu’il va reprendre du plaisir avec toi.

        • Pascale 19/04/2017 at 15:41

          Pas de souci Laurie, je n’ai pas pu répondre dans la foulée car nous avons beaucoup de travail et demain nous partons à l’étranger, pour le travail aussi mais dans un cadre agréable, j’espère que ça nous fera du bien même si le rythme risque d’être fou.

          Mon conjoint non plus ne comprend pas que quelqu’un puisse être accro au tabac !!! Tu as tout à fait raison ! Mais je n’oserais pas faire ce parallèle pour l’instant… je suis sûre qu’il me dirait que lui ce n’est pas vraiment une addiction, et surtout il me dirait « moi ça ne me tue pas »…

          Il t’a dit quelque chose suite à tes achats de lingerie ?! Tu sens que ça change quelque chose ?! Moi il me dit toujours que je n’ai rien à changer, rien à faire etc :( et j’ai trooop peur d’aller vers lui, trop peur de me faire jeter !

          Il est venu vers moi lundi, mais car il sentait que j’étais un peu « triste »… il l’a même dit !
          Cette fois il y a eu un petit peu de préliminaires ! Mais la suite comme d’habitude… j’ai essayé de le faire changer de position mais il a encore refusé ! A la fin je lui ai demandé si c’était bien, il a répondu « ouaiiis » mais le « ouais » qui se sent obligé de répondre. Je lui ai dit « tu verras, un jour tu apprécieras plusss… je sais pas comment faire mais j’y arriverai » et là il n’a même pas répondu :( c’est tellement vexant !!! Il pourrait au moins dire quelque chose de gentil… non ?

          Je lui ai envoyé deux passages de ce site hier, par mail ! Dans l’après-midi il m’a appelé et m’a dit « c’est quoi le mail que tu m’as envoyé ? » j’ai dit « oh tu verras quand tu auras le temps » et après ça, il ne m’en a absolument pas reparlé !!! Je me demande même s’il l’a lu…

          Si je mets du temps à répondre à ton prochain message Laurie, ce sera à cause du voyage et de tout le travail ! Merci encore.

  61. Pascale 02/05/2017 at 08:02 - Reply

    Des nouvelles après notre voyage professionnel à l’étranger…
    J’ai l’impression que c’est pire qu’avant. Je crois que maintenant il le fait dans la salle de bain ou dans les toilettes quand je suis à côté, ou quand je dors… j’en suis presque sûre en fait. Ça me rend malade. J’ai envie de pleurer tout le temps. De le quitter.

    Durant le voyage, il y a un soir où je lui ai dit ça seraitnb bien de faire un peu de sport pour évacuer ton stress etc… la, il a fait l’homme outré « mais attends tu crois que j’ai le temps ? » je lui dis « parfois tu fais des pauses l’aprem donc tu pourrais en profiter pour aller courir… » il a commencé a dire qu’il ne faisait pas de pauses, et qu’il n’avait pas le temps!!! Il m’a agacé et je lui ai dit « Si, les pauses où tu t’amuses tout seul t’as le temps… » la il s’est agacé a son tour et m’a dit agressivement « c’est fini tout ca ».
    OK… sauf que le lendemain j’ai encore fouillé dans l’historique et j’ai trouvé des videos qu’il avait oublié de supprimer et qu’il a regardé la veille de notre depart…

    Donc quand j’ai eu une preuve du mensonge je lui ai dit (en pleurs)… au début il m’a dit « j’ai du le faire 2 fois depuis tout ça » j’ai dit « mais pourquoi tu mens ! Tu dis que t’arretes et c’est faux ! »
    La il m’a dit « non mais quand je dis arreter je veux dire diminuer, j’arreterai jamais tous les mecs le font t’en trouveras aucun qui le fait pas ». Et la c’est parti en dispute. Il m’a redit que je pourrai jamais lui faire aimer quelque chose qu’il aime pas (=le sexe avec moi) , que de toutes facons il avait de moins en moins envie !!! ca m’a tuée.
    ETC. A part admettre qu’en 3 ans il a pas essayé de nous faire avancer, il n’y a rien eu de positif dans cette dispute. Aucune solution abordée. Il a dit que je l’étouffais, que je voyais que le négatif, que j’en parlais trop, que je l’aidais pas…

    Je ne sais plus quoi faire. J’ai l’impression que tout va s’effondrer quand j’imagine le quitter, mais je suis malheureuse avec lui et surtout j’ai l’impression de devenir … « folle ».

    • laurie 06/05/2017 at 17:06 - Reply

      Bonjour Pascal,
      J’ai commencé a t’écrire y a 40 min mais j’ai fait une fausse manip sans faire exprès.
      J’avais en plus presque finis de te répondre du coup.
      J’essayerais de te répondre lundi aprés-midi.
      Je pense bien à toi.
      Courage, sois forte, persévère même si c’est dur car cela en faut le coup.
      Bon weekend.

      • Laurie 08/05/2017 at 15:48 - Reply

        Bonjour Pascale,
        J’espère que votre voyage vous a fait du bien à vous deux.
        Est-ce que ce n’est pas le rythme du travail qui le fait rechuté ?
        Est-ce qu’il ne se réfugie pas dans l’addiction pour décompresser ?

        Tu feras le parallèle quand tu seras prête, après tu peux essayer de le glisser dans une conversation tout à fait banale et élargir sur d’autre addiction sans forcément aborder la pornographie toute suite. Pour l’amener à réfléchir… Avant que je sache pour l’addiction de mon conjoint, il me reprochait d’être trop souvent sur Facebook, mais je ne m’en rendais pas forcément compte. J’ai donc profité de la situation de désinstaller Facebook et Messenger de mon téléphone portable et de me sevrer, pour faire des parallèles avec son addiction et ça nous a permis d’ouvrir le dialogue et aussi de parler d’autre addiction qui était autour de nous dans notre entourage. Et c’est là que l’on se rend compte qu’on n’est pas seul à être touché mais qu’on est isolé. Et qu’on laisse impunément les gens souffrir…

        Peut-être lui montrer qu’il n’est pas seul à être addict, mais il faut que ce soit à petit dose… Personnellement je me rend compte qu’au début j’envoyais des mails peut-être un peu trop souvent et ça le souler. Et je comprends car ça m’aurait peut-être pas fait non plus plaisir que l’on me rappelle tous les jours que je suis addict.

        Pas au début car il était encore sous l’effet de l’addiction. Mais j’ai persévéré.
        J’ai mis en place Opendns qui bloque les catégories de sites que tu coches et j’ai changé le code WIFI avec son consentement. Il a réussi une ou deux fois à aller sur Youtube mais je ne sais plus comment. Mais c’était plus des vidéos de striptease qui avait été voir. Les rechutes ne sont pas des trahisons, mais le processus normal d’un sevrage. Cela nous blesse. Et cela les décourage par la même occasion.

        Comme je te disais j’ai persévéré, mais toujours en restant moi-même. Et je n’ai surtout pas fait de chose que je ne voulais pas faire. Il faut que tu prennes plaisir, ne pas faire à contre cœur. Je comprends que tu aies peur d’aller vers lui et de te faire rejeter car j’ai ressenti la même chose, du coup, je n’allais pas vraiment vers lui physiquement. Une fois j’avais mis de la lingerie sur notre lit pour lui une surprise. Une autrefois j’avais pris ma douche avant qu’il rentre et avait fait exprès de me mettre en nuisette, une nuisette un peu spéciale que j’avais choisie pour qui soit émoustillé. Et cela à marcher. Disons que j’ai plus cherché à ce que se soit lui qui vient vers moi au début.

        Après ce qui nous a vraiment aidés c’est le sevrage. Il se sent vraiment mieux. Il se rend compte que le faite d’aller voir ces vidéos et de se masturber sa le faisait cogiter sur beaucoup de choses.
        C’est dur pour eux car ils sont submergés par leurs penser.

        Il est sensible à ta tristesse… Je pense qu’il faut amener les choses petit à petit. Ils ne peuvent pas changer radicalement. Pourquoi ne pas lui dire que tu aimerais essayer une autre position (un peu sensuellement) car cela te ferait plaisir mais qu’ensuite vous pouvez faire l’autre position.

        Pour le moment si n’a pas arrêté le visionnage des vidéos et la masturbation, c’est normal qu’il ne ressente pas de plaisir.
         » Un autre effet de l’addiction sexuelle et d’insensibiliser la personne aux réactions sexuelles ordinaire, comme celles de la vie de couple, ce qui entraîne une dysharmonie dans les couples constitués. »
        Il ne veut peut-être pas te blesser, des fois, ils préfèrent ne rien dire… Oui, mais si c’est dire un truc gentil qu’il ne pense pas…
        Peut-être que tu peux essayer d’aborder les deux passages de ce site que tu lui as envoyé…

        Le souci c’est qu’on a tendance à être nous-mêmes en boucle sur l’addiction on ne vit plus qu’autour de ça. Du coup il faut vraiment que tu sois sûr de tes suspicions avant d’en parler avec lui. D’essayer de voir si ça lui mine le moral, si ça le pèse etc.
        Moi aussi j’ai eu des périodes où je me demandais si je devais pas le quitter, mais je pense que c’est aussi le processus de notre côté.

        Je me demandais :
        Si plus tard il se serait un bon père;
        S’il ne mettrait pas nos enfants en danger;
        Si je ne perdais pas mon temps en faisant des efforts pour notre couple…
        Et puis si j’enlève l’addiction et tous ce qu’elle englobe, je n’ai rien à lui reprocher…
        C’est quelqu’un de bien, je l’aime, je crois en lui…
        Et on est tellement formaté :
        Ils (se marièrent,) vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

        Depuis notre rencontre, mon conjoint faisait du sport 3 heures dans la semaine et cela ne la pas empêcher de se plonger dans l’addiction.
        Je pense qu’il y a autre chose de plus profond.
        Je ne sais pas si le sport peut résoudre l’addiction.
        Par contre je pense qu’ils doivent faire face au penser et image qui les submerge et s’occupait à ce moment-là pour éviter de replonger. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire.
        Est-ce qu’il aime courir ? Est-ce que cela va lui procurer du plaisir de le faire ?
        Le souci de cette addiction c’est que ça leur provoque un plaisir que le cerveau réclame ensuite et c’est rapide.

        Je pense qu’ils sont sincères quand ils disent qu’ils vont arrêter mais l’envie est plus forte qu’eux.
        Et nous avoué qu’ils ont replongés, c’est un échec pour eux.
        Les mensonges ne sont pas contre nous, même si on se sent trahie.
        La honte rentre en jeu…

        Je pense qu’il faudrait peut-être que tu réabordes le sujet calmement avec lui. Après je ne sais pas si tu es prêtes à lui dire que tu comprends qu’il ne t’ait pas dit qu’il est replongé? mais que tu es là pour le soutenir. Lui montrer aussi que le faites qu’il regarde des vidéos et se masturbe que cela joue sur votre couple et que toi en tant que femme tu as des envies. Que penserait-il si toi de ton coté tu te masturbais au lieu d’avoir une relation avec lui ? Mais toujours calmement… Lui montrer que s’il a de moins en moins envie de toi c’est dû aux vidéos et masturbation. Que s’il essaye de diminuer il va retrouver du plaisir avec toi, mais surtout est ce qu’il souhaite arrêter ou non.

        T’a-t-il dit une fois qu’il voulait arrêter ?

        Malheureusement, des fois rester calme c’est difficile, je ne vais pas te dire que je suis toujours resté calme, se serait mentir. Mais, j’ai essayé d’être plus dans l’écoute et dans le soutien.

        Je pense qu’il faut aussi faire la part des choses dans ce genre de dispute des fois on dit des choses qu’on ne pense pas non plus. C’est sur qu’on en souffre. Et puis par moments, ils se sentent coincer… Je pense que oui on les étouffe, on en parle trop sans sens rendre compte, mais c’est parce que l’image que l’on avait de notre couple s’effondre et on cherche par tous les moyens de recoller les morceaux mais on va trop vite pour eux. Il faut leur laisser le temps de digérer aussi de leur côté. Admettre que l’on a un souci avec une addiction c’est dur…

        Je pense qu’il faut que tu imagines ton conjoint sans l’addiction car comme je te disais tout à l’heure si j’enlève l’addiction, je ne rien à lui reprocher.
        Et je vais te le redire on est tellement formaté  » ils (se marièrent,) vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».
        La vie ce n’est pas tous roses, y auras des Hauts et Bas comme dans toutes relations. Tu es malheureuse aujourd’hui parce que la situation est difficile. Mais quand vous aurez passé cette épreuve vous serez plus fort. Je te comprends quand tu dis que tu vas devenir folle… J’ai aussi ressenti ce sentiment.

        Pour ma part, j’ai travaillé samedi, du coup, il est resté seul, il a su s’occuper pour ne pas replonger. Je ne lui ai pas sauté dessus toute suite en rentrant pour voir s’il allait en parler de lui-même. Verdict, j’ai dû lui en parler dans la soirée. Mais, voilà je me mets à sa place, ce n’est pas évident pour eux…

        Sois forte pour vous deux !

        Amicalement

  62. rosej 19/06/2017 at 11:40 - Reply

    moi cela fait 7 ans que je vis un cauchemard par periode avec mon compagnon accro au porno meme crach au webcam a la prostitution via bruxelle et visite au sex shop et lorsqu il est en peine crise volence rejet infidelite ect la j en peux plus hier il a touche le point de non retour nous avons tout perdu l anne derniere a cause de ses addiction sexe alcool drogue nous avons perdu nos meubles maison nous nous sommes separes 6 mois en octobre il est revenu avec pleines de bonnes intentions de l amour des pomesses il a reconn qu il avait un problem t avait decide de se faire soigner cela a durer 5 mois puis rechute lente pour revenir a une addction recurente et deatatrice pour lui pour moi je ne le crois plus n aie plus aucune confiance en lui j ai essaye de le comprendre l aider dicter avec lui toujour la meme rponse t as raison je m excuce promi j arrete et je me soigne promesse et paole en l air il se detruit me detruit il n fait une depession grave hier il a pousse le bouchon trop loint et la pas de remords ni d excue c est mi qui suit une chieuse envahissante alors je lui ai demande de partir ce matin bn il est reparti se coucher et fait la tete moi e suis au bord de la folie et des envies de mourrir courage a toutes

    • Véronique 30/06/2017 at 16:46 - Reply

      Bonjour,
      Soyez forte voire même plus forte que lui… ne vous laissez pas envahir par des idées noires !
      Je comprends ce que vous vivez, je suis également co-dépendante. C’est très difficile, les gens autour de nous ne comprennent pas forcément ce que nous vivons, endurons, subissons, constatons, voyons…. ne craquez pas à cause de son comportement. Est-ce que vous faites une thérapie pour vous et uniquement vous auprès d’un psy ou auprès d’un CSAPA ? Ne restez pas seule à vous ronger ainsi, parlez, ouvrez vous… ce forum fait un bien fou de constater que l’on est pas seule mais il faut absolument se faire aider également !
      Ne faites pas l’impensable, pensez à vous… on le sait que c’est difficile pour « eux » mais surtout prenez soin de vous c’est très important !
      Je vous souhaite du courage, soyez forte, je suis de tout coeur avec vous

  63. rosej 19/06/2017 at 11:43 - Reply

    desolee il manque quelque lettre j ai tape trop vite ennervee j espere qe vous comprendrez mon texte

    • Laurie 23/06/2017 at 17:58 - Reply

      Dis toi qu’il ne le fait vraiment pas exprès, c’est plus fort qu’eux.
      L’addiction vous l’éloigne l’un de l’autre……
      Ils ont besoin de soutien…..
      L’addiction c’est comme un décès il passe par différentes étapes.
      Je sais que sait pas facile.
      On en devient dingue….

  64. Libellule 10/07/2017 at 15:39 - Reply

    « Il n’est pas celui que je croyais connaître »… J’ai lu cette phrase il y a quelques jours dans le livre que je lis actuellement, et elle a particulièrement résonné en moi. On se connaît depuis 26 ans. Et de penser qu’il était un autre, c’est très violent.
    Nous sommes sortis ensemble tout jeunes et peu de temps, puis gardés comme amis. J’ai toujours su qu’il avait eu un coup de foudre pour moi. Et qu’il souffrait à chaque fois que l’on se voyait « en amis ». Le jour où j’ai été de nouveau amoureuse de lui, 14 ans plus tard, j’ai même hésité à le lui faire savoir. J’avais trop peur de le refaire souffrir. Et s’il ne voulait plus de moi ? Et puis mes proches m’ont encouragée à me dévoiler. Il a été fou de joie, a quitté sa région pour me rejoindre. Je pensais engager une relation digne de confiance, enfin. Moi aussi j’avais pas mal trinqué, connu quelques salauds.
    Très rapidement, on a eu un enfant: Il en avait très envie, j’avais la trentaine bien passée et voulais être maman, et puis on se connaissait depuis tellement longtemps…j’étais sereine ! (ça y est je suis en larmes).
    Les années sont passées, on a acheté une maison, eu un autre enfant, j’étais heureuse. Malgré son gros caractère qui lui faisait faire la gueule longtemps et sans raison, malgré le fait que je trouvais qu’on ne partageait pas assez de choses (je parle autant des corvées que des sorties entre amis, je travaille en établissement scolaire et il ne supporte pas les profs), j’étais au moins bercée par l’idée de son amour, de notre amour si spécial, comme indéfectible. J’ai vécu mon enfance coincée entre deux parents en perpétuel conflit. Je voulais tout sauf reproduire ça. J’ai pu montrer parfois mon désaccord par la discussion, mais même si je restais calme, lui s’énervait très facilement, pouvant aller jusqu’à jeter un objet à travers la pièce. Du coup, j’avais quand-même peur d’exprimer ce qui n’allait pas.
    D’année en année, j’ai ressentais un malaise, de plus en plus présent, tandis que je maigrissais, sans me l’expliquer. J’avais des gestes de tendresse pour lui. Par envie, et puis parce que je pense que pour recevoir, il faut donner. C’était peine perdue, la plupart du temps.
    Et puis au fil du temps, je me suis aussi aperçue qu’on ne faisait quasiment plus l’amour (d’ailleurs il ne me rejoignait que très rarement dans la chambre conjugale). Il fallait que je le sollicite pour qu’il se passe quelque chose entre nous. Il montrait toujours beaucoup de pudeur, trop même je trouvais, devant une fille habillée sexy (il faisait immanquablement une remarque acérée), une image à la télé (il zappait), et j’ai été d’une STUPIDITÉ TELLE que je me suis dit qu’il n’était décidément pas porté sur le sexe, voilà tout. De mon côté, même si c’est avec lui que j’ai réellement connu l’orgasme (alors que j’avais eu beaucoup de partenaires auparavant), eh bien… moins je faisais l’amour, moins j’avais envie de le faire. Je ne suis pas du style coincé, je ne pense pas qu’il avait cette image de moi. Un soir, il y a longtemps, je l’ai surpris devant des photos pornos sur l’ordinateur, je suis passée derrière lui en blaguant, et cela m’est sorti de l’esprit. Je n’étais pas choquée du tout, au contraire j’ai dû me dire que finalement il était normalement constitué !
    Il y a presque deux ans, après 10 ans de vie commune, et particulièrement lors d’une soirée chez des copains où tout était réuni pour que l’on soit « au top », il s’est montré particulièrement distant et irritable envers moi, et uniquement envers moi. Et le lendemain, vraiment agressif. Je cuisinais, j’avais besoin de consulter régulièrement une recette sur internet. Après m’avoir littéralement « singée » par ce que je n’avais pas compris une de ses paroles, il est remonté se ficher devant l’ordi. Quand je suis passé derrière lui, plus de recette : historique effacé.
    J’ai tout de suite senti que quelque chose se passait, mais quelque chose qui allait changer le cours de notre vie.
    Dans les jours qui ont suivi, j’ai installé un mouchard sur l’ordinateur (système que je déconseille vivement, ça fait trop souffrir !), ce dont je ne me serais jamais sentie capable, moi qui ne suis ni jalouse, ni curieuse et encore moins espionne ! Mais j’ai déplombé…
    Et voilà.
    Depuis ce jour je sais qu’il est accro au porno (ce qu’il nie, d’après lui il ne consomme, aujourd’hui, qu’occasionnellement), catégorie « Teens » plutôt blondes (je suis brune, poilue, à bas ces foutues épilations intégrales, et j’ai 45 ans), et surtout, surtout, menteur (cela fait un an et demi que je peux m’en rendre compte).
    Je sais qu’il m’aime, je le crois quand malgré tout il me dit que physiquement, je corresponds vraiment à ce qu’il affectionne (maintenant je suis maigre, ce qui de dos peut faire « ado » !)(allez, un peu d’humour, tout de même !)… Mais comment dire…je suis un « concept »: la femme idéale, mais pas celle avec qui il a envie !
    J’ai eu une montée de libido énorme lorsque j’ai découvert son addiction : ouiiii, le sexe l’intéressait, je me suis dit qu’on allait s’éclater ! Peine perdue encore: 9 fois sur 10 c’est moi qui propose sinon il ne se passe rien. (et encore il ne faut pas proposer trop souvent, hein, alors que les Teens, elles, c’était quotidien, du temps où je l’espionnais !)
    Récemment, il m’a proposé « pour me rassurer » d’installer un contrôle parental sur les ordinateurs de la maison…chose faite, et dans le même temps il changeait son téléphone pour un smartphone avec internet, of course. Est-il utile de préciser que dès que je l’ai touché j’ai pu trouver du site porno en première ligne !?
    Je pensais qu’il m’estimait un peu plus que ça tout de même.
    Il est comme un ado échappant au contrôle de sa mère.
    J’ai essayé plein de choses, il n’est jamais honnête dans les discussions, ne lit pas ce que je lui envoie, n’a pas ouvert une page du livre de Florent. On a consulté une psy à plusieurs reprises, sans grand résultat (stratégie ou pas, je l’ignore, mais elle ne semblait pas prendre en compte l’addiction, qualifiant le visionnage de porno comme n’étant « pas grave »)
    Il ne veut pas voir mes blessures, ne se souvient pas de son comportement passé. Je ne suis qu’une pénible qui « noircit le tableau » et quand il s’agit d’essayer de comprendre, il ne veut pas « creuser ». Il a fait quelques efforts, dort à côté de moi presque chaque nuit, a des gestes tendres (tandis que moi je n’y arrive plus….ou juste pour le sexe, quand je ne tiens plus, car j’aime le sexe).
    Après avoir perdu confiance je suis en train de perdre l’amour que j’ai ou que j’avais pour lui. Je suis tellement dans la transparence que je pensais que naturellement, pour lui, c’était pareil.
    J’ai été naïve et stupide.
    Heureusement que j’aime quand-même la vie ! Mais pour combien de temps si je reste avec lui ?

    • Laurie 13/07/2017 at 17:54 - Reply

      En ce moment je n ai pas bcp de temps pour ecrire ici.
      Mais en lisant ton texte je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis.
      Cela prouve bien que l on est pas seul a vivre ce genre de situation.
      Il y a toujours une lueurs d espoir.
      Et le dialogue est primordial.
      Courage

      • Libellule 20/07/2017 at 13:34 - Reply

        Merci Laurie, ta réponse m’a fait du bien. Un petit moment.
        Non, nous ne sommes pas seules, mais comment faire lorsque notre conjoint ment même lors des moments cruciaux d’échanges sur le sujet ? Il m’est arrivé d’être en larmes, de lui dire attention, ce qui est en jeu c’est la confiance dans notre couple, ne me raconte plus d’histoires, et là il me resservait des mensonges, droit dans les yeux. Certes c’était il y a un an, mais aujourd’hui ce n’est pas beaucoup mieux : il m’a suggéré de placer des contrôles parentaux sur les ordis mais poursuit ses pratiques sur son téléphone.
        Il me dit avoir réduit la fréquence de ses visionnages. Comment faire pour retrouver confiance en lui, si ce n’est en supprimant internet ?
        J’avoue que j’ai bien du mal à percevoir la lueur d’espoir dont tu parles. Pourtant je voudrais y croire.
        Je suis très abîmée par 19 mois d’échecs, je n’arrive plus à ouvrir le dialogue, à quoi bon, me dis-je ? Si c’est de nouveau s’exposer au mensonge…
        Merci encore pour ta réponse.

  65. Laurie 20/07/2017 at 19:37 - Reply

    Je pense :
    – que le mensonge fait parti de l’ADDICTION.
    – que par la même occasion ils se mentent a eux-même, peut-être une fassons de mieux vivre la situation……. N oublie pas l addiction les rabaisses, donne une mauvais image d eux ect……
    – que c est pas évident pour eux dans le sens ou s ils nous disent la vérité c est nous montré leur vulnérabilité, et qu il ne sont pas invincible.
    Avec le recule je pense que les choses bouge beaucoup après un arrêt total de visionnage.
    Mais dis toi que c tres dur pour eux de s arrêter, mon conjoint a besoin de s occuper l esprit par exemple…. Et il a peur cette hiver de replonger.
    S il t a suggéré de mettre un controle parentale saisi l occasion fais-le. C’est appel a l’aide. Change aussi la cle wifi avc son accord. Si ton ordi est en wifi. Mais un mot de passe a ta session car sinon il peut voir le cle wifi. Fais lui une deuxieme session mais pas en administrateur. Fais attention qu il n est pas non plus les mot de passe de la box.
    Au debut quand j ai changé le code wifi je n avais pas pensé a tous cela. Et il avait été chercher la clé wifi dans l ordi pour le mettre sur son tel.
    Il faut trouver une solution pour le telephone enlever le forfait internet par exemple ou bloquer des applications mais il faut que sa vienne de lui…..
    L addiction en lui va malheureusement chercher de contrer tous ce que l on met en place……..
    La confiance revient avec le temps et aussi en comprenant le processus de l addiction….
    J etais comme toi tu peux relire mais ancien post de l an dernier en suivant mon pseudo. Pour moi le monde s écroulé….
    Je n avais plus d espoir en notre couple….
    Pour moi tous ce qu on avait partagé ensemble était entrain de volé en éclat.
    Ce n est pas 19 mois d echecs tu ne t en rend peut etre pas compte mais il faut du temps pour que la situation ce debloque. Ne laisse pas raison a l addiction. Bat toi pour vous deux. Pour moi l addiction pourris nos couple. Y a un an je ne m aurais jamais dit que c etait possible que des vidéos pornographique fasse autant de mal a autant de gens………
    On est leurs bequilles………..
    Courage

    • Libellule 25/07/2017 at 21:46 - Reply

      Les contrôles parentaux sur les ordis, il m’avait suggéré de les placer « pour me rassurer », il y a 3 mois, me voyant toujours en état de souffrance, tandis qu’il s’équipait d’un smartphone avec internet… Je n’ai pas vécu ça comme un appel à l’aide, mais comme une manière de « calmer mémère » (ce que je lui ai dit, il m’a répondu que ce n’était « pas ça »). Depuis je sais qu’il utilise son téléphone pour regarder des vidéos pornos, comme je l’expliquais dans mon (long!) premier post.
      Ce soir j’avais bien bien en tête ta dernière réponse, dont je te remercie. Il me voit triste depuis des mois. Pas quand nous sommes entre copains, et d’ailleurs il ne comprend pas ce contraste. Mais je ne souffre pas de dépression ! C »est notre situation de couple, c’est tout ce que j’ai découvert qui est la source de mon désarroi, pas la vie en général. Ceci dit, je trouve que cela impacte de trop mon rapport avec nos enfants, mon engouement à entreprendre des activités avec eux…
      Bref ce soir donc il m’a demandé ce qui me rendait triste, je le lui ai dit, très calmement (ce que je suis en général). J’ai dit que je souffrais de le savoir dans l’addiction, mais que je le voyais victime lui aussi, et que je pensais que rien n’avait changé depuis ma découverte. Il m’a répondu (plutôt énervé) « Si tu veux que je sois addict, eh ben je suis addict ! Et puis qu’est ce qui te fait dire que rien n’a changé ? Et puis de toute façon, quoi que je te dise, tu ne me crois pas ». Ce dernier point est vrai, et pour cause. C’est très dur et sûrement très long de refaire confiance.
      Mais si sa consommation avait changé, il m’en aurait peut-être parlé ?! « Je ne veux plus parler » m’a-t-il répondu, agrémentant avec des « rien à foutre » et des « ras-le-bol ».
      Et il y a 27 ans qu’il pratique… C’est fou, je suis en train de me dire que je suis bien incapable de l’aider, ne croyant plus en lui moi-même…
      Il a dit aussi qu’il y avait bien plus important pour lui (et là j’interprète « bien plus important que ma souffrance, à moi, sa compagne », aïe !). J’ai ré-évoqué la tristesse qui me submerge, et j’ai dit que l’addiction avait des conséquences sur moi, sur nous, sur notre quotidien.
      Je ne sais plus ce qu’il a rétorqué.
      Tout ce que j’ai en tête, c’est que je m’inscris au chapitre « Quand faut-il partir ? » de l’article de la compagne de Florent, ci-dessus, bien au-dessus, point de départ de tous ces longs et poignants témoignages. C’est précisément l’article que j’avais fait suivre à mon compagnon, qui ne l’a lu qu’en ma présence des mois plus tard, et parce que j’étais trop mal. Et que je lui avais rappelé une énième fois que je lui avais envoyé ce texte. J’avais espéré qu’il lise aussi un peu les premiers témoignages en-dessous, je me souviens de l’un d’eux, celui d’un homme qui disait aux autres dépendants attention, n’attendez pas de perdre votre amour, pour moi il est trop tard, et à cause de l’addiction.
      Les 19 mois d’échecs, tu as raison de relever que ce ne sont pas que des échecs, mais c’est long, très long. Surtout pour entendre ça ce soir.
      Je ne sais plus comment lui parler. J’ai ma part de responsabilité dans nos problèmes de communication. Je me rends compte de mes erreurs. Il est possible que demain il aborde les choses différemment. Mais de là à me dire qu’il supprime internet du téléphone, et que des initiatives de ce genre viennent « de lui-même », pour moi à l’heure qu’il est c’est de la SF !
      En attendant je te remercie, écrire me fait du bien, tu es porteuse d’optimisme et d’espoir.

  66. Lilou 29/07/2017 at 00:57 - Reply

    Merci beaucoup pour tous vos témoignages, on se sent moins seule, c’est dur parfois de garder confiance en soi après tout ça.

  67. sandy 02/08/2017 at 14:19 - Reply

    Bonjour mon ami (du moins mon ex depuis 1 semaine) est porno addict.
    Il m’ a quitté en disant qu’il m’aimait moins qu’il me désirait moins au bout de 4 ans et sachant qu’il y a 2 mois on parlait de bébé.
    j’ai toujours été dans l’affrontement de ce problème toujours lui dire qu’il gâchait tout…

    Le déclic de la séparation semble lui être venu lors de nos vacances, on était sur la plage et d’un coup il prétexte partir au toilettes…30min après tjr pas revenu. Cela a encore provoqué une millième dispute.

    Aujourd’hui que je l’ai perdu, je suis moi même perdu il y avait des choses que je ne faisais pas (manque de marques d’affection manque de présence dans notre présence parfois du à son addiction et parfois non)
    Nous n’avions plus de relations sexuelles…je n’étais plus forcément attirée du fait de ce problème et lui était moins attirée parce que j’avais grossi…cercle vicieux

    Aujourd’hui on me conseille de mettre mon coeur à nu en lui disant tt ce que je peux améliorer et surtout en l’acceptant avec son addiction.
    Est ce que j’en serais capable? La femme à Florent semble être un espoir…

  68. Rose 06/08/2017 at 15:14 - Reply

    Bonjour ,

    En mai 2016, j’avais témoigné ici de mon histoire avec mon copain et ça m’avait beaucoup aidé. Un an plus tard nous avons rompu. Nous sommes restés séparés 1 mois et demi environ, avant de retomber dans les bras l’un de l’autre. L’amour entre nous n’a jamais été un problème. C’est ce qui rends la situation si difficile. En effet , notre rupture a été extrêmement violente pour moi. C’est lui qui a provoqué la rupture après des semaines de disputes quasi quotidiennes ( en cause un manque de communication de sa part). On parlait souvent de rompre, et je pensais que lorsque ça arriverait on en discuterait. Le jour de la rupture j’ai appris que finalement il n’avait jamais arrêté le porno et qu’il était attiré par 3 filles réelles de manière très compulsive avec qui il projetait des relations sentimentales. Il a été très violent dans ses paroles et dans ses vérités (qui finalement n’en étaient pas). J’ai vécu cette rupture comme si il m’avait frappé tout en me crachant dessus.

    (Petit rappel: Nous avons rompu une semaine après avoir fêter nos 4 ans et le jour de l’anniversaire de nos fiançailles)

    Il m’a raconté ce qui s’était passé pour lui pendant 1 mois et demi et moi aussi je lui ai dit l’enfer que j’avais vécu. Pendant pratiquement un mois demi il a dragué énormément de filles, et pratiquement toutes avaient un lien plus ou moins éloigné avec le sexe. (blog érotique , auteurs de romans érotiques etc). Lorsque celles ci, le repoussaient il passait à autre chose comme si de rien n’était alors que 5 min avant , elles étaient une obsession incontrôlable. Dans toutes ses filles , une est resté « une amie ». Il a aussi couché avec une fille , la seule qui ne lui plaisait pas à l’origine et qu’il n’avait pas dragué. Sa description de sa relation avec cette fille me dégoûte ! La seule raison pour laquelle il couchait avec elle c’est qu’elle lui donnait de l’attention , et qu’elle voulait bien coucher avec lui. Leur relation a été malsaine et complètement inégale ( elle ne voulait pas le toucher par exemple). Ils se sont utilisés l’un l’autre mais je trouve qu’il a été trop loin avec elle dans l’intimité et ce qu’il a pu lui donner étant donné qu’il n’était pas question d’être en couple et qu’elle ne lui donnait absolument rien.
    Après avoir discuter hier soir je lui ai demandé ce qui l’avait conduit à tout ça. Lors de notre rupture,il m’a dit qu’il ne m’aimait plus et qu’il ne me désirait plus depuis des mois… alors que l’on a jamais été abstinent et qu’il était sur les derniers temps plus en demande que moi. Hier il m’a avoué qu’il se servait du porno pour éviter d’avoir des relations avec moi parce que c’était devenu trop difficile pour lui ( il n’arrivait plus à avoir d’orgasmes avec moi). Ca la conduit à une frustration sexuelle insupportable et c’est comme ça qu’il a commencé à désirer d’autres femmes. Ce qui me tue c’est que pendant toute cette période j’ai tout essayé pour communiquer avec lui. Il m’a menti à chaque fois.
    Aujourd’hui lui faire confiance après tout ses mensonges est extrêmement difficile pour moi d’autant plus qu’il a beaucoup de mal à communiquer , qu’il a peur de décevoir et de déplaire et ça l’amène souvent à mentir et me cacher des choses. Donc parfois pour une réponse à une question posée plusieurs je peux avoir plusieurs réponses différentes. Je suis complètement perdue, je ne sais pas sur quoi je dois me baser pour avancer. J’ai du coup, dû mal à le comprendre alors que je fais tout pour. Je ne supportes pas son manque d’ouverture et de sincérité alors que maintenant que l’on est revenu ensemble et qu’on a décidé d’aller consulter un sexologue , c’est le moment pour le faire. Si on doit aller de l’avant , on doit affronter le passé , pas le mettre sous le tapis.

    J’ai l’impression d’être partie dans tout les sens , j’espère que mon témoignage est compréhensible.

    N’importe quel(les) conseils ou suggestions est le/la bienvenu(e) ou même un avis objectif qui me permettrait d’avoir du recul. Merci d’avance , courage à toutes !

  69. Aude 10/08/2017 at 13:51 - Reply

    Bonjour,
    Je suis une conjointe perdue qui ne sait plus comment gérer la situation de mon couple. Je suis avec mon compagnon depuis bientôt 12 ans et enceinte de notre 3ème enfant. Je suis au courant de son addiction depuis qq années maintenant, la découverte s’étant faite au fil du temps et des débordements mais nous avons poser le terme de dépendance sur son comportement que très récemment. J’ai tenté de tout pardonner au fur et à mesure, bien que ses dérapages dépassaient totalement mes limites en terme de respect de l’autre etc. Mais Je tiens trop à lui alors j’ai encaissé sans jms vraiment accepter. Je suis aussi quelqu’1 de très anxieuse, très peu sûre de moi, qui a sans doute peur de l’abandon de par mon passif personnel et familial que mon conjoint connaît très bien . Bref, il y a quelque temps, Après 1 énième dispute il décide de vouloir se sevrer, il avait l’air déterminé, voulant s’aider du livre de votre mari et semblait enfin ouvert au dialogue, sincère dans sa souffrance, que je comprends malgré tout, et ouvert à ce que je lui apporte mon aide puisqu’il ne se voit pas en parler à une thiers personne. Malgré le fait que son addiction me blesse très profondément j’ai essayé de le soutenir de mon mieux, De l’écouter, de l’encourager lors de ses 1ères rechutes, le remotivant autant que possible. Mais 1 soir j’ai tenté de lui parler de ma souffrance à moi, de comprendre si cela avait de l’importance pour lui… et ce fût le drame. Il s’est à nouveau refermé comme 1 huître et depuis le dialogue et de nouveau totalement rompu, il m’accuse de nouveau de vouloir le contrôler, d’en faire 1 « toutou obéissant », de ne penser qu’à moi… il dit que je ne peux visiblement pas l’aider puisque cela me touche trop et que c’est à lui de choisir sa façon de faire. Mais je sais qu’il continue, on en est revenu au point de départ… enfin pas tout à fait puisque ce nouvel échec entre nous a changé ma façon de voir et d’envisager les choses. Je crois que je perds espoirs, que je commence à ne plus croire en l’avenir de notre couple, en ma force de l’aider qu’il a épuisée je crois et surtout je ne me pense plus capable d’encaisser de nouveaux coups, même pour lui que j’aime tant… Je suis épuisée, détruite?.. Je ne sais plus. Ma nouvelle grossesse n’aidant en rien… Je suis extrêmement fière qu’il soit le père de les enfants, c’est 1 père merveilleux. Mais mes grossesses ont tjs des moments extrêmement compliqués car il ne me regarde quasiment plus et ne touche presque plus au fil des mois. J’ai relativement réussi à encaisser durant les 2 premières mais là vue le contexte je ne sais pas si j’y arriverais. Je me pose également bcp de questions pr mes enfants… Je suis perdue, totalement. Y a-t-il encore des solutions possibles pour nous?… peut-on s’en sortir s’il n’admet pas ma propre souffrance. Dois-je vraiment le dévouer sans poser de questions? Comment avoir encore confiance apres tant de mensonges et de non dits?… je ne sais pas si j’ai été très claire, difficile de transcrire des années de souffrance, de problèmes, d’incompréhensions tout en restant clair… l’écrire « soulage » 1 peu sur le moment car je ne me suis jms confiée à personne sur le sujet. Merci pour votre site et votre livre en tout cas

  70. Carol 07/09/2017 at 18:14 - Reply

    Bonjour à toutes, je me lance … cela fait 15 ans que je vis avec mon mari. Nous avons eu rapidement un merveilleux garçon mais malheureusement le fait de devenir maman m’à fait ressurgir le passé que j’avais bien enfouis au plus profond de moi meme. J’ai été abusé pendant 7 ans . À mon accouchement le sentiment de protection incontrôlable envers mon fils c’est fait ressentir et j’ai à ce moment plus eu aucune libido. Je me suis rendue compte assez vite que mon mari attendait le soir que je me couche pour s’occuper en solo. Me sentant coupable j’ai fermé les yeux pendant 13 ans. Cet hiver on a traversé une période de couple difficile et je lui ai avoué connaître son petit secret entre visionnage régulier et douche lassive…et surtout que je n’arrivais plus à faire semblant . Cela me fait terriblement douter de moi et sachant mon passé, l’acte sexuel et vulgaire comme il semble l’apprécie n’est pas dans mes possibilités de femme. Il m’a promis d’arrêter et moi en retour d’être plus attenrtionnee à notre relation de couple. Et voila qu’il y a une semaine je me rends compte que non seulement il est encore là dedans et en plus il est passé aux porno en réalité virtuelle. Il se met par le biais de ces tournages dans le rôle de l’acteur. Cette fois ci je me sens trompée . C’est horrible je ne sais plus comment faire. Merci d’avoir créer ce forum

    • Laurie 09/09/2017 at 10:41 - Reply

      Bonjour Carole,
      Il faut tous d’abord instauré le dialogue mais cela n’est pas un évident, cela s’installe petit à petit.
      Ils sont sincère quand ils disent qu’il vont arrêter mais comme toute addiction arrêter est difficile.
      Tu n’as pas a te sentir coupable, mais je te rassure, je me suis aussi senti coupable.
      C’est les vidéos qui les amènes a aimer l’acte sexuel d’une manière vulgaire.
      C’est le processus normal de l’addiction de passé à l’étape supérieur….. il ne faut donc pas te dire que c’est ta faute ou autres…..
      Mais c’est aussi le processus en tant que co-dépendante…….
      C’est comme quelqu’un qui aime mangé des sucreries, le corps en demanderas de plus en plus ainsi que l’alcool, la drogue, l’anorexie et bien le sexe c’est pareil…. Il faut que vous aborder le sujet de temps en temps. Peut-être que lui est aussi dans le déni et n’as pas la l’impression que cela lui poses problème.

  71. Carole 09/09/2017 at 13:48 - Reply

    Merci de votre réponse, depuis nous avons abordé le sujet . J’ai meme fait en sorte d’être compréhensive et de chercher à mieux comprendre ses besoins. Il m’a dit que c’était pour compenser des pulsions car je ne pouvais pas le satisfaire . Encore une fois je suis secouée , il m’a clairement exprimé le fait d’être insatisfait avec moi. Que dois je faire , je me sens tellement désemparé et responsable aux vues de ses dire. Merci encore pour votre écoute .

    • Laurie 08/10/2017 at 18:03 - Reply

      Bonjour Carole,
      L’état d’esprit qu’il a en ce moment est du a l’addiction… Tu vois il parle bien de pulsion. Et le mot pulsion veut bien dire se qu il veut dire (=qui pousse à accomplir une action). Il faut essayer de voir si son addiction le dérange dans la vie de tous les jours. Cela peut prendre tu temps pour qu’il sans rend compte. Insatisfait de toi a cause de l addiction. Si tu prend quelqu un mangerais qui mange tous les jours toutes les heures du gateau au chocolat…. Cette personne ne finirais pas par être insatisfait du gateau au chocolat et aller vers autre chose….. C’est pas évident, mais il faut essayé de comprendre le processus, pour moins souffrir de la situation…. N’hésite pas si tu as d’autre question.

  72. Sabrina 29/09/2017 at 19:25 - Reply

    Bonjour

    Est ce que regarder du porno , c’est de l’infidélité ?

    J’ai 26 ans et mon mari 28
    Nous avons 3 enfants

    Cela fait 8 ans que je suis avec mon mari , j’ai découvert 3 fois en 7 ans qu’il consultais des sites pornos
    J’ai crié , je l’ai chassé , j’ai été très agressive bref je me suis braquée .

    Notre vie sexuelle était la , mais pas forcément régulière , parfois 1 mois sans rien faire ( je mettais ça sur le dos de la fatigue , le rythme de vie avec les enfants…)

    mais il y a 10 mois rebelote il avait oublié de fermer la page , mais cette fois je ne me suis pas relevé , perte de poids , pleurs , nuits sans sommeil , je lui ai dit tout mes ressentis ( trahison, haine , dégout,incompréhension, tristesse , perte de confiance en lui , en moi , en nous …)

    Il m’a écouté , essayé de me rassurer , ça c’est calmé

    Mais c’est dernier temps malgré que je n’ai
    rien  » trouvé » je n’arrête pas d’y penser , je ne dors plus beaucoup , je pleure énormément , je me sent trahie , je n’ai plus confiance en personne , je m’isole, je deviens parano …

    Il m’a expliqué que c ‘ est une habitude d’adolescence, que depuis que nous sommes en couple il y va 1 a 2 fois par mois parfois 0 fois dans le mois .
    Que c’est l’histoire de  » quelques minutes » histoire de se soulager …
    Et que depuis la dernière fois ( il y a 10 mois) il n’a plus été sur ces sites

    Dois je le croire ?
    un homme peut il arrêter cette habitude égoïste juste par amour pour une femme? Pour ne plus la voir souffrir ?

    Désolée pour ce pavé , mais depuis j’ai des idées noires , je voudrais arrêter d’y penser .

    • veronique 07/10/2017 at 18:14 - Reply

      Bonjour,

      http://www.pornodependance.com
      Site qun pourra vous apporter de nombreuses réponses. La lecture y est longue mais elle en vaut le coup. Vous comprendrez beaucoup de choses, d’autres seront éclaircies. Je mène un combat depuis 3 ans, j’ai réalisé une grande investigation sur le sujet, je connais le problème en long large et travers. Ne vous engouffrez pas dans une Profonde morosité ; nous le faisons toutes : apprenez à relever la tête chose qui n’est pas aisée je sais mais vous pouvez y arriver.
      Soyez très courageuse. Pour finir un psy ici, « Dominique » peut vous veniremercie en aide et pour votre mari aussi. Contactez le il est efficace.
      Courage !

    • Laurie 13/10/2017 at 22:30 - Reply

      Bonjour Sabrina,
      C’est difficile à dire…. Pour ma part l’addiction de mon conjoint à fait qu’il a douté de notre relation. Il n’avait pas conscience de son addiction. Une partie de lui pensais que cétait normal et l’autre se posait des questions. Il douté de lui, manque de conscience, rabaissement….. Il avait des fantasmes envers d’autres femmes et l’addiction était en train de le pousser à l’étape suivante….. Quand, il a voulu s’éloigné de moi, sûrement pour être plus libre dans l’addiction car je le freinais pour aller plus loin. J’ai eu les jambes coupé, le monde s’écroulé autour de moi et j’ai failli céder, lui dire qu’il pouvait faire certaine chose, j’étais tellement désespèrer, vulnérable. Mais plus je me documentais et je me rendais compte que je donnais le baton pour me faire battre et qu’il fallait que je garde mes principes……
      Il ne faut pas faire l’erreur d’accepter et surtout leur en faire part.

      J’ai 28 ans et lui 32 ans.
      Pas encore d’enfant, en travaux.

      9 ans… Je me rend compte que l’addiction c’est très vite installer entre nous.
      Je savais aussi pour les vidéo, mais moi aussi, je pensais que c’était normal, pour moi tout homme le fait. Je ne pensait pas l’impact que cela pouvait avoir sur notre couple.

      Vie sexuelle idem je me disais qu’il n’était pas trop porté dessus, je mettais aussi sur le dos de la fatigue, de la contrariété. Par contre il a toujours été tendre, calin. Sauf il y a un plus d’un an quand il c éloigné….

      J’ai ressenti également les mêmes émotions…. Cela devient une obsession malgré nous… Cela nous ronge de l’intérieur. J’ai eu également une monté de libido….. Laisse toi le temps. Discute avec lui….

      Cela vient aussi de son adolescence…

      Ils peuvent mentir, mais il intéressant de comprendre pourquoi ils mentent……….
      Est-ce que c’est :
      -pour pas nous decevoir..?
      -Leur fassons d’y croire..?
      Ect

      Je dirais que tu auras au début toujours un petit doute mais il faut éviter de leur faire part. Le but n’est pas de les rabaisser. Bien que des fois la tentation et grande du fait qu’il nous font souffrir sans le vouloir.
      Tu dois croire en lui……..

      Il doit arrêter pour lui en premier… Cela doit lui apporter quelques choses pour ne pas rechuté se sentir mieux ect….. Bien que les rechutes peuvent avoir lieu. Mais il faut l’encouragé, lui dire que tu croit en lui, une rechute ne veut pas dire que l on recommence à zéro. Mais que l’on va s’améliorer à chaque fois étape par étape, petit à petit. Il faut être patient….

      Quand tu verras qu’il sera prêt. Il y a différents conseils pour les épauler….

      Je comprends, j’espére t’avoir aidé, on se sens tellement seul. Et on a tendance a s’isoler…… Je me dit qu’il y a sûrement quelque chose à faire pour protéger nos enfants de ce fléau………

      Comprendre…….

  73. Laurence 16/10/2017 at 05:21 - Reply

    Bonjour,
    Je consulte ce site, alors que je n’ai pas la confirmation que mon amoureux est accro au porno.
    Je le soupçonne fortement, car depuis quelques mois, il préfère dormir dans le lit d’invité, prétextant qu’il ronfle et qu’il ne veux pas me réveiller. Comme c’est vrai, je ne me suis douté de rien.
    Seulement j’ai remarqué qu’il dormait très longtemps, souvent 12-15h et j’ai commencé à me demander s’il avait un problème de santé.
    Puis cette semaine son ordinateur a brisé.
    J’ai remarqué qu’il était particulièrement de mauvaise humeur et très méprisant et froid avec moi.
    Puis aujourd’hui, j’ai vu qu’il avait utilisé mon propre ordinateur à plusieurs reprises pour consulter de la porno dans les derniers jours. Ce qui m’alerte, c’est qu’il en a regardé durant environ 6h par jour, selon ce que j’observe avec l’historique des sites sur mon ordi. Un ordinateur de la maison affiche aussi un historique vide.
    (Particulièrement des sex chat)
    Je me sens complètement trahie et paniquée et je ne sais pas comment lui en parler ni quoi lui dire.
    Je suis en colère, mais je veux vraiment comprendre et être respectueuse.

    Je note aussi que notre vie sexuelle bat vraiment de l’aile depuis plusieurs mois. Il m’a demandé si j’avais envie d’aller voir ailleurs et m’a dit qu’il m’autorisait à le faire pour être plus satisfaite. Je ne sais pas ce que cela implique.

  74. Estelle 18/10/2017 at 00:45 - Reply

    Bonsoir Laurence,
    Je ne vais pas parler de mon histoire mais sache que j ai lu ton message avec attention et que je peux comprendre ce que tu vis et ressens.
    Je voudrais particulièrement réagir à ton dernier propos et de faire partager ma façon de voir…quoiqu il puisse te dire, quoique tu puisses ressentir, quelles que soient tes interrogations je pense que l essentiel est de toujours te recentrer sur toi, sur tes valeurs, tes aspirations et tes besoins. Ne te perds pas toi même dans ce qui n est pas Toi, jamais. Sois fidèle à ce que tu es et ce que tu penses.
    Par ailleurs, d après ce que tu décris ton ami semble présenter de fortes similitudes avec une personne porno dépendante. Et si tu es sur ce site ce n es pas par hasard..il ns faut aussi à ns, compagnes, du temps pr accepter et ne plus se voiler la face. Même si intellectuellement on sait les choses il faut aussi un moment pr les intégrer émotionnellement.
    Je ne peux te donner de conseils, toi seule peut savoir ce qui est bon pour toi mais sache que la route est longue, très longue, trop longue parfois.
    Ne laisse pas sa maladie te détruire. Je te souhaite bcp de courage quelle que sera ta décision et votre avenir. Je te souhaite d avoir la force de préserver ce que tu es, tes rêves, tes espoirs, ta capacité d aimer. Tout part parfois sans qu on s en rende compte. Prends tjr du recul sur les choses avant d agir de manière à etre en accord avec toi même. Je penserai bien à toi et je me permets de t embrasser affectueusement pr un tout p’tit peu te réconforter ds ta douleur.
    Estelle

  75. Nin 23/10/2017 at 19:04 - Reply

    Bonjour,

    Voilá une de plus qui á des problème avec son mari pornodépendant. Je l’ ai surpris en pleine action et ce n’ ai pas la première fois. J’ étais tellement en colère, que je lui ai cassé son tel. Il m’ a dit qu’ il avait honte. Puis, il m a promis , comme d’ habitude qu’ il a été nul. Nos avons rarement de relation sexuelle. D’ autant plus, j ai découvert qu il m’ avait été infidèle. Nous sommes allés voir un thérapiste seulement pour parler de son acte, mais pas du porno. Je ne sais pas si il est temps de tourner la page. Le plus triste c’ est qu’ il est entrain de détruire sa famille, car j’ ai deux enfants Merveilleux.

    Merci pour m ‘ écouter.

  76. Sophie 02/11/2017 at 11:08 - Reply

    Bonjour à toutes.

    Comme vous j’ai le besoin d’ecrire ma solitude et ma tristesse…
    Que l’on se sent seule dans cette situation… le sujet est tellement intime et douloureux qu’il nous est impossible d’en parler à un proche pour nous aider.
    Je suis mariée et en couple depuis 13 ans.
    Nous avons deux enfants. Mon mari est un consommateur de porno depuis bien plus.

    Dès les premiers temps j’etais tombée sur des photos de filles (genre échange de photo?.. ) sur son ordi. Quelle douleur et quelle déception.
    J’ai aussi vu qu’il regardait des films de voyeur sur l’ordi de mes parents (absents) pendant que je bossais..
    Il y a eu des fausses adresses mails… des comptes Facebook pour demander des photos à des filles qu’il avait connues (c’est encore pire)
    Puis des historiques oubliés…c’est un sujet qui vient encore et encore… et à nouveau il y a quelques jours.
    Par le passé il avait même réussi à me dire que c’etait De ma faute (pas assez de câlins) mais ce sont des périodes de fatigue. J’aime faire l’amour et on le fait bien!
    J’ai aussi entendu des « je ne sais pas pourquoi je fais ça… » mais jamais je n’ai entendu un « je suis désolé de t’en faire souffrir »..ou encore « je te promets que je vais faire attention à toi et diminuer ma consommation » non ça jamais…

    Je lui ai dit que ça me faisait souffrir. Que la confiance en lui et en moi était effritée chaque fois.
    Que j’en étais à me demander s’il ne préfèrerait passer vivre tout seul tranquille avec ses pornos et ces filles nues et virtuelles et je ne sais quoi d’autres… qu’avec moi qui l’aimait, et nos enfants.
    J’ai pensé à la rupture…plus d’une fois.
    J’ai beaucoup d’estime Pour lui par ailleurs. C’est un homme bien, gentil, drôle, romantique, je le trouve intéressant beau et je le désire.

    J’ai comme vous la sensation d’etre perdue, d’etre Seule, de devoir tout porter et tout ça avec le sourire… entre deux pleurs…et c’est dur.

    Merci de m’avoir lue…car on se sent un petit peu moins seule pour un moment.

    Je vous souhaite du courage à toutes..

  77. Ingrid Van den Bosch 08/12/2017 at 14:18 - Reply

    Bonjour,
    Je suis quelque part soulagée de lire que je ne suis pas seule. J’ai 63 ans et suis retraitée. Mon mari regarde depuis des années du porno, de préférence des tortures sexuelles et des humiliations. Je lui en ai parlé une fois et il m’a répondu qu’l regardait ce qu’il voulait quand il le voulait. Je n’ai aucun problème avec le porno, je regarde moi aussi de temps en temps, mais pas depuis des années tous les jours, toute la journée… Mon mari est assis en face de moi et donc je vois au changement de clarté sur son visage ou le reflet dans ses lunettes sur quel site il est, mais c’est moi qui scie. Je ne crois pas qu’il se rend compte que c’est une addiction. Je ne réussis pas à décrire ce que je ressens : jalousie, dégoût, tristesse ou encore autre chose. L’âge avançant il disparaît de moins en moins dans un coin pour se masturber. Cette masturbation compulsive lui a valu le départ de la maison de notre fille. Nous avons encore des rapports mais uniquement le matin suite à une érection matinale mais ce n’est pas faire l’amour, c’est se masturber en moi. Je m’en contente sinon il n’y a plus rien. Sa seule occupation est le porno entrecoupé de facebook. La seule façon de lui faire comprendre qu’il a une addiction serait donc via ce canal mais je ne vois pas comment sans me mettre en cause. Donc je cherche une façon de me traîter pour que cela ne me touche plus, pour que je puisse me dire je m’en fous, c’est son problème. Si quelqu’un a un remède miracle pour soit lui faire comprendre soit me mettre une carapace, je prend car discuter avec lui ne va pas, au moindre petit désagrément il élève la voix et cela me bloque complètement. Merci de m’avoir lue.

    • Véronique 13/12/2017 at 20:10 - Reply

      Bonsoir,
      « Bienvenue » dans le monde des co-dépendantes !
      Je suis bien triste de voir votre situation… mais je la partage avec vous ; je suis moi-même co-dépendante.
      Je comprends les ressentis que vous subissez, j’éprouve les mêmes, tout comme toutes les femmes de dépendants ici qui témoignent.
      Que faire ? Bonne question. Je me bats tous les jours face à ce fléau (mon compagnon addict étant en déplacement toutes les semaines, c’est d’autant plus difficile d’arriver à quelque chose de positif et de concret).
      Comme vous je me heurte à un mur, à une personne obtuse (bornée, têtue…), à quelqu’un dans un profond déni. Alors que tout est flagrant : le trouble du comportement, les regards, les mensonges, des prétextes complètements farfelus. Pour mon compagnon il est question de consommation via le Net, je ne pense pas qu’il ait passé le cap de la consommation réelle. Donc je qualifierai son addiction identique à celle de votre époux.
      Les solutions ? = rendez vous dans un CSAPA ou un ANPAA de votre ville afin d’être encadrée par un personnel compétent et professionnel qui vous écoutera, qui vous conseillera, qui vous suivra.
      Il n’y a pas de remède miracle. J’ai réalisé une investigation depuis presque 3 ans aujourd’hui à propos de ce phénomène grandissant qui me touche. Je vis des hauts et des bas tous les jours ; le moral en dents de scie ; parfois j’ai envie de tout quitter pour enfin retrouver le goût à la vie, retrouver le sourire surtout, profiter de toutes les choses pour lesquelles je passe à côté depuis bientôt 4 années. Car le comportement de notre addict transforme notre vie à tous points de vues.
      Trouvez vous une personne de confiance à qui vous livrer, cela fait un grand bien.
      Prenez un rendez-vous dans un CSAPA, ANPAA, un psychiatre (remboursé), un sexologue (…)
      Lisez le livre de Florent pour comprendre certaines choses.
      allez sur http://www.pornodependance.com , vous y trouverez une étude approfondie sur le problème ; vous y trouverez également un forum de discussion qui pourrait éventuellement vous faire du bien, vous apporter des réponses, discuter avec des personnes qui font le nécessaire pour s’en sortir (…)
      Ne restez pas seule, battez vous pour vous et non pour lui ; vous éprouvez le besoin d’en parler, parlez-en !

      Je vous souhaite beaucoup de courage, soyez forte pour vous !
      Amicalement, Véronique

  78. djmf13 17/02/2018 at 01:02 - Reply

    Je n’ai pas tout lu mais tout ce que j’ai lu c’est la volonté de supprimer cette addiction, et s’il le faut jusqu’à se séparer.
    Oui vous avez raison, une addiction c’est une faiblesse et c’est mieux de ne pas en avoir. Mais une fois dedans, c’est très dur d’imaginer vivre sans.

    Est-ce que le porno fonctionne comme la drogue ? Je ne le pense pas. D’aileurs le porno ne tue pas.
    Est-ce que le porno lui fait du mal ? Tant qu’il travaille et a une vie sociale, je dirais que ça va. Ensuite, ce qu’il a dans la tête, seul lui le sait. Le pouvoir de l’imagination c’est le pouvoir de l’image, le porno gagne largement.
    Est-ce que le porno vous fait du mal ? A vous lire, oui. Il y a probablement quelquechose de radicalement différent quant au rapport des hommes et des femmes sur la sexualité, quelquechose qu’il me semble difficile de changer.
    Est-ce que le porno tue vôtre couple ? Oui bien évidemment. Mais l’amour du couple, s’il est vrai et sincère, est éternel, pour le pire et le meilleur (pas besoin de se marier pour y croire). Alors, au delà du pardon, des rechutes, de l’incompréhension, du déni, de l’effacement, de l’humiliation, de la brutalité des images, du vice et de la perversion, le couple des possibles se fait à deux.

    Et si votre homme arrêtait, s’il réalise ce que vous lui demandez d’arrêter. Si il délaisse son écran au lieu de vous délaisser, j’imagine bien vos sourires et vos coeurs battrent fièrement. Vous aurez gagner et vaincu le porno.

    Mais pas les robots.

  79. CB85 17/02/2018 at 13:39 - Reply

    Bonjour,

    J’ai besoin de votre aide.

    Il y a 6 moi j’ai découvert que mon mari est addict au porno et masturbation c’est à ce moment là que j’ai compris prk il se refusé à moi et qu’on avait des rapports une fois par mois pourtant je suis en demande.

    On a beaucoup parlé il culpabiliser beaucoup et il m’a dit que sa n’avait rien à voir avec moi.

    Suite à la découverte il a bloqué son historique.

    Je sais qu’il continue à se masturber minimum une fois par jour mais se qu’il me fait le plus mal c’est qu’il le fait même après un rapport.
    Comment vivre avec ça ? Je me demande si je dois le quitter ? Aidez moi svp j’ai énormément perdue confiance en moi je dors plus sa me bouffe de l’intérieur

  80. CB85 18/02/2018 at 11:43 - Reply

    J’y arrive plus!!
    Je supporte plus

    Je crois que je vais devoir le quitter pour pouvoir me reconstruire

    • Florent 09/03/2018 at 10:16 - Reply

      Bonjour. Cela dépend de son caractère et de votre histoire. Certains hommes sont plus matures que d’autres et voient mieux où sont les priorités. Tout est une question de choix ! Masturbation et pornographie ne sont pas une raison pour divorcer mais cela peut être le déclencheur d’un mal être dans le couple, d’un manque de confiance, de complicité, de rapports sexuels. Bref, d’un éloignement si aucune progression n’est visible dans la manière de vivre les choses.
      Essayez d’être à l’écoute (j’imagine que vous l’êtes) avant d’envisager le divorce, voyez un thérapeute, un accompagnateur de couples en crises (attention à bien le sélectionner, certains n’écoutent pas du tout et ne font qu’empirer les choses!)
      Je conçois que ce soit difficile surtout s’il se masturbe après vos rapports !!
      Courage en tt cas.

    • Laurie 09/03/2018 at 18:22 - Reply

      Bonjour CB85,
      Tout d’abord, il ne pourra pas arrêter du jour au lendemain.
      Je te conseille tout d’abord le dialogue, sans être trop sur son dos.
      Il est important de te dire que quand vous allez dialoguer ce que tu vas dire va le faire cheminer dans la réflexion.
      Il est important de te dire que cela va prendre du temps. Cela risque de te paraître long.
      Il est important aussi de savoir qu’il risque de rechuter, il risque aussi de ne pas te le dire.
      Mon conjoint à rechuter courant septembre car il avait perdu quelqu’un de proche, il me l’a dit quelques mois après.
      Je pense que de me le dire sa du être dur, parce que rechuter, c’est se sentir mal ensuite….
      Donc voilà c’est savoir les rassurer surtout pas les faire culpabiliser…
      Si tu sens ou sait qu’il fait des efforts, dis-lui que cela te plaisir ect….
      Bon courage

  81. Pomme 09/03/2018 at 00:22 - Reply

    Bonjour,je n’ai qu’un mot à dire les filles!fuyez ces hommes..c’est une addiction et très peu s’en sortent comme toutes les addictions..On a beau être à l’écoute,essayez de comprendre en parler..parfois même obligée d’accepter et on se détruit petit à petit..Ces hommes sont de vrais menteurs..ils promettent et jurent sur la tête de leurs enfants qu’ils ne le feront plus et il recommencent..et nous les femmes,nous passons notre temps à fouiller l’ordi et le portable..et a angoisser dès qu’ils sont seuls..un enfer qui peut nous mener à une dépression et à perdre l’estime de nous même..à même finir par croire que cela vient de nous et de nous rabaisser..on finit détruite et il faut du temps pour se recontruire et reprendre confiance en nous.bref fuyez avant qu’il ne soit trop tard..

    • Laurie 09/03/2018 at 18:08 - Reply

      Bonjour Pomme,
      Je ne suis pas d’accord avec toi… A t’entendre sorti de l’addiction est facile… Eh bien tu te trompes…
      Et sait bien là le problème tant que nous n’imaginerons pas à quel point il est dur de sortir de cet engrenage on ne pourra pas aider notre conjoint, notre ami, notre enfant etc.
      Tout d’abord tombé dans l’addiction cela peut arriver à tout le monde, on n’est pas à l’abri nous-même…
      Généralement nos conjoints sons tombés dans l’addiction à l’âge de l’adolescence…
      Nos enfants, futur enfant ne sont pas non plus à l’abri d’y tomber que soit pour le sexe, l’alcool, la drogue, la malbouffe…
      La première fois que j’ai écrit ici, c’est quelque temps après avoir su que mon conjoint était addict et qu’il voulait rompre à cause de l’addiction.
      Mais lui ne se rendait pas compte que tout cela venait de l’addiction, il était comme un cheval avec des ornières…
      Cela a été dur oui ! J’étais au fond du trou, oui ! Je ne voyais aucune lumière !
      Mais y en avait bien une, il faut de la persévérance, même si c’est dur.
      Aujourd’hui, cela va faire bientôt 2 ans et mon conjoint me remercie de mettre battu pour nous deux.
      J’ai beaucoup dialogué avec lui, je l’ai fait réfléchir sur le sujet. Je me suis trompé par moments. J’ai été super lourde par moment.
      Je l’ai soutenu… Je les félicitais de c’est effort, je lui ai dit combien j’étais fière de lui.
      Car je sais que cela a été dur pour lui.
      Alors, non désolé, je ne suis pas d’accord, une amie me disait de faire un break et elle avait tort….

  82. Olivia 09/03/2018 at 19:21 - Reply

    Bonjour Laurie,je comprend mais tout cela n’est valable que si l’homme veut réellement s’en sortir car parfois ce n’est pas réellement le cas..il joue les victimes de l’addiction mais en fait il aime ça..il dit vouloir arrêter mais il n’arrête jamais..comme tout accroc il peut être menteur et manipulateur..tout le monde peut tomber dans une addiction c’est clair..mais très peu finalement sont honnêtes et veulent vraiment s’en sortir..donc quand ça dure et qu’il y a mensonges sur mensonges..il faut fuir car encore une fois cela peut nous détruire..chacun voit son cas et son expérience..perso je sais de quoi je parle et de l’avoir quitté m’a tellement libérée..je mérite tellement mieux..vivre dans la non communication ou les mensonges est destructeur..et le plus détruit n’est pas toujours celui que l’on croit..on excuse ou comprend la personne accroc mais il ne faut pas oublier ce que vit la compagne..la victime n’est pas toujours celle que l’on croit..une femme ne doit pas tout accepter ni tout subir sous prétexte que l’autre a une addiction..c’est trop facile..Donc Mesdames ne vous oubliez pas…

    • Laurie 10/03/2018 at 18:15 - Reply

      Bonjour Olivia,
      Je t’invite à lire cette article :
      https://www.scienceshumaines.com/addiction-tous-accros_fr_21162.html

      Comment sais-tu que la personne ne veut pas sans sortir?
      Je suis désolé, tu ne peux pas le savoir du jour au lendemain cela prend du temps de cerner son conjoint.
      J’ai lu beaucoup de journal de bord d’homme addict qui voulait sans sortir mais on sent qu’ils ont du mal à se sortir de l’addiction, il rechute souvent et le mensonge est une façon de ne pas montrer qu’ils ont une nouvelle fois échoué…
      Je ne dis pas qu’ils ont raison de mentir, mais je comprends que ce soit gênant de leur part de nous dire j’ai rechuté etc.
      J’essaye de me mettre à leur place…
      Quand tu dis « il ne faut pas oublier ce que vit la compagne » Je l’ai vécu… Et je parle avec mon vécu…
      Certes notre vécu n’est peut-être pas le même.
      Mais il est important que tout co-dépendant et les deux points de vu que ce soit le côté positif et le négatif.
      Tu sais au début il n’y avait pas de communication à ce sujet, cela c’est mis en place petit à petit. Et malheureusement des fois cela prend plus de temps que l’on avait prévu. Personnellement je pensais que c’était foutu au début. Et je me trompais. Donc il peut avoir de l’espoir
      Je n’ai jamais dit que l’on devait tous acceptés… Après voilà chacun son point de vue.

  83. Pomme 10/03/2018 at 20:10 - Reply

    Bonjour Laurie,je le sais car oui j’ai eu malheureusement cette expérience,c’est pour ça que je me permet d’écrire içi.. et j’ai ruiné ma santé morale puis physique à vouloir croire et aider un homme qui avait en fait un vice..car oui le porno peut être une addiction mais dans ce cas l’homme doit faire ce qu’il faut pour s’en sortir..sinon c’est un vice..Merci pour le lien mais je connais déjà tout ça..encore une fois chacun son expérience et chacun choisit de se voiler la face ou non..Je sais que ce n’est pas facile mais quand c’est destructeur ,je ne me vois pas dire à la femme de rester avec son conjoint et de continuer de subir jusqu’à la dépression ou autre..

  84. Pomme 10/03/2018 at 20:22 - Reply

    De plus on voudrait nous faire croire dans cette société que le porno est normal et qu’il faut aimer ça sinon c’est nous qui ne le sommes pas..Alors certes il y en a qui aime ça,hommes comme femmes,ça les regarde..On a aussi le droit de trouver ça répugnant et que surtout ça renvoie l’image d’une femme soumise prête à faire n’importe quoi sexuellement..Le porno n’a rien à voir avec l’amour..le porno n’a rien à voir avec la masturbation..la masturbation est saine et naturelle..On a le droit d’être choquée en tant que femme que notre homme puisse aimer se masturber devant des images de femmes qui acceptent tout et n’importe quoi,et de ne pas accepter ça..certaines femmes l’acceptent car elles aiment aussi le porno elles mêmes mais peu osent le dire..Enfin oui toute femme a le droit de quitter son homme si elle ne supporte plus qu’il se masturbe devant du porno..personne n’est obligé d’accepter ça ,ni tout autre addiction si cela la mène à sa propre destruction morale et physique..

    • Laurie 12/03/2018 at 15:16 - Reply

      Bonjour Pomme,
      Je t’écris depuis 10h00 ce matin…. Il est 14h15….
      Je me permets également d’écrire ici mon expérience, j’ai été aussi à bout de souffle.
      C’est à nous de voir jusqu’à ou nous sommes prêt à aller pour aider son conjoint et jusqu’à ou nous sommes prêt à pousser nos limites. J’avoue que plusieurs fois, j’ai voulu baisser les bras, car je ne voyais aucun espoir, en plus mes lectures sur internet étaient plutôt négatives. Mais j’ai tenu le coup pour moi, pour lui, et cela, à porter, ces fruits et je pense qu’il est important que des femmes puissent lire une pointe de positif dans nos parcours de co-dépendante.
      J’ai l’impression que tu mets tous les hommes dans le même panier, alors que ce n’est pas le cas. Je ne me voile pas la face….. Je parle également avec mon vécu…..
      Je pense seulement que chaque homme est différent, et avance à allure différente.
      Et peut-être que ton ex-conjoint était bloqué à une étape…..

      Je vais te prendre l’exemple d’un décès dans une famille. Le père, la mère, les frères et sœur du défunt se remettront du décès à allure différente. Car comme l’addiction perdre un proche passe également par différentes étapes. Et on ne met pas le même laps de temps chacun dans les différentes étapes…. Et je l’ai remarqué en observant, car j’observe de plus en plus le monde qui m’entoure depuis. De plus, personne ne nous prépare :
      – à la perte d’un défunt….
      – à être addict
      – à être co-dépendant, etc.
      L’addiction, c’est pareil et ses là toute la complexité…..

      Tout d’abord, les dépendances sont souvent encouragées par notre société de consommation, par les lobbys. Rien que voire les pubs de poker cela me mets hors de moi. Mais peut-être que l’on peut changer la société, il suffit de le vouloir et de tout mettre en œuvre.

      Pour mon conjoint la dépendance à commencer à l’adolescence. Il est rentré dans un cercle vicieux : manque de confiance en soi, mauvaise estime de soi, manque d’assurance, dépression, envie de tout quitté (moi, le boulot, la région) etc.

      Tu as quand même les grandes étapes de l’addiction
      – L’ignorance ;
      – Le déni : sentiments de honte, culpabilité ;
      – L’acceptation : une fois qu’il reconnaît être porno-dépendant cela mène l’homme à croire et à avouer aux autres ce que lui-même pense des pornos-dépendants : ce sont des êtres méprisables, répugnant, dégoûtants, etc. En lui exigeant qu’il se reconnaisse, on ne lui demande rien de moins que de s’avouer en dessous de tout.
      – La révolte…

      Chaque homme avance à son rythme…. On aimerait que cela aille vite, moi-même la première, j’attendais avec impatience qui sort de ce cercle vicieux. Mais j’ai compris qu’il fallait que cela prenne du temps pour qu’il puisse sans sortir un pas par un pas. Et que le dialogue était primordial. Je pense que plus on parle avec le porno-dépendant sur la pornographie en général, exemple, ces filles que l’on exploite, la soumission de la femme, la femme prête à faire l’amour à n’importe quel moment de la journée, plus il va réfléchir de son côté, il faut que cela cogite dans sa tête….

      Au bout de quelques mois a force de dialogue. Mon conjoint abordé des choses à ce sujet et on pouvait échanger et je sentais que c’était bon signe. Il y a aussi le fait qu’avec le temps, il se rendait compte le temps qu’il perdait dans cette addiction.

      Il m’a fait également part que dès le retour du boulot, c’était difficile, car en voiture, il pensait aux images de pornographie. Et c’est le cerveau qui réclame sa dose. Il m’a fait aussi part qu’une journée entière sans que je sois là, la tentation était grande, et cela, au début du sevrage…..
      Avec son accord, j’ai mis en place un bloqueur de site pour filtrer les sites et j’ai changé la clé Wi-Fi, pour l’aider dans le sevrage. Je me suis rendu qu’il avait besoin d’une béquille.

      Je pense qu’il est quand même important d’expliquer au co-dépendant pourquoi tu es parti.

      Tu as raison quand tu dis que l’on voudrait nous faire croire dans cette société que le porno est normal. C’est bien pour cela que l’on se rend compte tard que notre conjoint est addict, quand on ne connaît pas la porno-dépendance, on ne s’imaginerait jamais que cela puisse interférer sur notre couple, notre sexualité….. Et sait aussi pour cela que des hommes restent dans la 1re étape L’IGNORANCE. Vu que la société dit que c’est normal pourquoi le porno-dépendant penserait autrement ? Je pense même que la pornographie essaye d’une façon d’amener les femmes à cela. Rien quand voyant comme le marché du livre à exploser suite à cinquante nuances de Grey.

      Tu as raison le porno n’a rien à voir avec l’amour. Et cela fait peur, car nos enfants sont confrontés à ses images, et on ne le sais pas forcément et plus tôt que l’on ne le croit. La masturbation est saine et naturelle quand on n’a pas d’image pornographique dans la tête. Bien sûr que l’on a le droit d’être choqué, mais il est important de remettre les choses dans leurs contextes. On revient à l’adolescence, ou est la prévention pour la pornographie, qui a parler un jour à cet adolescent sur les risques de la pornographie, etc. Cet adolescent, c’est fait sa propre idée sur la pornographie avec l’environnement qui se trouver autour de lui, etc.
      C’est toujours pareil pourquoi certaines femmes aiment la pornographie ?
      Moi-même étant adolescente en téléchargeant un film illégal, je suis tombé sur une vidéo pornographique. Et j’ai exploré mon corps comme tout le monde. Mais voilà, je ne suis pas tombé dans le piège, mais d’autres y sont tombés.

      Je ne dis en aucun cas de rester avec votre homme et d’accepter cela.
      Je dis qu’il est important de se mettre à la place du porno-dépendant, de comprendre les mécanismes de l’addiction, que le dialogue est très important dans le couple. Que cela est difficile pour le porno-dépendant de traverser les différentes étapes et que d’un porno-dépendant à l’autre le laps de temps ne sera pas le même. Et bien sûr, c’est difficile pour nous, ils faut donc savoir prendre du recul et prendre soin également de nous-même.
      Je raconte ma propre expérience, et je donne une lumière d’espoir au co-dépendante dans ce tunnel sombre. Je pense que l’on peut juste apporter son expérience que ce n’est pas à nous de décider quoi que soit pour les co-dépendantes, personnellement ton message ne m’aurait pas aidé en juillet 2016, j’aurais eu besoin plutôt de ce que tu as mis en place au sein de ton couple, de comment est ton ex-conjoint dans la vie de tous les jours pour vraiment avoir tous les éléments, car il y a aussi la différence de chacun et ce qui n’a pas marché dans couple, peut marcher dans l’autre, etc.
      Nous sommes justes là pour parler de notre vécu….. Mais pas diaboliser les hommes.

  85. Pomme 12/03/2018 at 16:12 - Reply

    Bonjour Laurie,je pense qu’on n’est pas toutes égales face à ce problème qu’est le porno..certaines font face et arrivent à supporter ça des mois voir des années,mais d’autres non..personnellement cet homme m’a détruite car il mentait sur tout,pas seulement sur le porno et même à l’extérieur avait des regards insistants sur des femmes un peu dénudées..je le suis permise de donner mon témoignage pour les femmes qui n’en peuvent plus et qui voudraient franchir le pas de se séparer..bien sûr que tous les hommes ne sont pas comme ça..mais quand on est une femme qui n’accepte pas le porno on a le droit..tout cimme on a le droit de ne pas vouloir un homme qui boit ou a une autre addiction..même si la guérison est très longue ,encore une fois certains ne sont pas honnêtes et se font passer pour des victimes..il y a bien sûr d’autres signes,le mensonge sur d’autres choses,l’infidélité et le manque de respect..Cela peut être un pervers narcissique manipulateur..ceux là savent très bien se faire passer pour des victimes donc attention..J’ai été très patiente,j’en ai parlé à mes amis,mon médecin et ma psy..et tous m’ont amené à confirmer que j’étais avec un manipulateur qui jouait les victimes..Voilà je pense que tu en sais un peu plus sur mon histoire et oui je tiens à partager mon témoignage pour toutes celles qui s’y reconaîtront et leur dire que de sortir de cet enfer est possible..

  86. CB85 12/03/2018 at 18:06 - Reply

    Bonjour à toutes,

    J’ai lu vos commentaires et c’est dur moi je suis qu’au début et à beaucoup de moments j’ai envie de claquer la porte et de le laisser dans son quotidien.

    Il a envie de s’en sortir mais en même temps il me dit que tout les hommes font ça et qu’il faut que je m’ouvre, bien-sûr il m’a dit qu’il avait un problème car la fréquence est trop donc dans ma tête je me dis qu’il n’est pas prêt à arrêté.

    Du coup sa lui provoque du stress à la maison en plus du stress au boulot.

    Je sais plus quoi penser et quoi faire.

    Je peux vous dire que sa me détruit un peu plus chaque jours quand on fait l’amour je me demande à quoi il peut penser .

    • Laurie 28/03/2018 at 12:02 - Reply

      Bonjour cb85,
      Comme beaucoup, on croit que c’est normal et naturel. Car c’est ce que l’on entend au quotidien.
      Nous, aujourd’hui, nous savons le contraire. Mais hier nous pensions la même chose par le manque de prévention sur l’addiction aux pornos.
      Je pense qu’actuellement, il doit être tiraillé entre, c’est normal ; « tout le monde dit, que c’est normale la masturbation ». Et le faites de se rendre que la fréquence, elle ne doit pas être normale.
      À partir du moment où il ne peut pas sans passé, c’est que ce n’est plus la normalité.
      Je ne pense pas qu’il faut que tu supposes qu’il ne veut pas arrêter.
      Je pense qu’il se pose lui-même des questions sur le faites que ce n’est pas normal et donc c’est bon signe.
      Est-ce que ce n’est pas plutôt il est stressé et le porno le libère de ce stress un laps de temps.
      Continu d’en parler avec lui à petite dose. Propose-lui quand tu te sentiras prête et lui également s’il essayait d’arrêter des alternatives.
      De toute façon, j’ai envie de dire, et cela, pour nous toutes et tous. Cela ne ferait pas de mal de par exemple une semaine dans le mois de se déconnecter de nos téléphones, ordinateur, internet.
      S’il est fermé, cela peut-être un challenge à deux, je pense qu’il peut avoir plein de solutions.
      Tu sais, je me demandais la même chose, mais à quoi bon, nous n’auront jamais de réponse et nous-même fantasmons sûrement par moment.
      Dis-toi que c’est possible, mais que c’est dû à l’addiction, que c’est le cerveau qu’il lui envoie, ces images.
      Et que cela peut changer…..

  87. Marie 13/03/2018 at 18:27 - Reply

    Bonjour,
    Je viens de decouvrir ce site, j’en suis ravie et en meme temps effrayee car je me rends compte que c’est relativement grave et compliquee cette addiction. Je viens tout juste de realiser que mon ami est accro au porno, j’avais des doutes depuis quelques temps, ca ne fait qu’un an que nous sommes ensemble, et la mes doutes se sont confirmes. J’ai commence a lui en parler, d’abord avec enervement car avant de realiser ce qu’il se passait, je l’avais deja surpris et il avait toujours eu une bonne excuse. Mais la j’ai compris qu’il y avait un vrai probleme surtout que notre sexualite est quasiment au point mort et que je m’en plains.
    Un homme de 30 ans qui dit ne pas etre porte sur la chose j’ai deja eu du mal a y croire mais si c’etait vrai, pourquoi se masturberait-il devant du porno ? Alors que sa compagne n’attend que ca d’avoir des moments intimes ?
    J’ai fini par lui envoyer un article sur cette dependance qui peut conduire a une perte de libido avec des personnes reelles. Il a compris je pense.
    Pour le moment nous en sommes a ce stade. J’espere qu’il va integrer cette nouvelle information et l’accepter. C’est quelqu’un de tres bien dans le quotidien et de tres tendre. Je ne sais pas comment son education sexuelle s’est faite mais a mon avis, sans s’en rendre compte, il a du commencer par visionner des porno en periode de celibat puis l’engrenage s’est enclenche.
    Comme beaucoup d’hommes, il a du se dire que c’etait normal et naturel, sauf que la dependance qui conduit a etre impuissant avec sa compagne prouve bien qu il y a un vrai probleme.
    Etant donne que nous sommes un jeune couple, je lui ai dit aussi qu’il risquait de me perdre. C’est violent je sais mais je ne sais pas si j’arriverais a supporter cela si ca doit prendre des mois et des mois de sevrage. J’ai rencontre cet homme suite a une rupture difficile avec un homme qui a pete les plombs, c’est peut etre egoiste mais je voudrais etre avec quelqu’un de sain et vivre un vrai bonheur.
    Je sais que c’est un homme bien, ca me fait beaucoup de peine. Au quotidien il est prevenant, toujours a me complimenter mais j’ai besoin d’intimite avec l’homme que j’aime et tout ca risque de transformer mon amour en degout…

  88. Lola 22/03/2018 at 10:22 - Reply

    Bonjour,
    Je ne sais même pas par où commencer tellement le calvaire est douloureux.
    J’ai rencontré mon mari il y a 10 ans. Quelques mois après notre rencontre j’ai découvert son addiction. Durant ces premiers mois j’étais une femme heureuse et épanouie. J’étais éperdument amoureuse. Je me souviens lui avoir parlé un jour d’une copine qui souffrait de l’addiction au porno de son mari. Mon mari me disait a quel point c’était degueulasse et qu’il ne devait pas l’aimer sinon il arrêterait… finalement je découvre quelques mois après son addiction….il pouvait en visionner plusieurs fois par jour avec bien-sûr masturbation a la clé…je l’ai quitté et il m’a supplié de le reprendre en me jurant qu’il ne le ferait plus…..et me voilà 10 ans plus tard….le problème ne sait jamais arrêté…son addiction à connue des périodes moins intenses sans doute …je n’avais pas je totale confiance en lui mais a chaque rechute il me jurait sur la vie de notre fils qu’il n’y retournerait plus…jy ai cru et j’ai a chaque fois laissé une nouvelle chance…toutes ces années m’ont énormément fait souffrir mais je l’aimais et je ne pouvais pa vivre sans lui. Il y a quelques mois alors que je pensais que c’était finit car envore une fois à mes questions épisodiques il me répondait je te jure c’est finit! Et la nouvelle descente aux enfers…cela fait plus de 2 ans qu’il se masturbe plusieurs fois par jour devant ces sites avilissants. Il ne m’a rien dit bien sûr je l’ai découvert….il niait encore il y 3 jours en disant qu’il n’avait pas de problème. Que tous les hommes faisaient ça. Que j’étais trop jalouse . Dans notre vie au quotidien il me jugeait de castratrice,que je l’emprisonnais …et j’ai craqué mes nerfs ont lâché et a réalisé enfin qu’il était addict…il a pris rdv dans un centre d’addictologie la semaine prochaine…ces derniers jours ont été très douloureux et j’ai réalisé que par mes réactions coleriques il n’a jamais pu s’ouvrir à moi et s’en sortir. Je vais l’accompagner dans sa démarche et l’aider à s’en sortir…le.chemin sera encore sans doute très long et semé d’embûches mais je vais essayer….be peux dire qu’aujourd’hui je suis une femme brisée;
    Avec le recul je suis persuadée avoir fait une grosse erreur en le reprenant il y a 10 ans …car toutes ces années m’ont abîmée, je n’aurai plus jamais confiance en moi et j’en sors la tête en mille morceaux. Alors mesdames si je peux me permettre; fuyez sans attendre, ne restez pas afin de vous permettre d’être heureuse. Je sais que cela peut paraître contradictoire car je reste mais je n’ai pas le.courage de partir alors je mise sur ma dernière carte en essayant la compréhension et l’acceptation mais si c’était à refaire ..je serai partie il y 10 ans

  89. Pomme Olivia 22/03/2018 at 22:24 - Reply

    Bonjour Lola,je voulais te remercier pour ton courage pour ton témoignage..tu as le courage et la bienveillance de dire que tu as beaucoup trop souffert et que tu aurai du partir avant..je me retrouve dans ton témoignage,dans ce que tu as vécu..et je suis libérée et n’ai aucun regret d’avoir reussit à quitter mon compagnon..quel soulagement de ne plus avoir à vivre ce calvaire quand on a tout donner pour aider son homme mais qu’il n’évolue pas..Je te souhaite tout de même que l’addictologue vous aide mais il va te falloir encore beaucoup de patience..mon ex avait consulter mais le faisait pour me rassurer et en fait n’avait pas vraiment l’intention d’arrêter car il aimait ça le porno finalement..donc oui méfiance..et surtout ne t’oublies pas..tu l’as fais pendant déjà tellement d’années..courage..

  90. Lola 24/03/2018 at 12:04 - Reply

    Merci Olivia pour tes encouragements. Je t’avoue que plus les jours passent et moins l’envie de me battre pour lui et avec lui est présente.
    J’admire le courage et la force qui t’ont poussée à partir. J’espère y arriver vite moi aussi car je n’y crois plus du tout à son sevrage.

    • Laurie 28/03/2018 at 11:35 - Reply

      Bonjour Lola,
      Ce week-end, je suis tombé à la télé sur une jeune fille qui parlé de son anorexie.
      On y retrouve également le mensonge envers l’entourage et elle parlait aussi d’une petite voix qu’il lui disait de s’infliger cela, car elle n’était pas assez bien….
      Tout cela pour dire, oui nous souffrons en tant que co-dépendante, mais eu aussi souffre de ce qu’il s’inflige et l’addiction les font rentrer dans un cercle vicieux.
      Je pense qu’ils ont besoin que l’on leurs souffles des solutions : couper internet pendant quelque temps, ou changer le code wifi, mettre un mot de passe à la session de l’ordinateur. Interdire les sites pornos. Prendre un téléphone moins sophistiqué. Tout cela peut aider au sevrage qui extrêmement dur à tenir. Je pense du coup que le mental doit aussi beaucoup jouer. Est-ce que vous avez discuté à deux du fait que tu n’y croyais plus. Le félicites-tu de ses efforts ?
      Je comprends que tu es moins l’envie de te battre, car ce n’est pas évident comme situation. Mais je pense réellement que c’est un tout. Je pense aussi qu’il ne faut pas que tu hésites à lui parler de ton ressenti sur la situation, que cela te pèse, bien sûr, il faut trouver le bon moment pour en parler, en faisant une balade en pleine nature par exemple. J’avoue que cela n’est pas évident et que cela prend du temps, mais c’est possible.

  91. Pomme Olivia 25/03/2018 at 00:32 - Reply

    Lola,merci à toi..Tu as trouvé la force jusqu’à présent de continuer..quoiqu’il arrive et la décision que tu prendra,tu y arrivera aussi j’en suis sûre!N’oublie pas de penser à toi et de prendre soin de toi..

  92. Lola 28/03/2018 at 13:47 - Reply

    Merci pour vos encouragements. Pour vous répondre; je crois avoir tout essayé…la compassion, le dialogue , les encouragements mais aussi le découragement et les pleurs…je lui en ai mille fois parlé mais malheureusement cest promesses n’ont jamais été tenues. Il connaît ma souffrance et je connais la sienne mais le combat est trop dur pour moi…apres 10 ans et pour lui 25 ans d’addiction, je pense sincèrement que s’en sortir va être compliqué. Il refuse toute aide extérieure. Merci beaucoup de vos conseils.

  93. Alexie 11/06/2018 at 21:13 - Reply

    Bonjour à vous.
    J’ai besoin de vos commentaires ou solutions.
    Je suis en couple pour bientôt 1 an. Au début tout étais magique et plus les mois avançait plus sa changeait.
    On avais une tendance régulière de faire l’amour et ce peu importe ou et quand. Il m’a fais mention qu’il prenais certains médicaments pour anxiété et dépression alors vous comprendrez que la libido n’est pas forte et que sa ne reste pas dur longtemps. Il stress beaucoup avec ça pour sa performance et tout. Bref sachant cela ne m’a pas affecter je peux vivre avec. Mais depuis c’est à peine si on fais l’amour 1-2 fois par mois… et j’ai récemment appris qu’il étais accro à la pornographie. J’ai rester sous le chox un peu. Car avec tout ça notre relation commence à battre de l’aile puisqu’il ne me parle presque plus. Plus de rapprochement on s’eloigne l’un de l’autre. Je me pose beaucoup de questions et je sais que ce n’est pas moi mais j’ai de la difficulté à me sentir aimer, femme et désiré et sa fais mal car je l’aime et je sais que lui aussi.
    Comment se retrouver et se rapprocher

    • Em 13/06/2018 at 13:57 - Reply

      Bonjour. La pornographie est un thème qui se retrouve de plus en plus au sein des souffrances conjugales. Des professionnels sont (enfin) formés pour soutenir le couple. Vous pouvez vous tourner vers les conseillers conjugaux formés (site de l’ ANCCEF Association nationale des conseillers conjugaux et familiaux) et la personne utilisatrice pourra être orientée ensuite ou rapidement vers un addictologue si nécessaire. Ne perdez pas espoir. Et surtout prenez soin de vous. Très bonne journée.

  94. Em 13/06/2018 at 09:06 - Reply

    Bonjour. La pornographie est un thème qui se retrouve de plus en plus au sein des souffrances conjugales. Des professionnels sont (enfin) formés pour soutenir le couple. Vous pouvez vous tourner vers les conseillers conjugaux formés (site de l’ ANCCEF Association nationale des conseillers conjugaux et familiaux) et la personne utilisatrice pourra être orientée ensuite ou rapidement vers un addictologue si nécessaire. Ne perdez pas espoir. Et surtout prenez soin de vous. Très bonne journée.

  95. Didi 18/06/2018 at 20:15 - Reply

    Bonjour à tous,
    Tout d’abord merci d’avoir créer ce site qui m’a permis de comprendre la porno-dépendance et de constater que je ne suis pas la seule à souffrir de cette situation.
    Voilà je suis en couple avec mon ami depuis maintenant 3 ans, nous habitons ensemble depuis 2 ans et je n’ai remarqué son addiction qu’au bout d’un an de vie commune donc il y a un an. Effectivement il le cachait bien mais à force il a forcément laissé des traces comme tous les autres… Au début j’ai usé de ruses pour qu’il me l’avoue (en lui faisant croire que j’en regardais aussi ce qui est complètement faux) et pour savoir qu’est-ce qu’il regardait. Des femmes seules en train de se masturber/danser etc. Après je lui ai expliqué cette ruse et mon mal-être face à ces pratiques (sous-estimation de moi, perte de confiance etc vous connaissez déjà ça malheureusement…). Je lui ai aussi expliqué que si internet n’existait pas, il devrait aller dans des boites de striptease pour voir ça et que là je l’aurais quitter directement, il m’a d’ailleurs dit que c’était vrai et qu’il n’aurait jamais fait ça en « vrai ». Au début il se braquait et à force il disait me comprendre que c’était mal et qu’il allait arrêter … Évidemment il ne l’a pas fait, ce qui a provoqué plusieurs disputes car il trouvait ça « normal » (comme les autres). En plus il me le cachait mais à force je savais… Il a donc finalement vraiment essayé d’arrêter car je lui ai dit clairement que je n’accepterai pas ça toute ma vie et que ça briserait notre couple, nous avons pu parler calmement ce qui a été très constructif. Il a donc essayé (seul) de se masturber sans porno, il m’a dit qu’il y arrivait que c’était bon qu’il recommencerai pas et que c’était fini. Je l’ai cru et féliciter j’étais vraiment fier de lui. Malheureusement cela fait environ 3 mois et il a rechuté toujours en me le cachant (alors que je lui avais dit qu’il devait et pouvait m’en parler si une rechute arrivait et que je ne m’enerverai pas car j’étais là pour l’aider..). Je ne sais même pas depuis combien de temps il a rechuté mais il m’a avoué que se masturber sans porno était très dur pour lui (après une loooongue dispute où il a nié absolument tout en me disant que j’étais trop extrémiste avec le porno) qu’il prenait plus de une heure et qu’il n’y arrivait pas vraiment (j’en conclue donc qu’il n’a pas fait ça très longtemps donc qu’il a rechuté très vite en me le cachant)… Je lui donne encore une chance, il m’a dit qu’il arrêterai définitivement (mais il ne veut pas prendre conseil sur ce site ni arrêter internet) … J’ai beaucoup de mal à y croire … En plus nous faisons l’amour tous les 2j voir tous les jours et ayant moi-même je l’avoue beaucoup de besoin je n’ai jamais fait de « grève du sexe » suite à ces disputes … Mais aujourd’hui depuis cette dernière discussion il y a maintenant 5j nous avons refait l’amour (après 4j) et je ne ressens plus le même plaisir … C’est presque du dégoût … Mais d’un côté je sais que les hommes en utilisant le porno depuis un très jeune âge sont totalement manipulés par la société et d’un côté en souffrent eux aussi … Je ne veux pas le laisser avec son addiction ni le quitter mais c’est tellement dur à encaisser … Étant déjà une fille (de 20ans) qui n’aime pas vraiment internet ni les réseaux sociaux ni les jeux vidéos enfin tout ce qui est « connecté » j’ai énormément de mal à encaisser que mon copain soit si addict à des femmes en virtuel … Après une estimation je pense (mais pas de réponse de sa part) qu’il regarde du porno une fois tous les 3/4j à peu près … Mais pour moi le gros problème c’est qu’il n’arrive pas à s’en passer … Alors que je lui demande depuis 1 an … Je ne sais plus trop quoi penser, j’ai mal, je me sens trahie et je suis perdue … Qu’en pensez-vous ?

  96. lola 21/06/2018 at 09:39 - Reply

    bonjour Didi,

    comme je le disais plus haut, tu es malheureusement une des nombreuses victimes de ces hommes addicts au porno… et malheureusement, le chemin est long voire infini…

    il ne faut pas le prendre pour toi car tu n’es pas la cause physiquement même si nous avons tendance à le croire,

    il faudra t’armer de patience et de confiance en toi, cela fait 10 ans que je vis ce calvaire et honnêtement je suis passée par tous les stades, la compréhension, la compassion, la trahison, la révolte, la dépression…

    si on m’avait ouvert les yeux il y a 10 ans je l’aurais quitté très sincèrement , les cartes sont entre tes mains,

    si tu le souhaites, lis mon expérience plus haut (lola)

    un psy pourrait l’aider mais j’imagine que comme la plupart il estime ne pas avoir de problème, c’est juste toi qui en fait une montagne (dixit les hommes concernés)

    bon courage à toi et n’oublie pas tu n’es en rien responsable

  97. lola 21/06/2018 at 09:40 - Reply

    bonjour Didi,

    comme je le disais plus haut, tu es malheureusement une des nombreuses victimes de ces hommes addicts au porno… et malheureusement, le chemin est long voire infini…

    il ne faut pas le prendre pour toi car tu n’es pas la cause physiquement même si nous avons tendance à le croire,

    il faudra t’armer de patience et de confiance en toi, cela fait 10 ans que je vis ce calvaire et honnêtement je suis passée par tous les stades, la compréhension, la compassion, la trahison, la révolte, la dépression…

    si on m’avait ouvert les yeux il y a 10 ans je l’aurais quitté très sincèrement , les cartes sont entre tes mains,

    si tu le souhaites, lis mon expérience plus haut (lola)

    un psy pourrait l’aider mais j’imagine que comme la plupart il estime ne pas avoir de problème, c’est juste toi qui en fait une montagne (dixit les hommes concernés)

    bon courage à toi et n’oublie pas tu n’es en rien responsable

  98. Em 21/06/2018 at 11:32 - Reply

    Bonjour à toutes. Je me permets de revenir sur les commentaires faits plus haut. Beaucoup se posent la question de savoir s’il faut rester ou partir. Il semble que beaucoup soient tiraillées par la culpabilité, le devoir de rester, la peur de laisser tomber l’autre, ou de ce qui peut arriver aux enfants si vous restez ou partez. Il peut être ressenti de la honte, le sujet touchant à l’intimité, à la sexualité de soi, de l’autre et du couple. Il peut y avoir une remise en question très forte sur « suis je assez bien, attirante, bonne soutenante…?. » La confiance en soi peut être vraiment ébranlée. Et la confiance en l’autre détruite. Les femmes se sentent souvent trompées, ressentent que l’homme leur est infidèle (il s’intéresse à d’autres, perd le plaisir de la sexualité avec sa conjointe, peut avoir des attitudes violentes en mots et actes). Tout cela peut être travaillé en Conseil Conjugal et la femme peut y avoir recours pour se donner un espace où réfléchir à ce qu’elle souhaite vivre, aux décisions qu’elle souhaite prendre qui peuvent être difficiles à envisager lorsque l’on est seule. Chaque problématique et histoire de vie est différente. Les couples sont différents. Chacun est unique et il peut être précieux d’être accompagné afin de prendre un temps pour comprendre ce qui se joue et ce qui est en envisageable ou non. Très belle journée à vous.

  99. pat 20/07/2018 at 11:52 - Reply

    je me sens si sale quand mon mari couche avec moi après avoir regardé ces filles sur internet. je voudrais mourir.

  100. Pomme 20/07/2018 at 23:09 - Reply

    Bonsoir Pat.Ce n’est pas vous qui êtes sale..votre mari a un problème..vous n’êtes responsable de rien..Ne dîtes pas de tels mots..J’ai été à bout moi aussi et j’avais commencé à tomber malade..mon corps m’a alerté..et je suis allée consulter et ai trouvé la force de le quitter..je me reconstruis petit à petit car oui on se sent salit mais encore une fois ce n’est pas nous qui sommes sales..prenez soin de vous..allez en parler..ne restez pas seule face à ça..Courage..vous n’êtes pas seule ,on est beaucoup à vivre ça ou alors l’avoir vécu ..

    • Pat 21/07/2018 at 06:15 - Reply

      Merci. Vous lire toutes se sentir moins seule. Ça fait du bien.

  101. Pat 21/07/2018 at 06:13 - Reply

    Quand je lis toutes vos histoires ça me fait tellement penser à la mienne j’ai envie de pleurer. Ça fait plaisir 11 ans que je suis avec mon mari, on a 5 enfants, il sait être un bon père, aimant. Mais comme mari c’est plus compliqué entre les filles sur internet, dans la rue etc. C’est l’enfer entre nous, quand je lui en parle il m’accuse il me culpabilise il m’insulte. Il me dit j’arrête mais il continue. Je le sais même si je le surprend pas tout le temps je le sais à son comportement il devient fuyant agressif nerveux. J’en peux plus. Je dors plus. J’arrive plus à le regarder dans les yeux. Il me degoute. Et le pire c’est quand après avoir regardé ces saloperies il couche avec moi comme si de rien n’était. Je l’ai pas quitté car nos enfants sont si petits ils ont besoin de leur papa. Mais la je craque j’ai même pensé mourir pour que toute cette souffrance s’arrête. Je suis désolé de dire ça. Mais j’en peux vraiment plus. J’ai plus la force de supporter ça.

  102. Pomme 21/07/2018 at 09:12 - Reply

    Bonjour Pat,pense à tes enfants..et prend soin de toi et d’eux..encore une fois tu n’es responsable de rien..parles en..tu n’es pas seule..courage

  103. CB85 21/07/2018 at 10:51 - Reply

    Bonjour Pat et les autres filles,

    Pat quand je lis ton histoire je me vois sa fait 18 ans que je SS ac mon mari on a 2 enfants et j’ai découvert sont addiction il y a un an.

    Quand je l’ai découvert je me suis dit je le quitte direct je n’ai pas supporter de le découvrir. Et je ne l ai pas quitté car je l’aime tellement. Par contre depuis un an je vis un enfer et je lui fais vivre un enfer. En décembre j’ai fait une tentative de suicide médicamenteuse je voulais dormir et ne plus me réveiller car je voulais plus souffrir j’étais tellement fatiguée. Suite à ça j’ai perdue beaucoup de poids par rapport à mon poids de base 6 kg en 2 semaines pour certaine c’est pas beaucoup mais sur moi si, je dormais plus.

    Par mon expérienceUne tentative de suicide ne changera rien et je recommencerai pas.

    Par contre notre couple aujourd’hui c’est compliqué car contrairement à certaines moi j’ai peux de rapport car il est tjrs fatiguée ou autre
    Chose le faite qu’il le fasse régulièrement provoque sa baisse de libido.

    Alors moi je me sens trahi, trompé et souvent j’ai envie de lui claquer la.porte mais je n’y arrive pas.

    L’amour prend le dessus. Pourtant je souffre tellement.

    Faites attention à vous et faite se qui est bon pour vous

  104. Pat 23/07/2018 at 15:19 - Reply

    Merci pour vos commentaires. Pas de ts pour moi juste trop de fatigue. Un ras le bol général. J’ai essayé de lui en parler encore mais comme d’habitude il s’en fiche et il se renferme. Moi je peux plus dès que je m’allonge dans le lit près de lui, je commence à me sentir mal je peux plus fermer les yeux sans voir ces images ces filles sur le net les mouchoirs sals devant l’ordinateur. Mon coeur s’emballe je pleure et je dors plus. Je me demande si un jour j’arriverai à nouveau à le regarder dans les yeux ou à me sentir bien dans ses bras. C’est ce qui me fait le plus mal j’adorais tellement être avec lui et lui il pensait qu’à elles ça me fait si mal. Bref je sais plus trop où j’en suis et ça me fait du bien décrire un peu tout ça de me sentir moins seule. Prenez toutes soin de vous.

  105. Opaline 24/07/2018 at 09:58 - Reply

    Bonjour
    il y a bientot 2 mois que mon mari m a avoué son addiction à la porno. On est en vie commune depuis 16 ans et marie depuis 5 ans et on a 3 enfants. Son addiction à commence à son adolescence. Au début de notre histoire je l avais surpris en allant sur ces sites porno on avait eu de grosses disputes mais il rejetait la faute sur moi il disait que j étais trop parano…et il a réussi à me convaincre que j avais peut être un souci que j étais trop jalouse…j ai complètement perdu confiance en moi.
    Quand il m a avoué Tout s est éclairé pour moi je comprenais mieux que son addiction nous faisait du mal.il a arrêté lui meme tout seul il y a 2 ans pendant une enieme dispute et il a cassé son téléphone avec le marteau! J étais choquée mais c etait son moyen pour arrêter.
    Ce qui me déçoit c est qu il m à caché son addiction pendant 16 ans! Son masque est tombé et je découvre avec horreur un autre homme! Je suis anéantie Tout s écroulé pour moi, j ai le sentiment t de m être marié avec un inconnu!!. Aujourd hui j ai beaucoup beaucoup de mal à lui pardonner je ne sais pas comment je dois faire pour aller au devant et lui pardonner.j aimerai avoir des conseils ou des témoignages des femmes qui sont passé par la et comment elles ont trouvé la force de pardonner et retrouver confiance à son homme. Mon mari a été voir un psychologue j ai installe le contrôle parental…mais comme il m a bien menti pendant 16 ans je ne sais plus comment lui refaire confiance. Il est malheureux il veut se faire pardonner il a conscience qu il m a fait du mal.

    • eve 07/09/2018 at 10:49 - Reply

      bonjour opaline,
      j ai redecouvert l addiction de mon mari au porno associe a un fetichisme pour les bas et les collant le 4 juillet, apres 19 ans de vie commune. je l avais deja su en 2001, il etait ds le deni , il avait refuse de se faire suivre, mais je l avais aide…. et j ai oublie cette periode trop douleureuse parce que ca allait bien… sauf que, cela l a repris en 2011 apres la naissance de notre 2e enfant. selon ses dires. et qd je regarde derriere moi, je realise que jai eu droit a tout sur une periode de 5 ans. la diminution de sa libido parce q il etait soi disant trop fatigue, limpression de ne plus compter affectivement, d etre moins interessante que tout le monde, puis le sexe une ou 2 fois par mois avec un rituel masturbatoire central. c devenu tellement ennuyeux que je nen avais meme plus envie, ms qd on sortait du rituel, notre sexualite me choquait. son desir pour moi ne venait spontanement que si je metais des bas ou si il jouait avec pdt l acte. j avais le sentiment d etre juste un trou pour ejaculateur. alors j ai perdu le gout du sexe bien que j ai tjs ete une folle de sexe. j ai pense que tout etait ma faute, j ai fait 2 therapies inutiles ses 3 dernieres annees. aujourdhui, je decouvre que je ny etais pour rien,pas ma faute. certains jours, je suis confiante, je pense a mes 3 enfants et a sa volonte de s’en sortir.. et des jours comme aujourdhui, je pleure non stop, sur ce passe de m….. qu il m a fait vivre, ca fait tellement mal. ca me donne envie de mourir parce que je ne sais pas comment affrontee la suite. y a des jours ou c est la fin du monde.

  106. sarah 23/08/2018 at 15:48 - Reply

    bonjour à toutes..
    j’ai parcouru pendant de très longues heures vos commentaires , vos témoignages..tous m’ont tellement touché …je me reconnais dans chacune de vos histoires.

    Comme beaucoup ici ,je vis avec un porno dépendant ,depuis très longtemps maintenant ,depuis toujours en réalité..Nous sommes ensemble depuis 18 ans , je vis avec un porno dépendant depuis 18 ans

    Au début ,je m’en suis accommodé tant bien que mal ,cherchant constamment à dédramatiser , de toute façon le dialogue était impossible ,cela tourné toujours en dispute , j’étais la méchante jalouse frustré selon lui tout les hommes regarde du porno et c ‘est moi qui fait du cinéma….
    A chaque découverte , mon amour propre et mon estime en prenaient un sacrée coup , j’ai fini par me mettre en tête que j’étais une femme pas terrible physiquement,pas sexy et pas désirable pour deux sous , les filles qu’il regardaient était tellement à des années lumières de moi..

    La consommation de porno et la masturbation compulsive à fini par prendre des proportions trop importantes , il lui arrivait de refuser des sorties avec moi pour s’adonner à cette addiction .. de 1 porno de temps en temps ,il a fini par plusieurs porno et cession de tchat hot par jour;
    La masturbation est devenu son unique passe temps préférant cela à des sortie ciné , resto ,ou shopping avec moi
    Nos rapport sexuel sont devenus ,sans tendresse voir violent, , humiliant parfois , insistant pour me faire des choses dont je ne voulais pas , surement des choses qu’il avait vu dans ces porno ,il ne me regardait jamais quand il jouissant , il fermait systématiquement les yeux ,préférant même parfois se finir en se masturbant.. ..j’en suis arrivé a ne plus avoir de désir sexuel ,ni pour lui ,ni pour moi même , je suis sexuellement vide.
    Le dialogue était fermé , il refusait en bloc d’admettre qu’il y avait un problème ,tout venait de moi .
    Plusieurs fois il voyez qu’il allait trop loin ,qu’il me détruisais totalement ,alors on pouvais avoir un semblant de discussion ,il me promettait alors d’arrêter ,c’était pour mieux recommencer ..
    Quelques semaines plus tard je retombais sur des historiques , des messages , des photos ,des achats ..
    Je suis devenu angoissée, stressée ,colérique , rancunière .Ne sachant plus me réjouir de rien , suspicieuse de tout.
    J’ai maintenant une piétre opinion de moi même physiquement , j’ai pris pas mal de poids ces derniers mois , me réfugiant dans la bouffe compulsive .

    Il ya quelques semaines, il a ,( je pense ),pris conscience de son problème , l’élément déclencheur à était que je lui ai dit que je devais partir ,pour me protéger ,je pense que j’etais à la limite de faire une bêtise.
    il m’a dit qu’il avait un gros problème , qu’il était dans une spirale infernal dont il n’arrivais plus à se sortir et qu’il avait peur de me perdre , il a beaucoup pleurer
    Nous avons eu de très longue et parfois cruelle conversation , j’ai entendu des choses terrible que je ne soupçonné pas , comme le fait de « devoir » se masturber parfois 15/20 fois par jour parfois plus , parfois jusqu’a se faire mal physiquement … je ne peux pas tout raconter ici car je ne suis pas prête , bizarrement je me sens honteuse .
    Je ne sais pas si il m’a trompé ,il me dit que non ,mais il me dit toujours non à tout ,le mensonge est sa seconde nature, il ment comme il respire ..,je pense que je ne le saurai jamais et que je dois m’en accommoder

    J’ai l’impression de vivre avec un étranger
    Et pourtant ,je l’aime tellement ,hormis ce coté sombre c’est un homme merveilleux ; drôle ,gentil ,se pliant en quatre pour me faire plaisir , nous avons une très bonne entente de couple , nous aimons les même choses et avons des milliers de point et centre d’interêt commun
    J’aimerai l’aider , je ne veux pas le perdre ,je ne me comprend même pas alors que la solution la plus simple serait de le laisser pour me sortir de cet enfer .

    je pense qu’il souhaite s’en sortir vraiment ,mais en suis capable en étant moi même au fond du trou? ..je suis si vide.. épuisée par des années de bataille, de déception ,de mensonge ,d’humiliation , de remise en question.

    Il à déjà mis des choses en place :comme le changement de tout les mots de passe de la maison , le contrôle parental ,des codes d’accès aux video en streaming ou chaine payantes sur la box , j’ai tout les codes , moi seule les connait.
    Il pense aller peut être consulter plus tard ,quand il sera prêt a parler a un/une inconnue , il est très réservé et très pudique bizarrement ..mais sort t’on de 25 ans d’addiction sans aide extérieur?
    J’ai commander le livre de Florent ,pour moi d’abord et je lui proposerai de le lire ensuite.
    Je ne sais pas quelle sera la suite de notre histoire
    je suis détruite et perdus aujourd’hui.

    • pat 31/08/2018 at 09:46 - Reply

      bonjour sarah, je pense que tu as raison on ne peut pas sortir de l’addiction sans aide, ce serait surement mieux que ton mari aille consulter, mais on ne peut pas forcer les gens, il faut attendre qu’il soit prêt. en tout cas si l’idée que tu le quittes l’a fait réagir c’est qu’il tient surement encore à toi malgré tout. tu as beaucoup de courage pour être restée si longtemps, prends soin de toi, peut être peux tu aller toi même consulter pour te faire aider à faire face à cette situation sans te faire de mal. bon courage à toi, je suis de tout cœur avec toi.

    • Laurie 31/08/2018 at 15:30 - Reply

      Bonjour Sarah,
      J’ai 10 ans de vie commune.
      Au cours de notre vie, nous bénéficions de prévention sur les risques de grossesse et d’addiction : cigarette, alcool, drogue, jeux. Mais aucune pour la porno-dépendance…… Au contraire, on n’a plutôt le discours que c’est normal.
      J’ai appris pour ça porno-dépendance au bout de 8 ans, mon monde s’est écroulé, notre couple a failli exploser, il y avait eu des signes avant-coureurs, mais franchement, je ne m’imaginais pas que cette addiction exister, peut-être le manque de prévention à ce sujet…..
      J’ai ressenti la même chose que toi pour mon amour-propre et mon estime.
      Dans ce que je lis, on voit bien que la dépendance de ton conjoint le fait ce refermé sur lui-même, et que cela est devenu obsessionnelle
      Nos rapport était devenus très espacé avant de savoir pour sa porno-dépendance, je pensais qu’il n’était pas porté sur le sexe, il a toujours était tendre, inventif moi j’étais plutôt réserver timide sur le sujet….. Pendant nos rapports, il avait du mal a éjaculé, mais avec le recul, je sais maintenant que c’était dû à l’addiction.
      Je pense que cela ne doit pas être évident de se rendre compte que nous sommes dépendant.
      Car la dépendance active le circuit cérébrale de la récompense, ce qui entraîne une augmentation de la dopamine et cette libération provoque une sensation de plaisir, c’est pareil pour la nourriture. Notre corps réclame cette sensation de plaisir sans que l’on se rende compte, d’où je pense le dialogue fermé et la difficulté.
      https://www.sciencesetavenir.fr/sante/video-comment-devient-on-addict_19063
      Je pense qu’ils nous disent ce que l’on veut entendre pour ne pas nous décevoir.
      Mais arrêter du jour au lendemain n’est pas possible.
      VOULOIR est possible.
      RECHUTER oui, il rechutera forcément, mais pour mieux se relever.
      SOUTIEN il en aura besoin.
      J’étais aussi angoissé, je surveillais ses moindre geste, je m’endormais après lui, c’était plus fort que moi… Je n’arrivais pas à lâcher prise. Tout cela dans le but qu’il se détache de cette dépendance.
      Moi, j’avais pris du poids avant d’apprendre la porno dépendance de mon conjoint, j’étais arrivé à 85 kilo. Je m’étais aussi réfugié dans la nourriture…… Cela m’a permis d’avoir le déclic que moi-même, j’étais dans la nourriture.
      Avec le recul, je me rends compte que je n’étais déjà pas moi-même bien dans ma peau.
      Des éléments de mon passé me peser encore beaucoup + le décès de m’a sœur dans un accident de voiture qui m’a clairement mis au fond du trou, j’avais remonté un peu et puis quand j’ai appris pour la porno dépendance de mon conjoint, j’ai dégringolé le peu que j’avais réussi à monté.
      Mais j’ai réussi à remonter, cela à pris du temps……
      J’ai eu le déclic de perdre du poids.
      Je me suis aussi rendu compte que notre esprit peu nous jouer des tours.
      Ce qui m’a beaucoup aidé :
      – le site + forum de Florent
      – Me documenter sur la porno-dépendance

      J’ai lu :
      – Le livre de Florent
      – Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une / Raphaëlle Giordano
      Je les avais lues dans le but que mon conjoint les lises.

      J’ai commencé à lire :
      – Le pouvoir du moment présent – Guide d’éveil spirituel BIEN ETRE / Eckhart Tolle
      – Mettre en pratique le pouvoir du moment présent : Enseignements essentiels, méditations et exercices pour jouir d’une vie libérée
      J’ai commencé aussi à les lire dans le but que mon conjoint les lises. Mais il n’est pas très fan de la lecture. Mon conjoint m’avait fait part que dès le retour du boulot dans la voiture il pensé déjà au fait qu’il allait visionner des vidéos. Et je suis tombé sur un forum d’un porno dépendant qui avait lu se livre. Ce livre aide « à être dans le moment présent » sait vrai qu’on ne se rend pas compte quand on pense automatiquement. Je prends l’exemple d’après le décès de ma sœur pendant le trajet du boulot, je pensais automatiquement, obsessionnellement, négativement. Au fil du temps on n’y pense moins ce qui fait qu’on remonte la pente, mais y a des personnes qui y pensent comme au premier jour. Il y a aussi des personnes qui se disent qu’ils sont nuls, moches, qu’ils font un boulot de merde…. Etc
      Du coup, ce livre m’a aidé à faire le vide, et aussi à éviter les pensées négatives.

      Je viens d’acheter pour lire :
      – L’art du calme intérieur : un livre de sagesse qui nous ramène à l’essentiel / Eckhart Tolle
      Extrait audio : https://www.jemesensepanoui.com/lart-du-calme-interieur/

      Quelque temps après avoir appris la porno-dépendance, j’ai tentais de mettre fin à mes jours. Je ne voyais pas d’issus, contrairement à toi, je savais que si je partais, il ne décrocherait pas, car il était encore dans la phase ou il pratiquait seulement quand je n’étais pas présente.
      Je ne sais pas trop le moment où il a eu le déclic. J’avais changé tous les codes sans son avis et puis j’avais parlé avec une co-dépendante de DASA qui ne m’avait clairement pas laissé d’espoir sur notre relation, il était tombé sur moi au téléphone et m’avait demandé avec qui j’étais une fois raccroché et je lui avais parlé sincèrement de ma conversation. Et j’avais fini par dire que s’il voulait le code wifi, je lui donnais, car de toute façon elle m’avait qu’il fallait que ça vienne de lui. Et il n’a pas voulu du code wifi. Je pense que c’était le premier pas, pouffff j’en ai les larmes aux yeux.
      Tu sais, j’ai aussi appris des choses que je ne me doutais pas du tout. Mais c’est une très bonne chose qu’ils commencent à dévoiler des moments de leurs dépendances, je ne le juges pas, car je dissocie les deux personnalités : l’homme et la dépendance. Bien sûr, cela a était au début éprouvant.
      Tu n’as pas être honteuse, c’est plutôt la société qui laisse des gens souffrir qui devrait avoir honte. Mais j’ai eu aussi ce sentiment….
      Le mensonge fait parti de la dépendance, je sais que mon conjoint a parlait avec deux filles.
      Je pense qu’il était en train de franchir un nouveau stade de la dépendance et également dans le but de se rassurer, car il n’a jamais eu confiance en lui physiquement. Quand j’ai appris pour ça porno-dépendance, il sait demander s’il n’allait pas me mentir en me disant qu’il m’avait trompé dans le but que je le quitte, pour être libre dans son addiction. Il m’a avoué si un jour, on devait se quitter pour X raisons qu’il savait qu’il rechuterait et qu’il avait arrêté pour moi, sur le coup, j’ai été déçu qu’il le fasse pour moi et pas pour lui, mais après, je me suis dit que le plus important, c’est le chemin qui a fait pour arrêter et qu’on verra ensuite.
      Je pense que si tu veux savoir, il faut établir un dialogue de confiance et ne pas juger ce qui te dévoileras, même si après certaine chose sont dur, il faut dissocier l’homme et la dépendance.
      Ne surtout pas acceptais qu’il te trompe dans l’avenir.
      Anticiper comment tu vas réagir s’il te dit qu’il t’a trompé.
      Lui dire ce que tu ressens sans le faire culpabiliser.
      On dit toujours qu’on ne connaît jamais une personne, en réalité, on connaît ce qu’elle veut bien nous révéler sur elle.
      Mais j’en reviens sur le faites qu’il est important de dissocier l’homme et la dépendance.
      Il n’y a que toi qui peux prendre la décision de partir ou de rester.
      Personne n’est parfait et mon conjoint est aussi un homme merveilleux, je pense que si cela avait était un homme horrible la donne aurait changé….
      Malgré qui soit merveilleux, j’ai pensé à partir, comme toi, j’étais au fond du trou, je pleurais souvent au boulot, j’étais épuisée, il y avait mon passé qui me peser beaucoup, le décès récent de ma sœur, je me demandais ce que j’avais fait pour mériter une vie comme la mienne.
      C’est déjà un bon début si cela vient de lui.
      Pour consulter, il faut qu’il se sent prêt…..
      Moi-même, je pense que je devrais consulter et je ne le fais pas, car je ne suis pas prête, et te dire quand j’aurais le déclic….
      En plus, il faut trouver la bonne personne avec qui le courant passe.
      Par contre j’avais était faire une séance d’hypnose et de reiki. Et rien que d’avoir vidé mon sac sur certains éléments de mon passé m’avait fait du bien. Rien que le fait d’avoir le point de vu de cet homme m’avait fait du bien. J’avais ressenti un poids en moins après la séance, mais voilà, je pense qu’il me manque d’autre séance pour pouvoir parler de tout.
      Je me sentais perdu aussi…..
      Je te souhaite beaucoup de courage.

  107. pat 01/09/2018 at 08:50 - Reply

    bonjour a toutes
    une fois de plus je me suis rendue compte que mon mari a rechuté il m’avait pourtant promis d’arrêter, maintenant son discours a changé il me dit que c’est normal qu’il n’a pas l’intention d’arrêter, une fois de plus il me dit que c’est de ma faute parce que je ne suis plus assez jolie, qu’il ne veut pas prendre le risque d’une grossesse (stupide j’ai un sterilet) je sais que ce sont des prétextes et je lui ai clairement dis que non ce n’était pas de ma faute qu’il fallait qu’il arrête de me rendre responsable et que même s’il ne s’en rend pas compte cela lui fait autant de mal qu’à moi, que non ce n’est pas normal et que c’est dégoutant. je ne sais pas si le message sera passé ou s’il va encore plus se cacher et me fuir. j’espère un miracle il n’y a plus que ça qui pourra sauver mon couple.

    • Laurie 01/09/2018 at 19:36 - Reply

      Bonjour Pat, je pense qu’il ne faut surtout pas leur demander d’arrêter du jour au lendemain. Car on les met en difficulté. Pendant le sevrage, il y aura forcement des rechutes. Par exemple la première rechute a lieu au bout de 5 jours, la deuxième rechute au bout de 15 jours…. Ect.
      La rechute est difficile pour nous, mais aussi pour eux.
      Mon conjoint ressentait suite à une rechute le sentiment d’échecs et de honte vis a vis de moi. Du coup il se cachait dans le mensonge.
      Si on veut les aider, il faut installer un climat de confiance pour qu’il parle de ces rechutes et il faut pouvoir les rassurer. Ils ont besoin de tous notre soutien.
      Je pense que le faites qu’il trouve des excuses, c’est parceque le mental ce sent en danger…
      On en est tu dans le dialogue.
      À t-il eu le déclic ?
      La démarche de sa part va prendre du temps….
      C’est comme si demain, tu me disais d’arrêter les sucreries ou que je te disais, je vais arrêter les sucreries, faut le temps que ça chemine dans ma tête, ensuite, je vais essayer d’arrêter, je vais commencer à tâtons, je vais me tromper, je vais avoir une envie et je ne vais pas pouvoir y résister. Et puis si je n’ai pas une personne qui me motive qui me remonte en selle qui me dit t’inquiète la prochaine ça iras mieux tu réussiras à ne pas succomber à cette envie. Et bien, je retourner dans le vice en me disant, je suis qu’une merde, je n’arrive même pas a résisté. Mais si au contraire, j’ai quelqu’un. Et bien, je vais dire oui, j’ai chuté, mais pour mieux me relever et je vais faire de mieux pour résister la prochaine fois où je vais trouver quelque chose pour ne pas résister…… Tout cela avec l’aide de quelqu’un.
      Je te souhaite tout mon courage ;-)

  108. pat 05/09/2018 at 08:53 - Reply

    je n’y croyais plus mais apparemment le message est passé mon mari est venu de lui même me reparler de tout ça de sa difficulté à arrêter de la façon dont il a l’impression d’être un salaud même s’il se répète que ce n’est pas grave de son envie d’arriver à se maîtriser etc je suis contente qu’il m’ai finalement écouter et qu’il me fasse assez confiance pour en parler mais j’avoue je vis chaque moment dans l’angoisse de découvrir ou qu’il vienne me dire qu’il a rechuté je sais que c’est normal que ça arrive mais je sais que ça sera un moment difficile à passer j’espère juste qu’il me fera assez confiance et qu’il aura assez de courage pour venir me voir que je ne le découvrirais pas par hasard . pour le moment il n’est pas prêt à consulter j’espère qu’il le sera un jour parce que je pense qu’il est vraiment trop dur de se sortir de ça tout seul.
    courage à nous toutes.

    • laurie 07/09/2018 at 15:55 - Reply

      Bonjour Pat,
      Tu vois, ils sont des sentiments négatifs ensuite au fond d’eux…
      Le fait qu’il t’en parle et un bon début.
      Oui, on vit dans l’angoisse, mais avec le temps l’angoisse va s’estomper.
      Dis-toi aussi que peut-être que des fois, il ne te dira toute suite qu’il rechute, faut leur laissé du temps pour que la confiance s’installe à ce sujet.
      Il y a une rechute ou il me l’a dit 1 mois après, bien sûr au fond de moi cela m’a fait mal qu’il ne me le dit pas toute suite. Mais en réfléchissant, il l’a quand même dit, il lui a juste fallu du temps, il avait sûrement peur, honte, etc.
      On a discuté, je l’ai rassuré…..
      Bon courage

  109. Marie 27/09/2018 at 23:31 - Reply

    Bonsoir,
    En couple depuis 3 ans, j’ai découvert assez rapidement la dépendance de mon conjoint à la pornographie et en particulier aux sites de soumission ( homme soumis). Je n’ai jamais été tentée par ce type de relation et je refuse totalement de l’envisager. Il a testé ça avec son ancienne compagne. Depuis, il est encore attiré par ce mode de fonctionnement. Le dialogue est compliqué, parce que souvent houleux. Il est dans la minimisation des conséquences sur notre vie de couple et de ma souffrance. Il me répond que tous les hommes visionnent des pornos. Il dit en avoir besoin pour décompresser. Je dois reconnaître qu’il a fait des efforts depuis quelques mois. Mais à chaque rechute, je souffre de plus belle. Dans cette addiction, ce qui me gêne le plus, c’est qu’il reste « bloqué » sur ces pratiques-là. Si je vous contacte ce soir, c’est parce que je suis à bout et que je ne vois aucune solution.

  110. Mime 14/10/2018 at 14:42 - Reply

    Bonjour, voilà déjà deux ans que je suis avec mon conjoint. Et je me suis aperçu depuis quelques mois qu’il allait sur des sites porno mais surtout sur un et même youtube pratiquement tous les jours.
    Je pense qu’il y aller déjà avant d’être avec moi. Pourquoi n’a t’il pas arrêté ?
    J’ai même compris qu’il y aller avant de venir vers moi pour faire l’amour. Ce n’est pas systématiquement mais du coup cela me dégoûte.
    Il ne sais pas que je sais tout cela. Enfin une fois je lui ai dit dans une dispute et il a baissé la tête et n’a pas relevé. Il est du style à toujours retourner la situation.
    Il a même été sur des sites de rencontres pendant notre première année.
    Je ne comprends pas cette pratique et je ne sais pas si je supporterai à long terme.
    En sachant que nous souhaitons construite une famille.
    Je me sens assez perdu car je l’aime éperdument cette homme.

  111. Anita 22/10/2018 at 20:49 - Reply

    Ma décision a été de partir. Après 12 ans de mensonges, de cachoteries, de visionnages en tous genres, de fantasmes et de plaisirs solitaires, bien qu’il prétende ‘qu’il ne fait plus ça’, la vie à deux n’a pas pu se poursuivre. J’ai le sentiment d’avoir tout exprimé mais de soit ne pas avoir été entendue, soit avoir subi une dédramatisation insupportable. Pourquoi les conjoint(e)s des porno-addicts reçoivent-elles si peu d’attention ? Est-ce banal à ce point qu’il faille nous ignorer ? Mon mari ne s’en sortira jamais. Les photos ont cédé la place à des pensées ou aux articles ‘ni vus, ni connus’, grâce à des filtres RSS. Il peut mater sans souci : il n’est pas responsable de ce que la presse classique publie… J’en ai eu assez de dépenser une énergie pour comprendre, pour oublier qu’il me blessait, faire ‘comme si’ tout allait bien. J’en ai souffert et j’en souffre encore. Et lui serait à plaindre… Sans blague ?

  112. Pomme 23/10/2018 at 13:27 - Reply

    Bonjour Anita,Merci vraiment pour ton message..tu as tout dis..quelque soit l’addiction,si réelle addiction il y a ..,nous les compagnes on soit tout supporter,être patiente,accepter,aider,soutenir et parfois même se détruire..J’ai quitté mon compagnon il y a 8mois maintenant et je revis..je suis tellement soulager de ne plus avoir à supporter tout ça..je reprend confiance en moi et réapprend à m’aimer et je sais maintenant que je veux être respecter..et le porno sera un sujet que j »aborderai le jour où je rencontrais quelqu’un de nouveau..hors de question de revivre ça ..car c’est vrai que c’est un peu une appréhension quand même..mais je fais confiance au temps…Courage à toutes celles qui vivent ça encore..Je ne le dirai jamais assez,pensez à vous..le temps passe vite,la vie aussi et on en a qu’une…

  113. Pomme 23/10/2018 at 13:34 - Reply

    Alors bravo Anita pour ton courage d’avoir réussit à dire stop après 12ans de souffrance…Une nouvell et belle vie t’attend toi aussi…

  114. Kyra 27/10/2018 at 01:03 - Reply

    Bonjour,
    Voilà je me lance, ça fait bientôt 2 ans que je suis en couple. Nous avons des projets (mariage, acheter une maison, bébé) Je suis vraiment amoureuse mais il y a un gros point noir dans notre relation… J’ai surpris des mails échangé sur des sites de petites annonces ou il y avait échangé de photos (surtout avec des hommes), il m’a promis 5x d’arrêter que ça n’a jamais été plus loin que des mails mais il recommence a chaque fois, avec toutes les fois où il m’a dit qu’il arrêtait alors que non j’ai du mal à lui faire confiance…. du coup j’ai commencé à le surveillé et la surprise il ne fait pas qu’echanger des mails… il va 3 à 4 fois par jour sur des sites porno même durant ses heures de travail, il est inscrit sur des site de rencontre, il échange des Whatsapp hot et assez tordu avec des filles pas loin de son lieu de travail.. il n’est pas au courant que je sais autant de chose…
    Je souffre énormément de cette addiction mais je ne sais pas comment lui en parler et ça me rend malade (J’ai perdu plus de 15kg)… j’angoisse tout les jours qu’il fasse le pas virtuel au réel… et j’ai pas envie qu’il se sente surveillé car je sais que ce que je fais c’est pas sympa… J’ai déjà pensé à le quitter mais je l’aime et j’ai envie de l’aider… pouvez-vous me donner un conseil car la je suis un peu perdu :(

    • Laurie 01/11/2018 at 20:31 - Reply

      Bonjour Kyra,
      Tout d’abord, ce ne sera pas facile.
      Il est important de comprendre qu’il y a 4 grande étape à la pornographie.
      L’ignorance
      Le déni
      L’acceptation
      La révolte
      Malheureusement, chacun ne mettra pas le même laps de temps d’une étape à l’autre. Nous ne sommes pas tous égaux. Mais nous pouvons les aider et les accompagner.
      Tu vois, c’est comme quand on perd un être cher, on passe par ces différentes étapes (choc et déni/Douleur et culpabilité/Colère/Marchandage/Dépression et douleur/Reconstruction/Acceptation).
      Ne lui dis peut-être pas tout de suite que tu l’espionnes. Essaye d’aborder le sujet en parcimonie, documente toi sur l’addiction, lis des choses pour ensuite en parler avec lui. Lis le livre de Florent. Essaye de le comprendre et ne le juge pas. Quand ils nous promettent d’arrêter et qu’ils ne le font pas, on pense toutes qu’il le font exprès, on pense même qu’il est simple d’arrêter, même eux, mais cela n’est pas le cas. C’est important de le savoir. N’hésite pas si tu as besoin. Bon courage.

  115. Pat 28/10/2018 at 09:48 - Reply

    Bravo et courage à celles qui sont partis se reconstruire et refaire confiance à un homme prend du temps.

    Et pour celles qui restent ne désespéré pas j’ai cru que pour moi il était trop tard que mon mari était un cas désespéré et après plusieurs tentatives pour arrêter seul dans son coin il a fini par installer un logiciel sur l’ordinateur et son smartphone dont il m’a demandé de garder secret le code . Même si il rechute dans l’avenir au moins je sais qu’il est sincère dans sa démarche.

    Courage à toutes.

  116. Eugénie 09/11/2018 at 10:58 - Reply

    Bonjour Mélanie, me voilà ici après avoir commandé le livre de Florent et dans l’attente j’erre… Hier soir j’ai bien essayé de lui parler.. Essayé de lui faire faire le test aussi.. Mais il est dans le déni.. » J’ai 4″ .. « Tu vois tout va bien. » . Je suis persuadée qu’helas il n’a pas répondu honnêtement.. Sûrement parce qu’il se ment à lui même pour commencer… 15 ans une addiction à l’alcool qu’il commence à gérer.. Il a arrêté et se réfugie aujourd’hui dans le porno. Je pense qu’il a une sensibilité particulière aux dépendances.. Il est fumeur également et addict à son boulot.. 6 ou 7 heures de présence à la maison par jour et le soir alors que je suis dans la salle de bains il est sur son téléphone !!… Je l’ai quitté il y a 5 ans il est revenu parce qu’il a arrêté de boire… Mais 1 mois après son retour je découvre cette addiction.. Elle était déjà présente en même temps que l’alcool mais justement j’ai pensé que c’était lié… Il buvait, délirait, fantasmait… C’est ce que j’ai cru… Notre fils de 11 ans est heureux de le voir sobre et je voudrais y arriver pour lui aussi… Mais comment faire s’il ne reconnaît pas le problème.. Hier je lui ai dit que je reconnaissais le processus, le même qu’avec l’alcool.. Il nie.. Je ne peux pas l’aider… Je lui ai dit aussi « te rends tu compte de ce que je dois affronter »?? Je ne voulais pas le culpabiliser.. Mais qu’il réalise que peut être je ne pourrais pas surmonter ça.. Rester à ses côtés, attendre… Il a 58 ans moi 15 de moins et ne regarde que des vidéos gilf… Malgre tous mes efforts je ne pourrai jamais prendre 25 ans pour correspondre à ses fantasmes… Je suis désemparée… Peut-être ne peut il plus changer à son âge ??… J’ai juste besoin de trouver la force de me sauver… Je vais le perdre à le sauver contre sa volonté.. Je le sais… Je l’aime tant.. C’est sûrement la raison pour laquelle il me faudrait le quitter, que ça soit un électrochoc..??? Merci de votre attention et toute mon admiration pour ce que vous avez réussi…

    • Laurie 13/11/2018 at 19:58 - Reply

      Bonjour Eugénie,
      Peut-être creuser pourquoi il fuit la réalité ?

  117. Eugénie 14/11/2018 at 03:26 - Reply

    Laurie,
    Merci de ta réponse.. En effet je me suis posé cette question.. Et tant d’autres.. Il n’y répondra pas et je suis épuisée de chercher seule des réponses.. Il est 2h20 du matin.. Je suis encore à chercher et trouver des traces.. De vidéos, de sites.. X… Mais aussi de rencontres.. Bref.. Pas sûre de vouloir encore m’imposer ça…

    • Pat 14/11/2018 at 10:02 - Reply

      Bonjour Eugénie, mon mari m’a dit dès que j’arrive à arrêter une chose c’est remplacer par autre chose et c’est pire encore. Je pense que ton mari est dans la même situation il a remplacé l’alcool par le sex. Je te souhaite qu’il arrive à sortir de son déni et à se prendre en charge ou au pire à trouver une addiction moins pénible genre sport ou travail. Dans le cas contraire pense à toi et preserve toi , ta santé est en jeu ne le laisse pas te détruire. Bon courage.

  118. Eugénie 15/11/2018 at 02:16 - Reply

    Merci Pat !!! Tu as de la chance qu’il t’en parle.. Ici rien.et pire si j’essaie il crie et s’enfuit physiquement… En disant systématiquement que le problème vient de moi.
    Que je vois des choses qui n’existent pas ou que je mens… Il est aussi addict au travail.. Il part à 6h30 et ne rentre que vers 21h…et malgré cela le matin à 5h30 son premier geste est de consulter vidéos et sites de rencontres… Organise t il sa journée ??. Je n’ai même plus envie de savoir.
    . Pourtant si je ferme les yeux et ne pense qu’au moment présent c’est parfois très agréable.. Mais lui à quoi pense t il ??… Je vais tenter de dormir. Merci encore… Je crois hélas qu’il me faut soit accepter tout ça sans trop espérer de changement soit partir. ‘à nouveau et définitivement…

  119. Pat 15/11/2018 at 08:58 - Reply

    Bonjour Eugénie. Tu sais mon mari a été accro pendant 10 ans sans que je le sache puis quand je l’ai découvert il a nier et menti 2 ans encore avant d’arriver à me parler. Avant il rentrait tard, sortait souvent de jour comme de nuit avec toujours un bon prétexte aujourd’hui il est plus présent même plus attentionné envers moi, je sais qu’il rechute de temps en temps même s’il ne me dit rien. Mais le plus dur aujourd’hui c’est dans ma tête, je ne sais pas si je pourrais un jour lui faire à nouveau confiance si j’arrêterai de le soupçonné dès qu’il prend son téléphone ou dès qu’il sort de la maison ou s’il rentre un peu en retard. Est ce que je retrouverais du plaisir à être dans ses bras, parce qu’aujourd’hui son contact me degoute, est ce que je retrouverai le sommeil un jour. Et je crois que je ne saurais jamais la vérité sur ses sorties d’avant, peut être est ce mieux d’ailleurs je ne sais pas si je le supporterait. Oui il fait des efforts il reconnaît son problème il essaye. Mais moi. Est ce que je m’en sortirai ? Parce que ce n’est pas que leur problème c’est aussi le nôtre et j’ai fermé les yeux trop longtemps. C’est pour ça que je te dis de penser à toi avant tout, parce que même s’il arrete est ce que tu pourras à nouveau vivre avec lui sans te faire du mal. Moi j’ai choisi de rester malgré ça parce que si je pars il va sombrer et mes enfants ont besoin d’un père qui tient le coup. Mais parfois je me demande si j’en serais capable encore longtemps.

    Bref, le deni peut durer des années, alors si tu souhaites rester près de lui, patience et courage. Et sinon bon courage.

Leave A Comment

Commentez, échangez, merci pour votre participation ! Restez cool et respectueux.
Votre commentaire est anonyme (votre adresse email ne sera pas publiée).