Lors de nos rapports sexuels il jouit uniquement en se masturbant

//Lors de nos rapports sexuels il jouit uniquement en se masturbant

Je m’appelle Laura, je suis engagée dans une relation sérieuse. Cependant, je suis inquiète. Mon compagnon n’arrive pas à jouir sans se masturber lors de nos rapports sexuels. Après quelques recherches, je viens de m’arrêter sur ce site, je crois que c’est ici, grâce aux témoignages, aux articles, aux commentaires que j’arrive à comprendre un peu mieux ce qu’il se passe dans mon couple.

Accro au porno il doit se faire jouir seul, sans moi

Il y a quelques jours, j’ai découvert que mon compagnon avait une liste incroyable de liens de sites pornos. Bien sûr, il utilisait un autre navigateur sur son ordinateur et je n’y avais jamais fait attention. Un navigateur exclusivement réservé à cet usage, des centaines de liens pour le mois de novembre, ainsi que pour tous les autres mois de l’année.

J’ai toujours su qu’il était amateur de sites pornographiques car il me l’a dit dès le début de notre relation, j’en ai aussi toujours un peu regardé alors je ne voyais pas vraiment le souci mais je ne pouvais pas m’imaginer à quel point il l’était. Je savais cependant que quelque chose clochait mais je ne connaissais pas cette possibilité de dépendance aux pornos et je ne l’aurais pas imaginé dans mon couple, pas lui ! Je ne voulais surtout pas me l’avouer.

Le souci, c’est que depuis le début, il ne peut pas jouir grâce à moi, il doit obligatoirement se faire jouir seul. J’ai pris cette habitude qui me fait quelques fois un peu mal, car on se remet toujours en question, ces mêmes questions que toutes les femmes se posent, c’est de ma faute, je suis pas assez bonne et ceci et cela… J’ai remarqué qu’il ne me regardait pas dans ces moments.

Ses yeux sont bloqués sur les images et pas sur moi

Il m’a proposé plusieurs fois même de regarder un porno mais je voyais ses yeux bloqués sur les images et plus sur moi. Alors, même si à la base je n’ai jamais été contre, un petit malaise s’est installé au fur et à mesure. Il me rassurait, me disait que c’était pareil avec le peu d’autres filles qu’il a pu avoir dans sa vie… Mais c’est difficile… Il me dit que je suis jolie, que je l’excite, je le vois très souvent dans ses yeux, il me dit que je suis belle sans raison et qu’il est fier d’être avec moi, ça ne pose aucun souci et je ne veux pas tout mélanger mais je sais que le porno a pris une trop grande place dans sa vie.

Ne plus pouvoir qu’éjaculer seul, c’est dur, c’est triste, regarder ailleurs, imaginer d’autres choses, d’autres filles. Pensez-vous qu’on peut changer tout ça, qu’il a quelque chose à mettre en place pour qu’il ne se finisse pas de cette manière ?

Il cherche à vivre ce qu’il voit

Ensuite, je me rends compte que nous ne faisons pas l’amour, nous baisons, il se prend pour le maître et nous avons instauré ce jeu qui me plaisait au début et je sais maintenant que ce n’est pas un jeu et qu’il reproduit ce qu’il voit, ça ne me dérangeait pas trop mais au final, ça se passe toujours de la même manière, assez brutalement, il me domine, fantasme sur des choses très hard ! Il ne sait pas me faire l’amour, tout simplement. Il ne s’occupe pas assez de moi.

Au début, c’était bien mais avec toutes ces découvertes, je ne le vois plus pareil… Je ne sais pas vraiment quoi faire. Je ne voulais pas me le dire mais maintenant c’est évident que tout cela est lié.

Nous en avons parlé suite à ma découverte puisque j’ai « pété un câble ». Il m’a dit qu’il voulait m’en parler mais qu’il n’y était pas arrivé, je le comprends, je le crois mais j’aimerais voir des actes plutôt que des paroles, c’est comme ça que je fonctionne. Depuis, il a supprimé son navigateur et ne s’enferme plus à clef ni dans les toilettes, ni dans la salle de bain, je pense qu’il veut réellement faire des efforts et tout changer car il ne veut pas me perdre. Mais ça ne règle pas le souci qu’il ne peut éjaculer que seul, ça ne règle pas le souci qu’il me baise et qu’il ne me fait pas l’amour, que ses fantasmes sont mal placés, qu’il ne fait plus la différence entre la vraie vie et le virtuel !

Je me sens un peu mal, j’ai déjà moyennement confiance en moi mais comme je lui disais, je ne veux pas mettre ça sur le même compte : c’est mon affaire mais ça ne m’aide pas. Je ne peux m’enlever de la tête le fait qu’il ait besoin de regarder d’autres filles, mieux gaulées, et quoi qu’on dise, les images parlent. Je sais qu’au fond de lui-même si il me dit le contraire, il fantasme sur d’autres filles, il aimerait fantasmer plus sur moi mais comment faire ? J’ai besoin d’avoir quelques réponses, je suis vraiment perdue.

Il y a du progrès

Par chance, nous sommes tout au début de quelque chose et on a tout pour que cela change. Il m’a montré qu’il le voulait : éviter de toujours prendre l’ordinateur, ne plus s’enfermer à clef, et c’est la base puisque ces dans moments là qu’il faisait des bêtises, il a aussi enlevé les photos de filles qui défilaient sur son écran de veille et a mit des images pour nous deux de choses que nous aimons ensemble. Mais, il reste à régler les problèmes qui en découlent pour retrouver une libido « normale » et puis par la suite nous épanouir avec des jeux qui nous plaisent à tous les deux et qui ne vont pas plus loin.

Mais pour le moment, je vais mettre tout ça entre parenthèses puisque ce n’est pas un jeu mais un problème d’addiction. Et puis, bien sûr, qu’il arrive à tenir ses engagements, j’y veillerai sans le fliquer trop non plus pour ne pas tomber dans la parano et la jalousie et faire en sorte qu’il se sente à l’aise avec ça et moi. :)

Voilà, merci d’avance pour vos réponses et merci pour ce site. Je vais regarder pour commander votre ouvrage. J’aimerais ne pas en avoir besoin et que ce problème passe rapidement mais comme toute addiction, je sais que c’est long et difficile (j’ai eu des soucis avec la drogue).


FlorentBonjour Laura, et merci pour ton témoignage.

Déjà tu as opté pour la bonne solution : le dialogue avec lui. Il a l’air de vouloir regarder moins de porno ce qui est une bonne chose. Je lui conseillerais d’essayer d’arrêter complètement le porno dans le mois à venir. Ce qui lui permettrait, d’une part, de mesurer son degré d’addiction (quels effets cela produit chez lui). Et d’autre part d’en mesurer les conséquences sur vos rapports sexuels (quels effets cela produit chez tous les deux).

Pour ce qui est de se faire jouir seul lors de vos rapports, ce n’est pas normal ! Tu réalises maintenant qu’il y a quelque chose là dedans qui n’est pas sain. Surtout avec son regard. C’est le nœud du problème avec le porno : le regard sur autrui qui est faussé. D’après ce que tu me racontes, cela semble être une conséquence de son addiction à la pornographie. Tout est dans la tête. Vous devez travailler tous les deux vos rapports sexuels pour arriver à instaurer du respect, de la complicité et de l’amour. Il serait aussi vraiment bien d’instaurer du dialogue sur votre sexualité. À froid, en dehors de l’acte, pas juste avant et pas juste après. Être capable de dire « ça, j’aime bien, parce que… », « ça je n’aime pas, parce que… », qu’il soit aussi capable de dire ce qu’il pense de ses pratiques brutales. Cela vous permettra de faire l’amour et pas juste faire du sexe !

Et, bien sûr, travaillez sur tous les autres chantiers de sa vie (ceux que j’évoque sur ce site et en détail dans mon livre). Je crois que son mode de vie (et du coup une partie du tien) doit changer s’il veut changer. Si vous ne changez rien, il ne changera pas.

Enfin, dis-toi bien que ce n’est pas de ta faute, reprends confiance en toi. Tu prends  les choses en mains et tu es prête à l’aider. C’est une chance extraordinaire qu’il a. Tu peux le lui dire s’il n’en est pas conscient. :)

6 Comments

  1. Thierry 27/01/2016 at 20:16 - Reply

    Bonjour Florent, je vous ai découvert récemment à travers le magazine « Psychologie Réussir » et je viens de commander votre livre sur Amazon.

    Je vous remercie d’oser parler de ce sujet.

    Personnellement, il y a trois ans, après une rupture sentimentale, je suis devenu addict au porno pour soulager un stress.

    Conséquence délétère de cette addiction, prise de conscience hier en lisant vos articles, l’année dernière avec une partenaire, un rapport sexuel sur deux, je m’étais masturbé afin de jouir physiquement.

    Puis, ce matin, au réveil, j’ai mieux compris des faits d’il y a douze ans quand j’étais étudiant

    En effet, lors de relations sexuelles, la copine de l’époque se masturbait pendant le coït, la première fois j’étais étonné, elle dit « ne t’inquiète pas, aucun homme n’arrive à me faire jouir, donc je me masturbe ».

    Et en ayant appris à mieux la connaître, j’ai appris que régulièrement elle regardait un film porno pour pallier à l’ennui les soirs où elle était seule et qu’elle se masturbait.

    En repensant à d’autres partenaires, je me rends compte également d’une étrange corrélation entre la fréquence de masturbation de la gente féminine et du taux de jouissance car celles qui ont osé être sincères avec moi en disant qu’elles ne se masturbaient pas, voire très peu (1 à 2 fois par mois), et bien elles jouissaient à la plupart des rapports intimes.

    L’honnêteté féminine nous conduirait à ne plus culpabiliser face à des « Il ne sait pas comment s’y prendre ».

    Digression : à une soirée, entre amis, il y a quelques années, aussi bien hommes que femmes, nous avions parlé de la masturbation.

    Au début, les filles présentes étaient pudiques, puis elles ont avoué qu’elles se masturbaient presque autant que les hommes avec un jet d’eau de pomme de douche ou aux toilettes comme nous.

    En conclusion, les deux sexes sont bien concernés par le problème de société qu’est la porno addiction, osons partager nos expériences pour plus de lucidité et entreprendre un sevrage pour des couples plus épanouis.

    • Florent 04/02/2016 at 21:05 - Reply

      Bonjour Thierry
      Oui, ce que vous écrivez, j’en ai conscience. On ne pense plus qu’en terme de plaisir. Les couples s’éloignent et les partenaires ne sont pas à l’écoute l’un de l’autre. Cela joue aussi !
      Merci pour ces éléments de réflexions.

  2. Ana C 13/03/2016 at 03:11 - Reply

    Bonjour Laura,

    Je viens de tomber sur ton témoignage. Celui-ci me parle à tel point que j’aurais moi même pu l’écrire il y a quelques temps.
    Je ne saurais aujourd’hui que trop te conseiller de réagir sans attendre car j’ai pour ma part laissé la situation s’enliser à un point tel qu’il ne se passe strictement plus rien de sexuel entre mon compagnon et moi depuis de longs, très longs mois maintenant.

    Loin de moi l’intention de t’effrayer mais si j’avais su à l’époque ce que signifiait son comportement et où cela nous mènerait, j’aurais probablement perdu moins de temps pour remettre les pendules à l’heure.

    Aussi loin que je me souvienne, mon homme n’a jamais été l’amant du siècle. Si au début je trouvais plutôt fun son côté « bestial », au fil du temps je déplorai ce manque de connexion entre nous durant nos rapports qui, comme tu le disais justement, se qualifiaient plus comme de la baise que de l’amour. Davantage centré sur son propre plaisir que sur le mien, j’avais beau lui expliquer ce que j’aimais je ne sentais aucune bonne volonté de sa part.
    Soit, un peu déçue je m’en accommodais et me disais qu’il avait bien d’autres qualités, que le sexe a beau être important, il ne définit pas un couple. Quel couple ne rencontre aucune difficulté?
    Mais à mesure de nos ébats son regard se faisait de plus en plus fuyant, quand il n’était pas scotché sur l’écran de l’ordi dans le cas où on avait disposé d’un porno pour s’échauffer.
    Il était complètement absent, partout sauf là avec moi. Si bien que cela me coupait parfois net tout plaisir en plein élan. Quelle frustration de se sentir si seule au moment où les liens devraient être les plus forts.
    Et toujours cette même façon de conclure, il me laissait faire mon affaire puis se finissait à la main.
    Nous en étions arrivés à la fin, non plus à se faire du bien mutuellement, mais à se servir de l’autre pour se donner du plaisir chacun pour soi, chacun notre tour.
    Puis ses érections, expression de son enthousiasme, sont devenues de moins en moins satisfaisantes. Jusqu’au jour où il n’a plus eu d’envies du tout, de moi en tous cas. Asservi par la sainte trinité : main, bite, écran.
    Et j’ai découvert l’existence de la porno dépendance.
    Enfin, l’histoire est encore longue et ce n’est pas le sujet ici.

    Toujours est-il que vous avez cerné le problème à temps et que vous étes en mesure de réagir. C’est bien qu’il ait conscience de son problème et que vous arriviez à en discuter. Il semble avoir la volonté de reprendre le contrôle de sa sexualité et manifeste de l’intérêt pour ton mal-être. C’est déjà un très bon début!
    Rassure-toi, ton sex appeal ne doit absolument pas être remis en cause, c’est leur rapport au sexe qui est complètement perturbé. Cela n’a rien de rationnel.
    Pour remédier à sa méthode d’éjaculation solitaire je rejoins le conseil de Florent et l’encourage à suivre une diète.

    Je viens de découvrir ce site et cela me rassure de constater des témoignages positifs et plus encourageants que ceux que j’ai pu lire ailleurs. J’entrevois une lueur d’espoir :)

    Voilà, tout ceci pour dire
    – que tu n’es pas seule dans cette galère (youhouu),
    – que votre situation présente du positif car vous avez su diagnostiquer le problème avant que vos rapports ne dégringolent complètement
    – et qu’il faut que tu reprennes confiance en toi! Courage!

    Il n’y a pas la date de ton témoignage mais il remonte à plus de 2 mois maintenant semble-t-il. Que s’est-il passé depuis? Qu’en est-il de votre situation aujourd’hui?

  3. camille 31/08/2016 at 22:27 - Reply

    Bonsoir je rencontre a quelques différences le même problème. Mon compagnon aime me caresser avec la bouche, il le fait longuement. Mais j ai de plus en plus de mal a avoir un orgasme. De son côté il a une érection qui ne dure pas assez longtemps du coup ça coupe tout. Il finit à la main, c’est souvent le même scénario. J e ne sais plus quoi faire!

  4. Ana C 11/09/2016 at 00:12 - Reply

    Bonsoir Camille,
    Face à ce genre de problèmes il est normal que tu parviennes de plus en plus difficilement à prendre du plaisir. Tu es consciente que la situation n’est pas normale et les conditions ne sont pas propices à un lâcher prise. Vous allez avoir besoin de beaucoup de communication si vous voulez vous sortir de cette galère.
    Votre couple rencontre-t’il des difficultés au delà du plan sexuel? Ton compagnon semble-t’il disposé à se remettre en question et parvient-il à se confier à toi?
    Si tu dis qu’il aime te donner du plaisir avec la bouche c’est déjà un signe positif. Il cherche à s’impliquer dans vos rapports et s’inscrit toujours dans une démarche d’échange malgré les problèmes qui pèsent sur lui.
    Si tu es sur ce site c’est que tu as sans doute identifié son problème comme de la porno dépendance. Lui même en est-il conscient?
    Il s’agit de la première étape.
    Si tel est le cas il faudra t’armer de patience car le chemin risque d’être long. Il est indispensable que la volonté de changer vienne de lui. Tu ne pourras que le soutenir du mieux que tu peux. Toutefois prends soin de te préserver et ne pas te sacrifier si tu sens qu’il n’est pas prêt à fournir des efforts à la hauteur des tiens.
    Courage à vous, à toi.

    • CAMILLE 11/09/2016 at 17:02 - Reply

      Bonjour Ana.c

      Merci d’avoir pris en compte mon message. Pour ce qui est du porno dépendance; j interprète peut être mais il est resté seul pendant 7 ans après son divorce, il a eu des aventures. On est ensemble ça fait 8 mois environ. Après avoir échangé avec lui il m’a avoué avoir eu recours aux vidéos pornographiques et à la masturbation de façon régulière. Il m’a d’ailleurs proposé d’en regarder avec lui; je lui ai fait comprendre que ça ne me procurait pas de plaisir de voir des personnes avoir des rapports sexuel. Il n’a pas insisté.

      J’ai pu lui faire faire part de mes envies et de mes besoins en matière de sexe (par exemple qu’il pratique telle ou telle position…. je suis sensible à des positions qui me donnent la possibilité de le voir , l’embrasser. Je me suis même dit qu’il ne me trouvait pas jolie…
      Il a compris et a modifié sa façon de me faire l’amour. Les problèmes d’érection sont moins important qu’auparavant.

Leave A Comment

Commentez, échangez, merci pour votre participation ! Restez cool et respectueux.
Votre commentaire est anonyme (votre adresse email ne sera pas publiée).