Bonjour, je m’appelle Max, j’ai 20 ans, et je suis vos conseils depuis novembre 2015 à la suite d’une rechute qui m’a poussé à reprendre ma lutte contre la pornographie.

Mon histoire commence donc vers l’âge de neuf ans. Je suis allé chez mon oncle, avec de la famille, et en fouillant dans les placards (j’étais très curieux à l’époque), je suis tombé sur l’un des DVDs pornos de mon oncle, avec des femmes nues faisant une fellation à des hommes hors champ. Il ne s’agissait que d’une jaquette et pourtant, elle me fascinait et j’étais très tenté d’aller la voir les jours qui ont suivi. Suite à cela, tout aurait pu se terminer si je n’étais pas tombé par hasard dans la découverte de la masturbation dès mes dix ans. J’imaginais souvent mes camarades et mes maitresses selon ce que je voyais sur la jaquette et j’inventais des histoires assez naïves quand on y pense. C’est dans ces conditions que je suis tombé par hasard sur un site proposant des jeux pornographiques. J’en suis devenu très vite fasciné et accro et j’ai continué pendant longtemps à y jouer jusqu’à mes quinze ans.

Entre temps, il s’est passé des choses. Tout d’abord, mes parents ont tout découvert et savaient que je me masturbais devant des sites pornographiques. D’abord, je leur ai menti en disant que j’étais tombé dessus par hasard. Mais par la suite, ils se sont vite aperçus que j’allais en voir souvent. Le pire, c’est lorsqu’à mes douze ans, j’ai fait des attouchements sur une petite fille que ma mère gardait. Malgré tout le mal que j’avais commis et la clémence des parents qui n’ont pas porté plainte, car j’étais jeune, je ne me suis aperçu de l’immensité de mon erreur qu’environ trois ans après. En attendant, j’étais totalement dépendant, je voulais à tout prix me réserver un moment pour en voir, par exemple en contournant le contrôle parental d’une quelconque manière. Durant mon année de 3e, il m’arrivait presque toutes les semaines de connecter l’ordinateur portable qui n’est pas sécurisé pour me connecter pendant mes trois heures de libre où j’étais seul.

Le déclic, je l’ai eu lorsque j’ai avoué ma dépendance à un ami, qui alors prit soin de moi. J’avais et j’ai toujours un manque cruel de confiance en moi. Alors que je touchais le fond à mes yeux, il est venu et m’a aidé dans ma lutte. Il m’a ouvert à la discussion et c’est comme ça qu’à mes seize ans, j’ai commencé mon combat contre la pornographie. Pendant sept mois, j’étais parvenu à me retenir, mais j’ai rechuté.

Ayant une culture geek, j’étais sans cesse connecté, ce qui faisait revenir sans cesse un moment ou à un autre mon addiction, car je téléchargeais beaucoup. Pendant des années, j’étais déprimé, j’avais des hauts et des bas et je ne pensais pas en sortir jusqu’au moment où je suis tombé sur stopporn.fr. J’ai vu les conseils et les ai appliqués malgré ce qu’ils me coûtaient, à savoir : Internet sur le téléphone, une connection limité etc… Au bout de trois mois, j’étais totalement déshabitué à l’internet sur le téléphone. Je m’interdisais d’instinct d’y aller, même quand App Lock n’était plus là. Quant à l’ordinateur, il est fait de telles sortes à ce que presque tous les sites pornos soient bloqués, mais je parviens à faire de l’auto modération.

Aujourd’hui, j’en suis à sept mois d’abstinence, et j’ai encore du travail. Lire quelque chose en rapport avec du porno réveille des pulsions (même les articles la dénonçant) et le nu suffit parfois à me désarçonner. Mais j’ai repoussé beaucoup d’attaques depuis quelque temps et je veux continuer à me battre contre ce fléau qui a bouffé toute mon enfance !

Partage, de près ou de loin tous sont concernés !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone