Homme avec ordi dans son lit - crédit photo https://www.flickr.com/photos/ro2b3yface/Se sentir moins tendu vis à vis de la pornographie ne suffit pas. Pour arrêter de regarder du porno, il faut vous soustraire à toutes ces choses qui vous titillent : coupez les ponts avec toute forme d’images pornos ou de contenu érotique. Mettez vous des garde-fous pour retrouver progressivement votre liberté sexuelle. C’est la partie la plus technique du plan d’action en fonction de vos accès à Internet et c’est là qu’il s’agit de la jouer finement (NB : elles sont accessibles à la majorité sur le plan technique, cf tutos du blog). Il va s’agir de stopper les images pornographiques avant qu’elles n’arrivent devant vous à l’écran.

Les étapes précédentes sont de sérieux préalables car si vous vous contentez de cette dernière partie sans détourner votre énergie de la masturbation compulsive, vous trouverez toujours des sources de stimulation sur Internet et il vous sera impossible de suspendre votre consommation d’images (pages non filtrées, articles Wikipédia, photos de lingerie…).

En coupant les grosses racines, vous constaterez que le reste mourra naturellement, petit à petit. Si vous rechutez, supprimez autant de fois qu’il le faudra les accès aux supports érotico-porno que vous aurez pu dénicher car il est impossible de complètement bunkeriser sa vie contre la pornographie.

Enfin, rappelez vous que pour arrêter il faut le choisir. La démarche de sevrage ne peut pas être imposée !


Accepter de rompre avec certaines habitudes informatiques

En fonction des solutions que vous choisirez, il faudra toujours à un moment donné changer vos habitudes informatiques : choisir de renoncer au navigateur Internet sur votre téléphone (sans pour autant dire au revoir à votre Smartphone), ne plus pouvoir installer n’importe quelle application sur votre session…

Vous verrez, le jeu en vaut la chandelle et ouvre de nouveaux horizons de liberté ! Moi-même qui suis un peu geek, ça ne m’a pas pesé tant que ça.


Assistance à personne en danger

À l'aideLa clé est une personne de confiance pour vous aider à filtrer vos contenus. Cela peut être votre copine, votre femme, votre frère, votre meilleur ami, ou même… vos parents ! Oui, vos parents. Vous verrez, en fonction de comment la chose est présentée, on peut demander à pas mal de monde. Si en revanche vous abordez le problème de manière transparente, il vous faudra de l’humilité pour en parler. Ne dramatisez pas, ce problème des millions d’hommes (et de femmes) l’ont. La honte vient surtout de vous, des choses stupides que vous avez pu faire et qu’on ne voit que dans des films comme American Pie tous ces comportements que vous voulez abandonner. Pas besoin de décrire tout ça. Demandez simplement de l’aide. Je pense que votre partenaire est la première personne avec qui aborder le sujet. En étant vrai sans entrer dans tous les détails du comment, vous poserez les bases d’une relation saine. Cela nécessite une relation de confiance et de dialogue.

Si vous ne vous sentez pas prêt, commencez par (re)nouer le dialogue en parlant d’autres choses et en prenant soin de l’écouter sans vous braquer l’un l’autre. C’est un excellent exercice pour aborder plus tard des sujets sensibles.

Je distinguerai trois types de personnes de confiance :

  1. l’administrateur de l’ordinateur
  2. le bloqueur Internet sur smartphone
  3. le destinataire des comptes rendus de navigation

Après avoir jeté ces bases, je vous invite à choisir les solutions techniques les plus adaptées à votre situation et aux médias pornographiques qui vous posent problèmes en suivant les liens :


Pour aller plus loin

Avant j'étais accro au porno


Homme dans son lit crédit photo BY NC ND
Help me crédit photo BY NC ND

Partage, de près ou de loin tous sont concernés !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone