Les rêves érotiques sont monnaie courante la nuit pour un addict au porno. Voyons pourquoi et comment les gérer.

Les rêves érotiques arrivent à tout le monde

Un rêve érotique est provoqué par plusieurs facteurs :

  • la stimulation des parties génitales par les vêtements et les draps
  • la tension sexuelle du cerveau et l’imaginaire qui déborde

Ainsi, que l’on soit addict au porno ou non, les rêves érotiques peuvent se produire lorsque l’on dort. L’érection nocturne peut stimuler le cerveau et provoquer des pensées nocturnes à caractère sexuel avec, ou sans éjaculation de liquide séminal.

C’est exactement le même processus que lorsque l’on a envie d’uriner de nuit. Il arrive que l’on rêve que l’on soit aux toilettes alors qu’en fait, la vessie est gonflée et que c’est dans la vraie vie qu’il faut se lever pour rejeter cette urine.

Vos rêves reflètent parfois les mouvements ou les états de votre corps, comme au moment de l’endormissement, lorsque les muscles se détendent et que l’on a l’impression de rater une marche parce que le muscle se contracte d’un coup dans un spasme.

Le rêve ne reflète pas forcément nos désirs

Les rêves sont généralement une manifestation inconsciente de réactions de notre cerceau à notre environnement. Lorsque l’on est en tension sur un point, il n’est pas rare que cela rejaillisse sur notre inconscient par le biais des rêves.

Il est donc tout à fait normal de faire des rêves érotiques lorsque l’on cherche à lever le pied sur le porno et que c’est difficile. Raisonner en terme de faute, de honte ou de culpabilité serait vraiment la plus mauvaise des idées à avoir !

Un lecteur m’écrivait à ce sujet :

J’ai peur de tromper ma copine au travail avec des filles avec qui je travaille. Ça m’arrive souvent de rêver que je couche avec l’une ou l’autre.

Ils peuvent donc naturellement refléter des craintes que nous avons. La frontière est ténue entre rêve et cauchemar. Il arrive que certaines personnes vivent en rêve des situations traumatisantes et douloureuses comme des scènes de viol ou d’inceste. Si c’est le cas, il est bon de consulter un spécialiste pour trouver des solutions à cela.

Les rêves érotiques ne sont pas des mauvaises choses

Attention, le rêve sensuel, sexuel ou érotique n’est pas une mauvaise chose. Il permet par exemple les éjaculations nocturnes qui permettent d’évacuer parfois un trop-plein de sperme sans forcément en venir aux mains, à la masturbation.

Il peut aussi arriver que l’on rêve que l’on couche avec sa/son partenaire. Et même si l’on rêve que l’on couche avec quelqu’un d’autre, il ne faut pas dramatiser et se dire que l’on en a envie. C’est utopique de vouloir contrôler ses rêves.

Bref, il faut se détendre avec les rêves érotiques.

Les rêves érotiques ne sont pas nécessaires pour évacuer le sperme

Le sperme “non utilisé” n’a pas forcément besoin d’être évacué par une action de votre part (la masturbation) ou par les rêves érotiques. C’est une croyance couramment répandue de se dire qu’ils sont là uniquement pour évacuer le liquide séminal surnuméraire. Celui-ci est couramment éliminé par l’organisme dans les urines. Il sert aussi à nourrir les tissus du corps et à oxygéner les tissus de l’organisme.

On peut donc vivre tout à fait convenablement et heureux sans expérimenter régulièrement d’éjaculations (c’est plus vraisemblable une fois l’adolescence passée, car durant cette période, les hormones travaillent le corps en profondeur).

Que faire pour éviter les rêves érotiques ?

En soi, il n’y a pas grand-chose à faire pour les contrôler directement. Travaillez plutôt votre quotidien : dormez bien, évitez le stress, éviter les stimuli sexuels trop forts… Vouloir contrôler ses rêves relève de la science-fiction, de l’Inception.

Inception

Que faire lorsque l’on est réveillé par un rêve érotique ?

La première question à se poser est : suis-je réveillé ou pas ? Si l’on se pose la question, c’est qu’on l’est. Dans ce cas, c’est votre état d’esprit intérieur antérieur au rêve qui fera que vous rechuterez ou non. C’est tout le travail personnel que vous aurez fait avant qui vous aidera.

  • Envie de se lever pour visualiser du porno ? Ah non, je ne peux pas, il y a des filtrages web. L’idéal est donc d’essayer de se rendormir en utilisant par exemple la technique du 4 7 8 évoquée ici.
  • Si la tension est trop forte et que vous somnolez, faites retomber la pression, mais sans support visuel ou mental. Et oubliez ça ! Pour éviter d’y repenser, et de lâcher votre sevrage. Ne vous dites pas “je suis nul, j’ai rechuté”. Et le lendemain, vivez votre journée à fond sans vous soucier de la nuit passée.
Partage, de près ou de loin tous sont concernés !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone