En train de se séparer à cause de l’addiction

//En train de se séparer à cause de l’addiction

Je viens de recevoir le témoignage d’Océane. Je dois dire que ton témoignage m’a touché Océane. Bon j’avoue, c’est les vacances mais il y a des trucs qui n’attendent pas !


 

Cela va faire un an que « mon copain » m’a annoncé qu’il était addict à la pornographie. Il me l’a annoncé après une confrontation sur sa manière dont il regardait les filles dans la rue et son comportement avec certaines de ses amies. Je n’étais pas jalouse, je me posais rarement des questions et puis je me suis retrouvée prise dans une spirale de jalousie sans le vouloir.

Ça fait un an qu’il me l’a annoncé, un an qu’il m’en parle très rarement. Je dois avouer que je n’ai également pas su comment aborder cette addiction, à laquelle s’ajoute une addiction au cannabis.

Je sais qu’il sait quand il tombe dans la spirale: les traces sur les draps, les vêtement, les photos sur son ordinateur, des rapports sexuels très espacées, une incapacité à aller jusqu’au bout du rapport. J’ai essayé de lui en parler mais ma tristesse l’a emportée à de nombreuses reprises et puis la peur, la peur d’entendre.

Je me souviens d’avoir passé des journées entières à l’aider à trier ses affaires, à ranger, à se reposer, à lui laisser le temps de réfléchir quand il n’allait pas bien, a lui proposer des milliers de projets.

Un an après, nous sommes en train de nous séparer.

En lisant votre site, je me pose des milliards de questions. Je suis contente qu’on puisse enfin témoigner. C’est effrayant le peu de sites « fiables » sur ce sujet.

Ma psychologue a qui j’ai présenté la situation il y a peu m’a dit « c’est depuis qu’il vous a annoncé son addiction qu’il doute, qu’il se pose des problèmes sur votre relation ». Je sais qu’il se perçoit comme une mauvaise personne, que son addiction est un échappatoire, qu’il est dans une spirale nocive dont il n’arrive pas à sortir. Je me demande pourquoi ma psychologue a posé la chose de cette manière, je n’y avais jamais pensé, je pensais que c’était parce que je l’avais confronté avec jalousie.

Je suis remplie de tristesse à l’idée de ne pas avoir pu l’aider, à s’en sortir. Nous sommes en train de nous séparer et j’ai envie de lui dire que j’ai vécu avec son secret, que c’est lourd à porter (je n’en ai parlé à aucun de mes amis, famille) et que ça ne m’a jamais empêché de l’aimer mais que c’est difficile, que j’ai envie de l’aider, qu’il m’en parle.

Étrangement, ce problème m’empêche de concevoir notre rupture comme une rupture « normale », j’ai l’impression que nous sommes victimes de cette situation. Je suppose que la réponse à ce dénis réside dans le fait que nous n’avons pas réussi à construire une relation assez solide pour ce problème, important et dont trop peu de gens n’arrivent à parler.

L’addiction à la pornographie est dégradant pour l’être aimé et l’être aimant. C’est un problème de notre temps que trop de gens ont tendance à oublier. La jeune génération s’enfonce dans un monde construit avec des images fausses sur la sexualité. J’en ai fait l’expérience avec des membres de ma famille…

J’ai vécu 2 ans avec un homme qui n’arrive pas à se regarder dans le miroir et à aimer les autres car il est addict à la pornographie et au cannabis. Que c’est dommage que l’on ne puisse pas en parler sans se sentir jugée. Je pense que le problème de cette addiction est aussi du au fait que trop de gens jugent, par peur ou incompréhension. La colère peut rapidement l’emporter mais ce n’est pas une solution.

J’envoie un message aux femmes et hommes qui vivent ou sont amoureux de personnes qui sont addicts à la pornographie, parlez en, aidez les et soyez courageux. Et surtout ce n’est pas de votre faute.

J’aimerais beaucoup avoir votre avis.


 

En lisant ton témoignage, plusieurs choses ressortent :

  • son rapport au porno et au shit qu’il n’arrive pas à gérer
  • le fait que tu aies l’impression de ne pas arriver à l’aider
  • vos problèmes de couple

Le porno et le shit

Pour sortir du porno quand on est addict, la volonté est nécessaire mais ne suffit pas. Ça c’est clair. Pour le shit, c’est pareil.

Si il veut arrêter le shit, y’a pas de secret, la solution c’est d’arrêter, au moins pendant un temps, de fréquenter d’autres consommateurs. Consommateurs, ne me jugez pas, je n’ai rien contre vous ! C’est juste que celui qui a la volonté d’arrêter et n’y parvient pas, s’il est sans arrêt en soirée entouré de gens qui bédavent, c’est chaud ! Faut savoir ce qu’on veut. L’important, c’est la perte de contrôle.

Pour le porno, c’est pareil, je pense qu’un filtrage Web (ou contrôle parental mais je n’aime pas ce terme) est, au moins pendant un temps, absolument nécessaire.

Ce n’est pas de ta faute !

Comme tu le dis, j’ai l’impression que tu as bien intégré ce qu’a dit ta psy. Et je suis d’accord avec elle (bien que je ne sois pas psy). Ce n’est sûrement pas ta jalousie qui lui pose d’abord des problèmes mais certainement plutôt le fait qu’il se prenne pour une merde car il n’arrive pas à contrôler ses pulsions.

Tu ne dois pas te sentir blessée par ça. Par le porno. Si il en regarde sans arrêt, ce n’est pas du tout un manque d’amour. C’est l’addiction.

Que tu sois prête à l’accepter, et pendant combien de temps, c’est une autre question à laquelle toi seule peut répondre bien sûr.

Écouter, parler et dialoguer encore

Tu dis avoir vécu avec son secret et que c’est lourd à porter. La question à se poser est « Est-ce trop lourd à porter pour toi ? » Visiblement non car tu aurais aimé qu’il t’en parle plus (mais tu dis aussi avoir « peur d’entendre »).

Je ne sais pas qui quitte l’autre. En tout cas, ça n’est pas un scoop, une des bases d’un couple qui veut durer, c’est le dialogue.

Je pense donc qu’il se prend pour une larve dénuée de volonté (c’est une hypothèse) et qu’il est d’accord pour arrêter votre histoire. Si c’est le cas, c’est dommage, car se sevrer est possible.

Ces addictions sont très, très, TRÈS répandues. Elles ne sont pas honteuses ! Il faut en parler. Voir ta psy ou un autre psy pourrait peut-être l’aider.

Courage.


Source de l’image

2017-12-29T15:44:50+00:00 By |Témoignages|7 Comments

7 Comments

  1. Anelle 12/02/2015 at 23:17 - Reply

    Je découvre ce site très intéressant, d’autres existent mais au moins toi tu donnes de l’espoir, tu y es arrivé!!! Car au fil du temps, on finit par se demander s’il est possible de s’en sortir, et de s’en sortir durablement…

    Je vis depuis 3 ans avec un homme addict au porno. A écouter autour de soi, tout le monde en regarde, c’est normal, c’est cool…

    En réalité, pour nous c’est pas cool du tout. C’est le poison de notre vie, celui qui gangraine notre couple.

    1 an après avoir découvert que nos problèmes de couple (au lit pour faire court) viennent de là, nous avons peu avancé, les rechutes sont fréquentes. Je ne suis pas dans sa tête et même si nous échangeons, la discussion sur le sujet reste difficile.

    Notre principal problème se situe lors de nos rapports sexuel ou plutôt dans leur absence… Pas d’envie, pas de désir de sa part et ma condition de femme telle que je la vois dans ces moments d’intimité, féminité, sensualité s’envolent.

    Je garde espoir que son désir pour moi arrive enfin, durablement, après tous ses efforts pour tenir mais quand?

    Dur dur de ne pas se sentir à la hauteur, de se dire que quoi qu’on fasse, rien ne crée l’émoi…

    Tout ça pour dire que les compagnes/compagnons sont également les victimes de l’addiction à la pornographie, seul parce qu’on ne peut pas en parler autour de soi (trop de jugement) et qu’on porte le secret comme le dit Oceane.

    Je voudrais savoir comment font les compagnes pour survivre et est ce qu’il y a un apres? Est ce qu’on a le droit d’espérer?

    • Florent 13/02/2015 at 11:49 - Reply

      Bonjour Annelle. Merci pour tes encouragements.
      C’est tellement difficile pour une femme de tout faire pour éveiller le désir que que ça échoue… Il y a pourtant fort à parier que ce n’est pas lié à toi. Je pense que tu es à la hauteur vu comme tu as l’air volontaire pour avoir des moments d’intimité sexuelle avec lui.
      Donc 1/ soit il ne veut pas s’en sortir 2/ soit les moyens que vous avez mis en place ne sont pas suffisants et il faut passer la seconde.
      Après les rechutes sont normales. Ce qui compte c’est l’évolution positive.
      Tiens nous au courant. Les conjoints sont de vraies victimes !

  2. Véronique 15/02/2016 at 17:36 - Reply

    Bonjour,
    Cela rassure de voir que l’on est pas seule dans cette situation.
    Nous sommes également en train de nous séparer avec mon ami, à cause du même problème.
    ça a été très dur à vivre, de se demander si, à chaque fois que l’on tourne les talons ou que l’on va au 1er étage il ne saute pas sur l’ordinateur pour aller chercher des images porno, ce qui était le cas le plus souvent, j’en ai eu la preuve à plusieurs reprises…. L’image que cela renvoie de notre propre féminité est terrible,complétement dévalorisée, à tel point que l’on a même plus envie de s’habiller « en femme » pour plaire à l’autre… de toute façon, pour quoi faire? Il lui arrivait même de regarder ces images ou films après que nous ayons fait l’amour.
    Drogue dure pour certains hommes.
    Nous nous séparons, et même si c’est moi qui ai enclenché le processus (l’image de trop affichée dès 7h du matin), c’est difficile quand on aime quelqu’un.
    Lui se sent honteux de certaines photos que j’ai découvertes, et ne veut plus me voir.
    Il désire maintenant la rupture, en prétextant que nous n’avions pas de réelles relations sexuelles, ce qui n’est pas faux, mais la faute en est à cette addiction qui dure depuis 15 ans (bien avant notre rencontre).
    Je suis fatiguée de tout ça, et presque soulagée de cette rupture, même si elle difficile pour moi.
    Tout comme l’ami d’ Océane, le mien regardait les femmes de façon très anormale, je m’en étais rendu compte bien sûr, et je savais qu’il y avait un problème. Là aussi, c’est dévastateur pour l’estime de soi. Je sais maintenant que tout ça est lié.
    Le résultat c’est que nous nous quittons, alors que nous avions de vrais sentiments l’un pour l’autre.
    Quel gâchis!
    Véronique

  3. Laurie 27/07/2016 at 10:21 - Reply

    Bonjour,
    Cela fait 8 ans que nous sommes ensemble…
    Et il y a 15 jours mon conjoint est devenu distant…
    Cela était déjà arrivé par le passé…
    Je savais qu’il n’avait pas forcément le moral, par rapport à son boulot, aux travaux de notre maison etc.
    Mais je ne pensais pas que cela rejouerait sur notre couple…
    J’ai voulu savoir ce qui ce passé…
    Il m’a annoncé que c’est sentiment s’estomper… qui voulait flirter, être libre.
    Qui s’en foutait de tout…
    Il m’a dit les choses avec une telle dureté, que je ne le reconnaissais pas.
    J’ai été prendre l’air car j’avais besoin de réfléchir.
    En rentrant en fin de journée…
    Il s’en voulait d’avoir été aussi dur avec moi…
    Nous avons discuté…
    J’ai voulu faire le premier pas vers lui…
    Et c’est à ce moment-là qui m’a avoué qu’il ne pouvait pas.
    Car il avait passé son après-midi sur un site de vidéo porno.
    Il m’a avoué qu’il le faisait dès que je n’étais pas là…
    Mais aussi que ça lui est déjà arrivé de le faire alors que j’étais là, dans une autre pièce sans que je m’en rende compte.
    Ou si je bosse et que lui ai en repos, il peut le faire deux fois, une fois le matin et une fois avant que je ne rentre.
    Il peut aussi se réveiller la nuit pour le faire.
    Depuis qu’il me la avoué je comprends mieux pourquoi par moment il me rejeté.
    C’est qu’il avait était juste avant voir des vidéos.
    Je comprends aussi pourquoi il y a eu autant de période de doutes de sa part.
    Il prend le raisonnement que s’il fait ce qu’il fait c’est qu’il doit ne pas m’aimer suffisamment.
    Et il penses que s’il rencontré quelqu’un, et qu’il avait plus de sentiment pour cette personne.
    Il ne ferais pas ce qu’il fait actuellement.
    Plus je lis des choses sur le sujet et plus je pense qu’il se trompe….. Et que sait l’addiction qui le fait parler….
    Mais….
    Est-ce que j’ai tort ou raison ?
    Je sais que me l’avoir avoué est déjà un grand pas…
    Mais je sais pas vraiment si je dois le solliciter sexuellement en sachant qu’il dit doutait de nous .
    Je suis un peu perdu
    Je ne sais plus vraiment comment réagir ?
    J’ai peur aussi qu’il rechute et qu’il ne me le dit pas…
    Nous devons aller prochainement voir une conseillère conjugale…
    Mais j’ai peur qu’elle prenne trop à la légère son addiction…
    Je ne sais pas si elle sera compétente dans le sujet….

  4. Océane 06/01/2018 at 01:42 - Reply

    Je suis en couple avec mon chéri depuis 1 an et demi. L’été dernier il partais au travail très tôt et j’ai a plusieurs reprise fouiller dans l’ordi et j’ai découvert qu’il regarder trop souvent des pornos. Au début j’ai rien dit mais au bout du 5 ième matin en voyant qu’il abuser (puisque ce n’étais pas 1 ni 2 ni 3 pornos par matin mais une quinzaine) jusqu’à trouver LE film qui le ferais jouir. J’ai décider de lui en parler et il ma dit qu’il été addict au porno. Au début j’me suis dit c’est pas grave c’est un homme ça arrive… Sauf qu’aujourd’hui c’est devenu un réel problème. J’ai perdue confiance en moi, j’ai l’impression qu’il ne me désire plus donc je refuse qu’il me vois nue ou qu’il me touche. Ça me pourri la vie je me pose des questions j’ai envie de le quitter je me sent trahi même cocu. Pourtant ce ne sont que des images mais c’est plus fort que moi je suis en colère. Il arrive même parfois qu’en le regardant il me dégoute. J’ai des sautes d’humeurs chaque fois qu’il reste seul a la maison ça deviens invivable. Pourtant je suis folle de lui ! Je ne sais pas si je doit essayer de l’aider (sachant qu’il ma clairement fait comprendre qu’il n’arrêtera pas, que c’est plus fort que lui)ou si je doit penser à mon bien être a moi et le quitter. J’suis perdue

  5. Oregon 07/01/2018 at 20:19 - Reply

    Bonjour,
    Je trouverai peut-être des réponses en postant mon témoignage ! Je suis mariée depuis 24 ans, 3 grands enfants, un travail commun très prenant. Il y a 7 ans, j’ai découvert que mon mari buvait. Si je n’avais pas vu toutes ces bouteilles, je n’aurais jamais cru qu’il buvait autant ! Des années de galère… qui se sont terminées grâce à une force de caractère. Il a arrêté de boire et la famille a retrouvé de la sérénité, mais avec beaucoup de séquelles car les propos et gestes qu’il a tenus n’ont pas été oubliés.
    Il y a 18 mois maintenant, j’ai surpris dans son téléphone qu’il entretenait des téléphones avec des prostitués. Des disputes violentes évidemment ont éclatées… je n’ai pu obtenir aucune explication, aucun regret. Il m’a juste dit qu’il n’avait jamais été chez ces filles, que ce n’était que des téléphones pour voir comment elles répondaient… Je n’ai pas pu le quitter car je n’avais aucun salaire même si je travaillais à 150 %, car mes enfants ne voulaient pas, car je voulais sauver le travail dur et pénible avec lequel nous avions bâti notre situation, etc. Je pensais qu’il regretterait, qu’il s’excuserait, qu’il me prouverait qu’il tenait à moi, qu’il ferait tout pour se faire pardonner et surtout pour stopper tout ça. Mais, et oui, dans l’historique de son téléphone (codé !), que des vidéos et images pornographiques… et tous les jours ! plusieurs fois par jour ! Des jeunes filles, sans défauts, jeunes et belles, hard aussi !
    Je lui ai écrit en lui disant que je souffrais énormément de son comportement, que la distance qu’il mettait entre nous m’était insupportable, que je ne comprenais pas pourquoi il m’accusait d’être responsable de ses actes, pourquoi je n’avais plus droit à aucune sorte de tendresse, je voulais savoir le pourquoi de cette addiction. Mais il a tout nié, déni complet. Il croit que je suis dupe ? Il pense que je suis naïve ? Je le dégoûte ? Que veut-il ? Est-il malade ? Souffre-t-il de déprime ou autre ? Quels problèmes a-t-il ? Et ses sentiments pour moi alors ?
    Il ne veut pas se remettre en questions, jamais. Mais il m’accuse, toujours et encore. C’est horrible cette souffrance morale. C’est tellement humiliant de se faire rabaisser de cette façon. Pourquoi je n’arrive pas à le quitter ? Que dois-je faire pour l’aider à prendre conscience de tout ça ? Ou alors, est-ce vraiment moi qui suis dans le faux ?
    Si quelqu’un peut m’apporter son aide, son témoignage, ses conseils, je prends. Car je suis à bout, j’ai besoin de comprendre, de trouver des solutions. Merci d’avance.

  6. Bounty 18/01/2018 at 18:04 - Reply

    Bonjour Oregon
    Tout d’abord, je suis désolée de ce qu’il t’arrive. Je ne suis pas dans la même situation que toi (mon homme s est arrêté au visionnage de porno seulement) il assume totalement et c’est lui même qui m’a parlé de dépendance après que j’ai découvert son historique.
    La perte de confiance est la même pourtant.
    Si il avait été aussi loin que le tien et qu’il était toujours dans le déni je pense que je l’aurai quitté sans préavis.. .
    Je te trouve bien courageuse.
    A part essayer de lui faire comprendre que ce n’est pas normal, je ne vois pas ce que tu peux faire de mieux?
    Si tu penses que vous pouvez arranger la situation: toi a pardonner et lui a arrêter et surtout s’excuser, fonce! Sinon c’est peine perdue…

Leave A Comment

Commentez, échangez, merci pour votre participation ! Restez cool et respectueux.
Votre commentaire est anonyme (votre adresse email ne sera pas publiée).