Un des gros problèmes que l’on rencontre lorsque l’on cherche à arrêter et se masturber comme un fou est de gérer ses érections. En effet, on est accro et on a toujours sur soi de quoi assouvir sa pulsion. Sur la page Se prendre en main (au sens psychologique du terme), j’écris :

ne cherchez pas à commencer directement par contrôler votre sexe : c’est voué à l’échec. Vous ne contrôlerez jamais vos érections, à part avec du Viagra !

Et bien c’est vrai en général : ne pas se focaliser sur ses érections mais plutôt porter son attention et son énergie sur des projets sympas, ne pas broyer du noir, etc. Pourtant il y a quand même quelques techniques à utiliser de temps en temps ou dans des moments particuliers. Voici quelques points intéressants !

La nuit

Si vous faite un rêve érotique, pas de panique. Vous avez éjaculé pendant le rêve, très bien, c’est pratique. La lutte intérieure est souvent tellement forte que quand on essaie de ne pas se masturber ça rejaillit jusque dans ses rêves ! Et BIM on se réveille sur la béquille au bord de l’éjaculation. La tentation est forte, très forte. Là je dirais ça dépend :

  • Sois vous êtes très réveillé car plein de l’adrénaline du stress de la rechute, dans ce cas lisez un  truc soporifique, buvez un verre de lait… Si vous ne résistez pas, no panic : déculpabilisez, recoucher vous et dormez. Oubliez ça et continuez d’avancer.
  • Si vous êtes en demi-sommeil ne vous prenez pas le chou, cette « pseudo masturbation » n’a rien de catastrophique ! Évitez juste de ressasser tout ça après : rendormez vous vite.

Bref c’est très subtil car il ne s’agit pas d’être de mauvaise foi. Mais pas non plus de culpabiliser à outrance afin d’éviter de ressasser… Et d’être tenté de recommencer !

Le matin

Au réveil, tous les mecs se réveillent avec les draps en toile de tente. L’érection matinale, c’est normal : la vessie remplie appuie sur les artères du bas ventre, ce qui provoque une érection (c’est du moins une des hypothèses avancées par les spécialistes). Souvent, on se pète donc la gueule dès le réveil, avant de partir au boulot, en cours ou de réveiller les enfants.

Mes conseils :

  • Commencez par vider votre vessie aux toilettes ! Ça réduira le risque de persistance de l’érection, donc la tentation de vous soulager et ensuite de retomber dans la dépendance quotidienne. Comment faire ? Voici quelques idées en mode blague :

    Comment uriner avec une érection

    Comment uriner avec une érection matinale

  • Réduisez cette érection à son côté technique : avoir une érection ne veut pas dire qu’on a une pulsion sexuelle.
  • Ne regardez pas votre sexe. Ne vous regardez pas le nombril. Évitez le miroir en pied (mais oui, vous êtes beau, et votre sexe aussi!). Tournez votre pensée vers l’extérieur, vers votre journée.
  • Si votre réflexion se transforme en pulsion, n’hésitez pas à vous lever, préparez le petit dej’, lisez un livre, un magazine, ou même, allez courir si vous avez le temps. Bien sûr, n’allumez pas l’ordi si il n’y a pas encore de contrôle parental efficace.

Le reste du temps

Il ne faut pas rêver, les pulsions ne s’arrêteront pas d’un coup. Des érections « sauvages » vous en aurez pas mal, dans la rue, sur le canap’… Mais vous verrez, vous y accorderez de moins en moins d’importance. Ne luttez pas contre. Focalisez votre attention sur des choses qui vous passionnent et qui vous rendent heureux.

La technique de l’aigle

Enfin, je vous livre ici un exercice tiré du livre Cultivez l’énergie sexuelle masculine et conseillé dans son livre par Orroz. Il est destiné à faire baisser la pression au niveau du sexe. Debout, fermez les yeux et concentrez-vous sur vos pieds:

  1. recroquevillez et serrez les orteils comme s’ils étaient les serres d’un aigle
  2. contractez également les fesses et les muscles du périnée (situé entre l’anus et le sexe)
  3. ensuite serrez les poings comme si vous étiez en colère
  4. contractez les muscles des épaules et serrez les dents en inspirant très puissamment et longuement
  5. quand vous êtes à bout de souffle, relâchez tout…
Mantak Chia illustré

Exercice de Mantak Chia pour faire baisser la pression sexuelle

Vous constaterez, si vous le faites correctement, que cet exercice fait notablement baisser la tension et l’envie sexuelle. Faites-le plusieurs fois de suite, jusqu’à ce que la tension sexuelle s’atténue.

Faites ensuite travailler votre diaphragme et achevez de vous détendre :

  • décontractez-vous et faites une bonne dizaine de respirations en inspirant profondément par le nez et en expirant par la bouche
  • lorsque vous expirez, visualisez toutes vos tensions et toutes vos pensées sexuelles qui sortent de votre bouche… et remplacez-les par une image de nature (cascade, ruisseau, lac de montagne)

Au bout de quelques minutes, vous sentirez le calme revenir en vous, vos pensées vont devenir plus claires et vos obsessions s’évanouiront petit à petit.

La technique du 4, 7, 8

Le 4, 7, 8 est une technique de respiration qui fait ralentir le rythme cardiaque, et par conséquent fait passer l’érection. Vous inspirez par le nez 4 secondes en gonflant le diaphragme, vous retenez votre respiration 7 secondes, et vous expirez 8 secondes par la bouche en dégonflant le diaphragme.

478

Cette technique vous aidera aussi à trouver le sommeil lors de vos insomnies. C’est plus efficace que de compter les moutons !


Les érections sauvages et les pulsions intellectuelles liées vont finir par disparaître.

Le corps est notre jardin. La volonté en est le jardinier.
Shakespeare


Crédit photo, BY NC SA

Partage, de près ou de loin tous sont concernés !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone