En trainant sur le site verygoodlord.com, je suis tombé sur un guide du rasage à l’ancienne. Et là je me suis dit BIM, un truc classe, écologique et beau. Old school is good school ! J’ai donc commandé un rasoir de sécurité Merkur 2311 (ref 38C manche moyen). Dans le même temps, j’ai pu récupérer le vieux Gillette de la fin des années 50 de mon grand père : le Brit Pat 694093. En voici un comparatif.

Merkur 2311 et Gillette Pat 694093

Le rasage

Pour se raser régulièrement sans y passer 30 minutes et 5 lotions, voici ma méthode.

  • Après la douche, faites couler de l’eau dans le lavabo et y laisser tremper le rasoir.
  • Mouillez le bout du blaireau et faites mousser votre savon à raser. Renouveler pour avoir une mousse fine (sans mettre trop d’eau donc) et onctueuse.
  • Appliquer sur la peau plusieurs fois.
  • Passez le rasoir dans le sens du poil sans appuyer. C’est le poids du rasoir qui fait le job.
  • Ensuite, remoussez votre peau et re-belote dans le sens contraire du poil.
  • Je fais en plus une troisième fois vite fait à l’horizontal.
  • Enfin, dernière étape à ne pas omettre : se rincer la peau à l’eau froide, ça réveille et ça referme les pores de la peau.
blaireau et rasoirs

Le Merkur à gauche, le Gillette à droite

Attention, quand vous le faites au début avec une nouvelle lame, il y a plus de chance de se couper. Allez donc doucement à chaque renouvellement de lame.

À ce propos, les lames de ces rasoirs sont double-faces, vous pouvez donc les retourner pour avoir une lame quasiment comme neuve. Je retourne ma lame tous les 15 jours (en me rasant tous les 2 ou 3 jours). Une lame coûte environ 0,13€ ce qui revient à 0,8€ tous les 6 mois contre 15€ sur la même durée avec un Gillette mach 3 (avec ce dernier, je changeais de lame tous les 2 mois et me rasais moins souvent). Autant dire que l’achat d’un tel rasoir (s’il n’est pas trouvé chez un grand-père ou sur un vide-grenier) est rentabilisé en un an et demi !

Le Merkur 2311 (38C)

C’est celui que j’ai commandé sur Amazon (40€). Pour 10cm de long, il est plutôt lourd (103g) et se démonte. Ça a un côté sympa de dévisser et désassembler le tout.

Merkur

Le Merkur 2311

Il n’en reste pas moins facile à nettoyer, sans se prendre la tête comme on lit parfois qu’il faut le faire tremper dans de l’alcool à brûler. C’est sûrement mieux mais on n’a pas tous du temps à passer là-dessus.

Le Gillette Brit Pat 694093

Plus léger (66g), il est aussi plus court (6cm). Son ouverture est facile car à ouverture dite papillon :

Gillette

L’ouverture papillon du Gillette

Le manche manque selon moi de bras de levier. À force de faire des passages, le bout de ce rasoir fini toujours entre le pouce et l’index ce que je trouve désagréable. Je manque donc de précision.

Conclusion

Vous l’aurez compris, ma préférence va donc au Merkur à cause de son poids et sa taille.

Pourquoi est-ce susceptible de vous intéresser ? En fait dans le thème du site, Merkur ou Gillette, peu importe.

Ce qui importe de comprendre c’est que cela peut être une nouvelle activité pour prendre soin de vous, avoir une peau de bébé, avoir un bel objet et trouver ça cool.

Partage, de près ou de loin tous sont concernés !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone