Aux États-Unis, elles sont désormais 300 000 jeunes Américaines à être victimes de trafic sexuel.

Certaines sont kidnappées, d’autres, en majorité des fugueuses, sont « draguées » par des proxénètes qui savent comment les amadouer, puis les « dresser » pour les contraindre à faire le trottoir.

Ce trafic d’êtres humains est devenu un vrai business. Estimé à 32 milliards de dollars, il est en passe de dépasser le trafic de drogues.

Pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de visionner cette émission, et qui ne sont pas abonnés à Canal et bien c’est dommage car vous êtes passé à côté du travail formidable de Sabrina Van Tassel pour Spécial Investigation diffusé en février 2015. Elle a rencontré de jeunes victimes, des proxénètes qui les exploitent et des entreprises qui gagnent de l’argent sur le dos de ces jeunes.

Ce qu’il faut retenir en substance c’est que le trafic de mineures a lieu aussi dans nos pays dits « développés ». Que des hommes n’ont aucun scrupule à sauter sur l’occasion. J’ajoute que la pornographie ne les aide pas. Que les filles aient 17 ou 18 ans, ils s’en foutent comme de leur première chemise. La variété des tags « familiaux » (père et fille, sexe avec sa mère, etc.) que l’ont peut trouver sur le Net n’étant pas très édifiante.

Dommage qu’on ne puisse pas revoir cette émission en replay…

Partage, de près ou de loin tous sont concernés !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone