Payer ses cours de conduite en nature avec son corps est désormais possible en Hollande. Cette nouvelle – et surtout les fausses nuances assorties – me laissent coi…

Il faut savoir que la prostitution est légale aux pays-bas et fait largement l’objet de publicités diverses. Pourtant – comme l’écrivait Victor Hugo en 1862 – « on dit que l’esclavage a disparu de la civilisation européenne. C’est une erreur. Il existe toujours. Mais il ne pèse plus que sur la femme, et il s’appelle prostitution. »

Le comble, c’est que cette pratique a été discutée, non parce qu’elle était jugée immorale (marchander son corps) mais parce qu’elle permettait d’éviter l’imposition !

« Donner des leçons de conduite en échange d’une relation sexuelle ne peut pas être vu comme de la prostitution. Après tout, il ne s’agit pas de pratiquer une relation sexuelle en guise de paiement mais plutôt d’offrir un cours de conduite. Il est important que l’initiative vienne de l’instructeur et se concentre sur le fait d’offrir une leçon de conduite. » écrivent deux ministres au parlement.

C’est lumineux de mauvaise foi ! Dans ce cas, pourquoi ne pas offrir des diamants ou des navets en échange d’une partie de jambes en l’air… Ce n’est, ni plus ni moins que de la prostitution malgré ce verbiage politique.

Dans ce genre de situation, c’est toujours le plus faible qui se fait avoir. On imagine bien les étudiants fauchés laisser entendre qu’il serait possible de payer en nature.

« La prostitution et le mal qui l’accompagne, à savoir la traite des êtres humains, sont incompatibles avec la dignité et la valeur de la personne humaine » Convention des Nations Unies du 2 décembre 1949.

Partage, de près ou de loin tous sont concernés !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone