C’est l’histoire d’un gars qui cherche à arrêter la branlette, le porno. Ce gars n’en peut plus, il voit des trucs qu’il ne veut pas voir. C’est plus fort que lui. Son bas ventre lui donne envie de se masturber à en avoir des cloques aux doigts.

Ce jeune malin se dit. « Je vais me punir ». Il réfléchit un peu et pense : « Je vais essayer les douches froides ».

Donc hop, direction la douche froide dès qu’il n’arrive pas à se maîtriser.

Mais ça ne marche pas… il continue, encore, encore, encore !

Il se dit donc : « Je vais me rouler dans la neige, ou dans les orties ».

Donc hop, direction le champ voisin pour se passer les bras, les jambes, dans les orties !

Mais ça ne marche pas… il continue, encore, encore, encore !

Lassé, il innove : « Je vais me frapper avec une petite chaîne ».

Tout content de son idée, il sort sa petite chaîne et souffre des coups qu’il s’inflige. Il n’aime pas ça, ça ne lui fait pas plaisir mais il veut reprendre le contrôle sur lui-même.

Ça ne marche pas

La suite, vous l’imaginez : ça ne marche pas. Je n’y crois pas. Il faut savoir trouver des choses qui vous coûte lorsque vous faites des choses que vous ne voulez pas. Mais pas ce genre de choses. Plutôt parler avec un collègue très pénible ou appeler quelqu’un qui vous saoule. Bref, compenser en positif. Ne pas culpabiliser outre mesure.

J’ai écrit cet article suite à cette vidéo qu’on m’a suggéré (merci Thomas). Et je reprend ici une chronique de @fildarianermc sur l’émission de Brigitte Lahaie à ce sujet :

Thomas (mon lecteur) affirme à juste titre :

Je crois plutôt à un effort intérieur vertueux qu’à des outils extérieurs. 

Je suis d’accord avec toi. Il faut pouvoir tout envisager comme aide, mais je crois qu’il y a des armes dont il vaut mieux se passer. Il faut savoir rester souple et ce genre d’engin est une punition physique. Ça ne marche pas, c’est juste déprimant.

C’est contre-productif

Je ne crois plus à l’éducation par la punition physique. Il m’arrive de m’énerver sur mes enfants mais les fessées, les tapes, sont contre-productives. Pareil pour se changer soi.

Enfin, chercher à arrêter une addiction c’est chercher à être libre. C’est arrêter de se mépriser soi-même. C’est retrouver une fierté et un respect de soi !

Ce genre de punition, je ne la ferais à personne. Donc pas à moi.

Je trouve finalement que c’est un manque de respect envers soi-même que de s’infliger ce genre de chose qui, au fond, est assez humiliante.

Cette démarche est aussi incohérente avec le but final recherché : la liberté et la fierté de soi. C’est donc contre-productif.

collier-electrique-recalé

Il s’agit ici d’un collier électrique pour chien pas du bracelet Pavlok en question ;)


Collier pour chien CC BY SA

Partage, de près ou de loin tous sont concernés !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone