Quelle durée de sevrage au porno et à la masturbation ?

//Quelle durée de sevrage au porno et à la masturbation ?

Quand je parle de durée de sevrage à la pornographie et à la masturbation, j’entends « combien de temps faut-il pour ne plus avoir de pulsions qui me poussent à visionner du porno et/ou à me masturber de manière incontrôlée devant n’importe quelle image un tant soit peu érotique ? » Si vous voulez vous frotter n’importe quand et ne désirez pas vous sevrer, libre à vous, ce n’est pas mon problème. Vous savez ce que je pense de l’onanisme et du porno compulsifs (si non, allez lire pourquoi arrêter le porno).

Sevrage net ou progressif ?

Soyons clairs : pour un porno dépendant, il est impossible très difficilement possible d’arrêter le porno et la masturbation d’un coup. En revanche, il faut essayer d’arrêter d’un coup ! Viser l’abstinence totale sur le court terme et accepter les rechutes sur le moyen terme. Je m’explique.

Tout à l’heure, vous vous êtes – encore – masturbé devant une vidéo pornographique alors que vous n’en aviez pas envie. Cela vous déprime et vous avez décidé que, non, plus jamais vous ne recommenceriez, c’est totalement fini ! À vous le sevrage définitif, vous en avez marre d’être addict à un comportement !

Si vous croyez que vous n’allez jamais rechuter et ne vous donnerez plus d’orgasme manu militari au hasard de vos pulsions, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil.

Si, au contraire, vous croyez que vous arriverez à rompre petit à petit avec l’addiction en visionnant de la pornographie volontairement de temps en temps, eh bien… vous vous trompez aussi. Vous vous ré-accoutumerez progressivement à plus d’images, plus de pratiques sexuelles que vous souhaitez éviter.

De quoi est fait le sevrage ?

Le sevrage, c’est se désaccoutumer d’un produit ou d’un comportement. Se désintoxiquer, c’est perdre une habitude ancrée de faire ou de consommer une substance (dans le cas du porno, des hormones).

Un sevrage est fait de déclics, de paliers successifs et progressifs. Ces paliers sont uniques selon les individus. Je ne peux pas vous dire lesquels seront les vôtres. C’est à vous de vous donner des moyens en fonction de votre mode de vie. C’est à vous de tester des façons de faire sur la durée… et de trouver vos propres manières de gérer le sevrage.

On distingue un certain nombre de lignes directrices que j’évoque quand je vous invite à vous lancer dans le sevrage.

Alors au bout de combien de temps est-on désintoxiqué ?

On ne se débarrasse pas d’une addiction d’un coup de braguette magique (ahah!). En addictologie (que l’on parle de drogue, d’alcool, de tabac, de boulimie ou de pornographie) :

  • en dessous de 5 ans, on parle d’un sevrage court,
  • entre 5 et 10 ans, un sevrage moyen,
  • au delà de 10 ans, on parle d’un sevrage long.

Quand on me demande combien de temps, cela m’a pris pour arriver à diminuer mes consommations jusqu’au zéro porno, zéro masturbation, j’ai toujours un peu de mal à répondre à cette question. Je réponds entre trois et quatre ans. En moyennant, ça ferait trois ans et demi ! :) Ce qui compte c’est l’amélioration continue et finalement, durable.  Elle est le fruit de ces paliers que je viens d’évoquer plus haut. Il convient donc d’être persévérant et patient et de reprendre goût aux choses simples de la vie sans se braquer sur des échecs.

Pas de stress, ayez confiance en vous ! La dépendance physique finira par s’estomper avec le temps.

Pour les co-dépendants, prenez-vous aussi, patience et pesez bien le pour et le contre de quitter un individu accro à la pornographie.

2017-12-29T15:44:35+00:00 By |Psycho|5 Comments

5 Comments

  1. Hervus 18/10/2015 at 22:34 - Reply

    Il me semble que l’on retrouve dans le sevrage à la pornographie des syndromes de sevrage comme pour les cas d’alcoolisme ou de sevrage au tabac (tremblement, déprime ou autre effets secondaires…)
    J’ai vécu cela en tant qu’ancien alcoolique. Je suis plus difficile à vivre quand je suis « en manque » de X !
    Ça parait trrrrès long ce processus…

    • Florent 24/10/2015 at 20:57 - Reply

      Oui, certainement. Le sevrage est long. Une durée indéterminée dans la mesure où l’on accepte avec humilité les rechutes et que l’on en tire des leçons pour avancer vers plus de liberté et de contrôle de soi.
      Courage !

    • Yannick 02/11/2015 at 09:12 - Reply

      Bonjour,
      A propos d’alcoolisme, je vous propose d’en guérir.
      http://www.baclofene.fr/
      Bonne journée.

  2. Dad 31/08/2017 at 18:39 - Reply

    Faut il s abstenir totalement c est a dire losque l on est en couple. est il dangereux de continuer d avoir des relations avec sa femme dans un premier temps? c est a dire au niveau chimique, j ai peur du shoot a la dopamine et que cela m entraine a resombrer. cela fait 11jours que j ai entamé ma démarche… merci

  3. Laurent 19/09/2017 at 14:07 - Reply

    Ou comment renier son humanité. Félicitations.

Leave A Comment

Commentez, échangez, merci pour votre participation ! Restez cool et respectueux.
Votre commentaire est anonyme (votre adresse email ne sera pas publiée).