Lorsque l’on échoue dans la vie, quelle que soit la nature de l’échec, le sentiment qui nous envahi est en général le découragement. Il peut s’agir d’une résolution que l’on n’a pas tenue, d’un examen raté, d’une rupture sentimentale, d’une dispute… Tout ce qui nous met en situation de faiblesse, tout ce qui révèle notre vulnérabilité.

Comme je l’expose dans mon livre, le sentiment d’échec est terrible non seulement en lui-même mais parce qu’il provoque le découragement qui favorise le renouvellement de l’échec. C’est un véritable cercle vicieux ! La tentation est alors grande de vous décourager et de vous dire que vous ne changerez pas, que vous passerez à côté d’une partie de votre vie ! Et donc : « À quoi bon lutter ? »

Le sevrage est fait de déclics et d’erreurs

Le sevrage est fait de déclics, de rechutes. Vous devez l’accepter, il faut tâtonner, chercher des stratégies de lutte, en changer, y revenir. Au fil des mois, vous allez acquérir une solide expérience. Utilisez-la ! C’est sur le terrain que l’on apprend le mieux et seuls ceux qui ne font rien ne se trompent jamais.

« La chose la plus précieuse que vous pouvez faire est une erreur. Vous ne pouvez rien apprendre en étant parfait. »

Adam Osborne

Il faut replacer les rechutes dans leur contexte, les comprendre. En les acceptant sans culpabiliser à l’excès vous allez éviter de vous dévaloriser. Il y aura toujours un enseignement à tirer d’une rechute. Vous pouvez utiliser un un carnet pour noter vos progrès. Comme l’a fait Laurent qui fait le bilan sur ses 5 mois de sevrage au porno et à la masturbation. C’est un outil de sevrage comme un autre.

Dire STOP au découragement

Il faut fermement dire STOP au découragement provoqué par l’échec. Pourquoi ne pas voir les rechutes comme de formidables opportunités de progresser.

Apprend-on à marcher sans jamais tomber ? Le peintre ne rate-t-il aucune toile ? Et celui qui est heureux en amour ne l’est-il pas parce qu’il a appris de ses précédentes relations ? L’erreur devient source de bonheur.

Prenez cette résolution

Alors, prenez cette résolution : au prochain échec, quel qu’il soit, au lieu de vous lamentez, ou de le refoulez, dites vous : « Ok, j’ai raté, cela arrive à tout le monde. Je vais transformer cette échec en impulsion pour mieux faire, pour m’améliorer et cela aussi longtemps qu’il le faudra »

La réussite est à portée de main : patience.

La réussite est à portée de main : patience.

 

C’est la meilleure façon de réussir ses échecs !

Partage, de près ou de loin tous sont concernés !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone